mardi 29 juin 2010

Oedipe

1 heure 04, le 29...

La nuit dernière, j'ai tous les pouvoirs, tous les pouvoirs, je peux donner à celui qui me le demande le pouvoir de son choix. C'est surtout ça mon pouvoir en plus de léviter. Donne à qui le veut le pouvoir de son choix. Malheureusement quelques-uns de ces pouvoirs sont tirés de source impure ou démoniaque et peuvent faire muter quelques personnes.
Un homme presque chauve voit pousser sur sa tête d'étranges cheveux.
Je rêve aussi que je fais une partie de jambe en l'air débridée, ambiance années 70, avec Caroline qui jouait ma mère dans le spectacle et que je devais ensuite embrasser (après avoir tué le père dans mon rôle).
Elle me dit, si tu ne mets pas de capote, je te préviens, je compte sur toi pour t'occuper du gosse.
Pouf, gros plan vingt ans plus tard, sur le gosse, avec ma gueule en gros, en biker, dans un atelier de mécanique dans un coin paumé du Texas ou d'un État de ce genre.
Il faut dire également qu'on a bien joué les cons en coulisse avec Caro, ce qui peut aussi avoir marqué un rêve détendu, années 70 style.
Une époque, pour mon compte, absolument enviable au niveau de la liberté des mœurs. Je crois vraiment que l'échangisme ou l'amour libre serait un truc qui me ferait bien triper.
Quand on est détendu à ce niveau là, il y a quand même bien moins de risque de faire péter un couple à mon avis.
Enfin bref. Sinon...
Pas de sieste aujoud'hui, j'ai fait une vidéo con, certes, mais dont je suis particulièrement fier (voir dans mon blog le message précédent).
Prise de rendez-vous pour aller voir un ophtalmo en urgences.
Prise de sang le matin, pour plein, plein, plein d'analyses, dont la maladie de Lyme.
Prise de conscience qu'il va falloir que je me méfie de ce dont je parle : je me suis souhaité un herpès, pouf, je l'ai eu. J'ai prédit un éventuel mort à la maison de retraite, pouf, il y en a eu un (Jenny et Aurèle me l'ont confirmé).
Prise de courage pour répéter le nouveau spectacle pas calé tout à fait de la mort. Mais j'ai les vidéos, les moments où on a buggué, et c'est possible de faire un debriefing mercredi.
Je suis particulièrement fier, cela dit, d'une impro final sur Mammouth qui risque de faire bien rigoler les gens.
Annie nous a également rejoint pour ce deuxième spectacle, j'espère qu'elle ne s'est pas trop sentie décalée.
Ca devrait aller, je pense mais les liens ne sont pas tissés pareil entre les uns et les autres, c'est normal.
J'ai aussi une bonne idée pour introduire un de mes sketchs qui nécessiterait que je montre une partie de mon cul au public, mais bon... J'en parlerai d'abord à Aurèle et Jenny.
Humf.
Demain hôpital. Mais j'aurai de quoi lire dans la salle d'attente, Mammouths reste toujours à régler, à fond.

lundi 28 juin 2010

Woerth Bettencourt


Je suis fier de cette vidéo. C'est con, mais c'est comme ça.

Marathon Théâtre.


Minuit 1, le 28 juin...

