mercredi 30 novembre 2016

Plaf le ternet.

Blog demain matin. Pas grave. On ne se prend pas la tête...
Je crois que de toutes les manières j'ai eu le temps de poster la page du jour...
C'est un peu chiant de faire sans ternet, mais ça arrive au final très peu dans cette maison. Là, je sais pas ce qu'il y a. Un coup de froid sur la ligne?
Et la bonne nouvelle, c'est que l'examen de ma femme chez le gynéco s'est bien passé et que son arrêt de travail a été prolongé. Mais vu son niveau de fatigue, c'est pas étonnant.

Je n'ai pas pu activer mon travail de chant ou ce que je voulais rédiger comme aide de jeu pour une campagne de jdr, mais ce n'est pas grave, j'avais plus urgent : me remettre dans le bain de Zoo ou l'Assassin Philanthrope parce qu'on le rejoue dans un peu moins de deux mois.
Ah pitin Zoo.
Je crois que c'est la pièce qui me fera le plus de mal à quitter avec le Communisme (qui n'a pas eu assez de public) et Enrôlés...

Et non, je ne parlerai pas de trucs négatifs aujourd'hui, bien que j'ai eu envie de mettre une patate à une sale vieille bourgeoise dégénérée avec un discours primaire de droite au supermarché qui élude toute empathie sociale et l'évasion fiscale des grosses corpos, la compromission des politiques et les lobbyings. Arg.

mardi 29 novembre 2016

Encore après la scène

Tiens, mange la page du jour.
Y a tout dedans.
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/vingtneufnovembre2016.htm

Je vais pas te raconter ma sinusite, hein.
Je pourrais te causer de Walking Dead, Z Nation, Westworld et Preacher qui ont occupé ma soirée, mais ça serait plus simple que je te conseille de regarder toutes ces séries.
Prends patience pour Westworld, c'est vraiment long à démarrer. Mais une fois que c'est parti, ça y va. Beaucoup de personnages, beaucoup. Mais ça passe.

Hu ?
Tu lis jamais la page du jour ?
Bon, je te colle les deux photos mises dedans ?
Non ?
Tu vas la lire pour me faire plaisir ?
Ah.
Cool.
Allez, je retourne causer à mes sinus.

Hein ? Oui, j'aurais pu dire aussi qu'aujourd'hui c'était une grande première pour moi en cuisine parce que je faisais mes premières chips maisons (au four) sur un coup de tête et à l'inspiration (sans recettes, mais faut pas être con, tu coupes des patates fin, un peu d'huile et de sel,  sur une plaque et au four, hein, dans les 180 degrés) et aussi ma première choucroute (avec de la bière, parce que le vin blanc et les sulfites, hein, quand on a déjà facile de la sinusite à cause de l'alcool ou du froid depuis que le cou est niqué... grui.)
Mais ça, tu t'en fous aussi. Les chips sont déjà mangées et la choucroute, t'as pas été invité et en plus y a pas de viande dedans à part 50 grammes de chorizo (que j'avais à perdre).

Quoi ? Je vais me faire engueuler parce que je ne parle pas de ma première visite chez la sage-femme avec ma femme ?
Ben, c'est bizarre comme expérience. Mais au moins, sur la première leçon on sait ce qu'il faut amener à l'hosto (enfin ma femme saura plus que moi, avec la sinusite j'étais dans le pâté pour retenir) ou quand il faut y aller en urgences (y a quelques trucs clés qui font qu'il faut filer direct).
Walla. Je mets donc un onglet blob dans l'intitulé du message. Tiens, du coup.

À demain...

lundi 28 novembre 2016

Après la scène.

Public différent cette aprèm, qui n'applaudissait pas entre chaque scène, mais grande écoute et montée en puissance du lien avec les pestakteurs, par exemple lors d'un fou rire des comédiens pendant un air de famille.
Dédicace spéciale aux coquins qui ont remplacé mon jus de raisin par du vrai vin et à mon flair qui s'en est rendu compte avant de jouer, ce qui m'a permis de vraiment boire le dit jus de raisin...
Ceci dit, ils avaient énormément salé les œufs que je mangeais sur scène, mais j'ai pas plus que ça remarqué la chose en jouant, trop occupé à essayer de mâcher et ne pas en mettre partout. Lorsqu'ils m'ont avoué leur blague, je me suis souvenu à ce moment avoir trouvé vaguement les œufs bien salés...
Il y a eu, également, un compère qui montre son cul depuis les coulisses ce qui participe à provoquer le fou rire pendant un air de famille.
Et je ne suis pas peu fier de mon running gag Jackie et Michel pendant les changements de décor parce que ça surfait sur l'humour cul sans jamais être gras.
À titre personnel, j'ai toujours un peu de mal à recevoir des compliments mais ceux qui sont venus ont fait chaud au cœur et j'étais particulièrement content d'apprendre que des camarades de la technique vocale sont venus me voir : merci à Christian, Philippe et Jean-Pierre donc.
Je crois qu'une des vraies récompenses, c'est effectivement d'avoir le temps d'aller voir le public après et de partager avec eux leurs impressions.

