mercredi 31 décembre 2014

Fin d'année

Espérons une seule chose : moins de douleur, plus de grandeur :)
Pour l'année prochaine.
Du moins.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/trenteetundecembre2014.htm

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/trentedeuxdecembre2014.htm

Je pourrais en faire des tartines sur ce dernier jour.
Des tonnes.
Mais vraiment.
Non.
Y a pas vraiment besoin.

Plus de santé, c'est vraiment la priorité numéro 1. La santé de quel que type que ce soit.
C'est tout.

mardi 30 décembre 2014

Ben tiens.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/trentedecembre2014.htm

J'ai apprécié la présence de mes deux félins.
J'ai apprécié la fin de mon rêve, plutôt tendre.
J'ai moins aimé le début, plutôt glauque.

Et j'ai trouvé étrange la synchronicité entre ce que je vis et un épisode d'une série télé :)
Le C6-C7, c'est du caca de sa mère quand même.
Faut que j'aille chercher mon mot chez le médecin et que je règle le problème de ne plus pouvoir aller au travail.

lundi 29 décembre 2014

Hoquet

Deux crises en une journée.
Va falloir prendre des mesures.
On va essayer le trucs de grand-mère.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/vingtneufdecembre2014.htm

Je reste pas.
J'ai du mal à taper tellement le hoquet est fort.

dimanche 28 décembre 2014

Oui. La mayrde. Oui.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/vingthuitdecembre2014.htm

Le foie, le crâne, le bras, le dos.
Une journée pourrie.
Mais au moins j'ai regardé des films bien ou honnêtes : Django unchained et The Ryan Initiative.

Journée pas perdue totalement.

samedi 27 décembre 2014

Etre sot ?

Eh, pourquoi pas ?

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/vingtseptdecembre2014.htm

Ou devenir un chien :
Wouf.

Allez.
Une nouvelle année plus sobre m'attend mais en attendant, mon pauvre foie et mon pauvre crâne, pitin...

vendredi 26 décembre 2014

Ben Hur

Bon, ok, y a un peu de kitsch et la musique, gruiiii.
Mais bon.
Ca m'a fait chialer quand même.
Ce fut donc intéressant d'avoir vu (ou revu - car je suis bien incapable de savoir si je l'ai déjà vu) ce monument de l'histoire du cinéma.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/vingtsixdecembre2014.htm

Et sinon.
Je fais une semaine sur la trêve, mais la vraie trêve que j'aurais appréciée, c'est celle de la douleur.
Rien qui s'arrange.
Le bord du pétage de plomb.

jeudi 25 décembre 2014

Nikka et livres.

Va falloir que je fasse le tour de la gamme.
Nikka From the barrel en cadeau à mon anniversaire et coffee grain en cadeau ce soir (j'étais pas en forme ce soir pour le whisky, j'ai plus envie d'eau gazeuse pour digérer), reste donc à trouver le basique en supermarché.

J'ai fait le plein de livres jusqu'aux 6 prochains mois normalement.
Sur les trois systèmes de jeu que je continue (et un quatrième que j'aime bien).
L'édition 20ème anniversaire de Vampire est un must. Pour une fois que tout ce qui n'avait pas été forcément traduit est traduit en un seul livre.
Mais j'ai pris la décision de lire tout ce que j'ai acheté à Noyel avant juin.
Y a du boulot.
Mais c'est faisable.
Le chat pour les nuls que j'ai acheté à ma femme, je le lirai bien aussi.

Content d'avoir envoyé des sms à des gens pour Noyel aussi et deux ou trois messages FB.
J'ai plus envie de râler sur le consumérisme de fin d'année.
Je fais la trêve sur toute l'année, allez.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/vingtcinqdecembre2014.htm


mercredi 24 décembre 2014

La bière, c'est bon, ça peut être berrichon...

Allez, une dégustation de deux binouzes comme sortie de ma journée (et j'ai fini par goûter enfin les trois bières les mieux notées du catalogue du Bierrychon), avec deux ou trois petits cadeaux pour ma femme et un peu de théâtre acheté.
Lever tard, films pas forcément excellents à la télé, je vais finir par laisser tomber la plupart des films pour ne regarder que des séries.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/vingtquatredecembre2014.htm

Quoi c'est tout ?
Oui, c'est tout. :)

mardi 23 décembre 2014

Aaaah les fêtes.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/vingttroisdecembre2014.htm

Rha.
On était sur le choix des titres pour la pièce et je m'aperçois que sur le choix des titres j'ai oublié de mentionner deux de mes cinq préférés.
Dans mon top five dans nos choix, il y a donc :
L'octogone du chaos (du désir ou du silence iraient aussi)
Dehors, le Silence.
Avant que la lune ne vienne...
Enrôlés...
Requiem (ou Le Requiem du Silence ou le Requiem du désir ou le Requiem de l'Araignée)

Mais bref.
On a jusqu'au 5 pour se décider.



lundi 22 décembre 2014

Bon. Bon. Bon.

Chat plus haut
Et paf :
http://www.lapagedujour.net/decembre2014/vingtdeuxdecembre2014.htm

Et bonne petite partie de jeu de rôle dimanche après-midi :)

dimanche 21 décembre 2014

Une autre idée.

Classique, mais une autre idée de pièce m'est apparue en ce jour un peu sympathique de la fête de Yule...
Une autre image de la Création (sous un autre visage que Dieu) qui se pointe à un écrivain (ou un psy) et lui donne les 13 commandements.

Le premier jet  des 13 commandements, à retravailler, serait un truc du genre :


-Ne tue pas ton prochain.
-Ne vole pas ton prochain, si possible. Et pour aller plus loin débarrasse-toi de ce besoin vital de posséder autant.
-Aime ton prochain comme toi-même. Ben tiens. C'est simple. Mais si peu utilisé.
-Sois grand (fais toujours au mieux, si possible), si tu t'engages dans quelque chose, essaye d'aller plus haut que la médiocrité. Rayonne, quoi, donne ta lumière. 
-Souris, souris à la vie, aux gens. Tu es connecté avec eux de toutes les manières, tous poussières d'étoiles. Sois heureux, quoi.
-Fais la charité (si tu peux), évite de corrompre ou voler.
-Respecte les autres, ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse en gros.
-Pratique un art ou une passion avec assiduité, la passion et l'art sont les clés pour se transcender.
-Respecte la nature en ce sens que tu n'es pas au-dessus de la création mais dedans et que tu as déjà foutu un sacré bordel sur cette planète.
-Apprends à te connaître, il n'y a pas pire ennemi que toi. Ni meilleur ami, finalement et ne te prends pas la tête avec le passé ou le futur. En essence, tu ne fais que vivre le présent. Le seul temps qui compte vraiment.
-Consomme mieux et responsable si tu peux, ton corps est un temple, si tu lui donnes la misère de la surproduction industrielle, si tu le drogues trop souvent, c'est plutôt la merde.
-Voyage, découvre, explore, rencontre, si tu peux. Lis également. Cultive-toi. Ne cesse jamais d'apprendre en somme et de voir de nouvelles choses. L'homme qui ne sait pas est un homme qu'on peut trop facilement dominer.

-Abandonne tout dogme ou toute partie dans un dogme qui professe un message de haine ou d'intolérance, ceci n'est pas en accord avec les notions d'amour, d'harmonie ou d'être tous connectés. Abandonne aussi tout dogme ou partie d'un dogme qui met à bas la raison ou la science. Il n'est pire manière de rester sourd que de continuer à ne point vouloir entendre.

Hum.
C'est la lecture de la Vie de Galilée de Bertolt Brecht qui m'a inspiré sans doute pour essayer d'écrire un truc qui fasse réfléchir mais sans tomber dans la condamnation crasse.

Allez, la page du jour sinon :
http://www.lapagedujour.net/decembre2014/vingtetundecembre2014.htm

samedi 20 décembre 2014

Les cons.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/vingtdecembre2014.htm

Les cons, oui, les cons, ce sont ceux qui étaient là ce soir à l'auditorium pour râler contre un projet qui ne peut être que celui-là, dans cet endroit et de cette manière.
J'ai pété les plombs et j'ai gueulé après les cons.
Ca fait du bien de gueuler après les cons.
Mais ce n'est pas suffisant.
Les cons, ça ose tout d'après Audiard.
Les pas cons aussi. Faut pas croire.

vendredi 19 décembre 2014

Beaux-arts, beaux rôles.

Un inauguration au Palais Jacques Coeur d'oeuvres de Beaux-artistes.
Une N'ice Chouffe tout seul.
La conclusion d'une campagne d'une douzaine de scénarios ou plus (à mon grand dam, car j'aurais aimé aller plus loin, mais j'ai donné une fin heureuse).
Et peu de temps sur le pc, douleur d'enfer au bras droit quand j'écris ou tiens la souris.

Bref.
Demain, une bonne journée qui s'annonce encore. Grosse soirée maleluka qui suivra la présentation de la nouvelle McB.

Allez.
On respire pour le bras.
http://www.lapagedujour.net/decembre2014/dixneufdecembre2014.htm

jeudi 18 décembre 2014

Bloub.

Bloub.
Y a un moment, faut savoir se tenir.
Pour qui sonne la fin du bloub ?

Pour moi, bientôt.
Du moins au maximum :)
Quoi ?
Vous ne comprenez pas ?
C'est pas grave, moi, je me comprends.
Et une bonne nouvelle, en plus : l'ouverture d'un bar à bières sur Bourges. Joie.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/dixhuitdecembre2014.htm

mercredi 17 décembre 2014

Un pitin de pestak

Celui qui tombe, ce soir...
Rha.
Ca déchirait sa race.
Je crois que c'est le pestak qui m'a le plus surpris et émerveillé cette année.
Je suis à deux doigts d'essayer de me dire que je vais le revoir en me mettant plus loin dans la salle.
Mais passons.
Autant que ces places aillent à des gens qui n'ont pas vu le spectacle.

La page du jour, allez :
http://www.lapagedujour.net/decembre2014/dixseptdecembre2014.htm

mardi 16 décembre 2014

Bon.