Alors, dans l'ensemble, il y a quelques jours, j'ai encore rêvé que je lévitais ou que je volais et que personne ne semblait le remarquer.
Mais c'est alors peut-être pour ça que je me suis mis au théâtre, pour être remarqué quand j'étais sur scène.
Ceci dit, avec la fatigue, l'herpès et la chaleur, je n'ai pas toujours eu l'impression d'être avec le public. Et deux représentations, c'était beaucoup.
Beaucoup, mais finalement formateur, et assez génial, du coup. Parce que c'est au cours de ce genre de journée que des liens se forgent assez facilement quand même.
Nous avons à chaque fois (répétition et deux représentations) foiré des bouts de "Mammouths" le texte le plus long et le plus difficile à mon avis du fait que Stan ait du mal à apprendre certains passages.
Mais peu importe, tout est passé quand même.
C'est juste qu'au final, un peu frustré par le manque de public le soir, je n'ai pas l'impression d'avoir donné sur Mammouths comme j'aurais voulu qu'on donne à la répétition sous les arbres.
Ma seule frustration de la journée avec mon oeil qui part en couilles.
Je vais m'en aller regarder trois versions de "Mammouths" et voir là où ça a merdé afin qu'on arrive à le jouer nickel vendredi.
Je dois aussi avouer que ce spectacle était assez éprouvant par la chaleur ou le nombre de fois où par exemple je devais être dans des scènes.
Mais si le premier était d'une nature difficile, le nombre de fois où j'avais à être sur scène, par compte, c'est un truc qui est du genre à bien me motiver.
C'est juste dommage que l'herpès ait éteint une partie de cela. Sans lui, je sais que j'aurais été meilleur et plus en phase avec le public.
J'espère qu'on rejouera là-bas, mais cette fois avec du public de là-bas, dis. C'est que les vieux ont eu interdiction de venir souffrir de la chaleur dans la salle de théâtre. Interdiction totale l'après-midi.
Du coup, bizarre. Jouer pour eux alors qu'ils n'étaient pas là.
Mais peu importe, les instants sont immortalisés et c'est youtube qui va en profiter.

samedi 26 juin 2010

Herpès ?

2 heures le 25 juin.

Bonnes répét. Coup de fatigue. Le pharmacien qui me conseille d'appeler un médecin.
Petit coup à boire à plusieurs après la séance (aurèle, jenny, cécilia, alex, stan, johan et moi)
Très mal aux yeux à l'aide au devoir, je suis parti bien en avance.
J'espère que pour son avenir Omar arrivera à convaincre sa femme qu'il doit travailler en Algérie.
Week-end chargé. Je vais voir quand même en plus le médecin demain matin.
Chouette.
J'ai vraiment dû prendre sur moi pour lutter contre la déprime.
Le théâtre a aidé. 

vendredi 25 juin 2010

Le trèfle à quatre feuilles

C'est vrai, on se demande quoi faire, hein, de la chance...

jeudi 24 juin 2010

Oh my god...


1 heure 34, le 24 juin...

Bon ben, encore une fois un lien utile après les deux premiers.

On avait clairement pas tout en tête ce soir et j'ai du boulot pour soutenir Stan qui panique un peu dans l'ordre des textes.
Il faudra sans doute un souffleur d'après Jenny.
Mais il ne faudra pas hésiter plutôt à improviser si ça buggue, je vais essayer de construire une grille des événements dans le texte principal et ensuite de réviser les trucs que Stan a du mal à dire.
Mais bref... Dans l'ensemble, même si j'ai rêvé d'une maison en ruine que je quittais, d'une sorte de château avec des gens coincés dans une sorte de puits, je ne pense pas que j'angoisse particulièrement pour la représentation.
Penser positif et ne pas hésiter, avec l'adrénaline du public à changer certaines donnes.

mercredi 23 juin 2010

Semaine d'annonce.

Rien à dire.
Il faut être studieux les enfants.
Place aux filles.
http://www.lapagedujour.net/juin2010/vingttroisjuin2010.htm

mardi 22 juin 2010

Premier jour de l'été

Mais moi, pour une fois, je m'en fous du mauvais temps, de la pluie (et pour toutes les fois de la musique, je n'y vais jamais à la fête de la musique), ce qui m'intéresse, c'est ça :
http://www.lapagedujour.net/juin2010/vingtdeuxjuin2010.htm

lundi 21 juin 2010

Théâtre, théâtre, théâtre...

1 heure 26, le 21 juin...