Je laisse aussi le lien de la page du jour.
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/vingthuitnovembre2016.htm
Un lien qui pourrait permettre de parfaire sa culture rôliste aux intéressés.
Peu importe quels ont mes jeux préférés, hein, j'ai pas le temps en une année de jouer à tous.

Et je finis sur une connerie partagée sur mon mur FB

Et sur la photo de ma couverture FB, choisie parmi l'album d'images fait en Bretagne cet été. J'ai pas mis une des rares de ma môman et moi, je mets pas les photos des gens sans leur autorisation...


dimanche 27 novembre 2016

Y a bon.


Tu prends le temps de te remettre ce discours en mémoire, tu prends le temps, hein...
Et tu votes pas comme un con.
Voilà tout.
Sinon, bonne première de V.O.D, on s'est pas ennuyés. J'ai particulièrement apprécié à un niveau personnel deux légers moments où tu te dis, putain, faut que je réagisse avec un imprévu (des postillons dans la gueule de mon partenaire et des lacets défaits en entrant sur scène).
J'ai zappé une réplique dans Intouchables, la plus jolie, en plus. Mais passons, je ne le ferai pas demain.
Et puis surtout, on s'est bien amusés. Le seul léger bug d'après un retour construit, c'était un léger manque de puissance au début...
Mais ça va se corriger demain.

Ah, et sinon, la page du jour :
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/vingtseptnovembre2016.htm

samedi 26 novembre 2016

Jour J

Paf : http://www.lapagedujour.net/novembre2016/vingtsixnovembre2016.htm

Sinon, je vous passe les merdes liées aux douleurs dos / bras, elles sont en parallèle avec tous les soucis techniques pour faire une générale qui n'a pas pu se faire, du fait de soucis techniques, justement.
Ma pauvre femme, venue nous donner un coup de main, était là pour rien, parce qu'elle n'avait pas à remplacer le comédien manquant, vu qu'on a pas pu passer de textes.
Et moi qui vais devoir aller râler auprès d'un vendeur carrefour qui a vendu un truc qui fonctionne pas au chef de Maleluka.

Je ne crois pas aux merdes qui continuent. J'ai juste du mal à accepter d'être diminué physiquement.
Mais après tout, peut-être que je peux au moins faire de la planche ou du vélo d'appart pour récupérer de toute la gym que je ne fais pas depuis deux ans.

Non, moi, je préfère regarder le fait que j'ai bien pris mon pied à faire un petit doublage vidéo pour un projet rémunéré, que jouer va permettre de contrebalancer l'état de déprime post herpès et difficulté à supporter la douleur et que des choses se mettent en place sérieusement pour continuer à naviguer sur la sphère de la passion, elle seule capable de me permettre de surnager.

Le week-end sera bon, les prochaines semaines aussi.

Je recopie la photo mise dans la page du jour.


vendredi 25 novembre 2016

J-1

Je serais tenté par un autre trois, comme hier...

Un, la page du jour.
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/vingtcinqnovembre2016.htm

Deux, putain, faut que je m'y mette en formation musicale chanteur, j'ai encore rien branlé, mais cela dit, je comptais m'y mettre cette après-midi avant de recevoir un coup de fil qui a exigé deux heures de mon temps ensuite pour faire quelques démos voix...

Trois, Jour J -1.
J'ai pas le frisson encore. Parce que je reste sur le nuage de l'herpès qui se finit et sur celui de la douleur de taré dans le dos parce que tout craque au moindre mouvement.
Le kiné m'a dit dans l'idéal, ça serait du repos complet. Je vais tenter ce repos complet ou quasi complet sur une semaine.
Comme d'hab, ce qui m'emmerde c'est de ne pas pouvoir aider.
Mais rien qu'enrouler un câble mardi soir, c'était pénible.
Faut pas être têtu. Mon corps sait mieux que moi. S'il me dit ta gueule, fais pas. Je vais l'écouter.
https://www.facebook.com/events/1427187333975386/

Quatre, ah mayrde, j'ai dépassé trois. Encore deux décédés parmi les pjs dans la petite campagne deadlands dans laquelle je suis joueur; C'est un peu trop mortel pour mon goût de joueur, ça manque d'une distribution de points de chance en cours de partie pour permettre quelques mouvements pulps supplémentaires, mais il y a une option noirceur / horreur qui a été choisie et qu'il faut bien accepter également.
Je vais regretter que mon personnage joueur, seul survivant depuis le début de la mini-campagne, ne connaisse pas un destin plus long dans d'autres campagnes qui suivraient... J'ai une tendresse pour lui parce que je l'ai créé comme ayant la responsabilité de sa femme enceinte et prête à accoucher, un parallèle léger de la vraie vie :)

jeudi 24 novembre 2016

Trois

Un, la page du jour :
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/vingtquatrenovembre2016.htm
Y a un lien dedans, va le lire...

