dimanche 30 avril 2017

C'est pas si facile...

Ça remue quand même ces élections qui arrivent.
Ça remue.
Mais même si je suis déchiré, je vais rester droit dans mes bottes car je sais que personne n'a tort. Il y a toutes les raisons d'aller vers les trois votes proposés sur le site de la France Insoumise.

Et Le Pen présidente (très éventuellement) ne m'effraie pas. Les législatives lui scieront la gueule.
Mais passons.
Étrange partie de jeu de rôle ce soir où un des personnages était en mode je veux de l'action et où le final a failli tourner en eau de boudin.
Mais ce sont les risques de faire jouer des personnages avec pas mal de défauts.
Les personnages joueurs ont empêché une réalité parallèle de se créer, où n'existerait pas une entité qui a bien changé le monde et qui le changera encore. Ils auraient foiré leur scénario, ils seraient revenus dans leur monde avec beaucoup moins de pouvoirs.
Mais passons.
J'ai hâte que la semaine passe, d'être dimanche soir, et d'attendre que pointe les listes pour les législatives...

La page du jour, en attendant :
http://www.lapagedujour.net/avril2017/trenteavril2017.htm

Car c'est vrai que la plupart des opinions ne valent rien, dont la mienne...

Et une photo du fils, une, qui a eu cent jours samedi...

Et un joli article...
http://mashable.france24.com/monde/20160924-refus-salut-nazi-august-landmesser-1936-adolf-hitler

samedi 29 avril 2017

De toutes les manières...

On l'a presque tous dans le cul, hein ?

http://www.lapagedujour.net/avril2017/vingtneufavril2017.htm

Bon, sinon, un rêve étrange où, regardant la télé avec ma femme, je saisissais un de mes deux fils qui pleurait, long, mince, tout l'inverse d'Aoden. Et je le prenais dans mes bras en disant : rha la la la, dire que je n'ai pas eu le temps de bien connaître cetenfant, que je suis passé à côté de plein de choses.
Et c'est seulement un peu après que je réalisais que je n'avais pas de second (en fait premier) fils, et que m'a femme m'avouait qu'elle l'avait trouvé dans la rue.

Et un merci à Jean Luc Mélenchon auprès duquel je m'excuse pour ne l'avoir jugé il y a 10 ans et 5 ans que sur la gueule, pas sur le programme.
Je le remercie parce que plus jamais je ne vote que à la gueule d'un candidat.
Je le remercie parce que c'est le premier homme politique dont je peux entendre un discours plus de 2 ou 3 minutes (je n'y arrive pas).
Son message est différent, sa position est différente et je reste halluciné que tant de gens restent bloqués. Mais passons.
Je pourrais vous conseiller d'aller voir sa chaîne youtube. Personnellement, j'ai écouté son dernier discours d'une demi-heure (sans doute trop long au final pour convaincre d'autres gens) qui m'a conforté dans l'idée que lorsque tu veux une démocratie participative, tu ne donnes pas de choix, sauf l'assurance que Le Pen, c'est non.

Je peux me projeter juste dans l'espoir que quelque chose de bien se construise aux législatives.
Encore heureux.



vendredi 28 avril 2017

Blanc comme...

Comme mon vote et ma certitude que j'ai raison...
Mais comme aussi la manière dont je vais me laver les mains de débattre avec les gens qui vont voter Macron et dont je peux pourtant entendre la raison même si c'est un peu chiant qu'ils n'entendent pas la mienne...
Je ne reviens plus là-dessus.

Blanc aussi comme la clarté de mon rêve cette après-midi où il y avait un immigré attendant le bus, se prenant la flotte et protégé par une bâche par mes voisins, où un gros plan sur Macron me le faisait paraître pas vraiment sympathique et où j'avais gagné une ferrari et un million.
C'est dur de se réveiller en n'ayant plus ce million.

Mais bref.
La page du jour :
http://www.lapagedujour.net/avril2017/vingthuitavril2017.htm

Un moment de famille il y a quelques jours.

Le blog de mon fils :
https://ebatbuok.blogspot.fr/2017/04/quatorze.html

Un joli article.
https://lechoixcommun.fr/articles/Vous_reprendrez_bien_un_peu_de_democratie-1.html

Un merci aux joueurs pour cette enquête de ce soir dans les meurtres rituels de super héros assassinés pour leur péché capital principal. Gros bonus d'avoir dealé avec le plus gros méchant de la campagne :)

mercredi 26 avril 2017

Amis...

Chers amis.
Je comprends les raisons qui vous poussent à voter Macron.
J'espère que vous entendez celles qui nous poussent à voter blanc...
Et j'ose espérer que les législatives marqueront le début d'une énorme claque dans la gueule au néo libéralisme et au fachisme.
Mais, mais, mais...
Très honnêtement... Que l'un ou l'autre candidat passe, et nous l'avons tous dans le cul, mais vraiment (si si si). C'est la manière qui est pas la même et le choix de ne pas aimer telle ou telle manière qui fait voter Macron ou Blanc.
C'est respectable, on a tous nos préférences en matière de saudomye passive.
C'est juste que j'aime cette idée d'avoir une marque sur le refus d'un choix (tu t'abstiens on sait pas pourquoi ; tu votes Macron on sait pas si c'est pour lui ou contre le FN ; tu votes blanc, là, ça laisse une trace, claire, une base sur laquelle travailler).
Je ne reviendrai plus sur ce débat.
Parce que bon, comme on dit :
Sur le web, les opinions ne veulent pas dire grand chose quand tu fais bataille avec.

Chacun est libre. Merci mr Mélenchon de ne pas donner de consignes.
Et peu importe si vous avez changé en 15 ans sur quoi faire au second tour.
Moi aussi, et encore heureux.

Allez, ça sera la dernière charge dans mes pages du jour (vraiment, vraiment, comme je le répète, les deux manières de vouloir mieux supporter la saudomye sont valides, et chacun est libre de faire le choix qu'il veut, pas de souci).
http://www.lapagedujour.net/avril2017/vingtseptavril2017.htm

Et sinon, ma femme a partagé sur mon mur FB ça...
https://www.facebook.com/clarisse.vaillantpepinot/videos/10212847655375574/

Blanc





Je mets la page du jour, aussi.
http://www.lapagedujour.net/avril2017/vingtsixavril2017.htm
Et je m'arrête là.

Je précise que je peux comprendre parfaitement qu'on vote Macron mais que je pense que le gagnant du second tour ne sera pas un garant de nos droits et de nos libertés de toutes les manières (une longue sodomie ou une grosse baffe dans la gueule, faut voir, on va s'en prendre un des deux) et qu'on a besoin d'un électrochoc. Et que cet électrochoc pourrait être un grand nombre de votants blanc.
Parce qu'avec beaucoup de votes blanc, même si celui ci n'est pas reconnu, l'étincelle de la contestation et d'une révolution saine est prête à enflammer les gens qui en ont ras le bol.

mardi 25 avril 2017

On se prend pas la tête...

J'ai compris récemment que j'étais pas con :)

Je pose la page du jour :
http://www.lapagedujour.net/avril2017/vingtcinqavril2017.htm

Et je relance de deux ou trois dessins de Joël Jurion publiés sur son FB avec les bulletins de vote.





On respire.
Les choix sont tous valides au second tour. Y en a cinq. Enfin, je n'en trouve que trois valides. Mais je peux comprendre les avis de chacun.
Faites au mieux...


lundi 24 avril 2017

Dans le cul.

Alors, la page du jour.
http://www.lapagedujour.net/avril2017/vingtquatreavril2017.htm

Un grooooos merci à Joffrey, Aurélie, Guillaume et Sébastien pour avoir été mes joueurs cette après-midi à warhammer. Mais vraiment, un énorme merci.