Emballé par une idée de quelqu'un hier sur la pièce qu'on va monter, j'ai travaillé pour en faire quelque chose qui donne du sens.
Mais j''ai été confronté à une réalité : si ça n'emballe pas tout le monde, pas la peine d'y passer des heures.
Et pourtant...
Je reste persuadé (comme ma femme) que mon intégration de l'idée proposée hier est la mieux sur le plan narratif, parce qu'elle ne fait que modifier un peu la donne du twist final proposé, pour donner une correspondance de chiffre qui se tient et sans rapporter aucun élément extérieur. On reste sur 8 personnages, 8. Ca permet aussi de créer plus de détails en amont pour révéler un pan de la vérité et donner l'occasion de créer une pièce que tu aurais envie de voir deux fois.
En gros, si t'as qu'un coupable à revisiter, tu le fais pas forcément.
S'il y en a plusieurs, hu. Oui, ça devient amusant.
J'aurais bien aimé appeler cette pièce 8 ou l'octogone, d'ailleurs.
D'autres mots sont venus pour le titre. De tous ceux cités, je ne retiens qu'Halali et "En attendant que la Lune (remplacez éventuellement par un mot approprié) vienne".
La Meute, c'est pas con aussi. Le Change, c'est pas mal. Mais ch'uis pas sûr que ça soit particulièrement vendeur.
Et "Les Cavaliers" si mon twist sur l'idée finale était retenu.
Le Titre, c'est important pitin. Peut-être que tant qu'on en aura pas un, je resterai avec une petite angoisse.
Tout comme j'angoisse un peu sur le fait qu'on écrive pas ces 15 derniers jours de décembre, j'aurais aimé que quelqu'un le fasse (bon, en temps et en capacité, c'est sûr que sur les neuf personnes impliquées, y a peu de personnes qui peuvent) quitte à ensuite corriger tout ce qu'il faudrait corriger. Je me sentirais plus en sécurité à bosser sur une base approfondie de dialogues et de situations, quitte à ce qu'il y ait beaucoup à réécrire...
Tant pis.
Je bosserai sur autre chose pour ne pas tourner à fond sur ce projet (quand un truc est lancé, j'ai besoin de vite voir se décanter des trucs). Ou je m'amuserai à faire un arbre plus détaillé pour réfléchir à des questions auxquelles on a pas répondu. C'est vrai que ça serait intéressant une pièce avec des gros détails précis de chaque scène où toutes les informations et actions essentielles sont connues des comédiens mais où les dialogues sont secondaires et faits par eux au moment de rentrer sur scène. Tu n'as pas un texte alors à apprendre, mais une trame.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/seizedecembre2014.htm

J'ai aussi lu la pièce d'un copain et corrigé ses fautes.
Mais du coup, je paye ces trois jours.
Rhume, boutons...
Gni.

lundi 15 décembre 2014

Week-end chargé, 2

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/quinzedecembre2014.htm

Bon, c'est sûr le rhume qui se réveille, le cou qui n'est pas d'accord et les bras qui font la gueule.
Mais au final.
Un bon week-end.

Je pourrais infiniment regretter de ne pas avoir fait de jdr depuis plein de jours, mais ce qui m'importe dans le jdr, finalement, c'est de créer un truc ou de vivre un truc.
Et on peut dire que j'ai été servi :)

dimanche 14 décembre 2014

Week-end chargé.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/quatorzedecembre2014.htm

Je  vais en payer un peu le prix. Mais tant pis.
Bonne matinée à l'atelier écriture pour la suite des ateliers McB.
Bonne après-midi sur le projet commun qu'on monte pour Avril.
Yeah baby.
J'ai dû réécrire deux textes ce soir, d'une page chacun.
Hurg.
 Vais me coucher.

samedi 13 décembre 2014

5 niveaux d'angoisse.

Catharsis aujourd'hui sur la seule chose que je pouvais contrôler, me poser des questions comme j'aurais fait si j'étais tout seul sur un projet.
Je ne vais pas dévoiler l'intime de certaines personnes, mais on va dire qu'un pote, ma femme, un projet, la maison de la culture et mon dos m'ont préoccupé et qu'en dépit du fait de trouver un autre trèfle à six feuilles et mon premier trèfles à sept feuilles, eh bien, j'étais pas au mieux du sommet psychologique.

On va dire que dans le cadre de ce qui me sauve en ce moment, j'ai besoin d'avoir des cadres pour avoir l'impression de contrôler quelque chose dans une vie où plein de choses ne se contrôlent pas.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/treizedecembre2014.htm

vendredi 12 décembre 2014

La bataille de la MCB

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/douzedecembre2014.htm

Oui, ma page du jour avant.
Et ce soir, me voilà à une réunion de l'assemblée du public et invité à prendre un verre et manger ensuite.
J'entends bien les arguments des pro McB.
Mais ceux des contre me semblent hautement sans fondement.

Ceux qui veulent garder l'ancien bâtiment sont sots au dernier degré (même coût, agencement intérieur à chier par rapport au nouveau projet).
Ceux qui font chier avec 82 arbres qui vont être abattus ne prennent ces arbres qu'en prétexte et je ne sais pas ce qu'ils recherchent du coup, mais certainement pas la culture, plus ils feront chier, moins vite on aura une McB.
Ceux qui font chier par intérêt politique font un mauvais calcul, car il ne devrait pas y avoir de calcul en matière de culture.

jeudi 11 décembre 2014

Danse

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/onzedecembre2014.htm

Je suis un peu déçu d'avoir été fatigué pour voir le pestak de danse de ce soir.
Il faut dire aussi qu'il n'était pas aussi bien que les deux autres que j'ai vus l'année dernière.
Il y avait de l'énergie, des percussions, mais je n'ai pas eu la flamme qui a vibré au-dessus de honnête et de le temps est passé vite.
J'espère pouvoir rester avec deux groupes cette année, peu importe comment (sur une fois et derrière la scène une autre fois, sur les deux fois ou je ne sais encore comment).
Pourquoi j'espère.
Parce que c'est ma manière de danser cette année pour échapper à la crise totale.
La douleur passe pas.
Il faut que je transcende donc tout cela.
Et le théâtre, c'est bon pour moi ma brave dame :)

mercredi 10 décembre 2014

Le doigt...

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/dixdecembre2014.htm

Le doigt à la déprime.
Enfin, j'essaie.
Y a plusieurs noms à ce doigt.
L'en faudrait 5.
Pour l'instant c'est Maleluka, Avaricum, McB et il me manque écrire et Jeu de rôle en ce moment.
C'est déjà pas si mal.

Mais il n'empêche.
J'ai lu des articles sur les maladies de comédiens célèbres et effectivement ce que j'ai ne m'empêche pas de faire presque tout (voire tout en payant un peu le prix après).
Mais c'est le temps hors de la scène qu'il faut gérer.
Et le fait qu'on ne puisse pas s'échapper tout le temps.
Et un sentiment d'angoisse si tout ce qui me permet de m'échapper volait en éclat à cause d'une mutation de ma femme pour cause de merde totale à son travail.
Elle angoisse et j'essaie de ne pas le faire. Mais je ne crois pas à quel point ça serait très mauvais pour mon équilibre mental très fragile d'encaisser la perte des repères longuement construits ces dernières années.

C'est dur de se trouver une famille.
Ma parano de mes années adolescentes refait parfois surface, pas la parano, les gens m'en veulent. Non, la parano les gens sont polis parce qu'ils sont sympas mais en fait t'es une grosse merde (ah je ne te remercie pas, père, pour ce peu d'estime du soi que je possède, mais passons, ce n'est pas le sujet).
La seule manière de ne pas me sentir une grosse merde, c'est d'écrire un truc bien (mais les retours sont difficiles sur l'écriture et la capacité d'écrire n'est pas toujours là) ou de jouer un truc bien (en jeu de rôle, en partie mais surtout sur scène ou dans les rapports aux gens comme "l'après" de l'intervention qu'on a faite ce soir pour que les employeurs embauchent des sapeurs pompiers volontaires.
Une noble cause défendue ce soir... d'ailleurs, le film fait par les pompiers du Cher m'a tiré presque des larmes dans le besoin pur et simple de gens qui doivent être disponibles pour sauver des vies.
Aider, c'est aussi un moyen de ne pas se sentir "merdeux". Mais là, mes capacités sont assez limitées.
J'ai résolu un choix une fois par semaine.
Et c'est bien.
L'hôpital, c'est dur de ne plus aller faire les visites aux malades mais faut pas déconner, j'ai pas le mental qui résiste tout le temps à la douleur, la mienne comme celle des autres, et j'ai vraiment parfois du mal à le masquer. Les visites à l'hôpital exigent la forme mentale aussi bien que physique, ce qui n'est pas mon cas.




mardi 9 décembre 2014

http://www.iflscience.com/plants-and-animals/beloved-frank-and-louie-dead-15

Bizarre non ?
Le chat, sur internet, je le connaissais.
Mais 15 ans, pitin. C'est quelque chose.

Et sinon :
http://www.lapagedujour.net/decembre2014/neufdecembre2014.htm

Et le fruit d'une réflexion...
Oui, j'aurais bien envie, j'en crèverais un peu même de faire les cours du conservatoire, mais...
- Le pognon.
- L'âge un peu aussi (du genre, ne prends pas la place d'un petit jeune)
- Le trèfle à 6 feuilles trouvé aujourd'hui, autant de feuilles que de projets en cours cette année (dans l'idéal, j'aimerais 4 Maleluka en participation et 2 extérieurs, sans compter aider aux enfants et aux ados)
- Se souvenir que si je n'ai pas plongé totalement dans les ténèbres voici deux ans, c'est grâce à Maleluka.
- Tenir le coup avec la douleur, c'est d'abord viser des trucs dont tu es sûr qu'ils te passionnent. J'ai tellement mal en ce moment, que je fais une croix sur le fait de ne pas boire. Les deux verres quasi quotidiens sont de trop, c'est sûr, mais je suis pas assez fort pour faire du yoga à la place pour l'instant.
- Attendre que les choses se rôdent pour la rentrée prochaine.
- Ne pas lâcher les projets en cours.
- Ne pas avoir envie de lâcher Bourges même si ma femme perd son travail.

lundi 8 décembre 2014

Rho.

Dans les nuages, oui.
Dans le monde réel, non.
Ca fera quand même la quatrième minerve que je vais devoir acheter à force de les paumer.
Bonne journée aujourd'hui.
Une étape de plus dans la pratique théâtrale. Jouer la situation plus que le texte.
Ben tiens.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/huitdecembre2014.htm

dimanche 7 décembre 2014

Bilan de semaine.

Voix pour un projet vidéo lundi et répétition lundi soir
Présentation d'une scène mardi soir.
Pestak joué mercredi soir.
Pestak vu jeudi soir.
Répétition samedi et pestak vu samedi soir
Répétition dimanche.