Deux, allez voir Jachères à la MCB.
Comment-dire ? Si je n'avais pas fait le stage ce week-end, j'aurais sans doute été très dubitatif sur certaines choses, mais au final, c'est bien aussi de voir un théâtre qui n'est pas fait que de sens.
J'ai eu la sensation d'une descente aux enfers et d'une chorégraphie, moi.
J'ai pas eu tort.
Faut y aller en se disant : je vais regarder ça avec mes tripes, pas avec mon cerveau.
Ce n'est pas le chef d'oeuvre de l'année, attention. Mais la mise en scène est au cordeau. Et on se rapproche m'est avis du théâtre transgenre


Trois : Quoi ?
T'as pas lu le lien dans la page du jour ?
Tiens. Rebelote.
http://www.slate.fr/story/89075/univers-existe-pas-boson

mardi 22 novembre 2016

V.O.D, bande annonce, deux...



Ben :) Tiens, quoi...

Et je tourne en boucle, presque, en mettant la page du jour...
http://www.lapagedujour.net/nove…/vingttroisnovembre2016.htm

Eh eh eh.
Mais sinon, rien de plus, la journée fut surtout consacrée à V.O.D si j'excepte les courses (dont personne n'a rien à faire) et le cours de technique vocal...

lundi 21 novembre 2016

V.O.D



nan mais bon, hein...

Et la page du jour, derrière...
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/vingtdeuxnovembre2016.htm

Pour le drame (enfin, non, je plaisante) ou le plus sérieux, voir le précédent post...
https://lhommequiavulhomme.blogspot.fr/2016/11/je-ne-pourrais-pas-ecrire.html

Je ne pourrais pas écrire...

Je ne pourrais pas écrire...



Je ne pourrais pas écrire le texte qui va le mieux me définir sans être là, ce 21 novembre 2016, à quatorze heures neuf, à ce bureau.
Dans quelques minutes, il y a dix ans, mon père va m'appeler.
Mon père qui était malade, souffrant, très handicapé avec sa carotide bouchée et son incapacité à marcher plus de quelques mètres sans être essoufflé.
Je suis moi aussi, dans une moindre mesure, certes, malade, souffrant, invalide. Cela ne se remarque pas en dehors du port des lunettes qui pourrait d'ailleurs me faire passer seulement pour un gars qui se la pète. Mais, je ne peux pas m'empêcher de me projeter.
Quatorze heures treize...
Dans quelques minutes, là, il y a dix ans, dans une autre pièce, certes, avec un autre ordinateur devant moi, il est vrai, et sur un autre bureau (que je viens à peine de changer), mon père va rester un quart d'heure au téléphone avec moi.
L'avant-veille, nous avions parlé au téléphone d'une sorte de déplacement que j'avais fait avec un copain à moi pour voir quelqu'un qui prétendait parler aux morts. Je voulais accompagner le copain en question pour savoir si ce quelqu'un avait un fond de vérité dans sa manière de parler. Quand j'ai vu le bonhomme, une image s'est superposée sur lui, j'ai vu un prêtre. On m'a confirmé ensuite qu'il était bien prêtre. Il devait avoir dans sa conscience une foi en son système, ce n'était pas un charlatan dans le sens où il avait vraiment cette prescience de la douleur des gens et de ce qu'il fallait leur dire. Mon père avait semblé intéressé par cette conversation...
Quatorze heures seize. D'ici quelques minutes, il y a dix ans, mon père va me dire qu'il va se mettre une balle, je vais avoir un instant de flottement, ne comprenant pas forcément bien toute la phrase, son élocution étant compliquée depuis son cancer du palais. Une balle du genre balle de tennis sera la première idée qui me viendra. Puis, je comprendrai.
Quatorze heures dix-huit. Dans très peu de temps, je n'arriverai pas à convaincre mon père d'attendre que je sois le premier à découvrir le corps. Je ne pourrai pas, ça... Il raccrochera au bout d'une quinzaine de minutes de conversation dont je n'ai plus la mémoire, juste un vague sens...
Quatorze heures dix-neuf. Une fois que mon père aura raccroché, je ne rappellerai pas. Je prendrai la décision de ne pas la faire, respectant sa volonté. Quelques minutes plus tard, je serai saisi par une sorte de vertige. Un peu plus tard, je sentirai une présence, comme une poignée de main et j'entendrai « Salut Fils ». Je ne garderai pas cette présence à mes côtés. Je lui dirai de partir.
Quatorze vingt. J'appellerai ensuite le meilleur ami d'enfance de mon père pour lui demander d'aller voir. Il me confirmera la chose quelques minutes plus tard. J'appellerai ensuite ma femme, pour lui dire ce qui est arrivé. Et je partirai pour la Bretagne où ça sera la dernière fois que je verrai mon père, enfin, sa chair et puis aussi les autres membres de ma famille ou de la nouvelle famille qu'il s'est choisi.
Quatorze heures vingt-deux, dans une dizaine de minutes, il y a dix ans, le téléphone va sonner.
Et je me revois, il y a quelques semaines, posant la main sur le ventre rond de ma femme, persuadée de manière absolue qu'elle attend une fille, ma femme qui ne s'est jamais trompée pour personne depuis dix-sept ans que je la connais et j'entends : « salut fils », une voix qui vient de moi, un écho de presque dix ans, à l'adresse de la vie qui s'éveille dans le ventre de ma femme.
Un « salut fils », confirmé quelques semaines plus tard à l'échographie et moi qui éclate d'un grand rire parce que j'ai eu raison et que ma femme s'est trompée.
Je ne pouvais pas me tromper, le « salut fils » en était garant.
Dix ans, c'est long.
Ou ce n'est qu'un instant, court, fuligineux.
En dix ans, j'ai trouvé une voie, une passion, le théâtre. J'ai appris qui j'étais : un artiste dans le fond de l'âme. Je n'ai pas appris encore à nettoyer toutes les cicatrices laissées sans doute essentiellement par mon père. Mais je constate, simplement, qu'une boucle s'est presque bouclée.
Quatorze heures vingt-six. Je crois qu'il y a dix ans, c'est à quatorze heures trente-quatre que mon père va m'appeler ou qu'il a raccroché. Je pourrais chercher. Je l'ai sans doute écrit quelque part. Mais je ne le fais pas. Mon père est parti. S'il y a une vie après la mort, il n'est pas resté traîner comme un vieux fantôme raccroché aux échos du passé et je ne vous dis pas qu'il y en a une de vie après la mort, hein, je n'ai que des sensations, moi... Ce que j'ai vécu dans ma vie ne m'a appris qu'une chose, c'est que je fais partie de ceux qui pensent qu'il y a un invisible, qui l'ont expérimenté parfois, mais qui ne le nommeront jamais. Nommer, c'est tromper. C'est invisible. J'appelle donc ça l'invisible et je pourrais même aller plus loin et dire l'indicible.
Quatorze heures vingt-neuf. Dans quelques minutes, j'aurai fini cette page. Je la relirai sans doute, immédiatement après, pour corriger les fautes. Je serai armé de la certitude que j'ai acquise, en rédigeant ces quelques mots, que je suis fait et né pour l'art (mais que j'ai été mal dirigé) et que les anciens n'avaient pas tort : il y a quelque chose de cyclique dans la roue du temps.
Dans quelques semaines, je prendrai la place de mon père, j'aurai sans doute une meilleure place, je serai certainement plus attentif, je ne commettrai pas les mêmes erreurs. J'en ferai d'autres, c'est sûr, je ne suis pas parfait, j'ai mes tares et mes dépendances. Mais je ne serai pas le même cycle. J'aurais aimé, il est vrai, que mon père puisse être au courant de cela. Mais après tout, après une brouille avec ma sœur, il n'a jamais connu ses deux autres petits-fils, alors est-ce que c'est si important ? Je n'ai jamais connu mes grands-pères, pour dire vrai également.
Quatorze heures trente-deux. Je me demande ce que j'aurais dit au téléphone, avec mon père, que j'appelais tous les jours, au sujet de la branlée que viennent de se prendre Sarkozy et JFC. Je me serais certainement marré. Je repense à une soirée, chez lui, à Ouessant, moi un peu allumé par la liqueur de mûres d'Alsace que le producteur ne fait d'ailleurs plus, et lui me racontant quelques-uns de ses secrets d'escale dont il n'avait jamais parlé.
Quatorze heures trente quatre. Mon père était né pour naviguer, voyager. Moi aussi, en quelque sorte, mais sur une autre sphère, celle de l'écho des âmes en proie au désir de vibrer avec l'invisible, dont l'art est peut-être la seule trace tangible que nous ayons.
Quatorze heures trente-cinq. Voilà. C'est fini. Enfin, fini... Non, il reste tant de choses à faire. Il reste toujours des choses à faire quand on veut explorer l'invisible indicible, que ça soit par le biais de l'art ou de la mystique éclairée.
Quatorze heures trente sept. Il y a dix ans, là-bas, à Ouessant, mon père s'en est allé. Mais il a eu le temps de me dire « Salut fils » et posé, à côté de lui, sur un carnet, où il y avait mon numéro de téléphone était inscrit le nom de son fils...
Voilà, voilà... qui je suis...