Un merci à Clarisse, Benoît et Loïc pour la soirée Aventuriers du Rail qui a aidé à faire passer la pilule de l'atteinte totale à l'intelligence que sont les résultats du premier tour.
Mon humeur va être massacrante quelques jours et l'envie de mettre une branlée à tous les cons très forte.
Je voterai Blanc. Obligé. Entre une marionnette des enfoirés qui nous tiennent et une facho pourrie, y a aucun choix. Aucun.  Blanc bonnet et bonnet blanc.
J'encourage un max de personnes à le faire. Croyez pas que vous sauverez quoi que ce soit en votant Macron. Ce n'est pas le cas. Peu importe qui gagne, on signe pour un président de merde pendant 5 ans.
Fin de la râlerie politique.
Constatation que mon pays est devenu majoritairement un pays de gros cons.
Mais respiration.
L'art. Se sauver par l'art.
Encore respiration.
Mettre les cons de côté.
Respiration.
La vie mériterait d'être plus belle.
Pourquoi ne l'est-elle pas ?

samedi 22 avril 2017

On s'amuse...

un gif
http://cdn.wallgif.com/gifs/70c0ec0e792aef8d2f5b982bc85cf5d9b58bf85f.gif

Une bédé
La page du jour
http://www.lapagedujour.net/avril2017/vingttroisavril2017.htm

Le rappel des accointances de tous et surtout celles de Macron...
https://mrmondialisation.org/la-liste-des-conflits-dinterets-des-candidats/

Bon dimanche.
Ah si. J'ai dormi deux heures aujourd'hui et dans mon rêve, j'avais des super-pouvoirs mais beaucoup plus quand j'étais en costume que quand je ne l'étais pas.
J'avais le pouvoir de soigner mais j'expliquais à une tête de momie que c'était trop tard pour elle.
J'avais la superforce mais j'avais voulu être discret là-dessus.
Et je savais voler, c'est comme ça que j'ai récupéré un petit chien tombé dans l'eau ou que j'apparaissais au milieu des gens.
Savoir voler. Oui. C'est ce que je dois faire.

vendredi 21 avril 2017

Ouille.

http://www.lapagedujour.net/avril2017/vingtdeuxavril2017.htm

Je me dis que statistiquement, il y a quand même 3 chances sur 4 que je me sente bien mis profond dans le fion dimanche et que c'est mieux d'en rire, pas vrai ?

Je me dis que ça serait mieux que mon fils connaisse ses premières années dans une France qui aurait su changer en bien, impactée par des vraies mesures qu'aucun être intelligent ne saurait reprocher plutôt que par des êtres veules, salauds ou vendus au capital.
Mais qui suis-je pour me dire ?
Pour espérer ?

Je remercie cette dame, aujourd'hui, qui tractait dans un parking pour la France des insoumis.
Je remercie Arte pour avoir diffusé cet excellent reportage sur Abdelghani Merat, le frère du furieux des attentats de 2012.
Je remercie Abdelghani Merah... Il m'a tiré des larmes aujourd'hui et il fait partie de ces gens qui vous redonnent foi en l'humanité. Le mec, pas de bol, quand même. Handicapé avec un frère fou et une famille de dingues. Le mec qui porte la misère d'un monde dont il n'est pas responsable.
Je remercie mon fils pour tous ces sourires et toute sa bonne humeur aujourd'hui. Il permet de savoir pour quoi on lutte.
Je donne ce lien pour éviter aux derniers indécis de voter Le Pen, Fillon ou Macron (le plus vendu aux lobbies) comme des non-informés (à défaut de dire comme des cons)
https://mrmondialisation.org/la-liste-des-conflits-dinterets-des-candidats/

Je donne un autre lien aujourd'hui : passez une demi heure sur Arte...

jeudi 20 avril 2017

Toto la binouze...

Ça, c'est bien cool :
https://www.saveur-biere.com/fr/biere-bouteille/10358-sori-leaping-lena.html
IPA de type sensation double avec une assez forte amertume, qui fait penser à la gamme du genre Jack Hammer chez Brew Dog... J'avais commandé il y a quelques temps quelques bières de cette brasserie, c'est très prometteur.

Et ça, c'est encore mieux pour moi ce soir, parce qu'un peu de levure quand même, plus de sucrre, moins d'amer sans doute mais une finition herbeuse qui le fait. Bon savoir-faire belge.
https://www.ratebeer.com/beer/bierboom--bryggja-triple-b-ipa/314065/
Je n'ai pas l'avis des types qui notent sur ratebeer. Je dirais que lorsqu'on consomme une triple belge (qui en plus ne titre que 6,5 degrés), c'est vachement intéressant. L'amer est tout de même là mais j'étais intéressé ce soir par la balance entre tout.
Il ne faut pas rester bloquer qu'à boire que des IPAs, j'aime mon palais éclectique.

Sinon, la page du jour :
http://www.lapagedujour.net/avril2017/vingtetunavril2017.htm

Et le blog du fiston :
https://ebatbuok.blogspot.fr/2017/04/treize.html

Quoi ? Non, je ne parle pas des élections présidentielles ou de l'attentat de ce soir (une pensée à la famille du défunt et des blessés). En plus, j'ai été atteint d'une crise de sinusite presque toute la journée.
J'ai envie de ne pas me prendre la tête et je vais retenir comme principale déception de la journée que le foulancement de Torg est un peu reporté...
http://www.ulisses-us.com/torg-invades-april-25th/

Le gosse sur les genoux...

Tout est dit.
http://www.lapagedujour.net/avril2017/vingtavril2017.htm

Et plus sérieusement, oui, j'avais le gosse sur les genoux quand j'ai fait cette page.
Mais.
Mais, mais...
C'est motivant.
Parce que pour quel futur pour nos enfants on a envie de voter ? Hein ? Hein ?

Mon fils, je vais te dire... Y a pas mille réponses.

mercredi 19 avril 2017

Le mystère des gens qui ont du caca dans la tête.

Allez, un mash-up mignon.


Sinon, pas grand-chose à part la page du jour, qui a dehors de vérité : je pense que les gens qui votent Fillon sont en grande partie des égoïstes ou des individus peu fréquentables moralement, je pense que les gens qui votent Macron n'ont pas compris qu'ils votaient pour la même merde qu'avant et je pense que les gens qui votent Le Pen ont une frange de vraies ordures et une grosse majorité d'incultes avec du caca dans la tête).
Je pense pas que ça soit le cas pour les gens qui votent Mélenchon. Les raisons sont plus morales, humaines, écologiques et responsables de voter pour ce candidat.
Humainement, si je peux encore m'entendre avec les Macronistes qui se font pourtant grave baiser par un plan média (mais c'est le jeu de la com et de la politique), je trouve qu'il faut éviter tout sujet politique avec ceux qui vont voter comme des grosses merdes.
On peut très certainement voter comme une grosse merde et être un mec sympa, voire fréquentable, mais proportionnellement, je suis sûr que si vous vous retrouviez à fonder l'humanité avec une arche de 5000 personnes envoyées dans l'espace, vous préféreriez une majorité de Mélenchonistes...

La page du jour, allez...
http://www.lapagedujour.net/avril2017/dixneufavril2017.htm
Je ne sais pas, je ne crois pas que tu liras un jour ça fils. Mais je peux t'assurer que je ne me laisserai jamais bouffer par une pensée obscure en ce qui concerne le choix d'un candidat pour nous diriger.

Et un bonus (après tout, il vaut bien n'importe quel autre candidat, et ça correspondrait à un vote blanc rigolo, je crois qu'il serait mon deuxième choix, d'ailleurs :))



Et un p'tit dessin.

mardi 18 avril 2017

La semaine intéressante...

http://www.lapagedujour.net/avril2017/dixhuitavril2017.htm

Je vais vous dire, je m'en veux pas d'étaler un peu une conviction que je pense la seule viable possible.
Le moins pire, Macron, est du creux créé par le système. Une analyse des métadonnées est claire (nombre réels de followers ou de like à ses posts sur tweeters ou FB) et il est la droite (ah ah ah) de la droite de la gauche qui n'était plus de droite.
Je n'ai rien contre le fait qu'on puisse être leurré et penser qu'il est le changement, mais non, il est la stagnation - à défaut de la continuité du merdier mis en place...



Mais il serait dommage de faire du délit de sale gueule auprès de Mélenchon (et j'avoue, j'ai été dans ce cas les deux premières élections). Y a des idées avant un homme et les idées, elles...

Dans un monde parfait, on a un duel Macron Mélenchon et c'est le premier qui perd.
Seulement voilà.
SUSPENSE...

Je me dis déjà qu'en cas d'un Fillon Lepen, j'encourage ma femme à chercher du job à l'étranger, ça serait vivre dans la France des gros cons et des égoïstes.
Et je sais que sans Mélenchon au second tour, mon deuxième tour sera blanc..
Et c'est tout. Je n'en dirai pas plus. Il ne faut pas s'énerver. Des gens que je connais n'ont pas compris le creux Macron, et déjà que cela m'énerve un peu (parce que je ne comprends pas la pensée de droite, elle me semble irresponsable, dangereuse et vicieuse, ayant créé la crise par exemple), j'imagine même pas si j'avais à discuter avec des pros des gros crétins...Les pages du jour de la semaine seront sur autre chose : le fait qu'on vit une élection extraordinaire. Mais proprement. Il y a un incroyable moment qui est en train de se passer et c'est bien de le vivre et d'en faire partie...
C'est très bien.
Qui doit gagner, gagnera. Il y aura peut-être même matière à rire jaune...
Peut-être, on sait pas. Mais peu importe. Dimanche soir sera quelque chose de puissant.
Et quel que soit le vainqueur, l'important restera que nous puissions continuer à vivre décemment ma femme, mon fils et moi;;;

lundi 17 avril 2017

Je préfère de loin le jeu de rôle, mais...