Et à côté de ça, je ferme ma gueule sur le niveau de mes douleurs parce que sinon je ne ferais pas grand chose.
Bref, bref, bref...
Le dilemme est maintenant quoi faire de cette année, aller vers le conservatoire et laisser des projets maleluka ou en faire à fond le malelukien et attendre l'année prochaine pour faire du conservatoire.
La logique voudrait que je prenne la deuxième voie.
Après avoir goûté des rôles de folie, j'ai envie de pièces qu'on puisse faire tourner plusieurs fois. Deux, c'est pas assez.
Mais la machine est lancée. On verra bien de quoi 2015 sera fait.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/septdecembre2014.htm

samedi 6 décembre 2014

Allez, on se met en train :)

Faut y aller, faut y aller.
http://www.lapagedujour.net/decembre2014/sixdecembre2014.htm

Journée un peu molle, tension et migraine mais rien comparé à ma femme qui a été couchée toute la journée.
J'aurais voulu bosser les textes de ce week-end et de mardi prochain, mais non.
J'ai préféré faire une pause post pestak de mercredi joué et de jeudi vu :)

vendredi 5 décembre 2014

Les quais, bis.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/cinqdecembre2014.htm

Puis, sinon, je suis allé voir un pur pestak, vachement bien joué et remarquablement bien mis en scène.
La Dame de la mer.
Gruiii.
Un des pestaks à ne pas louper.

jeudi 4 décembre 2014

Les quais...

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/quatredecembre2014.htm




Je ne me mets que moi. Pas par orgueil, mais parce que je n'ai pas demandé l'autorisation des autres d'être publiés :)
Et je dois avouer que c'est à partir de 3 fois joué qu'il y a un déclic du "autrement".
Ca va être frustrant à nouveau de faire des trucs où on ne joue qu'une ou deux fois du coup.


mercredi 3 décembre 2014

Dharma.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/troisdecembre2014.htm

Les quais de Ouistreham demain soir, une intervention préparée pour les pompiers ce soir, répétition des quais hier, de l'intervention des pompiers, lecture d'un texte pour un étudiant des beaux-arts.
Un cours de théâtre qui s'ouvre au conservatoire, une confirmation que je participe à la deuxième session de l'atelier McB sur l'écriture.
Jouer et écrire.
Une sorte de dépassement du écrire et dessiner.

Et cette phrase, une loi du dharma, en fait...
Le sens de la vie veut qu'on trouve son vrai soi et qu'une fois qu'on l'a trouvé, on le fasse partager.
Je crois que c'est raconter des histoires dans mon cas :)
Les faire vivre.

Sois grand.
Oui.
Bien sûr.
C'est évident.

:)


lundi 1 décembre 2014

Faire sa merde, oui.

http://www.lapagedujour.net/decembre2014/premierdecembre2014.htm

Mais en buvant de la bière.
C'est vrai que les douleurs sont inversement proportionnelles aux bières bues. A trois bières en trois heures, je suis à peu près dans l'état où me mettrait un anti-douleur.
Mais c'est pas une solution.

Refaire du yoga tout seul, donc.
Faire couler, redevenir grand.

dimanche 30 novembre 2014

Maw

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/trentenovembre2014.htm

Rien de plus à dire.
Je veux vraiment un coussin chat.

samedi 29 novembre 2014

Mais euuuuh

:)
http://www.lapagedujour.net/novembre2014/vingtneufnovembre2014.htm

Ca ou l'ataraxie.
La quête de l'ataraxie.
Hum.
L'ataraxie me semble mieux sur un plan physique que la quête du masochisme.
Mais j'ai étrangement plus de dispositions au masochisme/
Gruiii.

Bon.
Kiné, assistante sociale et docteur aujourd'hui.
Et conclusion... j'en conclus que je dois me démerder un peu tout seul pour m'en sortir encore plus, quoi.

vendredi 28 novembre 2014

Soit...

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/vingthuitnovembre2014.htm

Soit je parle un peu du rêve de la nuit où un personnage volait et un autre était le plus grand psionique / télékinésiste que la terre ait connu.
Soit je parle de la douleur au cou.
Soit, on s'en fout. C'est pas significatif un rêve de pouvoir pour toi lecteur. Ca ne l'est que pour moi.
En rapport avec la lutte intérieure.
Et la douleur, eh ben, j'ai déjà dit une fois pour toutes que j'avais tout le temps mal. Mais on va dire que c'est pas tout le temps beaucoup.
Non, on va surtout s'en foutre.
Demain est un autre jour : docteur, assistante sociale, kiné.

jeudi 27 novembre 2014

Analyse de rêve en vrac

Je suis dans une nouvelle maison, dans une assez grande ville, mais celle ci est au bout d'un grand champ et de bois.
Il y a une femme qui représente sans doute plusieurs images de la femme dedans (mère, sœur, amante) avec moi et surtout je visite le haut de la maison avec mon père. Nous ne possédons que le bas de la maison, pas le haut, que voulez-vous.
Et c'est peut-être là que je me rends compte (en analysant le rêve) que je dois honorer la maison de Ouessant en honorant finalement la mienne, que j'ai pu avoir grâce à Ouessant.
Dans le haut de la maison, d'autres personnes visitent et en particulier une petite fille très talentueuse et son père. Cette petite fille a des échos avec mes capacités de création. Il y a aussi une sorte de gradin en bois permettant de jouer au théâtre ainsi qu'une chatte qui a donné naissance à des chatons et qui est surveillée par une vieille dame.
Chimê est aussi dans mon lit à un moment. C'est bien la première fois que je rêve d'un de nos chats.
Mais je retiens surtout l'impression de sérénité et aussi de mystère en montant les escaliers de la maison. Mon père qui apparaît dans le rêve et qui prend des vieilles chaises pour les réduire en poudre avec un appareil broyeur et se défouler, tout cela a de quoi parler.
Le haut de ma maison ne m'appartient pas, il est temps de me l'approprier.
De m'approprier mon crâne également et de trouver comment me libérer : dessin (dessein) et théâtre.

Et la conversation que j'ai eue avec le père de la petite fille dans le grenier sur les classes les plus difficiles pose El Qantara dans mon passé.

Je ne m'exprime pas plus.
C'est compliqué les clés d'un rêve pour quelqu'un d'autre que le rêveur.

Allez, la page du jour :

mardi 25 novembre 2014

Chute de tension.

Oui.
J'ai remarqué une différence depuis que j'ai plus le yoga le vendredi soir.
http://www.lapagedujour.net/novembre2014/vingtcinqnovembre2014.htm

J'ai un sale coup de déprime et de manque de motivation.
Sans doute que j'avais en premier et avant tout en tête un projet qu'on ne peut pas faire tout de suite à cause de tous les autres projets.
Mais je ne sais même pas comment je serais sans projets.
Ca serait tout simplement une plongée au fond du trou.
En grande partie, la lassitude d'avoir mal, je suppose.
Et j'ai pris très mal la désaffection de certains en jeu de rôle.

Faut que je me prouve plus chaque jour que je ne suis pas une merde, en gros :)

lundi 24 novembre 2014

Brrr.

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/vingtquatrenovembre2014.htm

Un vent d'hiver avec le jeu de rôle dont je cause dans la page du jour.
Un vent de printemps avec le bout de partie de cette après-midi.
Je me dis, finalement, que j'aime autant deux joueurs qui jouent bien (plus trois, trois, c'est mon chiffre préféré sans doute) que cinq qui se foutent un peu des résumés, mettent les pieds sous la table ou ne donnent jamais de nouvelles :)

J'ai choisi ma priorité cette année, je le sais. C'est aussi histoire de ne pas se sentir une merde. Avec le jdr, ça reste possible, j'ai beau m'évader, quand les autres joueurs te témoignent pas une petite appréciation pour la somme de boulot abattu, je sais pas, tu peux continuer à te sentir une merde.
Alors qu'au théâtre, eh ben, y a vraiment un truc qu'on construit ensemble et la récompense (parfois) du public.
Bon, samedi, j'ai pas eu l'impression de rencontrer le public pendant que j'étais sur scène, je ne l'ai pas senti très réactif. Mais c'est ça la magie du théâtre aussi.
Enfin bref.
Brrrr. Un vent d'hiver sur ma scène jeu de rôle cette année. Mais peu importe, j'ai deux joueurs solides pour une campagne solide, c'est bien tout ce dont j'ai besoin.

dimanche 23 novembre 2014

Quais et chat.

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/vingttroisnovembre2014.htm

Pour un renouveau du dimanche, la page du jour.
Et sinon, un samedi fort occupé avec un filage général et une répétition des quais de Ouistreham à Quantilly.
Oui.
Fort occupé.
Avant de jouer pour la première fois de ma vie une pièce pour la troisième fois (j'ai jamais joué trois fois une pièce, moi, jamais) en décembre dans une belle salle de Vierzon.

J'aurais apprécié l'option ne pas avoir mal au cou, mais bon.
J'aurais apprécié aussi un rôle un peu plus gros pour profiter de plus de scènes et ressentir vraiment l'ambiance des Quais. Mais passons.
L'ambiance dans l'équipe est bonne, et c'est déjà bien.



samedi 22 novembre 2014

Vendrediste ?

Oui.
Ah.
Le théâtre.
Le vendredi au lieu du mercredi, j'ai l'impression.
Ca fait bizarre, mais pourquoi pas ?
Faut bien changer de temps en temps. C'est que cette année.
:)
Et puis dans l'absolu, j'aurais bien donné dans les deux pestaks, je donnerais sans doute, je ne sais comment, peut-être de l'autre côté de la scène pour un des pestaks finaux. A voir.
Le texte à jouer décidera de tout :)

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/vingtdeuxnovembre2014.htm

vendredi 21 novembre 2014

Ah le blues c'était ça.

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/vingtetunnovembre2014.htm

Ben tiens.
Je range au frigo une bouteille de chouchen par hasard, celle que j'ai ouverte à la mort de mon vieux (parce que j'en ai acheté une autre et que je me dis, faudrait finir la première).
Je mets au mur deux photos de mon père, après que le père de ma femme ait percé des trou pour installer des supports pour des tableaux.
Et paf.
Je découvre que je suis à la veille de l'anniversaire de la mort de mon vieux.
Et que ça me remue un peu parce qu'il aurait peut-être pu être encore là.
Bref.