Vague blues

Un gif à la con
La page du jour :
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/vingtetunnovembre2016.htm
Je ne m'étale pas plus que ça sur la journée du 21, bien que dix ans, ça fait une paille, quand même/

Et un bravo aux artistes qui ont fait mon week-end. Jean-Yves Ruf pour le stage de théâtre, Guillaume Meurice pour son show de samedi soir et Blanche Gardin pour le spectacle de cette après-midi, que je qualifierai d'exactement plus mon genre d'humour que celui de Meurice (qui ne m'a pas déplu attention).
J'ai une énorme, énorme tendresse pour les trucs hyper trash ou noirs qui te mettent dans la gueule la société.

dimanche 20 novembre 2016

Théâtre...

Stage dans la journée avec Jean-Yves Ruf...
On a appris sa méthode de création et son parcours, demain on tente quelques impros. J'ai apprécié de pouvoir proposer un de mes textes.
Le texte, au fait (trois pages, c'est court, et c'est normalement un peu barré et marrant)
http://www.lapagedujour.net/novels/cestlamortquivient.pdf

Spectacle de Guillaume Meurice, ce soir, à Blet. Alors tout n'est pas dans mon humour, hein, parce que les vannes sur l'état physique de certaines personnes, ça me fait jamais marrer, mais il est très bon comédien et il a l'énergie pour tenir la salle et jouer son rôle d'enfoiré.
J'ai eu le droit à un surnom d'otarie, vu mon rire à un moment.
Et je dois dire que ce fut une bonne soirée.
Je tente d'aller voir un autre humoriste, une à vrai dire, demain.

