vendredi 30 septembre 2011

Urgence féline

Bon, entre une idée de personnage qui donne des idées d'autres personnages, voire d'un scénario et puis Horus à surveiller et à emmener chez le véto, la journée à filer trop vite.
Surtout si on rajoute la soirée télé.
J'ai goûté également une excellente bière dont j'aimerais conserver le nom :
http://www.brasserie-lancelot.com/biere-bonnets-rouges.php

J'aimerais bien goûter le reste de leur production, tiens.
Mais le mal de crâne que je me paye, maintenant, là, quelques heures après juste une demi-bouteille semble me confirmer de plus en plus que je devrais esquiver un maximum tout ce qui est filtré en bières.

jeudi 29 septembre 2011

La voix du troll

Bon.
Grosse répétition pour la vidéo canal mais ma webcam qui a une image et un son de merde.
J'ai une voix de troll.
Horus a une infection urinaire. Le pauvre. Je lui ai pompé du jus ce week-end en plus.
Mais si ça n'est que ça, ça ira.
C'est juste que je n'aime pas le voir malade.
Bonne séance de théâtre. Bon groupe. Bon nouveaux (2). Bon projet pour vendredi prochain (une petite animation surprise en extérieur).
Je serais assez pour laisser Horus en observation une journée, le laisser boire beaucoup et basta...
Ch'uis pas sûr qu'il y ait grand chose à faire pour une infection urinaire de chat.
J'aime pas aller chez le vétérinaire.
Je déteste, même.



mercredi 28 septembre 2011

Casting

Soit demain, soit jeudi, je me fais un ch'tit casting pour Canal...
Une connerie pour les abonnés.
Mais je me suis rendu compte que j'ai un "ton" un peu années 70, voire d'avant.
Hu.
Bizarre.
Je m'étais jamais rendu compte de ça.

mardi 27 septembre 2011

La photo la plus importante de mon séjour en écosse.

Je suis content d'être revenu à l'hosto.
Bonne conversation avec un jeune d'origine cambodgienne qui habite dans le quartier où je bosse.
Bonne satisfaction d'avoir deviné la profession de quelqu'un ou des trucs à l'hosto.
Mais pas autant, presque, que d'avoir écrit une lettre en anglais ce soir à Thomas Gregory ou d'avoir trouvé cette photo des vacances prise après que j'ai gravé un tout p'tit quelque chose dans la roche en souvenir de Basté et Karma...


lundi 26 septembre 2011

Pas d'bite mais le couteau...

http://www.lapagedujour.net/septembre2011/vingtsixseptembre2011.htm

Non, quand on y réfléchit, c'est vraiment le truc le plus étrange que j'ai à jouer.
Et pourtant j'en ai joué des trucs étranges.
Mais pas de bite...
Fallait vraiment que je laisse le mj décider pour moi, cong...

dimanche 25 septembre 2011

Deux choses.

http://chroniquesrolistes.blogspot.com/2011/09/campagne-pathfinder-sang-des-runes-1.html
Côté jeu de rôle/

et ça Côté tranche de vie.
http://www.lapagedujour.net/septembre2011/vingtcinqseptembre2011.htm

J'ai ressenti une grande tristesse au moment où je faisais la page.
Le moment où ses maîtres ont dû l'emmener pour le piquer.
Je rage à chaque fois qu'un chat meurt.
J'aurais bien aimé pouvoir être en forme en début de semaine et passer pour lui donner un coup de jus.
Je souhaite que ses maîtres puissent en avoir un autre. Vite.

samedi 24 septembre 2011

La fin de la Socialie.

http://www.lapagedujour.net/septembre2011/vingtquatreseptembre2011.htm

Ouais, je vais voter aux primaires.
Je sais pas encore pour qui entre trois des candidats par contre...
Comment trois ?
Y en a trois qui sont éliminés d'office, bien sûr.

vendredi 23 septembre 2011

Mon jour chat

http://www.lapagedujour.net/septembre2011/vingtroisseptembre2011.htm
Plouf, encore pour Horus.
Pour Kilda, rien, elle est mignonne.
Pour Shiva, c'est autre chose, j'ai voulu le séparer d'une bagarre avec Pipi. Mais il a le coup de tête incroyable. Deux fois j'ai été mordu dont une comme jamais par un chat.
Main enflée, nerf touché... Gros bobo.
J'espère que ça désenflera pour demain. C'est un peu chiant pour écrire avec un crayon.
Mais si j'avais un doute, un seul, c'est clair que mon totem c'est le chat. J'ai l'empreinte maintenant.

jeudi 22 septembre 2011

Horus et moi.