Merci à Loïc, Benoît, David et Jérôme pour la partie de 8 heures du jeu de plateau Trône de fer.
Merci aussi pour la partie d'aventuriers du rail, ensuite.
Ah la la la.
On reste de grands enfants, hein ?

http://www.lapagedujour.net/avril2017/dixseptavril2017.htm

samedi 15 avril 2017

Geeeeek

La page du jour en mise en abîme...
http://www.lapagedujour.net/avril2017/seizeavril2017.htm

Un souvenir raconté par Hervé qui me dit qu'une des meilleures parties de jdr de sa vie ce fut quand je leur ai fait incarner des militaires cons qui essayaient de trouver des Haggis (en vrai), l'équivalent du Dahut écossais.

Une petite rage de ne pas avoir la mémoire de toutes les conneries que j'ai pu inventer en un quart de siècle.

L'envie de faire jouer vite après la partie d'hier soir.

Oui, mon fils sera un fils de geek. Et alors ?
J'assume.
Il est évident que mon jeu préféré restera le jeu de rôle et mille fois de loin, et que rien ne peut satisfaire plus ma geekitude.

Merci à Hervé et Anne-Cécile pour la petite journée passée avec nous. La prochaine fois que vous venez, ça ne sera pas jeu de plateau mais jeu de rôle ;)

Sortir du caca

Je comprends pas les gens qui veulent rester nager dans la merde.
Je ne comprends pas.
Vraiment pas.

http://www.lapagedujour.net/avril2017/quinzeavril2017.htm

Partie de jeu de rôle dissipée ce soir par la tchatche de mes camarades, sinon...
Mais on s'est bien amusés quand même.
Il faudra que je fasse un scénario plus sur la durée sur les événements d'un petit village du Maine.

vendredi 14 avril 2017

Le mec il s'efface pour...

Sa page du jour, ici...
http://www.lapagedujour.net/avril2017/quatorzeavril2017.htm

Le blog de son fils.
https://ebatbuok.blogspot.fr/2017/04/douze.html

Et quoi ?
Je peux rajouter quoi après le blog de mon fils ?
Rien, je te dis.
On s'en fout que le reste de la journée fut consacrée encore au texte de Mademoiselle Bonsoir, à refaire les fiches de mes joueurs et à passer un moment dehors avec le fils qui dormait pendant que la mère faisait les courses.
:)

On peut juste rajouter une chose importante. Mon fils me rend heureux. Merci Aoden.

Ah si...
Je mets cette vidéo qui a fait 7000 vues je ne sais pas pourquoi...
Elle a 8 ans...

jeudi 13 avril 2017

Tranquille

Ah, pas grand-chose aujourd'hui.
On rattrape du sommeil en moins. On prend le temps de passer un peu de temps sur le canapé avec sa femme et son gosse et de regarder DEUX épisodes de The Americans.
On a aussi de quoi faire une partie de jeu de rôle dans laquelle le grand méchant reste discret et a été annoncé comme pouvant être un des personnages joueurs... Joli numéro des personnages joueurs qui ont massacré une armée et un big boss en deux temps trois mouvements. Un des pjs a aussi tué un autre pj, mais ça, c'est pas grave, les pjs sont immortels, ils reviennent à la vie au bout d'une heure à 24 heures tant que les tableaux magiques leur offrant cette capacité ne sont pas volés ou détruits.
On remercie Benoît pour les IPA, c'est toujours sympa même si je dois dire que je ne profite en vrai des binouzes qu'en dégustation à deux ou tout seul ;)
On a aussi fini la dernière version de son texte pour Mademoiselle bonsoir, imprimé avec des couleurs plus claires.
On emploie bizarrement la troisième personne ce soir.
On se dit que c'est drôle.
On fera le blog de son fils demain matin. Moins la tête dans le cul.

On poste le dernier conseil pour bien se faire apprécier des gens...
http://www.lapagedujour.net/avril2017/treizeavril2017.htm

Et un selfie avec mon fils, hier...



mercredi 12 avril 2017

Gn'eux de rôle



Hu hu hu...
Fée moine avec un bg de soldat c'est cool, non ?
Ma femme serait goliath samuraï voleuse.
Ma mère tiendrait du barbare tiefling marchand
Et mon fils aurait une tendance gnome clerc avec un BG de voleur.

Enfffffffffiiiiiiiiiiiin. J'ai fini de rattraper les contrecoups de l'ostéopathe. Mon fils, lui a peu dormi.
J'ai aussi fini de bosser sur le dossier didascalies pour mademoiselle bonsoir. Il y a quelques didascalies que je n'ai pas pu mettre quand on a répété parce que les gens allaient trop vite et n'ont pas noté où on intervenait. Mais avec ce fichier, ça va le faire...
Et puis, enfin... la page du jour :
http://www.lapagedujour.net/avril2017/douzeavril2017.htm

mardi 11 avril 2017

Comme un lundi, bis.

Petit crash post ostéopathe seulement aujourd'hui.
Il me faut mon lundi et mardi un peu au tas et ensuite ça ira mieux.

La page du jour, en attendant.
http://www.lapagedujour.net/avril2017/onzeavril2017.htm

Et une petite tristesse d'avoir vu partir si vite cousin, mère, sœur et neveux.
J'étais assez fier que ma sœur soit tante.

Comme je n'ai pas de mémoire, elle m'a rappelé un double incident de notre enfance alors qu'on baladait vers le lac de St Germain ce matin.
Y avait un rouquin et ses deux potes qui nous avaient pris en grippe, enfin, qui m'avaient pris en grippe parce que bon, on sait pas, dans la vie y a des cons qui cherchent à faire chier les sympas (et je suis un sympa jusque dans une certaine mesure).
Bref, le pote qui me tient par le bras droit, l'autre pote qui me tient par le bras gauche et le rouquin prêt à me dérouiller. Et blam, je prends appui sur mes bras, j'expédie mes deux jambes en avant dans le bide du rouquin qui se retrouve couché et je dis à ma sœur : cours, plantant là les deux potes qui n'avaient donc plus qu'à ramasser leur copain.
Rebelote un peu après, le rouquin revient, seul, pour me faire chier. Je lui demande de nous laisser tranquille. Que nenni. Le rouquin en vient aux mains. Mais moi, faut pas me faire chier et je saisis le rouquin par les deux bras, je l'expédie contre un mur, le rouquin glisse, groggy.
Ma sœur me demande s'il est mort. Je lui réponds : on s'en fout, on se barre, et pouf, on est rentrés à la maison.
Jamais plus je n'ai été emmerdé par le rouquin.
Je ne sais pas s'il y a une morale, mais si, un peu je crois, quand quelqu'un ou quelque chose vous emmerde injustement, réagissez, ne courbez pas l'échine. Ne vous laissez pas faire, utiliser le meilleur de vos moyens.
Une autre fois, c'est encore trois crétins qui allaient me tomber dessus et c'est ma sœur qui a déverrouillé la situation en disant aux trois débiles qu'elle allait chercher son père (père qui n'était pas à la maison mais à des milliers de kilomètres en mer).
Je voudrais avoir plus de souvenirs de cet enfant qui avait décidé de ne pas se laisser marcher sur les pieds et qui aurait dû envoyer ses quatre vérités à un père qui n'avait pas tout compris de la manière d'éduquer des mômes.


dimanche 9 avril 2017

Comme un lundi.



La Page du Jour, rôliste...
http://www.lapagedujour.net/avril2017/dixavril2017.htm

Ma soeur et mes neveux qui partent demain.
Mon cousin et ma mère qui sont partis aujourd'hui...
Aoden qui n'a que peu dormi.
Mon neveu qui nous défonce aux aventuriers du rail.
Une brocante où comme un con je ne négocie pas le prix (trop) cher des verres que j'achète.
De la pizza le soir et des feuilletés le midi, argh.
La fin du contrecoup de la séance d'ostéopathe et un coup de fatigue...
Je ne pense pas dépasser de trop minuit.

Le verre plein...

On manque d'actualités positives.
http://www.lapagedujour.net/avril2017/neufavril2017.htm

Et je maintiens qu'il y a une bêtise un peu crasse dans le fait de ne pas laisser tomber les élections présidentielles pour donner ses votes à celui qui a le plus de chances de bouger les choses.
Oh pitin, Artaud, Hamon et Poutou qui filent leurs votes à Mélenchon et c'est plié mon kiki.