Jour de l'été qui ressemble à un jour d'automne
12 prochains jours très studieux sur les spectacles (lundi, mercredi, vendredi, samedi, dimanche, lundi, mercredi et vendredi)
Des textes à apprendre pour un autre, en cas, on ne sait jamais.
Sans doute se relire les textes sous un autre angle, celui du sens, pour trouver comment recaler un truc oublié.
Trouver un moment pour faire la fête, c'est certain.
Mais un grand profit au final puisque le théâtre devient une part très importante de mes choses.
Je ne désespère pas d'avoir encore un peu de temps au boulot, après tout, hein, c'est assez relâche ces derniers temps.
Peut-être que je pourrai ramener une des filles de l'aide au devoir au théâtre, elle a l'air très intéressée.
Et peut-être que ça me fera oublier le lot de fainéants comme des pous ou d'immatures (là, c'est moins de leur faute) qui ne passeront pas cette année.

dimanche 20 juin 2010

Shadowrun 4 reloaded...


Après avoir éteint quelque chose dans le passé au moment de l'éveil, les pjs découvrent que les sources du pouvoir sont au nombre de 13 + 1 (les dragons le 1 en plus) et qu'elles sont partagées par leur groupe et les gens auxquels ils ont donné du sang avant de partir dans le passé.
Les sources (les pjs et leurs compagnons) ont changé la donne du monde en 2011, empêchant des réalités de se déchirer mais pour vivre dans un monde où seules quelques personnes se souviennent d'eux : l'autre source et un pnj de leur choix.
Ils n'ont pas existé, n'ont pas été créé, ils viennent d'ailleurs dans ce nouveau monde en 2053.
La seule constante qu'ils possèdent, c'est leur maison et leur bateau. Les deux connexions possibles avec des voyages vers des métaplans de l'homme (ou d'autres univers, c'est selon la manière dont on voit les choses, hein)
Réécrits, semblant venir de plusieurs réalités, les pjs se retrouvent maintenant dans la peau de runners de base (enfin pas au niveau des attributs et des compétences où ils sont relativement des porcs) lorsqu'ils sont dans le sixième monde et de chevaliers des tempêtes lorsqu'ils voyagent dans le seul métaplan auquel ils ont accès (l'équivalent de l'univers de Torg).
Chacun est néanmoins source d'un pouvoir... Ce qui leur donnent quelques possibilités non négligeables en plus.
Première enquête de retour dans shadowrun 4 reloaded (2053), retrouver la jeune fille de "Lord Wortington", un noble d'ascendance britannique. Cette jeune femme a un sacré passif derrière elle. Sa mère a un accident vasculaire cérébral en lui donnant naissance puis elle meurt 3 ans plus tard. A 12 ans, on lui enlève de la hanche un foetus, frère jumeau qui ne s'est pas développé. Lorsqu'elle a neuf ans son frère de 12 ans s'est suicidé (on ne se suicide pas à 12 ans) ou a été victime d'une chute à la suite d'une crise de somnambulisme.
Lors de ses études d'arts à Venise et Paris et de Magie à Boston, il y a eu plusieurs cas de suicides enregistrés.
Et la jeune fille semble avoir pris la direction d'un lac sur l'île de Vancouver ou deux des pjs ont vécu quelques semaines en 2011, à la recherche du dernier des 28 encore en vie, du moins un de ses clones, histoire de nettoyer toute trace de la possibilité de cloner ce monsieur pour tenter de créer ce que les pjs étaient au départ de la campagne.
A quelle sauce les pjs vont-ils être mangés ? Ca...

samedi 19 juin 2010

La fille qui voulait finir son livre.

Moi, c'est clairement la chose que je voulais mettre en lien aujourd'hui.
C'est beau le théâtre quand même.

vendredi 18 juin 2010

Casus Belli.

Moi, deux choses...
Ca
http://www.casus-belli.net/

Et ça
http://www.facebook.com/pages/Casus-Belli-Magazine/130699086959521

Je suis très content qu'ils ressortent ça.
Je n'achète plus de mags de jeu de rôle depuis la mort de Casus. Je reste indécrottablement fidèle à la marque de base, je n'y peux rien.

mercredi 16 juin 2010

supporters

 Mon dieu, j'ai toujours un peu de mal avec la manière dont nous français nous comportons parfois.