On est pas mignons ?

http://www.lapagedujour.net/septembre2011/vingtdeuxseptembre2011.htm

Sinon, doqueteur.
Donc, j'ai refusé un arrêt de travail qu'elle me proposait.
 Je ne vais quand même pas planter Omar.
Et j'ai une batterie d'examens sur le sang, les test habituels, quoi.
La fatigue et l'étau sur le crâne passeront.
Je savais que j'avais un cap aujourd'hui.
Le passage de l'automne.
L'oiseau s'envole. Putain de rêve dans un trip shamanique hier soir avec des esprits loups garous qui passent par les plantes qui poussent dans la cité.
J'ai entamé un ouvrage, en anglais, d'anthropologues et archéologues sur le shamanisme aussi.
La seule philosophie (ou religion) qu'il me faut considérer maintenant comme étant viable pour moi. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a rien de plus ouvert sur le plan de l'imaginaire et de ne pas avoir de frontières.

mercredi 21 septembre 2011

Socialo

http://www.lapagedujour.net/septembre2011/vingtetunseptembre2011.htm

Ouais.
Facile.
Mais j'ai vraiment mal au cul.
J'ai pas ce que les verts ont mis à leur tête (m'en fous, je préférais Hulot), et en ce qui concerne ce que la gauche va mettre à sa tête, j'ai pas envie de Royal (une bonne faux cul de première), d'une Aubry et je sais pas quoi penser d'Hollande (c'est au moins ça) et je connais pas les trois autres en lice.

Pourtant, je vais aller voter pour leurs primaires, hein, en hommage à Anne Marie...


mardi 20 septembre 2011

La reprise

Bon, épreuve du feu...
Est-ce que j'arrive à aimer le boulot, malgré la gerbe, le mal de crâne et le crâne dans le pâté ?
Oui.
Parce qu'il est utile.
Même si des gosses sont un peu durs.

On se sent plus utile à l'aide au devoir qu'à la maison à rien faire, c'est sûr.
Sinon, rdv pris chez le médecin mercredi.
Et puis, bon... J'ai encore dormi des tas d'heures de trop pour récupérer.
J'ai encore des tas de rêves sur le "changement", les inondations et faut vraiment que je les notes aussi, ici, parce que c'est le plus intéressant de mes journées.
Y a la page du jour, qui ne vaut sans doute que pour les commentaires.
Mais j'aime pas vraiment DSK, le côté lourdingue du limite harceleur sexuel me file envie de donner des beignes.
http://www.lapagedujour.net/septembre2011/vingtseptembre2011.htm

lundi 19 septembre 2011

Ah ben non...

Deux gastros ou équivalent à dix jours d'affilée...
Hum, ma "transition" c'est quelque chose.
J'ai encore le crâne en compote, j'ai dû annuler la partie de jdr prévue...
J'aime ces journées de merde.
En espérant que ça fera progresser le mental.

Et sinon :
http://www.lapagedujour.net/septembre2011/dixneufseptembre2011.htm

dimanche 18 septembre 2011

Gerbe ?

http://www.lapagedujour.net/septembre2011/dixhuitseptembre2011.htm

et sinon ?

Mal de crane horrible et la gerbe... J'espère que ça passera demain.

vendredi 16 septembre 2011

Si tu as un président... (Le mur)

Léonard

Ici :


Et la page du jour, là :
Et sinon, j'ai bossé deux versions de ma fiche universelle, en générique et pour Supernatural, en cas que je fasse une initiation, sans avoir décidé encore quelle fiche prendre en jeu...

jeudi 15 septembre 2011

Reprise du théâtre

Bon, ça, nickel. Ca fait du bien.
On voit des éléments encore s'en aller.
Ca m'embête beaucoup pour l'un d'entre eux, parce que j'aime bien avoir du répondant sur des vannes.
Mais tant pis.
Ca me fait pas mal de bien sur l'retour de Cécilia, parce que c'est important la p'tite famille qu'on s'est créée.
Ca me gêne moins pour d'autres, trop occupés par leur boulot ou ayant déménagé (là, on y peut rien)...