Ca me remuera sans doute pendant quelques années.
C'est comme ça.
Et pas parce que je l'ai laissé faire son geste.
Plus parce qu'on a eu des occasions loupées.

jeudi 20 novembre 2014

Oui, bon, oui. mais...

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/vingtnovembre2014.htm

Non.
Rien.
Je pourrais parler d'avoir appris que c'est le beaujolais nouveau, d'apprécier le verre de Maury que je déguste, de la lecture de ce qu'on va faire à l'atelier théâtre, de la nécessaire nécessité de bouger le mercredi au cours des ados et des enfants, et toussa, toussa...
Mais je ne sais pas.
Je crois que je n'ai pas atteint le point que je m'étais fixé.
Ca va venir.
Je n'en doute pas.

mercredi 19 novembre 2014

Toi, mon crâne, dans la tempête...

Partie de jdr annulée pour cause de mal de crâne et de patraque.
Et là, j'ai deux causes : l'hernie ou le putain de solvant du vernis posé sur le mur du salon et qui empeste toute la maison.
Rétamé.

Chié.
http://www.lapagedujour.net/novembre2014/dixneufnovembre2014.htm

Espérons que demain ce sera mieux.
Et au final, dans mes recherches, j'ai trouvé mon futur cadeau de noyel...

https://www.lesmauxdedos.com/

Le champs de fleur, avec peut-être le coussin associé.

mardi 18 novembre 2014

Bon.

La soirée aurait été parfaite si ce n'est les douleurs.
Mon kiné fait des trucs bien.
Mais on ne peut pas lutter contre le stress, tous les muscles tendus et le froid.
C'est un de ces soirs où j'aimerais changer de cou.
Ou avoir un chat vraiment sur ses genoux pour consoler.
http://www.lapagedujour.net/novembre2014/dixhuitnovembre2014.htm

Mais j'ai trouvé de quoi noyer mon chagrin sur un site de streaming.
J'avais envie de savoir ce qu'il advenait d'un des personnages de Marvel Agents of Shield.

lundi 17 novembre 2014

Excellente session de théâtre.

Oh oui.
Super session de premier travail sur la pièce qu'on jouera en juin.

Et abrutissement devant marvel agents of shield qui devient très bon en dépit d'une grosse ficelle scénaristique et du retournement d'un personnage.

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/dixseptnovembre2014.htm

dimanche 16 novembre 2014

Mais euh.

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/seizenovembre2014.htm

Théâtre en atelier aujourd'hui et jeu de rôle ce soir, la journée parfaite pour le mental.
J'ai bien aimé les textes proposés pour l'atelier de la maison de la Culture.
Les rappels à l'ordre de la douleur furent moins nombreux que ce qui avait été craint et j'ai appris qu'il y avait un centre anti-douleur à l'hôpital de Bourges.
Avec un professeur que je devrais essayer d'appeler.

samedi 15 novembre 2014

Un conte d'hiver

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/quinzenovembre2014.htm

Une chatte ramenée de Guérande : Simer (prononcer Chimère) ou Chimè (pour respecter dans les deux cas les 5 lettres).
Une excellente pièce vue ce soir : le conte d'Hiver de Shakespeare, texte revue et mise en scène excellente.
On oublie un peu les autres merdes du coup.
Un peu.


vendredi 14 novembre 2014

Bien sûr.

Ah la la la.
Oui, parler le moins possible des bobos.
Mais tout de même.
Oui, boire pour oublier. Mais quand même.
J'ai goûté le cidre le plus cher de ma vie (en bouteille du commerce) et une bière qui envoie la banane sans avoir la moindre griserie.
Que je ne cherchais pas.
Je suis perturbé pour des raisons diverses qui cesseront sans doute en grande partie dès ce week-end, la tête occupé à autre chose.
Mais il y a un facteur survie : le yoga tous les jours, le théâtre et le jeu de rôle régulier, écrire, lire, regarder aussi quelques trucs, et balader comme ce matin dans les marais pour prendre l'air. Balader sur du non dur. Marche sur du dur, c'est pas bon.
Rouler longtemps non plus c'est pas bon.
Ma femme s'inquiète pour les prochaines vacances.
Moi non.
On doit pas s'empêcher pour moi (sauf en ce qui concerne le 4X4 bien sûr).

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/quatorzenovembre2014.htm

J'observe ma femme couchée avec la chatte sur laquelle elle a craqué.
Moi, c'est plutôt que si on avait un troisième chat, je veux absolument un chaton par goût pour le voir grandir et par pratique pour la chienne.
Mais bon.
Je ne me sens pas maître de la maison en ce qui concerne la gente féline. C'est ma femme qui décide et sur ce genre de sujet, je m'adapte.
J'aurais aimé que certains des chats d'ici soient placés, je vais en parler à ma femme, d'essayer de faire la pub auprès de ses collègues :)

jeudi 13 novembre 2014

Lourd.

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/treizenovembre2014.htm

Piriac sur Mer, mois de Novembre. Hu.
Vide, mort, mais pas inintéressant pour qui aime découvrir des bâtiments,
Le seul souci, c'est la difficulté en famille, avec les gens présents toute la journée, de faire les exercices du kiné.
C'est pas vraiment des vacances, c'est une livraison de voiture et du temps en famille. Du temps passé à essayer quelques jeux de société : tarot, vallée des mammouths, le trône de fer, les aventuriers du rail...
C'est pas vraiment des vacances, tu parles.
Les vacances, c'est quand tu brises ta routine quotidienne. Là, elle est brisée pour sûr.
Je gage qu'il est dommage que nous partions assez vite. Mais j'ai ce qui assure ma survie mentale en train ce week-end.
Lourd, pourquoi ?
Trop bouffé et la bouffe qui fait la gueule. J'ai l'intérieur en java avec le dos en vrac et le mental pas accordé comme je voudrais.
Lourd aussi, parce qu'on est entouré par les chats dans cette maison (14 + 3 chatons) et que de nombreux chats ont été sauvés du voisin débile de la soeur de ma femme et qu'il faudrait trouver à les donner.
Ma femme est en train de craquer sur une chatte...
Perso, j'aurais bien pris un des chatons cet hiver.
Mais après tout, il est vrai que nous aurions pu essayer de donner deux des chats par nous-mêmes en les embarquant sur Bourges.
A voir.
J'espère un peu balader sur Guérande ou près des marais demain. Pour compenser le manque d'exercice ou de gym.
Histoire que le dos soit moins lourd.

mercredi 12 novembre 2014

Jeux ?

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/douzenovembre2014.htm

Une partie de trône de fer le jeu de plateau et de tarot pour passer le temps.
Le trône de Fer fut très long et m'a donné envie de replonger dans l'univers de la série avec mes petits trucs en plus ésotériques.
Mais passons.
L'année est rude sur le temps libre.
J'ai forcément oublié un petit truc chez ma mère, un câble pour relier mon téléphone au pc et le recharger par port USB. Rien de dramatique.

Je dois...
Non, je ne dois pas. Absence du net et des mails trois jours. C'est comme ça. Ca fait des vacances.

lundi 10 novembre 2014

Vieilles photos...

Une copine qui fut au théâtre qui annonce sur Facebook le décès d'un proche, son cousin, jeune et malade depuis des années.
Chierie.
La rédaction des quelques lignes que je transmettrai demain pour définir un personnage.
Bien.
Deux petites balades en voiture à Locronan et Douarnenez histoire d'avoir de quoi ramener au pays. Mais la pluie. Et les magasins fermés et donc, pas de crêpes. Le comble. Le comble en arrivant ici. Au moins j'ai eu du kouign aman.
Et quelques photos, des vieilles photos, des photos datant de Tahiti, entre mes 4 et mes 18 mois.
Très étrange de plonger dans un album.
Il faut que j'arrive à scanner tout ça, histoire d'avoir ma petite galerie de souvenirs à moi.
C'est pas tant me voir bébé qui fut surprenant que voir ma mère et mon père jeunes.
Et les endroits où les photos ont été prises.
On aurait envie de pouvoir remonter dans le passé, à l'instant où les photos ont été prises et mettre en garde contre certaines erreurs ou indiquer des directions à suivre.
"Encouragez votre fils dans l'art et à être acteur. Le dessin ne sera pas tout".
Oh putain.
Pouvoir refaire le temps.
Son propre temps. Une thématique souvent employée en science fiction bien sûr.
Mais je m'aperçois que j'ai toujours peu fantasmé dessus. Avec les photos, pour moi, le visuel, ça devient autre chose, bien sûr.
Allez, la page du jour :
http://www.lapagedujour.net/novembre2014/onzenovembre2014.htm
Demain, je repars bien trop tôt à Guérande.
Bien trop tôt.

Famille.

Trop court.
Vu les gens de la famille de manière trop courte.
On est trop loin.
C'est con.
Mais c'est comme ça.
On pourrait essayer de s'appeler tous les jours, ou de faire du chat vidéo.
Mais c'est pas le style de notre maison.
Rha.
J'ai essayé de lutter contre l'avachissement en marchant deux fois aujourd'hui.
J'ai découvert l'activité du dimanche matin dans le bled (le bar est rempli) et le principe de faire une petite marche en famille l'après-midi.
Marvel Agents of Shield m'a tenu la soirée.
Trop crevé pour écrire.
Et surtout pas équipé pour, à part sur le PC de ma mère.
Sur ce PC, c'est juste que j'ai pas les yeux qui suivent ou les lunettes adaptées.

Allez, la page du jour, tiens :
http://www.lapagedujour.net/novembre2014/dixnovembre2014.htm

dimanche 9 novembre 2014

Loin là-bas.

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/neufnovembre2014.htm

J'ai pu lire "Le tambour d'Angoisse" (de BR Bruss) acheté voici quelques semaines sur des conseils pour des romans qui permettent de faire des bons scénarios de jeu de rôle.
Je l'ai pris aussi pour voir si on ne pouvait pas en faire une adaptation en théâtre.
Personnellement, j'ai bien aimé la mécanique, mais ça risque d'être un peu compliqué en théâtre si tu n'as pas une brume bleue à mettre sur scène...
En dépit de la candeur de certains des propos (le texte date), c'est par contre vraiment un truc qu'on peut copier coller pour faire un scénario de jeu de rôle.
15 membres d'une expédition, chacun un rôle; Des histoires d'amour entre les hommes et les femmes (avec parfois deux ou trois hommes qui aiment la même femme) et un ennemi qu'on aperçoit jamais.