Le crime de mon père



2 heures 15, le 16 juin

Quel mal a-t-il porté que j'ai dû pendant tant d'années moi aussi vouloir souffrir comme lui ?
Quel mal ?
Quels sont les crimes de nos parents ?
Quelles sont les cicatrices qu'ils ont gravées en nous ?
Qu'est-ce qui fait qu'un homme chute à un moment de sa vie et abandonne tout rêve ou tout espoir ?
Qu'est-ce qui fait qu'un homme ne s'autorise jamais certaines formes de joie ?
Pourquoi est-ce que je n'ai pas pris plus de certains côtés de mon vieux et moins d'autres ?
Qu'est-ce que je lui dirai, en ce moment, au téléphone de ce que je vis ?
A quel point est-ce que j'aurais aimé qu'il puisse voir notre spectacle ?
Le principal crime de mon père n'est-ce pas tout simplement de ne plus être là...

Et sinon. Encore deux examens de sang programmés, dont un pour dépister des allergies et la maladie de Lyme.
Oh my god.

mardi 15 juin 2010

10000 euros

10000 euros
Huuu. 15 juin 2010...

Hier soir, je me suis concentré sur un jardin pour y placer certaines personnes du théâtre.
Il me semble dans mon rêve que je suis arrivé à être vraiment concentré sur le jardin et à posséder un statut de gardien, de fait, à un moment je me retrouve dans la nature plus sauvage à goûter d'étranges échantillons peut-être d'urines animales et bon...
Il arrive à un moment aussi que je me retrouve dans une réunion politique, du genre avec le conseil du cher ou de la région centre et qu'on me propose de travailler avec l'équipe dirigeante en tant que penseur "vert" pour un salaire à plein temps qui avoisine les 10000 euros.
Et ce qui m'a embêté dedans, c'est quoi ?
C'est d'avoir mon lundi après-midi pour pouvoir continuer à visiter les gens à l'hosto et aussi d'avoir du temps pour pouvoir continuer à avoir mon activité internet.
Mais le lundi après-midi me préoccupait beaucoup plus, jusqu'à négocier directement et dur comme fer, alors que je venais d'être embauché par des gens de droite, le fait d'avoir mon lundi après-midi.
Ca met en valeur mon sens des priorités.
Je me suis réveillé avant qu'un non ne me soit signifié mais j'aurais dit non au job, je pense si cet aménagement d'horaire n'avait pas été possible.

Sinon...
Répétition un peu à l'eau, ce soir, par manque d'un des participants, le maillon faible du groupe, avec des difficultés de lecture et d'apprentissage. Je me suis fendu d'une schizophrénie pour incarner les deux rôles et du coup, comme j'avais à lire le texte de l'autre et gérer deux trucs en même temps, j'ai la sensation d'avoir moins répété.
Mais c'est ça aussi s'investir. Comme je sens un peu "tendu" le fait qu'il ait tout par cœur, je vais essayer d'apprendre plusieurs de ses répliques qui posent problème pour les placer à sa place en cas qu'il buggue.