Le verre plein, c'est donc d'espérer un réveil des indécis.
Le verre plein c'est de constater ta capacité à te rattraper tout seul comme un grand quand tu te plantes tout seul sur ton texte, où tu t'es jamais planté, mais bon, c'est la vie, et peut-être le coup de barre qui dure toujours deux jours du post ostéopathe. Il vaut mieux se dire : j'ai su me rattraper que pitin, je me suis planté je sais pas pourquoi (et trois fois en plus).
Le verre plein, c'est avoir eu une de nos représentations les plus dynamiques du Songe dans le plus beau théâtre de Bourges.
Le verre plein, c'est d'avoir fait faire un "Fa" à tout le public (149 personnes) venu nous voir.
Le verre plein, c'est pas le verre que je me suis offert après le pestak :) Il est déjà bien entamé.
Le verre plein, c'est d'avoir pu voir ma mère tenir mon fils dans ses bras. Ça brasse un peu le passage de génération.
Le verre plein, c'est d'avoir eu ma sœur, mes deux neveux, mon cousin et ma mère ce soir dans la salle;
On va pas se plaindre, hein ?

Je rajoute un petit lien sympathique pour la culture générale.
http://trendemic.net/le-biais-du-survivant.html

Et une photo de Jean Hulk s'endormant sur son goûter du jour.


Je rajoute pour finir ce truc nécessaire.
https://www.facebook.com/osonscauser/videos/1452647941473889/?hc_ref=NEWSFEED

samedi 8 avril 2017

Le songe...

Un p'tit puck
Un Obéron
Un flyer
Une page du jour
http://www.lapagedujour.net/avril2017/huitavril2017.htm

Et de la joie d'avoir vu mon cousin et ma mère aujourd'hui. Contents qu'ils aient vu Aoden, d'avoir mangé avec eux à la cantine berrichonne et de lui avoir fait un peu découvrir le centre ville en finissant sur une bière dans un bar à bières.
L'ostéopathe a également très bien opéré sur moi, je sens venir le contrecoup mais ça va aller mieux. Ça, c'est sûr...

vendredi 7 avril 2017

Plus qu'horus

Bon.
Mon fils défonce la courbe de croissance en poids, il est au-dessus du dessus. En Taille il est en moyenne haute.
6 kilos 8 pour 61 cm.
La belle bête. Il pèse maintenant plus que mon chat Horus.
La pédiatre semblait surprise et émerveillée d'après ma femme;
Tant mieux. Tout va. Même le bidon.
On peut pas se plaindre, hein ?
Et vaut mieux faire envie que pitié :)


Je suis un peu patraque des conséquences de l'affolement intestinal, mais on va passer les détails. Le charbon et le smecta restent des bons copains.
J'aurais voulu être plus performant en jeu de rôle et cours de chant, mais c'est comme ça.
Un jour moins.
C'est pas grave.

La page du jour :
http://www.lapagedujour.net/avril2017/septavril2017.htm

Et une dernière photo (petite siesta de midi, avant de manger avec un photobombing félin).



jeudi 6 avril 2017

Tu sais quoi ?

Bim la page du jour :
http://www.lapagedujour.net/avril2017/sixavril2017.htm

Bam, une grippe intestinale, beaucoup de gaz avec risque de pets foireux. J'ai dû annuler l'osthéo et puis les cours de l'après-midi.
Je ne sais pas pourquoi les gaz. J'étais pas bien dimanche soir, mais ça allait à peu près lundi et c'était en gros tranquille mardi.
Ceci dit, j'ai mangé des tas de trucs passés de date.
C'est sans doute pas une bonne idée.
Ou alors, j'aime pas un truc. Quoi, je sais pas. Trop d'huiles essentielles par exemple. Je sais pas.
Peu importe. Cela m'a permis de faire la page du jour avec la chute appropriée...

Petite émotion également lorsque fut lue devant tous ma proposition de scène à rajouter dans le communisme aux malades mentaux... J'avais encore mon complexe d'infériorité qui repointait. Je suis con. J'ai réussi à écrire un truc né au cœur de la maladie, avec des tripes et le style de Matei Visniec, tout en donnant une vision que je trouve intéressante de l'histoire de mon personnage à travers celle des fous. Je me suis juste fendu de couper quelques petits trucs ce soir, pour mettre raccord les interventions des 8 fous que je voulais voir parler en terme de temps de parole...

Et sinon, j'ai eu une petite larme en me disant que si j'avais pas eu un blocage sur la chanson quand j'étais môme (je ne regardais pas la télé le samedi soir, ça me gonflait de faire ça en famille, je ne venais que pour les sketchs comiques), et si j'avais eu une formation musicale, j'aurais kiffé des tas de chanteurs.
J'ai donc découvert quelques petites perles de Claude Nougaro aujourd'hui, entre quelques séjours pétomanes au cabinet.
Et bigre, grand bonhomme.

J'égaye donc le blog par cela
 et ceci.


mercredi 5 avril 2017

Déclic.

Mademoiselle Bonsoir écrit. Une chose de faite. Ouf.
Ce fut long, j'ai mal au bras, plus. Mais tant pis.

La page du jour ici :
http://www.lapagedujour.net/avril2017/cinqavril2017.htm

Eeeeet...
Peu de technique vocale aujourd'hui. La prof parle trop, des fois je trouve ça frustrant. Mais en même temps, y a des déclics.
J'ai encore eu un déclic quand elle m'a repris sur la vocalise.
Alors, je crois que c'est pas si grave que ça cause, ça met en confiance et ça apprend le déclic.

Du coup, je poste les trois trucs que je trouverais les plus cool à chanter avec un peu de moyen...








Et je donne un lien.
Si si si.
http://www.iflscience.com/brain/the-human-brain-makes-fructose-researchers-discover-heres-why-that-might-be-a-big-deal/

mardi 4 avril 2017

J'ai envie de dire...

Pas grand-chose, hein.
Gros boulot sur Mademoiselle Bonsoir. J'ai jamais autant travaillé un texte. Parce qu'écrire les deux répliques de ceux qui parlent avant toi en entier, plus utiliser des couleurs, c'est long.
Tout est découpé, mais je n'ai pas encore les chansons et pas encore relu les fautes et pas encore décapé tout le fichier avec les bon gras ou italiques partout.

Gros bobo le bras. Je dois avouer que taper tout ce que j'ai tapé n'aide pas. Mais passons.  C'est comme ça.

Bide un peu perturbé. Mais c'est ma faute aussi si je mange des trucs un peu périmés.

Très bon épisode de Walking Dead avec le bébé sur les genoux de ma femme et une IPA estonienne, je crois, de mon côté.

Et Aoden qui a décidé de ne pas dormir cette nuit (mais il a bien dormi aujourd'hui).

Une photo ou deux pour finir.

Une du songe (où l'on se rend compte d'expressions qu'on ne savait pas avoir dans son rôle)


Une d'un moment de la matinée (passée presque entièrement avec Aoden).

Et puis une couennerie utile...
http://www.slate.fr/culture/85389/new-york-public-library-cartes-gratuit

lundi 3 avril 2017

Le retour...

Au retour, j'ai le droit à cette photo du week-end...

Bon, il n'était pas comme ça quand je suis rentré ce soir. Mais il y a un fait. Voir son enfant sourire à cet âge là, c'est la garantie de craquer pour lui. Le bon vieux mécanisme de survie de l'espèce : le rire pur et innocent. Il faut tout passer, et tout accepter, même le fait que je puisse être bon dans certaines choses.