Un bouquin qui m'a fait passer le temps dans le train pour arriver jusqu'à chez ma mère et oublier un peu l'étrange douleur supplémentaire qui s'est réveillée dans le dos.
Heureusement que j'ai aussi amené mon yoga pour les nuls et que je vais pouvoir faire quelques postures pour mon dos...

samedi 8 novembre 2014

Semaine de la synchronicité...

On m'a offert ma place pour le théâtre amateur de ce soir.
J'ai pu aussi rencontrer une ancienne de la VMEH, Gislaine, qui m'a invité à s'asseoir à côté d'elle et de son amie qui va chez le même kiné que moi.
J'ai eu la chance d'avoir la chatte et la chienne qui posent pour trois pages la semaine prochaine.
Je passe les trucs du genre le monsieur qui remarque que j'ai fait tomber mon portefeuille ou le contrôle technique pour la voiture qu'on donne qui est bon alors qu'en prévisite et au premier contrôle c'était pas bon...

Bref.
Je pars demain quelques jours, dans un état lamentable du dos, je sais pas comment je vais finir demain midi. Il serait mieux que j'évite les transports mais je n'ai pas le choix.
Qui sait, peut-être que la chance m'appellera encore ?
:)

Les pages de la semaine sont en ligne en cas que mon pc portable me lâche.
http://www.lapagedujour.net/novembre2014/huitnovembre2014.htm

vendredi 7 novembre 2014

Chance ?

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/septnovembre2014.htm

Ca, oui, le jeu de savoir ce qu'on vaudrait en jeu de rôle, y a des tas de rôlistes qui l'ont fait.
Personnellement, j'ai souvent utiliser les dés comme instruments de la synchronicité et j'ai fait une analyse, demain, des résultats exposés aujourd'hui.
Dans l'absolu, c'était se poser la question vers quoi se diriger ?
Vers ce qui permet d'exprimer le charisme, puis la sagesse et enfin un peu la force (pour se remettre en forme).
Je suis pas fait pour les trucs de savoir ou d'intello apparemment.
Ca tombe bien. Ecrire ne relève pas de l'intelligence pour moi, mais du coeur.

jeudi 6 novembre 2014

Parlons peu.

Encore une rencontre fortuite aujourd'hui. J'ai croisé la bonne copine de Vierzon qu'on a pas pu voir depuis des mois.
Par hasard, aux toilettes de la maison des associations.

Mais passons.
http://www.lapagedujour.net/novembre2014/sixnovembre2014.htm

Parlons peu parce que j'ai toujours la tempête sous un crâne.
J'en ai plein le cul.
Pas une semaine sans être malade.
Ca devient pénible.
Je vais les sacrifier les 50 vierges à force. ;)

mercredi 5 novembre 2014

La sinusite c'est caca

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/cinqnovembre2014.htm

Toutes les coïncidences du jour, plus le sourire de gens que je laisse passer au passage piéton, eh ben, ça compense la sinusite.
Saloperie.
Pourquoi je me mets à en faire comme ma femme ?
;)

Le kiné sera bien.
La synchronicité est trop forte. :)

mardi 4 novembre 2014

Huit feuilles.

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/quatrenovembre2014.htm





On commence un truc à huit et le matin je trouve un trèfle à 8 feuilles. Quels augures ? Hein ?
J'en ai pleuré ce matin de trouver ce trèfle. Il m'a aidé à supporter les horribles douleurs des derniers jours.

lundi 3 novembre 2014

Evelyn McHale

Il y a quelque chose...
http://www.lapagedujour.net/novembre2014/troisnovembre2014.htm
Je parle pas assez dans la page du jour d'Evelyn.
Je peux parler du projet d'une jeune femme bipolaire qui veut écrire un roman non fictionnel sur Evelyn, par contre.
https://pubslush.com/project/2809

Elle a une théorie sur le fait qu'Evelyn l'était.
J'ai fait d'Evelyn un personnage majeur de ma campagne de jeu de rôle cette après-midi.
Un des cinq personnages qui contrôle la réalité du monde. Avec Léonard de Vinci.
Il n'y a rien d'extraordinaire à ma fascination, c'est celle de beaucoup.
Je déteste les photos de cadavre normalement, mais voilà, c'est bien la seule que j'ai acceptée de voir et qui m'a inspiré quelque chose.

dimanche 2 novembre 2014

Cmub oui, mais...

http://www.lapagedujour.net/novembre2014/deuxnovembre2014.htm

Mais la première fois que je peux y aller de l'année, pas assez de joueurs pour une deuxième table.
Bien.
Remarque, j'ai eu le temps de rattraper des séries en retard comme ça.

samedi 1 novembre 2014

Y a du vrai.


Du vrai et finalement de la joie.
Petite partie de jeu de plateau ce soir.
Je suppose qu'il faudrait virer l'aléatoire de l'initiative qui tourne à chaque round de combat pour moins de frustration.
Mais c'était pas si mal.
Y a pas à dire je préfère le jeu de rôle.
Mais je reste aussi un joueur, juste que la compétition me gave dans des jeux où il y a trop de hasard.
Même chose quand y en pas de hasard.
Un peu, c'est bien.

vendredi 31 octobre 2014

Paresse à nouveau.

Un restau, quelques infos.
La fin de la saison 4 de walking dead (trèèèèèès bien).
Le début de la saison 1 d'agents of Shield (je suis un accro du genre super héros, finalement, même si c'est dommage que la puissance psychologique des personnages ne soit jamais à l'aune de celle de grandes séries du genre Madmen).
Tout ça pour oublier l'herpès et les bobos.

Et un brin de relativité...
http://www.lapagedujour.net/octobre2014/trenteetunoctobre2014.htm

jeudi 30 octobre 2014

Envie...

L'envie, ça se mérite, non ?
:)
Allez, bonne petite partie de jeu de rôle ce soir après une journée de merde.
La voisine qui me file ses croquettes pour chien (son chien est mort la veille) et qui me cause de ses problèmes de santé. Ah pitin. La pauvre.
Du coup, j'ai dû prendre un peu de sa douleur et de ce qu'elle avait besoin de déverser. Immonde renforcement du mal de dos.
Tant pis pour ma préférence pour un kiné féminin, j'ai appelé celui de mon bled.
Là, j'étais vraiment en souffrance bien raide.

Je lâche les affaires jusqu'à la semaine prochaine pour retrouver le goût et l'envie.
J'ai un herpès qui s'est réveillé en plus. A la lèvre heureusement.
Crève, bide en vrac, herpès, chaque semaine apporte son petit lot.

Mais bref.
I Will survive.
J'en ai envie :)

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/trenteoctobre2014.htm

mercredi 29 octobre 2014

Gourmandise.

Un des pires.
Le mal principal de l'adolescence.
Mais il y a plus profond.
Il y a le sens de la vie, de sa vie derrière.
Le premier besoin, c'est bouffer, et après se reproduire après tout. Ou créer.
C'est ancré de plus en plus dans ma chair.

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/vingtneufoctobre2014.htm

mardi 28 octobre 2014

Paresse

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/vingthuitoctobre2014.htm

Choisis dans les 7 péchés capitaux et vois celui qui te correspond le plus.
Choisis.
J'ai donné dans presque tout.
Pas la luxure, par paresse sans doute.
Pas trop dans l'orgueil, toujours par paresse.
Beaucoup dans la gourmandise, encore par paresse.
Pas vraiment dans l'envie, mais encore par paresse.
Pas trop dans l'avarice non plus, mais la aussi, par paresse, j'ai jamais eu de sous sous à fond.
Un peu dans la colère, pas mal la semaine dernière, mais ça permet de vaincre la paresse qui est finalement le pire des ennemis, n'est-il pas ? :)

lundi 27 octobre 2014

Colère.

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/vingtseptoctobre2014.htm

C'est ça, plus que l'orgueil ou la gourmandise et autant que la paresse qui m'habite.
La rage doit déborder.

Mais comment ?
Ah ça...
J'ai la semaine pour y réfléchir.

dimanche 26 octobre 2014

Version 2

J'ai passé le temps de la douleur à bosser sur la deuxième version des règles de Savage Worlds version maison, celle qui se rapproche au plus près de l'officielle.
Mais traduire les compétences d'une version à l'autre prend du temps...
Je me suis dit que si je faisais jouer, je dépayserais moins en ne faisant pas ingurgiter aux pauvres rôlistes si habitués à jurer par leur sacro saint livre de règles les règles auxquelles ils sont habitués...

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/vingtsixoctobre2014.htm

Je m'aperçois après avoir apporté un gâteau au club, que je suis un peu aigri par la manière de certains et par l'énorme distance qu'il y a dans la façon dont on conçoit un même loisir.
Par la morgue ou le manque de tact aussi.
C'est sans doute pour ça que je me suis éloigné inconsciemment de ceux qui ne voient que leur livre de règle ou que leur scénario.
J'ai également mal supporté un échange en message privé, un lavage de linge sale qui n'aurait pas eu lieu d'être et apprendre comme j'étais considéré.

Tu changes pas les gens.
Surtout quand t'as décidé de ne jouer que ce que tu aimes et de la manière dont tu aimes.
Pas de concession à une manière plan plan ou à une servilité totale à la grande histoire contée par le mj ou les règles.

Non.
Je veux des joueurs qui improvisent, des joueurs qui jouent, des règles qu'on peut foutre en l'air si ça gâche l'imagination et des types qui te disent en face quand ça ne va pas, ou qui répondent quand tu envoies des messages.

Je n'ai jamais trouvé mon grand content en jdr sur Bourges, à part avec deux qui sont partis.
C'est dommage, Angoulême me manque pour ça.
Mais heureusement que le théâtre compense.
En parlant de théâtre, j'ai vu la pièce dans laquelle un camarade avait le rôle principal.
Alors comment dire ?
J'ai aimé le texte, l'idée, mais les comédiens étaient loin d'être tous au niveau des supérieurs dans la troupe.
Et j'ai trouvé un peu long du coup, ne rigolant pas à des trucs qui m'auraient fait rire si le jeu avait été meilleur.
Mais voilà, on a été habitué à aller plus vers la manière du pro que de l'amateur dans la compagnie.
Et ça, on ne doit rien reprocher.
Content d'avoir quand même vu la performance.
Oh oui.

samedi 25 octobre 2014

Yoga.