lundi 14 juin 2010

Doug

Or donc, cette aprèm Chill Apocalypse, donc (toujours avec des bouts de monde des ténèbres, de cthulhu et de torg dedans).
Un autre scénario du supplément Horrors of North America écrit par Nigel Findley..
Placés dans une vision d'un agent de la save médium de Boston et contactés donc par ceux-ci (un des 6 pjs fournis en prétirés dans le supplément Horrors of North America), les pjs ont fait le vol Le Caire - Boston pour faire quelques recherches pour le compte de l'agence de la Save de Boston qui a debriefé un individu s'appellant Doug concernant une possible histoire de gens transformés en tueurs psychopathes après avoir été étudiants dans une école Religieuse.
Gros moments de rire quand j'ai montré les dessins des personnages de la save (bien moches) mais en disant que c'était finalement des dessins faits par un des trois agents de la Save qui les recevaient (un ex clochard, le médium en fait, un dilettante et une bibliothécaire).
Les pjs sont allés ensuite acheté des armes auprès d'un certain "Mimi" qui a des problèmes avec un certain "PapaDoc" (qui sera l'objet de futurs scénarios).
Expérimentant le "feeling", les pjs se sont retrouvés dans la peau de Doug et de ses potes juste après une partie de jeu de rôle, du temps où ils étaient en internat dans l'Ecole Religieuse tenue par les sœurs de la Sainte Croix et où ils ont décidé pour la première fois d'aller voir dans l'étage du haut si cette histoire de fantôme de bonne sœur aperçu par d'autres élèves était vrai.
Doug (geek de la mer, des pirates, des trésors ; pj favori hobbit), Bill (geek des maths, pj favori elfe) et Chuck (geek de donjons et dragons, pj favori nain) jouaient avec une fille qui faisait le mur pour les rejoindre qui s'appelait Laura (geek de faire comme les garçons, du mystère et de l'interdit, pj favori humain guerrier qui passe mage ensuite).
C'était en 79.
En 91, chuck et bill se sont suicidés après avoir tué toute leur famille.
Toujours dans le cadre du feeling (Les pjs s'incarnent à la code quantum dans des personnages à d'autres époques), les pjs se sont confrontés à des visions qu'ils ont eues dans le présent pour découvrir un fantôme et le fait que celui-ci était un apostat (une créature fantôme qui pousse des tenants d'une religion à commettre bien des années plus tard les pires péchés de la religion dont ils sont issus).
Ce faisant, incarnés dans le passé avec l'équivalent de leur fiche à eux et pas celle de gamins de 15 ou 16 ans, les pjs ont résisté aux pouvoirs du fantôme dans le corps de ceux qui avaient été victimes du pouvoir de ce dernier et ont changé encore une fois le futur : chuck et bill ne se sont pas suicidés, ils ont juste fini en maison de repos, sans tuer tout le monde.
Les pjs ont aussi décidé de qui était Laura à l'époque, quel rôle, quel pouvoir, de qui elle était proche (c'est tombé sur Doug et il apparait qu'elle est sans doute maintenant une Loup Garou)
Ils savent aussi qu'un autre gamin, maintenant propriétaire d'une boite de nuit gay à Ibiza, a été touché par le pouvoir du fantôme et qu'il ne serait pas con de le sauver.

Comment vaincre des apostats ? Ca c'est dur. Ils ont quand même poussé au meurtre et au suicide 12 personnes sur 900 qui sont passés dans l'école de jeunes garçons et la seule manière de les tuer et de trouver et détruire leur objet de lien.

Accessoirement, ils ont été mis aussi sur la piste, à Boston, d'un culte vaudou qui abrite de fait deux vampires séthites qui vont être durs à tuer (avec ce putain de coeur que certains savent cacher). Deux des pjs sont des chasseurs de saloperies des ténèbres, voire trois. Ça va donner un beau scénario investigation sur le réseau des séthites et hit and kill une fois tous les pjs et pnjs réunis avant de passer (en espérant que leurs pouvoirs de médiums marchent) à du search and destroy de coeur de Séthite
Mais dans un premier temps, ils ont plus fort à faire avec ce qu'il y a dans cette ancien couvent transformé en école pour garçon où une créature appelée le prince des mensonges à sérieusement fait des siennes dans les années 40 et va se poser en Némésis des pjs.
Ils ont aussi fort à faire à essayer d'expérimenter le "feeling" sur éventuellement d'autres individus (qu'ils ne choisissent pas vraiment) pour changer des donnes du présent.
Un des pjs, le garou, est victime d'hallucinations et se coltine, sans le savoir un esprit dans la forme n'est pas celle qu'il pense qu'il a (une sorte de totoro). Un esprit qui réservera quelques surprises par la suite.

dimanche 13 juin 2010

Donjon aux petits oignons.

Vendredi soir :
Création commune de persos pour ADD
J'ai ouvert le pitch en racontant la précédente campagne DD4 et en disant aux pjs qu'ils jouaient les réincarnations de types qui avaient tué deux dieux quand même.
Par l'intermédiaire de ces réincarnations, ils ont accès, en plus, en biclasse à Paladin, Ranger, Mage, Prêtre, Voleur.