J'ai hâte de remonter sur scène, de toutes les manières.
http://www.lapagedujour.net/septembre2011/quinzeseptembre2011.htm

mercredi 14 septembre 2011

Môman

L'autre nouvelle d'hier, elle donne ça :

http://www.facebook.com/note.php?note_id=219443194779417

Et sinon, pourvu que j'ai plus la tête dans le cul, parce que j'ai été piqué par la mouche tsé tsé.

mardi 13 septembre 2011

Zoup là.

http://www.facebook.com/notes/rafael-ebatbuok/la-mort-tr%C3%B4ne-de-fer-nouvelle-1/219284054795331

Té...
Pas besoin forcément de connaître tous les secrets de Caleigh pour lire cela.
J'ai aussi écrit un bout de truc dans un nouveau fichier, mais je suis pas sûr de les poster pour l'instant.
Une sorte de quête intime que je considère encore personnelle ou qui mériterait le "se taire " dans le savoir, vouloir, oser, se taire.

lundi 12 septembre 2011

Pleine lune

Ouais.
Pleine lune.
Je me remets doucement d'une transition...
Quelques jours sur plusieurs niveaux  laisser des vieilles peaux pour en revêtir des neuves.
Fatigué, lessivé, dans l'entre deux.
Même pas pu jouer hier soir ou cette aprem. Mais tant pis.
En pense bête je colle le lien vers ma fiche universelle...
http://www.lapagedujour.net/trucsdejdr/Ficheuniverselle2.pdf

Une des rares choses sur lesquelles j'ai bossé.
Ouais, je voulais arriver à définir une fiche avec 4 attributs majeurs et 7 compétences secondaires, pour donner dans le 7 fois 4 = 28...
En gros, 7 domaines (Connaissance, Savoir-Faire, Sens, Social, Combat, Physique, Magie) et 4 potentiels (Corps, Mouvement, Esprit, Ame)...
Je voulais que les 4 potentiels se divisent en deux, voire 3 ou 4 sous attributs.
Je voulais que les domaines puissent être 7 / 14 / 28 ou 56 (selon le degré de spécialisation du jeu)...
Mais finalement, 14 compétences très larges (+ une, éventuellement en sus) et 4 attributs (+ magie, un peu à part), ça me va bien comme ça.

Pleine lune, merci.
C'est demain que ça ira mieux, je vais me coucher plus tôt ce soir, tiens.
Peut-être rêverai-je des trucs nuls ou bien que j'ai vu à une exposition (seul déplacement que j'ai fait de ma journée, à pied, à quelques centaines de mètres de chez moi).
Peut-être serai-je à ta surface, pleine lune...

samedi 10 septembre 2011

Il y a dix ans...

Au tas, moi, peut-être...

Mais faut relativiser.
Plouf.

http://www.lapagedujour.net/septembre2011/dixseptembre2011.htm

Comme pour le journal d'Horus :)
Courage Elisa.
Et sinon, en cours, un peu de jdr ce soir pour se sortir d'une grosse journée passée à faire sa merde et dormir.
J'espère être d'équerre dimanche, cong, j'aurais voulu faire une vidéo sur le 11 septembre...

vendredi 9 septembre 2011

Bloub.

Tout est dit :
http://www.lapagedujour.net/septembre2011/neufseptembre2011.htm

Non, pas tout.
Mais en l'essence, entre un truc mystique chez moi dans les hôpitaux, pas de lavage des mains éventuellement une fois en rentrant, la bière et les deux liqueur de whisky, un lait longue conservation avec un drôle de goût, un oeuf éventuellement pas frais et la nécessaire nécessité pour le "shaman" d'être un brin malade pour accéder à une vérité...
Huuuuu.
Se lever à 13 heures 30, ça fait quelque chose quand même.
Et les seules choses que j'ai pu faire de la journée, c'est mater deux épisodes d'une série sur Canal et Mange Prie Aime cette après-midi, même chaîne.
Ainsi que lire les chapitres qui m'intéressaient du combat et tactique pour ADD2 afin de proposer quelques options en plus aux joueurs, des dioux.

jeudi 8 septembre 2011

De bric et de broc...