La page du jour :
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/vingtnovembre2016.htm

Une leçon de survie :

samedi 19 novembre 2016

On se détend

Tiens :



Et tiens, avec une compil de pubs qui prend bien les gonzesses (ou les salades) pour des connasses...


Et sinon, eh bien, page du jour, hein :
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/dixneufnovembre2016.htm

Quoi ?
Non, rien de plus. Ah si.
Tu veux lire ? Vraiment ?
Eh bien, un texte que j'ai retrouvé (et qui va m'aider à relancer la machine)...
http://www.lapagedujour.net/novels/cestlamortquivient.pdf

Il n'est pas long mais avait été pensé comme début d'une pièce de théâtre il y a quelques années. C'est ce que je vais amener au stage de théâtre / mise en scène que je vais faire tout à l'heure.

vendredi 18 novembre 2016

Deux liens.

Le premier qui me permet de savoir où je me situe...
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/dixhuitnovembre2016.htm
Oui. Je crois que, par conviction au niveau national, je ne voterai plus jamais autre chose que les trois couleurs citées dans la page du jour mais je dessinerai sans doute des bites (si si) ou des ours à la place des blanc...

Le deuxième qui permet d'en apprendre un peu plus sur notre espèce.
http://www.iflscience.com/plants-and-animals/humans-are-still-evolving-but-in-ways-that-might-surprise-you/all/

Et c'est tout.
Nan, parce que j'ai été vraiment assez verbeux dans la page du jour.

jeudi 17 novembre 2016

Neuf sur dix

C'est en gros ce que j'ai atteint aujourd'hui avec mon dos et bras.
Neuf sur dix sur l'échelle du ouille.
Un faux mouvement en baladant le chien.
Y a tout qui pète à force d'être contracté...
Gros dodo demain et vendredi pour récupérer.
Ceci dit... excellente journée, magnifique découverte des jeunes russes en cours avec les ados, cours sympa avec des adultes du jeudi et du vendredi et trois binouzes (sur 4 heures de temps, hein) pour oublier le ouille (oublier très temporairement).
Un type normalement constitué irait chez le docteur.
Je vais choisir de pas l'être, normalement constitué.
Enfin, je vais choisir. Je ne le suis pas de toutes les manières...
La page du jour (et si vous êtes anglophones prenez le temps de lire le lien dedans)
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/dixseptnovembre2016.htm


mercredi 16 novembre 2016

Un billet pas très vert.

http://www.laboiteverte.fr/musee-japonais-pierres-ressemblent-a-visages/

Art de la nature, bien sûr.
Et je préfère faire concis aujourd'hui.
Entre l'herpès qui te ruine le moral et le mental (et aussi le physique), la date anniversaire du décès de mon vieux qui approche et qui tape un peu le système aussi et j'en passe (l'actualité  aide pas), ça ne serait pas un bon billet.
J'ai eu la sensation de tout rater aujourd'hui.
Le moral, je vous dis. C'est presque le plus compliqué avec un herpès oculaire, les nerfs sont à vif.
Bref.

La page du jour, aussi :
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/seizenovembre2016.htm

Un autre lien, une page FB qui a le mérite d'un Foi en l'humanité restaurée.
https://www.facebook.com/wecarrykevan/
Avec une des vidéos, par exemple :
https://www.facebook.com/PlayGroundMag/videos/1314761448563728

Alors, je dis pas que je regarde aussi ça pour ne pas me plaindre.
Y a ce qu'on supporte au quotidien, ses propres limites, qui sont loin d'être celles des autres et y a pas à juger. Chacun ses merdes et leurs impacts. On est pas tous égaux dans le dedans de nous, hein.
Mais passons.
À demain.

mardi 15 novembre 2016

Les cons, ça ose tout...

Ils sont faits de viande



Allez, on fait un petit tour jeudi soir à Bourges, au Hublot pu mercredi à la médiathèque
pour regarder les 45 minutes du pestak de ces jeunes russes de 11 à 13 ans sur un petit texte poétique / science-fictionnesque de l'auteur du 5ème élément.
J'y suis allé ce soir, et ils ont bien bossé.
J'ai bien aimé les moments chorégraphiés également.
Seul bémol, y en a un qui avait sa lampe frontale allumée tout le pestak, j'ai vu tout le pestak d'un oeil avec ce connard d'herpès.

Un truc de viande, encore, voir comment la viande elle change, finalement :)
http://www.mymodernmet.com/profiles/blogs/chris-porsz-reunion

Et puis la page du jour, hein...
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/quinzenovembre2016.htm

Et sinon, ben, d'un oeil, j'ai pas pu avancer autant que ce que j'aurais voulu pour écrire un synopsis de campagne.
Et demain, j'ai une petite démo audio à faire. Je sens que je vais greffer ma voix sur Donald Trump et m'amuser.