Sinon, parlons de Festhéa.
J'y suis allé armé de la résolution de changer et d'accepter les compliments. De fait, même si je suis toujours gêné d'en recevoir quand certains n'en reçoivent pas, je dois constater que quand on te dit : "ta voix, ta gueule ou tu devrais faire acteur", tu te dis : ah ben ouais, c'est ça que je veux depuis des années en fait et ah que oui, j'ai été contraint par le complexe d'infériorité de mes deux."
Mais passons;.
Excellente organisation. Très bons repas. En ce qui concerne les pièces, j'ai aimé :
- Le dynamisme et la joie de la première troupe, qui faisait son spectacle "Le cochon qui rit" avec deux handicapés sur 5 comédiens.  J'ai eu quelques fous rires dont un gros qui les a boostés d'après ce qu'ils m'ont dit après.
- Rejouer le songe. J'ai bien senti que tous n'étaient pas forcément au meilleur de ce qu'ils avaient fait jusqu'à présent, du fait d'une baisse de souffle dans l'acte 5. Mais en dépit des pains, je crois que tout s'est rattrapé sans aucun problème... moi même, j'ai modifié deux fins de réplique, mais tant pis. Le fait est que nous n'avons pas eu assez de répétition à TOUS. Il en manquait deux ou trois. Et qu'il faudrait une séance de technique vocale pure pour donner confiance à ceux qui ne portent pas autant la voix que les leaders en portée de voix. C'est de mon point de vue notre défaut, que certains ne sachent pas porter autant qu'ils pourraient tous le faire.
- La mise en scène et le texte des gagnants qui jouaient La douzième Ile. Mais je n'ai pas aimé le choix de la direction d'acteurs : trop hiératiques, trop à causer face public. Eux non plus n'avaient pas tous des comédiens du même niveau de jeu, mais les voix portaient toutes. Je dois confesser avoir piqué des yeux la première heure pour cause d'être bien malade toute la journée et d'un léger ennui du fait du côté trop figé du jeu. Mais le découpage des scènes, le dynamisme étaient là. Surtout que c'était leur première après que la pièce qu'ils auraient dû jouer ait été interdite par le nouveau producteur d'Eric Emmanuel Schmitt... Juste que j'aurais aimé moins de comédiens déclamant monocordes face public et plus de vraies confrontations d'acteurs.
- Le jeu des comédiens sur un mode "Boulevard" de la Cantatrice Chauve menée au cordeau (peut-être trop au cordeau), mais qui aurait sans doute pu être encore plus drôle dans un registre plus basique avec des comédiens qui encore s'adressent un peu trop au public.
Mon top 4 de mise en scène pour le week-end serait : Le songe, La cantatrice chauve, La douzième île, Le cochon qui rit.
Mon top 4 de jeu des comédiens est plus difficile. Je mets à part le songe pour retenir que mon comédien préféré fut le capitaine des pompiers dans La cantatrice chauve.

 J'ai aimé le week-end hors Festhéa, aussi. Spéciale dédicace au fait de récupérer mes esprits après avoir gerbé à une heure du matin ce que je n'avais pas digéré du midi et d'avoir pu goûter 5 bières à deux au cours d'une soirée pour l'anniversaire de Jenny où on (enfin trois mâles dont moi) a fini dans le jacuzzi. Deux d'entres-nous tout nus. Découverte surprenante du massage du rectum et des burnes par un jet d'eau et rigolade en montrant son cul à certains de ses camarades. Je suis resté très joueur.
Bises à Françoise qu'on a fait beaucoup rire, à Jenny dont c'était l'anniversaire et qui nous a mené jusqu'à Festhéa et à Jean-Marc et Benoît avec qui j'ai partagé le Jacuzzi.
J'ai également pu découvrir la seconde nuit (trop courte) l'efficacité des boules quies sans lesquelles je ne partirai plus en vacances dans des auberges de jeunesse remplies de ronfleurs.

Et puis je finis sur la page du jour.
Tiens.
http://www.lapagedujour.net/avril2017/troisavril2017.htm


vendredi 31 mars 2017

Rect... quoi ?

Tout est dans la page du jour...
http://www.lapagedujour.net/mars2017/trenteetunmars2017.htm

J'ai eu une idée con à traduire cet article sur les 17 trucs pour se faire apprécier des gens, cette idée c'était d'incarner un personnage qui avait toutes ces valeurs.
Ce personnage étant Obéron, roi des Elfes, que j'incarnerai pour la septième fois samedi soir.
Parce que... comment jouer un immortel ? Hein ?
Pas facile...
Mais si le mec est capable d'être les 17 trucs à la fois, ce que presque personne ne peut être, tout de suite il gagne en charisme...
Donc, il faut arriver à :
Se mettre en miroir un brin avec l'autre.
Passer du temps avec les gens.
Les complimenter.
Être de bonne humeur.
Passer du temps avec leurs amis
Ne pas complimenter tout le temps
Être chaleureux et compétent
Dévoiler de temps en temps un de ses défauts
Mettre l'accent sur des valeurs partagées
Frôler les gens
Sourire
Voir les gens comme ils veulent être vus
Leur dire un secret
Attendre du bien d'eux
Agir comme si vous les apprécier
Avoir le sens de l'humour
Laisser les gens parler d'eux-mêmes...

Je colle aussi la page du jour de samedi.
http://www.lapagedujour.net/avril2017/premieravril2017.htm


Sinon, je passe la tendinite, bien là en fait, bien présente du fait d'une inflammation au cou également.
J'ai un niveau atteint en bobo qui est un peu désespérant.
Mais bon.
J'ai eu un déclic en technique vocale et formation chanteur cette semaine.
En dépit de la douleur, j'ai passé le cap. Et c'est pas plus mal.
Merci le cap d'avoir été passé.
Je sais comment respirer en chantant. C'est déjà énorme. Reste à mettre ça plus en pratique. Mais ça aide à poser la voix.

Et enfin, une image que j'ai bien aimée...

jeudi 30 mars 2017

Léonard et quoi ?

Pour Léonard, c'est là :

http://www.laboiteverte.fr/56-dessins-de-leonard-de-vinci/?l=sb1

Pour et quoi ? ça serait la page du jour...
http://www.lapagedujour.net/mars2017/trentemars2017.htm

Ouais, je dois avouer que j'ai le fantasme absolu d'un second tour Le Pen Mélenchon.
Parce que ça voudrait dire un rejet absolu en apparence d'un système vérolé.
Bon Le Pen c'est pour des mauvaises raisons, certes, mais quand même. C'est un fantasme absolu. Pour la voir se prendre une branlée sans nom derrière. Elle fait pas le poids une seule seconde niveau charisme, idée ou intelligence face à Mélenchon.


Et enfin, eh bien le dernier quoi, c'est le blog du fils. 10 semaines.
Tadada...
https://ebatbuok.blogspot.fr/2017/03/semaine-10.html

mercredi 29 mars 2017

Oui, je disais bien inspiration expiration...

La technique vocale fut encore pénétrante aujourd'hui.
J'ai réalisé les blocages dû aux douleurs et à une mauvaise manière d'inspirer.
Je vais pouvoir y travailler du coup. Bien souffler et prendre est le plus vital pour les chanteurs, mais aussi, dans un certain sens, pour les comédiens également. Explorer sa voix est une rencontre de l'intime profond et l'assurance que la voix va évoluer, se transformer. Parfois je me surprends à sentir résonner ma voix, depuis que j'ai commencé les cours. C'est très positif...

La répétition de la pièce qu'on va jouer dans 5 semaines me confirme que je n'aurais jamais su un texte si peu de temps avant de le jouer. Mais on sait qu'on aura le droit de l'avoir devant les yeux pour les deux à qui ça pose problème et ce n'est donc pas un souci, du coup, même, si en amont, je n'aurais jamais autant rédigé pour une pièce parce qu'il va me falloir remonter à trois répliques avant d'intervenir au lieu de une en général et que je me fends de mon texte et de celui de ma partenaire parce que c'est plus simple pour synthétiser tout.

La page du jour est toujours sur le même thème mais je trouve que c'est un bon sujet d'avoir des trucs pour se faire apprécier des gens, surtout quand on est timide.
http://www.lapagedujour.net/mars2017/vingtneufmars2017.htm

Une connerie sinon.
http://writical.com/quiz-sensitive-ocd-radar-lets-find-right-now/

2 kickstarters pour les fans de Savage Worlds ou des comics Dark Horse :

https://www.kickstarter.com/projects/545820095/fear-agenttm-for-savage-worlds/description

https://www.kickstarter.com/projects/545820095/the-goontm-for-savage-worlds?

mardi 28 mars 2017

Inspiration expiration.

Tu vois, esprit de l'aventure, c'est ça la vie.
D'un côté, le fils qui, même s'il ne dort que très peu, te rend plus fort, forcément.
D'un autre côté, un jour extrêmement sans au niveau de la douleur, très très intense aux reins, aux épaules, au cou et parfois immonde au bras droit, main droite et de temps en temps main gauche.
J'en suis à me dire que je vais me payer une autre petite visite au centre de la douleur pour gérer les grosses crises comme aujourd'hui sans avoir envie de te taper en plus la tête.
Dans l'absolu, je préfère ces douleurs très vives à une grosse sinusite qui te fait dégueuler.
Mais quand même. C'est dingue que j'ai pas de quoi mieux faire contre, ou alors, faudrait que je boive de la bière toute la journée (j'essaie de me tenir à ma moyenne de 1 ou 2) ou que je sois branché au neurostimulateur en permanence. Sinon, y a la solution de ne faire que du jeu de rôle ou du théâtre tout le temps pour être ailleurs.
Enfin. Je ne suis ailleurs que le temps de jeu sur scène.
Là, tu vois, j'imagine comment ça serait compliqué de faire une séance de yoga et de se concentrer sur son corps. Parce que je dirais à pas mal de trucs de cesser de faire la java sur les récepteurs de la douleur.
Le plus dur est sans doute de se reprendre  à chaque fois que les douleurs sont aussi vives le statut réel d'handicapé. Mais c'est la vie. Et y a pire.
Et j'ai des raisons d'être plus fort, comme je te disais.