Envie de faire une nouvelle activité.
Pas mal de shopping pour acheter quelques trucs pour la cuisine.
J'ai fait mon premier Cheese cake et une tarte aux pommes (là, j'ai été aidé, c'est ma femme qui a coupé les pommes, la mère de ma femme qui a fait la compote de pommes et le saint esprit qui m'a donné l'idée du topping).
J'ai réussi à tenir Horus un moment sur mes genoux ce soir, ça manquait.
J'ai envie d'écrire des trucs, en commençant pour lancer la machinerie par mon perso de trône de Fer, les conclusions des derniers scénars en tant que mj et quelques chansons, projets vidéos ou nouvelles / pièces courtes de théâtre.
Je ferais bien soit de la muscu, soit du tir, soit de l'aikido.
Je changerais bien d'opérateur internet si free est très concurrentiel... (c'est que leur box est plus intéressante que celle de SFR).
J'ai donné mon sang. Surtout.
Ca oui, c'est l'essentiel. Et ayant tendance à l'anémie si je mange moins d'oeufs que d'hab et que je donne mon sang, je vais continuer à ne pas être végétarien une fois par semaine ou deux semaines.
Basté est morte depuis 6 mois...

Gonna be so fully desesperate
gonna be so fill of stupid hate
gonna be so  deeply non-passionate
gonna hang myself at the gate
of sorrow, of sorrow and fate

Non. Faut pas être comme ça. :)
Ca file des aphtes. :)

Et la page du jour, en sus :
http://www.lapagedujour.net/septembre2011/huitseptembre2011.htm

mercredi 7 septembre 2011

Rentrée...

http://www.lapagedujour.net/septembre2011/septseptembre2011.htm


Mais pas trop chargée, je reprends vraiment le 19 en fait, là, j'ai qu'un peu de travail vidéo à faire à la maison :)

mardi 6 septembre 2011

Aaaah la rentrée...

Pas mieux aujourd'hui :
http://www.lapagedujour.net/septembre2011/sixseptembre2011.htm

Ah si, une mise en ligne qui dure des plombes pour le boulot.
Une tarte aux prunes.
Et euuh, eh ben, pas d'hôpital. Pas la forme psychologique aujourd'hui.
Ca ira mieux mercredi.

Ou mardi. Si je gagne au loto :)

lundi 5 septembre 2011

Foutu bercail

Un truc de bien aujourd'hui : le jardin.
Hou pas trouvé de vrais trèfles à quatre feuilles (enfin si, mais quand deux feuilles sont collées, c'est moins ça), mais bon sang...
Des tomates, des patates et des potirons qui ont poussé, sans compter les figues.
Shiva a pété les plombs.
Clarisse a peur que le voisin lui fasse du mal.
Moi, si Shiva devient trop con, je vais préférer qu'on le remette dans un endroit où il est mieux.
Si le voisin est pris en flagrant délit de faire du mal à mon chat, ça va chier des bulles (en même temps, si un chat agressait mon chat, je peux comprendre le fait de défendre son propre chat).
Problèmes félins, quoi.
Plutôt que faire du jdr en rentrant avec les copains, j'ai plutôt fait de l'anima et du vallée des mammouths.
Et je confirme.
J'aime mille fois mieux le jdr.
Et j'ai repris un peu le jeu vidéo en ligne, mais je confirme aussi.
A doses moins fortes.
Et j'ai goûté les 4 ledaig que je possède pour faire la différence entre les embouteilleurs et les années.
Et il n'y a pas... Embouteilleurs, ça serait bien un métier de seconde vie si j'avais du pognon, tiens...

dimanche 4 septembre 2011

Voyage en écosse, dernier jour...


Pas de Paris
Minuit 47, le 4...

Noooon. Pas de Paris.
Repos.
Repos, après la tempête.
Longue sieste.
Balade comme un bon ouin ouin, comme tous les ouins ouins du samedi à Carré Sénart, grand centre de la région parisienne pour prendre un bain de foule, faire deux ou trois petits achats et me balader avec le p'tit frère de Kat, avec qui je m'étais promis depuis un moment de faire ça.
Il faut aussi que je l'emmène au Casino une fois.
Absolument.
Je sais que ça lui fait plaisir.
C'était un grand moment de le voir manger un beignet aux pommes auxquels il n'a pas le droit du fait de problèmes avec le gluten. Pas le droit presque tout le temps.
Comment serait la vie sans le fait de briser certains petits interdits ? Hein ?
Alors voilà.
De temps en temps, à l'occasion. Et pas tout le temps.
Une leçon à retenir du p'tit père Pounit.
Trouver un vrai plaisir dans des petites choses si simples qu'elles paraissent totalement normales et parfois sans plaisir à des tas de gens.
Tout est dans la manière de voir.
Tout est dans la manière de regarder.
On a mangé aujourd'hui du bacon ramené de la région d'Edinburgh.
Un petit bout d'un morceau de vraie vie.
C'est la manière dont les gens mangent des animaux tués de manière atroce et élevés dans la souffrance qui les rend sans doute cons à un certain niveau.
Et je ne parle pas des autres affres de la société de consommation, ceux qu'on refuse de regarder en face.
Profiter plus des petits plaisirs de la vie et prendre conscience de ce qui est.
Et puis, il y a le rêve de ce matin.
Encore pénétrant.
Humf.
Tout à l'heure le retour. Mais différent.
Et c'est finalement le plus important.
Alors, d'accord, une journée à ne pas faire grand chose (à part trouver encore deux autres trèfles) et à apprendre que mon chat est un mutant génétique qui ne supporte pas trop bien les injections (ça le fait gonfler).
Mais une journée malgré tout avec du sens, quelques valeurs autour de la famille et la certitude d'être, quelque part, à sa place...
Salut l’Écosse...
Bonjour d'autres pays. Et encore toi, l’Écosse...