Les joueurs m'ont créé (en dépassant les règles)
Un varana (homme singe) wujen (avec biclasse prêtre ou shaman) / Profils Mystique, Enchanteur et Métamage (les deux derniers sont rajoutés, c'est perso)
un hengeyokai renard kensaï (même si c'est pas forcément dans les règles avec en biclasse prêtre) / Profils Explorateur, Maître des Bête et j'ai oublié le dernier, cong)
un spirit folk de la mer Bushi (avec biclasse ninja qui remplace voleur) / Profils Assassin, Espion, Pirate
un kensaï tieffelin (avec biclasse paladin, ce qui normalement n'est pas possible, ce sont deux classes de guerriers, le pj y perd un peu par rapport aux autres, mais il aura quelques avantages liés à sa noblesse). / Profils Noble, Maître d'arme et je ne sais plus le dernier également;
Je leur ai laissé créer un pnj pour aller avec eux, ils ont pris une barde demi-elfe (avec bi classe équivalent de yakuza, c'est à dire maffieux) / Profils choisis par les joueurs Erudit, Diplomate, Hors la loi
Il reste deux personnages à faire.

Je n'ai pas adopté le système des compétences, je me suis plutôt fendu d'une idée intéressante, prendre les profils donnés dans Talents et Pouvoir et au lieu d'en donner un par pj, leur demander d'en prendre 3, ce qui leur permet, en trois mots, de se faire une idée de leur historique et à moi de savoir en gros quelles seraient les compétences les plus privilégiées des pjs par leur profession, leurs profils et leur race.

Je leur ai filé aussi quelques dons de talents et pouvoir, deux chacun gratos liés à leur race et leur profession de base et trois ensuite de leur choix avant qu'ils ne prennent chacun un défaut (et qu'ils constatent plus tard qu'ils ont tous le statut de planaire, c'est à dire qu'ils peuvent être convoqués par quelqu'un qui aurait besoin d'eux à un moment, ce qui expliquera la disparition d'un pj au cours d'un scénar où le joueur ne sera pas là). Un troisième défaut est 6 mois d'amnésie associé à un ennemi puissant de caractère mort vivant dont la nature ne se dévoilera qu'au fur et à mesure du jeu.

Les pjs pouvaient choisir de venir de Ravenloft, Sigil, L'ouest ou l'Est des Royaumes Oubliés. Ils ont tous plus ou moins choisis l'Est. Les professions orientales remportant un grand succès, surtout le Kensai (ou Kenseï en édition 3 et peut-être en écriture correcte).
Armés de personnages qui ont vécu plusieurs années d'aventures que je leur demande d'écrire éventuellement, de la découverte une fois que leur historique sera écrit qu'ils sont plusieurs années dans leur passé, dans un passé où on ne les connait pas encore très bien, où les contacts qu'ils ont eu ne se sont pas noués.
J'envisage de les placer éventuellement un peu avant la guerre des avatars, mais seulement si je me procure les scénarios qui mettent en parallèle cette histoire avec les romans.

...
Samedi
J'ai tanné ma femme pour qu'elle crée quand même un personnage pour ADD2 que je veux lancer.
Elle m'a tuée. j'étais pété de rire.
C'est une sorte d'Inuit hengeyokai loutre, montée sur loutre géante. Druide / Ranger avec des profils d'Eclaireuse, de Cavalière et d'Enchanteresse.
Elle a tenu à me préciser que ses objets enchantés étaient pour l'instant une bite de buffle bien séchée et un collier de couilles d'orque (ses ennemis jurés).

Elle s'est inspirée d'une légendes des îles aléoutiennes où les natifs pensent pouvoir se réincarner en loutre et de sa passion pour cet animal qui la fait marrer.
Si j'arrive à réunir toute l'équipe, parfois il y aura des absents, mais je sais pourquoi dans le cadre du jeu - ils ont tous le statut de planaire, peuvent être convoqués donc et garderont la demeure d'un archimage située en dehors de Toril quand les joueurs incarnants les pjs ne seront pas là.