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/vingtcinqoctobre2014.htm

Le yoga, j'aime bien.
Franchement.
Mais voilà. A choisir, entre ma femme qui n'a pas d'autres créneaux, à qui on a conseillé de le faire et moi, une fois par semaine, le vendredi, alors que finalement, je peux essayer de prendre du temps pour moi pour aussi en faire mieux en m'imposant deux ou trois fois par semaine à un horaire cool... Ben walla.

J'adore les séances, mais maintenant que j'ai capté le principe de la méditation et visualisation, et que j'ai le temps, il faut que j'écoute le destin...
1 ) ma femme en a besoin mais y a qu'une place pour nous deux.
2 ) je dois rejoindre un autre groupe que les mercredistes cette année et le vendredi est un meilleur choix que le jeudi, car il ne gâche pas les jeudis de l'association des poètes une fois par moi, les spectacles de la MCB qu'on pourrait voir ensemble avec ma femme ou le jeudi où je pourrais jouer la petite campagne que je fais en ce moment (la seule stable depuis le début de l'année). Sans compter que j'aurais du mal avec un nouveau du jeudi - mais vraiment du mal... Bon. Rien n'est décidé. A voir.
3 ) plusieurs joueurs de jeu de rôle ne sont de toutes les manières pas disponibles après 21 heures le vendredi soir (et ne me répondent même pas les chiens ;))
4 ) ça m'oblige à me concentrer plus souvent à l'intérieur et à retrouver mes sources et mes racines...
5 ) Je lance mes dés de divination qui répondent positifs pour faire le mercredi (en guest ou support) et le vendredi (en jeu). Je n'abandonne pas le mercredi, je fais juste un peu plus de théâtre même du coup pour sortir la tête de l'horreur où je suis niveau douleur.

Walla walla.
Ecouter ses sens.
Toujours.



vendredi 24 octobre 2014

Liste un peu étendue, mais finie...

Pratique pour des casting crétins.
Dans quelles circonstances tu pourrais retrouver ensemble un justicier urbain (sans super pouvoirs, un vigilant quoi et pas du niveau batman), un leader militaire, un pilote arrogant, un journaliste fouille-merde, un théoricien du complot et un politicien ?

Directement, peuvent venir une conspiration pour cacher un truc alien, une histoire de famille avec le justicier et le journaliste qui bossent ensemble et tombent sur le pilote de l'avion privé du politicien et du militaire pendant qu'un théoricien du complot balance un scandale.

Bref.
Je me vois même secouer, agiter, tirer 5 ou 6 personnages et imaginer le scénario pour la prochaine convention.
Mais passons.
Pas de gym aujourd'hui. J'ai eu trop mal en début de semaine.
Apprendre que les sous placés en assurance vie ont perdu en 8 ans plutôt que gagnés. Gni...
Aller pour rien à la banque, j'avais pas les codes de toutes les manières.
Constater que c'est ma fête, la vraie, celle que me souhaite ma mère.
Et les onze ans des pages du jour.
Une libération ?
Allez, oui.
Jetons aux orties les semaines passées à être malade ou les derniers jours à être rétamé du dos.
La semaine prochaine, je lis, je corrige et je rattrape le retard que j'aurais dû rattraper en vidéos...

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/vingtquatreoctobre2014.htm

jeudi 23 octobre 2014

Plaf.

J'ai fait des archétypes.
C'est du clé en main pour se lancer dans l'aventure ces affaires là :)
Ca vaudra si j'arrive à lancer une campagne contemporaine, cong.


Ca donne ça comme choix... Etant entendu que s'il y a un *, c'est sujet à l'aval du mj. Mais c'est pas tant de monde que ça avec des pouvoirs que j'ai créés.
Les archétypes (*arcane et °médium) : Milliardaire(*), Détective qui patate, Professeur, Vamp noble(°), Pilote arrogant, Voleur ou la débrouille, Magicien*°, Investigateur charismatique, Médium illuminé°, Monsieur Muscle, Journaliste fouille-merde, Artiste lanceur de couteaux, Tank, Geek théoricien du complot, Artiste martial, Reine de la nuit, Gros veau, Artiste peintre°, Prof occultiste*, Secrétaire bimbo, Garde du corps, Investigateur médium°, Baroudeur pilote, Touche-à-Tout, Mécano, Ranger, Arrangeur, Flic, Politicien, Vigilant, Flingueur, Militaire, Ecrivain, Acteur, Marin, Médecin , Homme de foi (°*), Champion de la Foi*, Linguiste, Acrobate, As du bitume, Scientifique de terrain, Leader militaire, Alpiniste, Mutant*, Psion*.

C'est aussi une grosse galerie facile de personnage à puiser pour faire des méchants ou que sais-je encore, des alliés.

La page du jour, sinon...
Depuis 11 ans, pitin.

mercredi 22 octobre 2014

Non, encore.

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/vingtdeuxoctobre2014.htm

Ne pas causer, ne pas causer du dos.

Par contre, je me suis laissé aller à imaginer une équipe de personnages, d'un ordre que j'avais créé il y a des années...
J'aime l'idée de reprendre un nom que j'ai aimé. Astarté ou Octogone.

J'aime aussi les histoires de famille.
J'ai donc prétiré 6 personnages avec quelques rapports entre eux et mystère, mais sans plus, plongés dans la chine des années 30, et plus précisément Shangaï.
Mais je me rends compte de mes lacunes en histoire, même quand je lis Wikipedia.
Quelles expéditions pouvaient donc se rendre sur place à l'époque ?

Celle des personnages, pour sûr, de mon côté, mais enfin...

Le professeur, son assistante, son garde du corps, le détective, l'as du volant et le touche-à-tout auront-ils l'occasion de vivre quelques aventures cette année ou au moins ce week-end ?
Tadaaaaa.

mardi 21 octobre 2014

Non.

Ne pas causer du dos, ne pas causer du dos.

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/vingtetunoctobre2014.htm

Et pourtant...
Y aurait de quoi.
Mais passons. Deux ou trois jours de crash et on repart écriture les amis.

lundi 20 octobre 2014

Plouf.

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/vingtoctobre2014.htm

On peut rien faire contre ceux qui répondent pas, ceux qui s'en foutent, ceux qui sont ailleurs.
C'est le défaut des loisirs pas solitaires et qui exigent de la présence régulière.
C'est le défaut de ne vouloir que l'excellence cette année aussi.
Tant qu'à faire, autant toujours faire bien.

Scrogneu. Ca m'a énervé de ne pas jouer cette après-midi.
Mais c'est la faute à quoi ?
On force pas les gens.
C'est comme ça.

dimanche 19 octobre 2014

En manque...

Parce qu'il y avait un copain et par politesse vis à vis de l'association qui nous a offert le créneau de jeudi soir, je suis allé à un concert (les concerts, c'est pas mon truc du tout si j'ai à choisir entre un concert et du jeu de rôle... Dans l'ordre, pour passer une soirée, j'aime mieux jeux de rôle, jeux de plateau ou poker, soirée sans rien tranquille entre potes, pub et en dernier musique).
Enfin là, rien à dire, les groupes étaient bons (même si je ne suis pas fan de reggae), c'est juste que ça m'a planté ma première chance de la rentrée de rentrer dans une campagne en tant que joueur.
Avec des joueurs qui ne répondent lamentablement pas aux sms pour deux d'entre-eux ou aux mails, c'est assez pénible aussi de prévoir quoi que ce soit.
Je dois m'avouer une certaine lassitude.
Autant ne faire jouer que les motivés.
Moi je ne suis pas gêné de ne faire jouer que deux bons joueurs plutôt que quatre mous.
Mais encore une fois, je dois me souvenir : sois grand. Ne faire que des trucs dont on a vraiment tous envie.
Si demain, le seul autre joueur que j'ai en plus de ma femme n'a pas envie parce qu'à deux il trouve ça trop restreint, je ne lui en veux surtout pas à lui.
Oh non.

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/dixneufoctobre2014.htm

samedi 18 octobre 2014

Crash

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/dixhuitoctobre2014.htm

J'avais dit que je crasherai. J'ai crashé.
J'ai tenu le coup avec la crève (sans doute grippale), j'ai écrit, appris des textes, joué, tout ça...
J'étais à fond sur scène et goûtant au goulot une bouteille ou mangeant un truc suspect sur scène, je me suis dit : "ouille, ouille, ouille"...
Ca n'a pas loupé.
J'ai mon deuxième cerveau, mes boyaux, en révolte et mon crâne en vrac sans doute à cause de ça.
Ca m'a même fait louper le cours commun.

Bien.
Je donne au crash une autre journée, et basta.
Je me serai bien passé aussi de m'énerver sur les assurances qui ne bougent pas pour la voiture endommagée et sur le décodeur SFR qui fait systématiquement sauter le sous-titrage des séries à la demande que je regarde au bout d'un quart d'heure.
Gniiiii.
Je vais appeler plusieurs personnes, moi, lundi...

vendredi 17 octobre 2014

After

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/dixseptoctobre2014.htm
Bon.
On peut pas dire que c'est fini.
Y aura sans doute au moins deux dates, voire trois.
Mais c'est bizarre. D'un truc qu'on pensait faire en une heure vingt, on a fait un truc qui tapait deux heures.

J'ai tout donné. Un peu difficile au début, parce que tu ne causes pas et que t'es pas sûr. Quoique, j'étais quand même en slip.
Mais j'ai tout donné ensuite...
J'espère qu'on a tous été apprécié.

J'ai envie de remercier juste mes camarades, Violaine, Aurore, Clarisse, Emmanuel, Alexandre et puis aussi Jenny, Hugo, les techniciens du Hublot, les camarades de la compagnie venus faire les complices dans la salle.
Walla walla.

On a pas eu tant de bugs que ça finalement. Je dois caler toute mes prochaines répétitions en en profitant pour dessiner en même temps.
Je pense avoir loupé une ou deux répliques, j'étais un peu paniqué par le fait de devoir faire le bitâche (avec le dessin), mais ce n'est pas grave, j'ai joué avec des gens qui savent récupérer ou envoyer.


jeudi 16 octobre 2014

Jour J

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/seizeoctobre2014.htm

Plein de projets m'ont sorti la tête de l'eau jusqu'ici.
J'espère reprendre vite un projet mis en plan pour faire ce pestak...
Et puis, j'ai des dates avaricum et des petites inverventions encore.
La tête de l'eau.
Oui.