samedi 3 septembre 2011

Jours 27 à 29


Coincé dans la voiture....
22 heures 28... le 31...

Coincé dans la voiture, au camping.
Pas envie d'aller dans le pub du hameau Wass, pas forcément engageant.
Pas envie d'aller dans le pub de Kilburn, j'aime pas boire de la bière après manger et surtout on a déjà été dans un pub à midi.
Ma femme n'a pas envie de jouer au « shadowrunner » pour aller voir de nuit et illégalement l'abbaye de Byland.
Pas envie de partir, aussi, je suppose, mais ce genre de condition un peu précaire, coincé dans la voiture, lui, peut donner envie.
Bref, revenons sur la journée...
Lever tôt pour partir à York. On est bloqué par la voiture du fermier en partant, coup de bol, il y a « Ginger », le chat de l'année dernière pour lequel ma femme a choisi de revenir ici.
Petit café un peu après l'arrêt du bus du Park and Ride, je demande à la sympathique femme qui tient l'établissement ce qu'est un hash brown, elle me fait goûter un triangle de patates avec de la panure... Pas dégueulasse et sympa alors que je me retrouve avec mon premier mocha du voyage< ;
On file ensuite à la cathédrale, une des plus belles au monde, il paraît... Un flic nous dit de la visiter sans nous préoccuper du ticket... On se refait donc le haut de la cathédrale, sur le cul, comme l'année dernière. Pour le bas, on verra une autre fois et pour la tour, selon la disposition de fatigue de ma femme.
Balade dans York, ensuite, avec des lieux qu'on avait bien aimés qui se redessinent (la chapelle de la Sainte Trinité, certaines rues, le pub de l'année dernière).
Je tiens à remanger dans le même pub que l'année dernière après que nous ayons vérifié que le salon de thé où voulait aller ma femme est un truc pas vraiment pour nous : trop plein de vieilles bourgeoises, serrées et guindées dans un grand bâtiment tout en vitrine...
Pouf, breakfast végétarien et traditionnel et pouf, mon gâteau préféré : le cheesecake.
Ils savent bien faire les fausses saucisses, les cochons, limites meilleures que les vraies.
Ils savent bien vendre leur pub, en notant qu'ils ont éventuellement deux fantômes dans l'établissement. L'après-midi, on fait acte social en achetant dans deux magasins de charité, un pour que les animaux aient des vétos, l'autre, pour la protection des chats. J'achète plus que prévu là- dedans pour donner des sous à leurs causes... Et j'ai aussi acheté déjà dans la boutique de la cathédrale et chez un bouquiniste. Et puis on prend de la bière locale. Et on boit du café encore l'après-midi comme des touristes, et on prend aussi des trucs dans un magasin bio... et on avorte un «  cat trail » qui indique toutes les statues de chat de la ville.
Et des tas de trucs encore.
York, c'est beau.
Les petites zones résidentielles à l'écart des grands axes, c'est beau aussi.
Je trouve un trèfle à quatre feuilles nain poussant sur le pavé...
Mais le sac pèse maintenant très lourd avec tous les livres, les cds, le jeu d'échec achetés...
Blam, on rentre. On visite un peu Coxwold, son cimetière, son église (construite sans doute sur un lieu de culte païen).
On mange tôt en compagnie des poules, de Ginger et du chat collant, Oldhen.
Un p'tit tour d'une heure dans la campagne et dans le noir pour essayer de voir une abbaye qui reste cachée de nuit, juste le temps de me rendre compte que c'est encore plus l'horreur pour moi de conduire la nuit (cornée bousillée du côté croisement des voitures) en Angleterre...
Et nous voilà dans la voiture, ma femme à lire un des guides sur les chats et moi, de me souvenir à quel point j'étais bien dans la chapelle octogonale de l'abbaye.
Hu...
Sinon, rien, à part les rêves vivaces à 5 heures du matin et le fait que le temps ne s'étant pas radouci, il va nous falloir quitter tôt le camping pour trouver rapidement le confort de la chaleur de la voiture... Ouais, parce que je le rappelle : l'été le plus froid depuis 80 ans...