Demain, au lieu de faire mon chill, j'hésite du coup à tester les personnages sur un scénario cong.
Parce que ça pourrait promettre grave.
Donjon, avec beaucoup d'humour à travers ce que les pjs jouent et des rencontres nécessaires mais sur un fond extrêmement sérieux : empêcher quand même une apocalypse.

samedi 12 juin 2010

vendredi 11 juin 2010

Bon anniversaire à moi...

Et en plus avec ça ma brute de merde, à mon nom, qui gagne seulement un combat sur trois en moyenne (voir les perd tous) gagne trois combats et un pouvoir le jour de mon anniversaire. Un pouvoir : sixième sens. Alors qu'il en avait si peu.
Ca m'amuse encore et toujours dans le principe de la synchronicité.
Ce soir, quelques personnes qui viennent, tous rôlistes, pour faire un bout de scénario ou de la création de persos.
J'espère que ça sera un bon départ de quelque chose.
J'espère aussi faire un rêve pénétrant.
C'est important d'être pénétré.
Je serai tout seul au boulot. Mais c'est pas comme si on était débordé en ce moment.
Gros merci à ma femme, aux autres femmes, aux gars et aux chats.

mercredi 9 juin 2010

Ouais, alors tu vois...


Minuit 48...

J'ai bien mon rétroviseur niqué suite à l'accrochage que j'ai eu hier avec quelqu'un dont la voiture est partie dans la pampa (tintin le constat). Impossible de le faire marcher de l'intérieur de la voiture.
Tony, l'oncle de ma femme, avait 65% de chance de perdre sa rate après un accident de VTT, ben là, nickel, il va la conserver.
Omar, le collègue au travail, eh ben il va partir une semaine, me laissant tout seul à l'aide au devoir, mais c'est pour la bonne cause : il va voir son père qui est malade.
Ma femme m'a rappelé ce que j'avais fait pour mon dernier anniversaire.
J'aimerais bien faire un truc en plus le 11 quand même. On verra. Le mieux est de ne pas prévoir.
Le week-end de théâtre a vraiment permis de décanter certains textes et c'est avec plaisir que j'en apprends un ou deux supplémentaires en cas que certaines personnes n'aient pas le temps de s'y mettre.
Fait chier, pour mon rétroviseur, merde.
J'aimerais bien regarder plus la télé le soir mais je ne sais pas comment je me démerde, je n'y arrive pas.
Je fais mes nouvelles analyses de sang demain, j'espère ne pas avoir à prendre un abonnement.
Cet enfoiré d'Horus ne dort plus avec moi. Le culé.
Voilà, en gros, quoi...

mardi 8 juin 2010

Ma femme...


2 heures 57...

Angoisse parce que son neveu a manqué aller en urgence encore à l'hôpital.
S'inquiète parce que son oncle a eu un accident de VTT et qu'il est à l'hosto.
A aidé un type, dimanche dernier, qui bosse chez Buffalo Grill, alors qu'il venait de se vautrer en scooter. Un quart d'heure qu'elle s'est occupé du gars choqué avant que les pompiers n'arrivent.
S'inquiète de savoir ses chats dehors - ce qui est un sujet d'engueulade, moi je suis pour qu'ils sortent comme ils veulent la nuit.
A vu des trucs au boulot qu'elle n'aurait pas dû voir.
A certains de ses collègues qui feraient mieux de ne pas avoir de boulot.
Fait le jardin, le ménage, est allé me chercher mon ordonnance chez le médecin.
Hum.
Ma femme, elle a plus de contraintes que moi mais elle vit plus d'histoires. J'aurais aimé être là quand elle a aidé le gars qui a eu son accident.
Ceci dit, j'aurais pas aimé qu'elle soit là quand j'ai eu un petit accrochage aujourd'hui. Ouais, mon premier accident avec délit de fuite du mec en face. Mais c'est pas grave, c'est que la coque de mon retro qui a mangé.

lundi 7 juin 2010

Week-end champêtre

7 juin 2011


Un putain de week-end champêtre avec quelques vidéos qui mériteraient de n'être qu'une visionnage privé par les participants du week-end et des photos qui mériteraient d'être sur un album.