Jouer, c'est la vie.
Faut qu'on donne à fond ce soir.
A fond.
Et on va le faire.
Après que ça marche ou pas auprès du public, ça sera le grand mystère.
Mais j'y crois. Il y a des moments où t'es obligé de rire... :)

mercredi 15 octobre 2014

Déglingué

En tant que déglingué, participer au festival des déglingués a quelque chose de bien.
Finalement, je pense revenir sur mon idée première lors de ma présentation de personnage et de mettre en avant mes deux défauts principaux et réels (en oubliant les annexes) : le dos cassé et daltonien.
Plus le refuge dans l'imaginaire.
Un personnage catharsis dont la présentation va changer par rapport aux répétitions que j'ai déjà faites avec mes camarades...
Mais c'est pour le bien d'utiliser un peu le public aussi.
C'est un pestak où plusieurs occasions de prendre le public à témoin peuvent se dessiner et si j'ai deux fois occasion de le faire, une troisième sera peut-être improvisée au feeling, on verra.

J'ai adoré le film vu pour l'inauguration du festival.
http://www.bourges-tourisme.com/pages/festival-des-deglingues/

J'espère que des gens auront l'occasion d'aller le voir. Emouvant, vrai et touchant.

Sinon, eh ben, bonne représentation ce matin au congrès des bibliothécaires.
Bonne réunion d'après représentation aussi. Il y a une bonne équipe qui a été formée pour le projet de parler à haute voix les pages d'un livre, de douze livres.
Personne ne s'est approché pour parler avec moi. Je dois un peu faire peur.
:)

Bonne première partie aussi de jdr avec le personnage nouvellement créé. Il a un énorme handicap (si pas d'eau pendant une heure par jour, il crève au bout de trois jours), mais c'est plutôt cool à jouer.
Je ne suis pas fan qu'on se limite aux règles du seul livre générique de base.
Mais une petite option permet d'ouvrir un peu plus une lucarne pour un personnage qui ne sucre pas tout son savoir-faire en connaissances si telle est son intention.

Allez, jour j-1... Je suis cassé. La journée fut longue et les courses de la matinée, je pense que je les paye. J'ai très mal au dos et au cou. Mais j'oublierai ça au moins pendant deux heures, sur scène, mercredi à la générale et jeudi. :)

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/quinzeoctobre2014.htm

mardi 14 octobre 2014

Table d'Harmonie

Bonne répétition ce soir, à la table d'harmonie, en dépit du fait qu'on ait une malade dans la bande.
On espère que son extinction de voix passera.
C'est la première fois que j'apprends plus mon texte en le jouant qu'en l'apprenant par coeur. Une autre technique... :) Bon, y a aussi le fait qu'en avoir écrit une grosse partie, ça aide aussi toujours :)
Gruiii.
http://www.lapagedujour.net/octobre2014/quatorzeoctobre2014.htm

Bonne répétition aussi de l'intervention surprise qu'on doit faire demain matin.
Mais là, je dois avouer que c'est très bizarre de devoir raconter son texte avec des gens qui causent.
Ouais...
J'ai bien perdu certains moyens durant l'après-midi.
Mais pas de blème. Demain matin ça ira.

Et je me suis finalisé (et faut pas que mes personnages crèvent dans des jeux où j'ai décidé d'optimiser un brin, quand le niveau de jeu est sale, faut optimiser, mon perso est crevé parce qu'il ne l'avait pas fait avant) mon personnage de remplacement au décédé de la semaine dernière.
Rha.
Oui, ça sera bien un anagramme de Mark Harris, eh eh eh.

lundi 13 octobre 2014

Bonne équipe de répétition, une after est à prévoir :)

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/treizeoctobre2014.htm

Déçu de ne pas avoir pu rester le soir avec les autres pour l'after des répétitions mais le contrecoup de malade et la nécessité de récupérer la chienne ont fait que.


dimanche 12 octobre 2014

Schizo

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/douzeoctobre2014.htm

Deux textes en une semaine, c'est un peu schizo.
Mais on va y arriver, on va y arriver.
On va envoyer la banane.
On va envoyer la banane jeudi prochain.

Je copie colle l'extrait de l'Iliade que j'ai choisi pour essayer de le dire par coeur, une fois aux poètes, à la soupe aux choux...
Extrait du chant 22 de l'Iliade, donc.

Le grand Hector au casque étincelant alors, le premier dit :
« Je ne veux plus te fuir, fils de Pélée : c'est fini. Si j'ai fait trois fois en courant le tour de la grand-ville de Priam au lieu d'oser attendre ton attaque, cette fois en revanche mon cœur me pousse à t'affronter. Je t'aurai, ou tu m'auras. Allons ! Prenons ici les Dieux pour garants : ils seront les meilleurs témoins et gardiens de nos accords. Je ne songe pas, pour ma part, à t'infliger de monstrueux outrages, si Zeus m'octroie de tenir bon et de t'arracher la vie ; mais, au contraire, quand je t'aurais pris tes armes illustres, j'entends rendre ton corps, Achille, aux Achéens. Fais donc, toi, de même. »
Achille aux pieds légers sur lui lève un œil sombre et dit :
« Hector, ne viens pas, maudit, me parler d'accords. Il n'est pas de pacte loyal entre les hommes et les lions, pas plus que loups ni agneaux n'ont des coeurs faits pour s'accorder ; sans relâche, au contraire, ils méditent le malheur les uns des autres. Il ne nous est pas permis davantage de nous aimer, toi et moi. Aucun pacte entre nous n'interviendra, avant que l'un des deux n'ait, en succombant, rassasié de son sang Arès l'endurant guerrier. Rappelle-toi donc toute ta vaillance : c'est bien maintenant, si jamais, qu'il te faut être un combattant, un guerrier intrépide. Il n'est plus pour toi de refuge : c'est à l'instant même que Pallas Athéné te va dompter sous mon bras ; et tu vas payer d'un seul coup tous les chagrins que j'ai sentis pour ceux des miens qu'a tués ta pique furieuse. »
Il dit et, brandissant sa javeline, il la lance en avant. Mais l'illustre Hector la voit venir et l'évite : il a prévu le coup et s'est accroupi ; la pique de bronze passe, dans son vol, au-dessus de lui et va se ficher dans le sol. Pallas Athéné aussitôt la saisit et la rend à Achille, sans être vue d'Hector, le pasteur d'hommes. Hector alors s'adresse au Péléide sans reproche :
« Manqué ! Donc tu ne savais nullement de Zeus, Achille pareil aux Dieux, l'heure de ma mort. Tu le disais pourtant ! Mais tu n'es qu'un beau parleur, un fourbe, et tu voulais que, pris de peur, j'oubliasse ma fougue et ma valeur. Non, tu ne planteras pas ta pique au dos d'un fuyard : je marche droit sur toi ; pousse-la-moi donc en pleine poitrine si le Ciel te le permet. Et, pour l'instant, évite, toi, ma javeline de bronze. Ah ! Si tu pouvais donc l'emporter, toute, dans ta peau ! La guerre serait moins lourde aux Troyens, si tu étais mort : pour eux, tu es le pire des fléaux. »
Il dit, et brandissant sa longue javeline, il la lance en avant. Il atteint le Péléide au milieu de son bouclier, sans faute. Mais la lance est rejetée bien loin de l'écu, et Hector s'irrite de voir qu'un trait rapide est parti pour rien de sa main. Il reste là, humilié ; il n'a plus de pique de frêne. Il appelle d'un grand cri Déiphobe au bouclier blanc, il demande une longue lance : et Déiphobe n'est plus à ses côtés ! Hector en son cœur comprend, et il dit :
« Hélas : Point de doute, les dieux m'appellent à la mort. Je croyais près de moi avoir le héros Déiphobe. Mais il est dans nos murs : Pallas Athéné m'a joué ! A cette heure, elle n'est plus loin, elle est là, pour moi toute proche, la cruelle mort. Nul moyen de lui échapper. C'était donc là depuis longtemps le bon plaisir de Zeus, ainsi que de son fils, l'Archer, eux qui naguère me protégeaient si volontiers ! Et voici maintenant le Destin qui me tient. Eh bien ! Non, je n'entends pas mourir sans lutte ni gloire, ni sans quelque haut fait, dont le récit parvienne aux hommes à venir. »
Il dit, et il tire le glaive aigu suspendu à son flanc, le glaive grand et fort ; puis, se ramassant, il prend son élan, tel l'aigle de haut vol, qui s'en va vers la plaine, à travers les nues ténébreuses, pour ravir un tendre agneau ou un lièvre qui se terre ; tel s'élance Hector, agitant son glaive aigu. Achille aussi bondit ; son cœur se remplit d'une ardeur sauvage ; il couvre sa poitrine de son bel écu ouvragé ; sur son front oscille son casque étincelant à quatre bossettes où voltige la crinière d'or qu'Héphaestos a fait tomber en masse autour du cimier. Comme l'étoile qui s'avance, entourée des autres étoiles, au plein cœur de la nuit, comme l'Etoile du soir, la plus belle qui ait sa place au firmament, ainsi luit la pique acérée qu'Achille brandit dans sa droite, méditant la perte du divin Hector et cherchant des yeux, sur sa belle chair, où elle offrira le moins de résistance. Tout le reste de son corps est protégé par ses armes de bronze, les belles armes dont il a dépouillé le puissant Patrocle, après l'avoir tué. Un seul point se laisse voir, celui où la clavicule sépare l'épaule du cou, de la gorge. C'est là que la vie se laisse détruire au plus vite. C'est là que le divin Achille pousse sa javeline contre Hector en pleine ardeur. La pointe va tout droit à travers le cou délicat. La lourde pique de bronze ne perce pas cependant la trachée : il peut ainsi répondre et dire quelques mots. Et cependant qu'il s'écroule dans la poussière, le divin Achille triomphe :
« Hector, tu croyais peut-être, quand tu dépouillais Patrocle, qu'il ne t'en coûterait rien ; mais tu n'avais cure de moi : j'étais si loin ! Pauvre sot !... Mais, à l'écart, près des nefs creuses, un défenseur – bien plus brave – était resté en arrière : moi, moi qui viens de te rompre les genoux, et les chiens, les oiseaux te mettront en pièces outrageusement, tandis qu'à lui les Achéens rendront les honneurs funèbres. »
D'une voix défaillante, Hector au casque étincelant répond :
«  Je t'en supplie, par ta vie, par tes genoux, par tes parents, ne laisse pas les chiens me dévorer près des nefs achéennes ; accepte bronze et or à ta suffisance ; accepte les présents que t'offriront mon père et ma digne mère ; rends-leur mon corps à ramener chez moi, afin que les Troyens et femmes des Troyens au mort que je serai donnent sa part de feu. »
Achille aux pieds rapides vers lui lève un œil sombre et dit :
« Non, chien, ne me supplie ni par mes genoux ni par mes parents. Aussi vrai que je voudrais voir ma colère et mon cœur m'induire à couper ton corps pour le dévorer tout cru, après ce que tu m'as fait, nul n'écartera les chiens de ta tête, quand même on m'amènerait, on me pèserait ici dix ou vingt fois ta rançon, en m'en promettant davantage encore ; non, quand bien même Priam le Dardanide ferait dans la balance mettre ton pesant d'or ; non, quoi qu'on fasse, ta digne mère ne te placera pas sur un lit funèbre, pour pleurer celui qu'elle a mis au monde, et les chiens, les oiseaux te dévoreront tout entier. »
Et Hector, mourant, Hector au casque étincelant répond :
« Oui, oui, je n'ai qu'à te voir pour te connaître ; je ne pouvais te persuader, un cœur de fer est en toi. Prends garde seulement que je ne sois pour toi le sujet du courroux céleste, le jour où Pâris et Phoebos Appolon, tout brave que tu es, te donneront la mort devant les portes Scées. »
A peine a-t-il parlé : la mort, qui tout achève, déjà l'enveloppe. Son âme quitte ses membres et s'en va, en volant chez Hadès, pleurant sur son destin, abandonnant la force et la jeunesse. Il est déjà mort quand le divin Achille dit :