Des images de la journée ?
Des bouquins sur le shamanisme européen, la magie égyptienne et la magie du moyen âge qui attirent mon œil.
La chapelle octogonale.
La vierge à l'enfant à l'entrée de la chapelle.
Le trèfle, apparu comme par magie au milieu des pavés d'un quartier résidentiel.
Le magasin de charité pour la cause féline.
Les chats pendant qu'on mange.
Une poule qui essaie de piquer le scone de ma femme sur la petite table basse, pendant le dîner. L'excellence des dits scones au demeurant.
Le magasin qui vend du porc sous tous ses états.
La sympathie, il me semble, des gens du Yorkshire...
Demain soir, j'écris encore en dehors de France, journal, avant de reprendre mes pénates.
Malheureusement.
Enfin, du moins, pour l'instant.

This is the end...
20 heures 24, au Drum Inn, une auberge vieille de 302 ans à Stanford...

La propriétaire nous a dit qu'il y a deux fantômes dans le coin, celui d'une jeune fille qu'elle appelle Anny et celui d'un homme qui s'est pendu non loin du lieu où on va dormir.
La route fut longue depuis York avec un arrêt du côté de Nothingham pour une connexion internet et un autre arrêt une heure plus tard pour manger. Perdant à Pierre Papier Ciseaux, je n'ai pas commandé le spécial breakfast qui faisait l'absolue totale possible.
On est bien dans cette auberge, on a eu une bonne conversation cette après-midi avec le couple de propriétaires. On a appris de la femme l'histoire possible des deux fantômes et le fait que sa fille se marie samedi.
C'est un endroit paisible, un petit village rempli d'habitués, définitivement une autre ambiance que celles qu'on trouve en France.
On a aussi parlé avec un couple dont le frère du mari vit dans le sud-ouest de la France et comme en Ecosse, c'est si facile de parler aux gens.
Nous n'avons pas pris la peine de demander la clé de l'église dans une maison voisine pour visiter le site occupé depuis très longtemps mais je dois avouer que le cimetière était extrêmement paisible.
Pour faire marcher un peu les affaires locales, j'ai acheté un bouquin pour mômes, une livre, bien moins que tous les cafés ingurgités dans la journée...
Rha...
Le chien des proprios, le petit Jack Russel d'un client, le totem est aussi bien chien que chat dans ce voyage, peut-être le moyen d'en avoir un.
Il y a eu pas mal de redondances avec l'idée d'une petite fille aussi...
Vraiment pas mal.
Avoir une fille ou être en rapport avec quelque chose dans le royaume des ombres ?
On a aussi appris qu'un festival très connu en Angleterre devait être annulé pour la première fois l'année prochaine parce que toutes les toilettes portables ont été réquisitionnées pour les jeux olympiques.
Ma femme lit en ce moment le bouquin sur les chats que je lui ai offert et je peux sans peine affirmer qu'on est quand même putain de bien.
Malgré le retour, malgré tout.
Un autre « calling » aussi m'a saisi : le trône de fer pendant le voyage.
Je pense essayer lire la saga, j'ai trop aimé les dix épisodes de HBO.
Et quoi encore ? Quoi encore ?
La Nouvelle Zélande, la Tasmanie, L'Islande, le Japon, peut-être la Chine, le Pérou, encore l'Australie, l'Indonésie, l'Europe de l'est, un peu, l'Irelande, tous ces endroits... Tous ces endroits, avec encore l'Australie, les États-Unis, la Grande Bretagne et l’Écosse...
La vie est si courte pour tellement de choses à voir.