Sinon, eh bien, un conseil de vie, profites-en, c'est pas tout le temps. Et il en reste encore 11.
http://www.lapagedujour.net/mars2017/vingthuitmars2017.htm

Et une image de loutre, pour le sourire...

Et un site mine à conneries incroyables de tout genre et mine d'inspiration pour de l'occulte contemporain, au final.
http://www.elishean.fr/

dimanche 26 mars 2017

Foulancements et jdr

Honnêtement, c'est étonnant de voir à quel point le marché du jdr a changé...
C'est beaucoup plus pointu et professionnel et il y a de l'offre comme jamais.
La page du jour, du coup :
http://www.lapagedujour.net/mars2017/vingtseptmars2017.htm

Une page qui ne montre qu'une petite partie des projets, une toute petite...
Et j'ai beau être amoureux des dés Cthulhu en métal, force est de se dire : pitin, mettre 75 euros dans 7 dés, ça pique quand même...

Sinon, fin d'une campagne de warhammer cette après-midi.
Je vais passer maître de jeu le temps de quelques séances pour laisser le mj se poser. Et je vais proposer du gras et de la grenouille : le duché des damnés.
J'avais fait jouer il y a quelques années cette campagne plus ou moins avec des personnages de l'univers de Shadowrun ou de Torg, paumés dans une quête astrale...
Là, ça ne sera pas le cas. Les joueurs vont garder leur personnage qui ont de la bouteille.
Dans mon cas, je vais être un peu triste de quitter mon nain un peu pervers avec son godemichet du chaos. Pervers, mais avec un bon fond. Il n'a de cesse d'avoir tué nombre de cultistes tant qu'il ne s'agissait pas trop de ceux auxquels il se sent lié. Il sera sans doute personnage non joueur au début du scénario. Et ensuite, eh bien... on verra.
Grosse partie de rigolade en ce qui concerne les deux personnages joueurs un peu gagnés par la chaos qui doivent cacher au prêtre inquisiteur le fait qu'ils servent en partie le chaos et ont fait des deals avec un nécromant.

Oh bon sang. Le fils est encore en train de gazouiller et pleurer. Il n'aura pas dormi de toute la journée...
Le sacré bougre. Ma femme est explosée... Mais en échange, il m'a fait des sourire à faire fondre aujourd'hui quand je l'ai tapoté sur le nez et le front en lui faisant : bababababababa... Baba, c'est un peu son surnom en ce moment.

samedi 25 mars 2017

Le gros...

http://www.lapagedujour.net/mars2017/vingtsixmars2017.htm

Le gros.
Le gros pour mon fils. Pitin, la boule. J'en rigole, je ne lui ferai jamais de réflexion quand il sera en âge de comprendre, mais là, bazar, la boule. Le gars qui a tout rattrapé son retard de la première semaine et tout défoncé. L'ogre, le Jean-Hulk. Et il fait bien.
J'ai bien rigolé en le voyant tout gros et gras dans son bain. Gros, gras et heureux. C'est normal qu'il prenne autant et il a de la chance de le faire quand on pense à tous les enfants dans tous les pays dont tout le monde se branle parce qu'il n'y a pas de pétrole... C'est pas grave que mon fils soit un p'tit gros.
Il est gros du bonheur de faire son job de bébé. Et on est contents pour lui, ça nous fait même marrer.

Le gros, pour l'anniversaire de mariage. 12 ans déjà, pitin.

Le gros, pour la partie de jdr de demain où j'ai sans doute mon plus gros personnage de jeu de rôle en plusieurs termes, dont des très peu glorieux.

Le gros pour une dernière claque à mon père, de qui je ne remettrai pas la boucle d'oreille que j'ai portée dix ans. Il a effectivement ruiné ma vie en me mettant dans la gueule le fait que j'étais gras.
Mais à point que je ne peux même pas étaler ici.

Je mets pas de photo de mon fils dans le bain.
Je joins juste une photo du bonheur, hier, sur sa table à langer...


Respirons...

Banque ce matin.
Chèques posés.
Bien.
Mais pas dégourdis les mecs j'ai trouvé hier.
Un truc simple, et y paniquent un peu.
Mais passons.
Je crois que je lutte contre une sale crève après l'épisode herpès. Ben tiens. Y a toujours un truc, y aura de moins en moins un truc avec le temps. Mais c'est comme ça.
Un petit contre-coup du choc psychologique de la semaine dernière.

Je balance la page du jour :
http://www.lapagedujour.net/mars2017/vingtcinqmars2017.htm

Et une photo qui fait rigoler ma femme :

Et une piqûre de rappel pour ceux qui croiraient que c'est intéressant de voter Macron. Lisez...
http://www.melakarnets.com/index.php?post/2017/02/27/Nous-interrompons-les-solitudes-pour-vous-passer-un-message-qui-nous-tient-%C3%A0-c%C5%93ur...

vendredi 24 mars 2017

La source

Le fils est revenu mais je l'ai aperçu à peine quelques secondes.
Il est crevé le pauvre.
Pas grave, j'en profiterai demain.
Il est devenu un peu ma source (de force).

Les personnages joueurs ont aussi vu la source ce soir dans la partie de jeu de rôle, sinon.
Ils auraient pu avoir la chance de réécrire tout le passé. Mais ils ont choisi de ne pas le faire.
Ah...
Ma femme descend et me dit que le fils est réveillé.
Je poste la page du jour, un message à son parrain et je monte lui dire coucou.

http://www.lapagedujour.net/mars2017/vingtquatremars2017.htm

mercredi 22 mars 2017

Coool raouuuul.

Tranquille.
Après ce que je dois digérer du post d'hier et d'une claque la semaine dernière...

La page du jour :
http://www.lapagedujour.net/mars2017/vingttroismars2017.htm

Le blog du fils :
https://ebatbuok.blogspot.fr/2017/03/semaine-neuvieme.html

Et j'aurais bien été tenté de mettre en ligne ce que j'ai écrit avec les tripes le 4 mars comme scène à rajouter dans l'histoire du communisme aux malades mentaux, mais si on garde la scène autant laisser la surprise...

Ouais.
Cool Raoul.
Au vu de la répétition de ce soir, je pense que la nouvelle version du communisme sera la pièce la plus forte (bien qu'exigeante) de toute ma carrière d'acteur.


Le lâcher prise...

Alors...
Tu sais comment je suis esprit de l'aventure ?
Non ?
On s'est pas parlés depuis longtemps, hein...

On aurait dû. On aurait dû, vraiment...
Je te colle la page du jour.
http://www.lapagedujour.net/mars2017/vingtdeuxmars2017.htm

Et quoi ?
Je te raconte comment les choses ?
C'est pas simple, hein.
Je pourrais résumer par deux trèfles à quatre feuilles... Je me suis dit que si j'en trouvais un sur le chemin de la banque, ce que je compte faire pour assurer un brin l'avenir de mon fils et le nôtre était une bonne idée.
J'en ai trouvé deux.
Du coup, ça confortait une décision qui trottait dans ma tête qui est pour le coup une véritable aventure financière.
Si les opportunités sont bien présentes et que les choses se passent bien, avec un capital modeste (mais néanmoins presque tout ce qu'on a économisé ou gardé de l'assurance vie), on pourrait s'en tirer à 1000 euros de loyer par mois, ce qui couvrirait sur 28 mois le remboursement de 500 euros mensuels à taux zéro et qui permettrait de compenser la perte de mon chômage.
C'est pas vénal, je t'assure. Je cherche pas à devenir Crésus. Je cherche à récupérer de quoi vivre comme ces dix-huit derniers mois : honnêtement, sans regarder de trop les choses, et en pouvant maintenant faire quelques cadeaux à chacun des membres de cette maison tout en se laissant la possibilité de partir un peu en vacances.
On va pas au cinéma, je vais pas beaucoup dans les cafés, on va pas dans des concerts. J'achète vachement moins de jeux cette année (normalement). Et on a forcément les frais avec le gamin qui vont piquer un peu.
Je dis pas à côté de ça que je ne chercherai rien. Mais je chercherai uniquement dans mon domaine : l'écriture et la voix.
Pour la voix, j'ai passé un cap aujourd'hui, parvenant à chanter à peu près juste pour la première fois devant mes camarades de la technique vocale après avoir bien conceptualisé toute l'horreur d'un de mes plus gros démons : quand on est con, c'est pour la vie ou "t'es qu'une grosse merde".
Ouais, ouais, l'immense cicatrice du père qui ne te donne absolument pas confiance en toi est connue et je dirais qu'elle peut maintenant commencer à être dépassée.
Peut-être que, sereinement, du coup, je vais pouvoir me mettre à apprendre la pièce qu'on joue dans 6 semaines... Je ne sais encore rien de rien du texte (bon, j'en ai peu, mais tout de même) et je déteste ça (ceci dit j'ai mis des priorités dans l'apprentissage et surtout je ne peux apprendre qu'en global, j'aime bien survoler plusieurs fois tout mon texte avant d'apprendre et là, eh bien, ce n'est pas possible, vu qu'on a passé pour l'instant que la moitié du texte et que je ne sais pas ce qu'on gardera de ce que je dois jouer avec ma camarade Aurore).
Ceci dit, au pire, comme nous incarnons des didascalies, il me semblerait logique que nous ayons le support éventuel d'un texte à vue pour souffler et rattraper de putatifs bugs.
Une grande aventure que la pièce de cette intergroupe, mais la sensation tout de même, au vu de ce dans quoi on s'engage d'être en transition comme je le suis mentalement en ce moment.
Bref.
Je respire. Plusieurs aventures m'attendent esprit de l'aventure.
Si ça se trouve, dans 6 semaines, j'exploserai comme jamais sur scène (enfin j'ai pas techniquement le rôle pour, mais c'est au niveau du chant qu'on pourra se faire plaisir) et j'aurais sécurisé un peu d'apport mensuel sur les prochaines années...
Faudrait que je lâche encore plus prise. Mais accepter que l'argent, c'est rien, je m'en fous de le mettre dans des baraques pour les louer et que de se considérer inconsciemment comme la dernière des merdes, c'est mal... eh ben... c'est bien.
Il va y en avoir des aventures mon vieux. Il va y en avoir...