« Meurs : la mort, moi, je la recevrai le jour où Zeus et les autres dieux immortels voudront bien me la donner. »

samedi 11 octobre 2014

Yoga

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/onzeoctobre2014.htm

Je crois que la séance de yoga a sauvé la fin de ma semaine.
Il faut que j'arrive à en faire deux ou trois fois par semaine au niveau de la séance du vendredi.
C'est pas si dur.
C'est assez peu d'exercices dans ce cours finalement et beaucoup de relaxation.
J'ai distribué quelques flyers.
Et je vais oublier dans les bras de morphée mon mal de dos.


vendredi 10 octobre 2014

4000

En espérant 4000 de plus ?
Mais pas malade comme aujourd'hui ou hier, merci :)

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/dixoctobre2014.htm

Tout est dans la page.
Je remercie la lune, l'internet, l'esprit du dedans de moi et toutes les circonstances qui ont traversé ces 4000 pages.
Pas toutes les circonstances, j'aurais préféré que mon vieux ou mes chats ne décèdent pas. Ou qu'une bonne copine du net ne trépasse pas non plus.
Mais on doit faire avec.

Je copie colle une fin d'un texte qu'on dira sans doute sur scène un jour...
C'est de Rémi Boiron.
Alors, comme ça, toi aussi tu faisais du stop, sans le savoir.
Un jour, le bus de la vie s'est arrêté : « Psst !... Tu montes ? »... et t'es monté
Là dedans, on t'a appris deux ou trois comptines.
Une souris verte... Meunier tu dors... Y avait des éléphants et des orangs-outans..
Et quand t'as su marcher, ben on t'a dit de continuer à pieds.
C'est tout droit.
Il y a bien des chemins de traverse... mais au fond... c'est tout droit.
Tu ne pourras jamais revenir en arrière.
La seule chose que tu pourras faire, c'est soigner la qualité de ta marche et choisir l'endroit où tu poses ton regard... en marchant.
C'est tout ce que tu pourras faire.
Tu ne sauras jamais ni où, ni quand, ni comment ça finit.
Tu sauras juste... que ça finit.
Et c'est ainsi que tant que tu es en vie, tu peux être divin.
Car entre l'endroit où tu te trouves et l'endroit où ça finit...
Entre ces deux endroits...
T'es immortel.
Alors cueille chaque seconde de cette fichue divine immortalité. Pour toi. Et pour les suivants.

Ma page 4000 est comme ça. Immortelle :)



jeudi 9 octobre 2014

J-1 de 4000

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/neufoctobre2014.htm

4000 pages pitin.
Ca fait drôle.

Je me retrouve à avoir défini également deux personnages de jeu de rôle : une sorte de clone de Mark Harris, l'homme de l'Atlantide et puis un copier coller (mais en jeu de rôle) du personnage que je vais jouer sur scène.

Oh mon dieu.
:)
Une année imprégnée par l'eau et par la terre.

J'aurais juste préféré pouvoir faire plus que la seule répétition de ce soir avec mes camarades et me rendre au théâtre d'improvisation mais je vais tout cibler guérison et ne pas bouger des deux prochains jours.
J'aimerais être en forme pour ma page 4000 :)

mercredi 8 octobre 2014

Bwa

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/huitoctobre2014.htm

Et un bon perso qui est crevé ce soir.
Gniii.
La logique est respectée mais je n'aime pas un des principes qui permet au mj de mieux taper sur la gueule d'un personnage déjà en grande difficulté.
Conclusion, je trouve pas quoi faire...
J'ai tourné en rond sur les règles.
Et je crois que j'aimais vraiment la race qu'on avait créée.
Bon.
Tant pis.
Mais ça n'a pas la même saveur de recommencer avec un autre perso.

mardi 7 octobre 2014

Maladeuuu

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/septoctobre2014.htm

Ca, c'est bien.

Pour le reste, heuuu, malade, mais moins que ma femme arrêtée toute la semaine.
Je tiens sur la passion, les nerfs et les vitamines.
Mais on va dire que c'est un sale virus qu'on a pécho là ma femme et moi.
J'espère qu'on ne le partagera pas.

lundi 6 octobre 2014

Bah.

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/sixoctobre2014.htm

La page du haut est une des plus justes de ces derniers temps.
Elle témoigne d'une cicatrice reçue ce week-end mais une cicatrice pour rien.
Au final, je sais qui a raison : moi.
On ne doit pas faire un loisir si des contraintes nous emmerdent dedans. Et c'est sans doute quelques contraintes de certains maîtres de jeu ou une sorte de non pro activité de certains joueurs qui m'ont mis un p'tit coup dans l'aile rôliste.
Le maître mot dans un loisir comme le jdr est imagination.
Si un mj refuse un historique qui est pourtant dans les règles, ne joue pas avec lui.
Si un mj confond proactivité pour faire avancer les mollusques de la table qui ne bougent pas avec tirer la vedette à soi, y a également souci.
Si des règles heurtent ton sens de la logique en tant que mj ou joueur, faut en discuter et pas les garder telles quelles...
Si des joueurs ne sont que des fiches de personnages sans âme, laisse aussi tomber. Le mec qui n'est là que pour faire un grand score aux dés, est moyennement ce qui m'intéresse.

J'ai une bonne équipe, mais dure à réunir.
Peut-être dois-je chercher à l'étoffer un peu en recrutant...
Tout simplement.

Je prospecterai après le rush de la pièce.
La pièce que j'ai fini de rédiger après les corrections.
Beaucoup de travail aujourd'hui alors que j'étais malade (ma femme est encore pire que moi).
Mais ça valait le coup. J'ai la semaine pour apprendre maintenant.

dimanche 5 octobre 2014

Le choix.

Jdr ou théâtre.
J'ai dû faire le choix pour ces deux week-end.
Mais ce n'est pas grave. Après le coup d'hier soir, avoir lu comment sont reçus des nouveaux en forums avec des "j'aime pas cette version du jeu que tu proposes", je me dis qu'il est bien temps de faire une pause sur tout ce qui me gâcherait mon loisir. Ne pas faire plutôt que mal faire.

:)

Allez, la page du jour
http://www.lapagedujour.net/octobre2014/cinqoctobre2014.htm

samedi 4 octobre 2014

Môman

http://www.lapagedujour.net/octobre2014/quatreoctobre2014.htm

Une mise au point bien trash en privé sur un forum où j'en ai appris des belles sur la manière dont certains me considèrent au club de jeu de rôle.
J'en arrive à penser que soit je suis un gros con fini, soit ce sont les autres qui le sont, soit les torts sont partagés.
J'ai tendance à croire que je ne suis pas un gros con fini, surtout en ce qui concerne le jeu de rôle.
Mais les cloches sonnent et peut-être est-il temps de chercher du sang neuf (je ne parle pas de mes camarades de Necessary Evil, tous excellents) pour autre chose que les trucs proposés au club et qui finalement ne m'intéressent pas du fait du style de jeu (malgré le fait que le mj soit bon) ou de la mauvaise qualité du mj (après tout, si certains m'estiment de mauvaise qualité - ce que je ne suis pas), je peux aussi avoir la même opinion... (mais j'ai tendance aussi à croire que je ne suis pas un joueur ou un mj profilé pour un club de jeu de rôle qui nécessite des gens formatés à certains types de scénarios parfois ou des personnages dont l'historique ne sert à rien - un truc hautement insupportable pour moi).

Une première avec Avaricum, mais sans aucun trac ou quasiment aucun. Je n'ai pas pris autant de plaisir que ce que je pensais pendant du fait de la position un peu particulière qu'on devait tenir, dos au public. J'aurais préféré être face, je pense.
Et je dois avouer que je n'ai pas eu le temps de bien sentir mes 4 minutes 30 de texte, c'est un peu trop court sur un spectacle pour se sentir à fond sur l'ensemble de la chose.
Ce fut très bien d'en être, attention, pour l'avant et l'après (vu qu'on a eu de la visite et des bons visiteurs, que je connais et qui sont appréciables). Mais il n'y avait pas autant la flamme que ce que j'aurais voulu avoir et cela tient au fait sans doute d'être lié par le texte en main et handicapé par le fait de devoir le porter (en fait, j'ai eu mal pendant la représentation, parce que je dois le tenir ce fichu texte et la douleur a sans doute gâché une partie du plaisir).

Dommage que la soirée ait été gâchée par une nécessaire mise au point qui finit tout de même de me rappeler un truc qui m'est apparu en vacances : sois grand. Inutile de chercher à l'être avec des gens qui voient étriqués.
Les limites, faut les péter. Faut sortir de sa zone de confort, surtout en jeu de rôle, n'avoir peur de rien.
Le loisir est fait pour ça.
Du moins, ce me semble.
Passons.
L'abcès est crevé.
Je connais la couleur de mon année :)

;)