Une image pour finir.




lundi 14 novembre 2016

Non... rien... si.. Zen

http://www.mieux-vivre-autrement.com/comment-et-pourquoi-pratiquer-la-meditation.html

Ci-dessus, c'est un lien, un lien d'un site un peu flambé new age, mais bon... c'est moins dangereux comme pensée que la Religion, hein, et ça fait pas de mal.

Ci-dessous, c'est ma page du jour...
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/quatorzenovembre2016.htm

Encore en dessous, c'est des trucs pour pas stresser.
http://www.iflscience.com/health-and-medicine/14-scientific-tricks-to-beat-stress-anxiety-and-fear/

Walla walla.
Parce que franchement, le reste, que je me sois amusé en joueur cette après-midi, en dépit de la tempête dans mon oeil et de mon incapacité à lire, encore, ça passe.
Mais vous n'en avez rien à faire de ma voiture en rade pour cause de batterie à plat ou des autres tempêtes dans mon oeil, hein ?

Et vous avez raison.
D'ailleurs, je devrais bien lire (parce que j'ai pas lu le premier lien en entier, loin de là) le premier lien et relire le troisième.
Oui.
Pour le Zen,..

Et sinon, pipi caca, mais j'ai ri...
https://www.facebook.com/cool.video.clips/videos/1052462098150788/

samedi 12 novembre 2016

Licorne

Tout est dans la page du jour.
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/treizenovembre2016.htm

Sinon, je dois avouer que la triplette herpès, oreille eczéma et sinusite rajoutée aux bobos habituels, c'est pas évident, évident pour la concentration.
Mais on continue de faire aller.
Un merci à Romu pour son passage par chez nous pendant son week-end ici. C'est un garçon charmant qui mérite d'être connu. Le genre de gars qui rayonne comme on devrait tous essayer de le faire.

Lire

Suis-je sot.
Ce soir, c'était déjà dur pour pas beaucoup, alors dimanche, ça aurait été impossible.
J'ai décalé notre première lecture commune d'embrassez-moi, le temps de soigner un peu cet herpès.
J'ai essayé de ne pas m'ennuyer cela dit et de dépasser la douleur amorphe en faisant jouer ce soir et en commençant le scénario par Barron Trump du futur qui demande aux pjs de faire se rencontrer ses parents pour qu'il vienne au monde.
C'est qu'il ne sera pas rien le petit Barron, il sera un des treize gardiens des portes de c'te planète, chargé de veiller à ce qu'aucune horreur extraplanaire ne ruine notre planète.
J'ai tellement eu de la peine pour le pauvre gosse le soir des élections, il avait l'air paumé.
Bon, j'ai moins de peine que pour les millions d'enfants qui crèvent de faim. Mais n'empêche, j'ai vu la misère chez un fils de milliardaire.

La page du jour, sinon :
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/douzenovembre2016.htm
et, euh...

Sinon, je continue à ne pas me prendre la tête sur mon chien qui est malade depuis hier, l'herpès, l'oreille et les douleurs plus vives que d'habitude dans les mains et les bras... Je me passerais bien des arcs de douleur dans les yeux ou les bras. Mais tant que ça bouge, pas besoin de filer en urgences se faire opérer.

J'ai aussi essayé sur quelques jours d'écrire des petits bouts de nouvelles sur un mur du foulancement de Laelith, l'histoire d'un homme-chat voleur et d'un demi-elfe roublard et sorcier.. J'avais idée de quelques mystères autour d'un gardien de portes, de mange-visages ou de sombres-capes...
Que des idées recyclables pour ma campagne de Necessary Evil où j'ai bien intention de rajouter une couche de démons et de magie.
Plus le temps passe, plus je me fais plaisir en jdr. Et définitivement mélanger super-héros, touches de sf, urbain, polar noir, horreur et voyage dimensionnel, c'est mon dada absolu.

vendredi 11 novembre 2016

Faut rigoler, faut rigoler...

http://www.lapagedujour.net/novembre2016/onzenovembre2016.htm
Ça, c'est pour essayer de rire avec les joueurs dans quelques heures.

Sinon, l'actualité pourrait donner des raisons de me chauffer les oreilles.
Mais je n'en ai pas les moyens physiques et intellectuels. Mon rendez-vous aux urgences de ce matin a été clair : y a bien l'herpès réinstallé. Et ça va être comme d'hab, deux semaines un peu à chier.

Je suis sans doute déprimé pas ça, mais l'apparence a bien tenu. C'est certainement embêtant d'être borgne et avec un oeil qui pique presque toute la journée, mais moins embêtant que la rectumite de millions d'américains ou que la misère des bombardés en Syrie.

Je vais juste devoir annuler un truc dimanche. Intellectuellement pour faire des trucs nécessitant de l'attention, je vais devoir laisser passer une semaine.
Mais ça ira, hein, ça ira.

Quel que soit le choix du peuple, armez-vous des armes du rire et de la joie et communiquez les.