Ah si.
Je partage cette photo que j'aime vraiment d'Aoden. Parce que c'est grâce à lui que plusieurs aventures vont avoir lieu et que je le trouve mignon sur celle-ci...


mardi 21 mars 2017

Le printemps...

Je l'ai pas bien vu, le printemps.
J'ai juste appris qu'il fallait que je jette à la poubelle un truc ancré en moi depuis des années : le 21 mars. Non, notre siècle sera celui du printemps le 20 mars.

Mais j'ai pu regarder la télé, chose que je n'avais pas faite depuis près de dix jours autrement qu'en mangeant.
J'ai fini les deux derniers épisodes de la mini-série Good Behavior (que j'ai bien aimée dans son genre) et j'ai matté un film qui à mon avis n'est que pour ado : la cinquième vague.
Je devais être fatigué par mon herpès labial, je suis allé jusqu'au bout.
Mais passons.

La page du jour, donc, qui vous livre le premier des 17 trucs pour bien se faire apprécier des gens (traduction passée au Google trad depuis I fucking love science puis corrigée ensuite à 20 % par mois pour toutes les fautes qu'un traducteur ne sait pas voir).

Yo.
http://www.lapagedujour.net/mars2017/vingtetunmars2017.htm

Ah si.
J'aurais pu regarder le débat des 5 candidats à la présidentielle, mais comme deux m'agacent au dernier degré et qu'un troisième risquait aussi de m'apparaître faux cul, j'ai eu du mal.
Un débat uniquement Mélenchon Hamon, j'aurais pas dit. Mais là, non. Entendre des conneries, je peux pas.

lundi 20 mars 2017

Jdr et JDP

En dépit de ma très nette préférence pour le jdr et de mon impatience à revoir sortir un de mes trois jeux fétiches (http://www.lapagedujour.net/mars2017/vingtmars2017.htm), force est d'avouer qu'on s'est bien amusés avec deux parties du Trône de Fer le jeu de plateau.
Si si si.
Un bon jeu pour se faire des coups de pute et sans hasard aucun.
Tout est dans la gestion de ses alliances (sans règles) et de sa stratégie...
Tout.
Il n'y a aucun hasard.
Ce qui est très plaisant.
https://www.trictrac.net/jeu-de-societe/le-trone-de-fer-le-jeu-de-plateau

Je n'ai rien de plus à dire.
La journée fut longue et bonne. Les camarades arrivés à 14 heures 30 sont repartis à 23 heures.
On a bien ri.

dimanche 19 mars 2017

ôm

http://www.lapagedujour.net/mars2017/dixneufmars2017.htm

Il y a de l'humour, mais il y a du vrai.
Avoir l'attention d'une foule pour sa capacité à délivrer un message ou son charisme, ça envoie du bois.
Jour d'anniversaire de mon père passé, et une bonne discussion avec ma sœur qui m'a rappelé des trucs que j'ai oubliés. J'oublie tout, c'est affreux, je n'ai pas de passé, il part et se dissipe. Je ne vis que dans le présent.
Une des phrases les plus répétées de mon vieux était : quand on est con, c'est pour la vie.
Il n'était jamais content, quelles que soient les notes.
Et il nous a ruinés.
J'ai découvert en effet que je n'avais pas eu confiance en moi au point de ne pas savoir accepter un compliment ou pire, de ne pas les entendre ou de les oublier encore plus vite.
Mais peut-être que maintenant que je n'ai plus à oublier ce qui faisait mal, j'oublierai moins.

Ah pitin...
Une grande semaine pour de grands pas libérateurs après avoir découvert des cicatrices inattendues..

Et un grand merci à l'équipe de jdr de ce soir, qui a été très sympathique (Thibault, Marie et Benoît).

samedi 18 mars 2017

Ite missa est

http://www.lapagedujour.net/mars2017/dixhuitmars2017.htm

Tout est dedans la page du jour. La messe est dite.
Sauf, le ressenti de la lecture au printemps des poètes.
Je sais qu'une partie de ce que nous avons lu était compliquée et pouvait paumer les gens.
Mais pitin, y a eu connexion avec certaines personnes dans le public, et là...
Sans déconner.
Moi je sais que je vis pour ça.
J'adore donner et recevoir sur scène.
C'est difficile de concevoir mieux dans ma tête.
Impossible, même...


vendredi 17 mars 2017

Saint Patrick, Poésie et Boris.

http://www.lapagedujour.net/mars2017/dixseptmars2017.htm

J'aurais presque envie de ne pas en faire plus que la page du jour.
Et j'aurais apprécié de pouvoir mieux gérer Audacity pour le nettoyage des pics dégueulasse d'enregistrement.
Mais je vais essayer de bosser la dessus la semaine prochaine.

Une journée encore assez remplie, bien que la longue pause de midi avec l'ami Benoît, pour manger un burger du tacot m'a permis de tenir jusqu'à maintenant.
C'est l'heure, très tardive, donc, du repas, enfin, du soir...

Demain, va y avoir du taff.
La foule en délire, tout ça, tout ça...
Eh eh eh eh.

jeudi 16 mars 2017

Bébé et poésie

Le blog du fils.
https://ebatbuok.blogspot.fr/2017/03/semaine-huitieme.html

Un bravo à Aurore et Alexandre pour leur performance cette après-midi et pour la très bonne mise en scène de Jenny.
Un plus bonus pour le fait que c'était une surprise pour Fabrice qui ne savait pas que l'auteur choisi allait être lui.

La page du jour (avec de la poésie tout court)
http://www.lapagedujour.net/mars2017/seizemars2017.htm
Le lien souncloud direct
https://soundcloud.com/ebatbuok-rafael/le-dormeur-du-val

Et c'est tout.
Journée très remplie aujourd'hui.
Très très remplie.
Et gros boulot demain pour préparer vendredi :)
Où...
Mais tout est dans la page du jour...

mardi 14 mars 2017

Dans ta gueule...

Bon, d'abord, Verlaine.
http://www.lapagedujour.net/mars2017/quinzemars2017.htm

Et ensuite, le dans ta gueule.
Ah pitin, pas facile de laisser le minot partir une semaine quand c'est toi qui restes sur le lieu où il vit.
Surtout que j'avais passé un petit cap, hier, en supportant le fait de pouvoir le changer tout seul, ce que je n'avais jamais fait.
Tant que je suis occupé, ça va. Mais les moments creux, pitin, tu te dis... Y a quand même la connexion qui est faite et c'est pas si facile au moment où il apprend à répondre à ses parents.
Bon, en même temps, je vais enregistrer sans doute 300 poèmes (j'ai décidé) et y aura de quoi lui faire écouter ma voix, au besoin, quand je suis pas là.