Mais dans l'absolu, pour ce lundi, du coup, ça sera ça

samedi 5 juin 2010

Fais ton choix



5 juin...
Parler de la lettre que j'ai écrite à Thomas Gregory ?
Parler de ma volonté d'inclure tout ce qu'a écrit Findley dans ce que je fais jouer ? J'ai pu mélanger deux de ses créations issues de deux univers différents ce soir...
Parler d'Horus qui est ici depuis un an ?
De mon ordonnance pour des analyses de sang qui est paumée ?
Parler de la générosité de ceux qui m'entourent, finalement ?
Parler de la répétition de théâtre, demain ?
Parler de ce jeu que je dois relire ? De ces jeux que je dois lire ?
Parler de quoi, hein ?

vendredi 4 juin 2010

La semaine santé de merde...

Ben... J'ai de fait paumé mes papier pour mes analyses de sang.
J'ai de fait souvent mon oeil gauche, le valide en plus, qui me pique...
Allez zou...

http://www.lapagedujour.net/juin2010/quatrejuin2010.htm

jeudi 3 juin 2010

Les mystères

3 juin...

A combien de personnes êtes-vous capable de dire je t'aime ?
A combien de personnes seriez-vous capable de confier la garde de vos enfants ?
Quelles seraient la dizaine de personnes que vous emporteriez avec vous sur une île déserte ?
Quels sont les trois trucs à la con, peu importe ce que c'est, que vous emporteriez ?

Ma collection de jeux de rôle, mon ordinateur portable avec une connexion satellite, la connexion satellite branchée à un capteur solaire.

Les autres questions, ça reste les mystères pour l'instant.

mercredi 2 juin 2010

Cha... euh... Objets de rôle (chroniques DD 69, suite)

Bon, un lien mis aussi sur le journal d'Horus... Mais ça résume parfois des trucs sur une fin de campagne de mj... :)
Visible même si on a pas vu les chroniques avant.

mardi 1 juin 2010

Let be the dragons


1 heure 15, le premier juin

J'ai commencé un autre ouvrage de Nigel Findley que je n'avais pas lu. Je l'avais en anglais, mais je me le suis offert en français pour pas cher pour mon anniversaire : le draconomicon.
Je me plais fortement à le comparer avec ce qui a été fait pour la version 4 de donjons et dragons et je constate tout simplement que l'efficacité de la dernière mouture, les scénarios ou enchainements déjà préparés, la très mécanique précision du système me laisse définitivement penser que je suis vraiment fait pour ne piocher que quelques éléments dans cette mécanique si huilée qu'elle me gonfle et de reporter ce qui m'aura semblé bon sur la très bonne manière qu'avait eu Nigel Findley, voici 20 ans déjà, de présenter les dragons.
Je me suis bien marré à voir un "Dunkelzahn" apparaître même dans l'ouvrage qui fut écrit en 1990 à une période où Nigel Findley ne s'était pas encore approprié vraiment l'univers de Shadowrun où un personnage nommé Dunkelzahn a eu une importance majeure sur l'univers du jeu.
Un Dunkelzahn auquel je dois ma "toile du dragon" et une fatigue visuelle conséquente.

Sinon, bonnes conversations, comme d'hab, à l'hôpital avec des gens sincères et touchant. Notamment une petite vieille qui n'a pas de visite, un bon vivant amateur de bons petits vins et victime d'accident du travail lié à ce qu'il a respiré chez Michelin, un moustachu cordial et très fumeur qui fut dans l'armée de l'air et un monsieur qui avait besoin de parler, certes, mais qui n'avait peut-être pas à mon avis toute sa tête.
Comme d'hab, plus je vais à l'hôpital, plus je me dis que c'est bien plus ma place que l'aide au devoir. Il faudrait que je vois ce reportage diffusé sur M6 à propos des soigneurs dans les hôpitaux.
A la rentrée, il faut que je contacte la VMEH, histoire d'être mis en relation avec quelqu'un de l'hôpital pour vraiment voir s'il n'y a pas moyen de pouvoir faire des visites deux fois par semaine.