Ah oui, n'oubliez pas :

Et un gros : ah pitin, mayrde. J'adore son Hallelujah...


jeudi 10 novembre 2016

Un peu de retard...


et ma page du jour faite ce matin à chaud après avoir changé la page de la veille...
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/dixnovembre2016.htm
Dans l'absolu, j'ai déjà mon herpès pour me fatiguer. Si les américains en ont eu plein le cul et ne se sont pas dépassés pour voter, si leur système est con au point qu'Hillary aurait eu plus de votes que Trump dans l'absolu mais que le principe des grands électeurs l'ait mise profonde, si d'autres américains sont des sales couillons de décérébrés incultes buvant les paroles de populistes, si les médias sont responsables au moins autant que les foutues corpos qui ont corrodé la société, si, si, si... Eh quoi ?
Hein ?
Moi depuis deux ans je me fais à l'idée qu'on va avoir les mêmes connards en France et qu'on va devoir se farcir 5 années de Lepenisme. Et c'est pas que de la résignation. Je comprends la colère des gens contre un système pourri, rongé par les compromissions et les lobbies, contre la paupérisation des classes moyennes qui en ont plein le cul.
C'est juste que je ne comprends pas que la seule bonne idée valable pour un vote contestataire, ça ne soit pas de se jeter dans les bras de l'écologie...
Mais passons.
C'est la merde. Ça sera la merde et alors, seulement, peut-être que les cons comprendront qu'il leur aurait fallu faire un autre choix.
À mon pauvre niveau d'invalide, de toutes les manières, hein... C'est pas tellement ma vie qui va changer quand j'aurai plus le chômage.
Allez, je finis sur une autre connerie...
Un humour de geek.



mercredi 9 novembre 2016

Un peu d'avance...

J'ai confiance en l'humanité responsable.
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/neufnovembre2016.htm

Si je me suis trompé, j'en ferai une page demain :)
Sinon, entre l'herpès oculaire et l'eczéma dans l'oreille, je dois avouer que la semaine va être pas mal sous la couette :)

En tant qu'américain, j'aurais aussi du mal avec Hillary dont la voix m'énerve, dont le calcul semble bien froid, uniquement gagne et pas véritable empathie. Mais bon, au final, y a pas à chier, on a beau savoir que c'est juste une machine politique, son bagage la place des milliers de kilomètres au-dessus du sale populiste.

mardi 8 novembre 2016

Surfe sur la vague...

Bon, j'ai rien appris de mon IRM avec le docteur. Mais on verra jeudi avec le Kiné.
Je pense qu'il y a un souci limite herpès avec l'oeil droit, que j'essaie de verrouiller du mieux que je peux.
Et j'ai pas pu être inspiré par autre chose que le super tuesday même si j'ai commencé à lire Papa pour les nuls.
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/huitnovembre2016.htm

Dormir, ne pas s'énerver, ne pas se prendre la tête, récupérer encore du dos.
Surfer sur la vague de tout ça.
Sploutch, sploutch.
C'est pas évident, évident. Mais on va y arriver.

Sinon, aux télévores, je conseille le troisième Walking Dead qui s'est avéré très bien comme le second (alors que j'avais trouvé le premier un peu too much, pas à cause du body count, mais juste un peu too much) et je conseille aussi de s'accrocher pour suivre Westworld qui prend petit à petit ses marques sans qu'on sache bien comment tout va péter.
J'ose espérer qu'il y aura bien une quatrième au moins (normalement c'est prévu en cinq) saison de The Strain parce que ça finirait vraiment trop ouvert et inachevé sinon...

dimanche 6 novembre 2016

Chronique rôliste

http://www.lapagedujour.net/novembre2016/septnovembre2016.htm

Ami non rôliste, passe ton chemin :)
Le lundi, je parle de jdr, et puis c'est tout.
Et là, la question est que si je devais isoler 5 jeux medfan pour faire un multivers, je me pencherais certainement sur Aysle (dans l'univers de Torg), Symbaroum, Warhammer, Elric et pour le dernier, j'en sais rien, sans doute Dragon Age ou le cycle des épées.
Ceci exclut le multivers donjons et dragons qui est à part ou même des jeux de cape et d'épée.
Ceci fait aussi dire : rha, la vie est trop courte pour jouer à tout ce que tu voudrais jouer en medfan, contemporain et SF.
Dans l'absolu, il faudrait un jeu de chaque genre pour me contenter en c'moment. C'est pour ça que j'aime les jeux multivers. On peut profiter de plus de choses en une seule fois.
Bonne partie de Warhammer cette après-midi, sinon, en tant que joueur même si mon pauvre nain va finir cultiste du chaos, option dieu du cul et du stupre.
Je dois avouer que s'il était débarrassé du trop grand nombre de compétences associées aux caractéristiques, Warhammer  (édition 2 ou 1) serait ma mécanique fétiche, sinon ma préférée avec Savage Worlds.

samedi 5 novembre 2016

Chat-Banane

http://www.lapagedujour.net/novembre2016/sixnovembre2016.htm

J'ai été conforté dans l'idée du thème par la lecture d'articles qui expliquent qu'il est plus que très raisonnable de douter totalement de l'existence de Jésus.
C'est fou que des générations de gens se fassent enfiler avec des contes, eux-mêmes recopiés d'autres contes et n'aient pas un peu la flamme de développer plutôt leur propre foi.
Si je devais mettre 5 choses sur un pilier, ça serait la banane, le chat, la pierre, l'arbre et l'eau.
On fait pas une religion avec ça.
Certes.
Mais on ne fait chier personne.
Eeeeeenfin...
Faut que je retrouve la banane en dépit de ce qui ressemble à un retour d'otite et de ce qui a manqué être un herpès oculaire.
Mais je vais la retrouver.
Ou alors, disons qu'elle est déjà là mais que je ne l'ai pas prise :)

Ah.
Une photo de ma femme et moi au restau, tout à l'heure, pour fêter l'anniversaire de la mère de ma femme...
Et la photo d'un truc qui donne la banane...