Le deuxième dans ta gueule, c'était en technique vocale où j'ai été dépassé par les vocalises de mes deux camarades, très bonnes, qui faisaient une sorte d'alchimie et moi qui me pensais une sale merde, n'arrivant pas à respirer, avec la peur de foutre la merde en chantant faux...
Trop de trucs dans la tête.
Et une explication en fin de cours.
Pourquoi tu penses emmerder le monde ?
Et là...
Bam dans ta gueule.
Le père, forcément. Rien pour me motiver ou me féliciter. Rien pour me donner confiance en moi et même sans doute toutes les raisons de mes chutes et de mes grosses cicatrices.
Mais j'ai pris le complexe d'infériorité en plein dans la gueule, sévère, méchant, avec, en sachant, que le fils ne serait pas là au retour...
C'était sain de libérer ce machin.
Mais ça a brassé. Méchant. Et je dois encore digérer.
Mais bref, d'ici quelques minutes je travaille à une légère sécurisation financière du ménage pour compenser la fin du chômage imminente.
Je n'ai jamais investi. Mais là, en tant que père, je dois penser juste à un petit apport d'appoint.
Sans compter qu'on a encore 13000 euros à rembourser pour la maison à raison de 500 balles par mois et que pendant 6 mois, y aura pas de salaire du tout (600 ou 700 balles en TOUT, c'est pas un salaire quand tu dois en payer 500 par mois).

Et le soir, aussi, réaliser tout ce qu'on aura a chanté dans le spectacle de mai. Va falloir arrêter de réfléchir et d'avoir peur d'être une merde.
Vraiment.

Mais bref. Une bonne journée. Dans ta gueule, mais pour ton bien.

Poésies

Alors, pour commencer la semaine poésie...
Y a un poème que j'ai pris en premier (sur une suggestion de ma femme)...
http://www.lapagedujour.net/mars2017/quatorzemars2017.htm
(et y a le reste du programme du printemps des poètes en bas de page)

Et pour les autres, je spoile déjà :
Les sanglots longs des violons de l'automne.
Le dormeur du val
Demain dès l'aube
L'évadé
(Mais non, vous ne saurez pas s'ils seront lus ou pas pendant le printemps des poètes, faudra venir pour ça).

Ben tiens.
C'est comme ça.
On a les premières choses qui nous viennent en tête. Et c'est comme ça.
En plus comme trois groupes de Maleluka interviennent cette semaine, hein, dans le programme du printemps des poètes de Bourges.
Ce qui est une chance singulière :)

Le premier poème, pouf :
https://soundcloud.com/ebatbuok-rafael/invictus


lundi 13 mars 2017

Deux pages...

http://www.lapagedujour.net/mars2017/douzemars2017.htm

et

http://www.lapagedujour.net/mars2017/treizemars2017.htm

Il y a de fortes chances que j'ai une intolérance violente à l'alcool si je ne bois pas d'eau en même temps.
Je ne vois pas d'autres raisons d'avoir été mis au tas samedi.
Un samedi littéralement d'enfer. Pour quoi ? Deux binouzes et demi ? Même pas fortes ?
Sans déconner. Alors que je ne bois plus rien d'autre que de la bière, et rien en dessous de la qualité Leffe.
Ou alors, j'ai vraiment pas de bol avec la sinusite qui est devenue encore plus folle après mon coup du lapin (j'en avais pas avant) et un autre truc l'a réveillé. Mais bref. Passons, passons. Toujours de l'eau, toujours de l'eau si deux bières il y a maintenant.
Et après tout, la grosse crise n'a pas duré plus de 24 heures.
Ceci m'a laissé l'occasion d'entamer la guerre des gangs de Necessary Evil Breakout, un contexte où les personnages joueurs forment un putain de gang pour foutre sur la gueule d'un autre gang de la ville, afin de faire sortir le chef du dit gang de l'ombre.
Et c'est plutôt intéressant, je voulais depuis un moment taper dans du plus ou moins sordide urbain (et comme en plus il est question de super pouvoirs, ça peut saigner méchant et vite).
Et c'est encore plus malin, vu comment ils se sont déjà entourés, il n'y aura pas tant de baston que ça, surtout des jeux de pouvoir et de négociation.
Et puis, j'ai mis les bases pour faire jouer un aspect de Zoo ou l'assassin philanthrope.
J'ai hâte que mes joueurs endossent les rôles des héros de la pièce, le temps d'une aventure dans leur passé.

Walla walla.
Et sinon, si mon fils pouvait dormir plus dans la journée, ça serait cool. Ouais.
Mais là, bon, il a l'air de pioncer depuis quatre heures. C'est pas si mal.

samedi 11 mars 2017

La volonté affirmée

http://www.lapagedujour.net/mars2017/onzemars2017.htm

Pour une fois que la page du jour n'a aucune vocation comique...
Adios encore une fois Basté et vivez de vos passions :)
Enfin, vivez avec ou pour vos passions.
C'est la clé.

vendredi 10 mars 2017

Jeudi, rien également.

Enfin, pas rien.
Rien le matin. J'ai passé la matinée dans le lit avec mon fils.
L'après midi et le soir y avait conservatoire (c'est bien pour apprendre le rythme), répétition de l'intervention au printemps des poètes la semaine prochaine avec Jenny (et là, je pense qu'on va bien s'amuser, y a prévu quelques trucs drôles pour contrebalancer le sérieux) et puis jeu de rôle le soir (dans un système de jeu qui manque un peu de points au départ et qui pêche par l'expérience, m'est avis, pour prétendre au pulp, mais qui fait son job)...
Mais rien dans le sens, pas pu bosser des textes ou des chansons.
La page du jour aboutit aussi sur le rien (eh eh eh) :
http://www.lapagedujour.net/mars2017/dixmars2017.htm

Et je balance une photo, tiens...
Ou non.
Un album FB posté par ma femme.
https://www.facebook.com/clarisse.vaillantpepinot/media_set?set=a.10212348064326110.1073741870.1514801705

Walla walla.


jeudi 9 mars 2017

Le mercredi, y a le temps de rien...

Le blog du fils.
https://ebatbuok.blogspot.fr/2017/03/semaine-septieme.html

La page du jour du père.
http://www.lapagedujour.net/mars2017/neufmars2017.htm

Et un petit fatigué, là, entre les enfants, les adolescents, bosser l'intervention lecture de la semaine prochaine et le cours du soir.
Grui.

Je finis sur un dernier lien, encore de la pub pour des gens intéressés par le jdr.
http://www.black-book-editions.fr/crowdfunding-58.html

dodo.
Euh.
Ah non.

Je colle aussi ça :



mercredi 8 mars 2017

Nan mais rien.

Rien, je te dis...
Rien.
Faudrait pas commenter l'actualité, tu deviendrais aigri.
Donc, juste la page du jour, tu vois :
http://www.lapagedujour.net/mars2017/huitmars2017.htm

Y a d'un côté, remarque, le fait que jamais une élection présidentielle n'aura été aussi intéressante pour les scandales.
D'un autre côté le fait que ces scandales ont lieu depuis des décennies de toutes les manières.
Et pour finir, le fait, que le seul qui aurait les moyens de botter le cul au système s'est tiré une balle dans le pied en ne s'alliant pas avec le seul mec de gauche du système.
La sensation profonde de l'avoir dans le cul juste parce que les électeurs sont cons et les deux candidats qui devraient s'entendre ne font pas l'effort de mettre de côté le sujet qui le sépare est quand même troublante pour le moral.
Pour la morale, c'est pas la peine, elle est bafouée plusieurs fois déjà.

On respire.
On respire.
Rien je te dis. Rien. Ça vaut mieux.

Hop.
Si on t'organise une vie bien dirigée où tu t'oublieras vite
Si on te fait danser sur une musique sans âme
Comme un amour qu'on quitte, si tu réalises que la vie n'est pas là
Que le matin, tu te lèves sans savoir où tu vas.

Résiste, prouve que tu existes.
Cherche ton bonheur partout, va, refuse ce monde égoïste.
Résiste, suis ton cœur qui insiste.
Ce monde n'est pas le tien, viens, bats-toi, signe et persiste, résiste.

Tant de libertés pour si peu de bonheur, est-ce que ça vaut la peine ?
Si on veut t'amener à renier tes erreurs
C'est pas pour ça qu'on t'aime, si tu réalises que l'amour n'est pas là
Que le soir, tu te couches sans aucun rêve en toi.

Résiste, prouve que tu existes.
Cherche ton bonheur partout, va, refuse ce monde égoïste.
Résiste, suis ton cœur qui insiste.
Ce monde n'est pas le tien, viens, bats-toi, signe et persiste, résiste.

Danse pour le début du monde, danse pour tous ceux qui ont peur.
Danse pour les milliers de cœurs qui ont droit au bonheur.
Résiste, résiste, résiste.

Résiste, prouve que tu existes.
Cherche ton bonheur partout, va, refuse ce monde égoïste.
Résiste, suis ton cœur qui insiste.
Ce monde n'est pas le tien, viens, bats-toi, signe et persiste, résiste.