De peu d'importance.

Parfois, on se sent petit, tout petit, rien, fatigué.
Parfois, non.
Est-ce que c'est l'orage solaire récent qui a fatigué tant de monde ? Hein ?
Perso, ma pensée magique aurait tendance à me faire croire à ce genre de choses.
Et j'ai dû aussi prendre quelques médocs contre l'herpès oculaire que je sentais poindre. L'herpès semble ne pas se poindre du coup, mais je sens bien les effets secondaires (je commence à ne plus vraiment supporter l'anti-viral) et j'imagine que c'est en partie pourquoi je suis dans le camp des petits.

Tout à l'heure, double examen de sang avec ma femme.
La pauvre, elle, ça va durer deux heures.
La pauvre aussi, la reprise du boulot se paye cher. Je pense qu'elle ne va pas pouvoir aller au-delà de la semaine prochaine. Elle est fatiguée.

Parfois, quand on se sent petit, c'est bien d'avoir un chat, sinon :
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/cinqnovembre2016.htm

vendredi 4 novembre 2016

Premier degré...

Ma femme en a un, mon blob  / fils en aura un et moi j'en ai deux :
Ça serait bien si c'était vrai, hein ?
:)

Allez la page du jour.
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/quatrenovembre2016.htm

Et une piste de scénario :
http://www.iflscience.com/environment/people-in-the-arctic-are-hearing-a-strange-pinging-noise-coming-from-the-sea-floor/

mercredi 2 novembre 2016

Couleurs...

On va dire ça :
Et on va aussi dire ça :
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/troisnovembre2016.htm
Tranquillement, hein, sereinement.
Très sereinement.
Nan parce que hein...
Je gère pas toujours le pas serein. Et je préfère pas dire à chaque personne que je rencontre le niveau de Licorne dont j'ai besoin pour compenser le niveau de douleur que j'atteins parfois.

Et enfin, pour les amis rôlistes dans la salle, je donne deux liens.

Pour un jeu qui mériterait d'avoir ses scénarios publiés :
https://fr.ulule.com/stellanova/

Pour un autre jeu qui est déjà financé, mais basé sur la licence d'un jeu vidéo qui a bien fonctionné.
http://www.black-book-editions.fr/crowdfunding-48.html

Et enfin, un gros coup de courage au copain Thibaut qui va essayer l'examen d'entrée au conservatoire de Strasbourg.

mardi 1 novembre 2016

Le plancher.

Ça, c'est le plancher de la chambre du blob, en linoleum, installé par le copain David et le père de ma femme (moi, j'étais aux abonnés absents pour cause de douleur intense et du fait que c'est un peu compliqué à trois un truc qui se fait à deux).
J'ai d'ailleurs totalement décidé du nom du Blob ou de Hulk aujourd'hui et ma femme est d'accord. Il n'y a aucune lettre de blob ou de Hulk dedans, sauf une., qui provient de Blob. Allez donc vous amuser à chercher un prénom avec un o dedans et pas de l, b, h (quoique, selon l'orthographe) et de k.
Hulk, vu comment il bouge dans le bide de sa mère, il aurait bien mérité.
Mais avec le feu intérieur qui l'anime, le prénom est parfait.
Et comme il n'est même pas dans les mille prénoms les plus donnés, il devrait pas être emmerdé avec des tas de camarades qui auraient le même prénom que lui...
Walla walla.
Sinon, je me suis bien foutu de ma gueule aujourd'hui (obligé d'en rire, vraiment), tellement j'ai mal, j'ai eu un arc de douleur en me torchant les fesses de la main gauche (alors que c'est principalement à droite normalement). Mais on peut relativiser. J'ai usage de la main (des mains). Ou, je ne suis pas mort d'une embolie pulmonaire comme un jeune ami (35 ans à peine) d'une copine de FB (je ne connaissais pas l'ami, mais je suis allé voir son blog, du coup, et forcément, ça met une claque).
C'est souvent comme ça que je tiens le coup (ça a été dur aujourd'hui) en me disant que les choses pourraient être pires. C'est de ma faute en plus, j'ai trop soulevé alors que je ne dois absolument pas normalement,,,
Mais enfin... Je ne vais pas avoir un blob tous les 6 mois, je me fais mal encore trois jours, je paye une petite semaine et je prends rendez-vous chez le docteur  d'ici quelques jours pour comprendre mon IRM :)
http://www.lapagedujour.net/novembre2016/deuxnovembre2016.htm
J'ai le moral qui ne descendra plus jamais en dessous du plancher. C'est une vérité que je me décide ce soir.
Et si la douleur doit rester tout le temps une campagne, tant pis. J'apprendrai à être encore plus maso.