10 heures 24...
Soirée chère à l'auberge, mais intéressante, vraiment.
J'ai dû y aller d'une guiness (classique), de deux irish coffee (j'y peux rien, j'adore), d'un glenfiddich (un single malt neutre et sans grand intérêt, franchement je suis surpris qu'il soit tant apprécié en France), d'un bailey (j'y peux rien, j'adore)... Et le repas a été saucisses, purée, légumes et lemon cake d'un côté ainsi que frites, lasagnes et apple pie de l'autre.
Mais le vrai truc, le vrai truc, ça a été le petit moment parfois très magique dans le club de Folk song dans une arrière salle du pub.
My god.
Je sais donc maintenant ce que j'aime en musique. De l'histoire, de la vraie chanson, avec du live s'il vous plaît. Il y avait une dame très forte, blonde, qui était totalement transformée par ses chansons. Je ne sais pas si on a en France des soirées comme ça de chants populaires, mais c'est quelque chose d'hautement appréciable par ici pour remplacer une merdeuse soirée télé.
Je rends l'antenne, laissant ma femme se coucher peut-être toute seule en compagnie du fantôme d'un pendu, eh eh eh eh...

Back to France
2 septembre, 10 heures 04, le matin...
On the damn fucking ferry to go back home.
Feeling a bit sad and lonely to let the United Kingdom.
I know I will come back happier and way more knowledgable
Of all the things to done, and all the ways to walk around.
Be still, strong, willfull and with fierce joyce my inner friend...
For the times are now to let you live more freely that it was ever be...

Sinon, j'ai pas fait autant caca que ce que j'aurais voulu. Juste histoire de dire. Et puis il y a eu cette histoire de rêve, cette nuit, finissant sur des hommes coupés en deux mais avec, avant, la propriétaire de l'auberge où on était qui me délivrait un message d'un des esprits habitant son domaine et que merci, j'ai bien compris.
Je me suis amusé aussi, comme parfois, à lancer les dés pour l'ouverture de cette porte, des D100, principe de la synchronicité, et je me suis retrouvé à faire trois 01, une chance sur un million, d'être ouvert comme je l'ai été...

Be still and strong my inner friend...
Cause time is coming to kill the fiend...

23 heures 47, le 2...
Réveil tôt, petit-déjeuner devant le ferry, déjeuner sur une station d'autoroute en sortant le réchaud pour faire bouillir les œufs et le café.
Quelles images principales de cette journée ?
En s'installant à côté de personnes dans le ferry, on les fait fuir. Ça s'appelle envahir l'espace vital, mais tant pis.
J'ai trouvé dans le jardin des parents de ma femme un autre trèfle, pour finir ce voyage.
J'ai goûté, niveau fromage ou yaourts ce soir, à ce que ne savent pas faire les étrangers.
J'ai fini la bouteille de Glendronach, maturée dans un tonneau de sherry et embouteillée en tant que numéro 565 de 660 bouteilles sous la direction de Signatory Vintage en 1997 d'André.
J'ai retrouvé mon con de chat qui a mis quelques minutes à connecter.
Je suis dans l'incapacité de jouer à mon jeu en ligne parce que des options doivent être cochées concernant flash qui me ralentissent gravement.
Je n'ai pas acheté le whisky que je voulais acheter à l'aller dans le Ferry, du Glengoyne, parce que je n'ai pas pensé à en goûter pendant le séjour.
Je risque de me coucher tôt.
J'ai lancé une invitation à jouer dimanche après-midi pour ceux que ça intéresse.
J'hésite à aller à Paris demain...
Je dois activer mon antivirus pour le mettre à jour.
Je vois en plusieurs images superposées de l’œil droit.
J'ai été bloqué comme toute personne qui passe par le périph un vendredi après-midi au moins une heure dans les embouteillages parisiens.
J'hésite encore à aller à Paris demain.
Mais c'est vrai qu'après un mois hors de chez toi, t'as envie, quand même, de te poser un peu.
Je regarde de loin les vacances, de très loin.
Et je lâche ces mots qui viennent, en écriture automatique...

Viens demain.
Viens le destin.
Il pleure peut-être un peu, mais rit beaucoup.
Il n'aime pas qu'on se moque de lui s'il n'a pas eu l'occasion de le faire en premier.
Il ne changerait pas grand-chose mais ces choses à changer doivent mourir.
Il regarde une petite fille. Elle ouvre des grands yeux étonnés. Et dit : quand est-ce que je nais ?
Elle s'appelle Muse.
Souffle le vent qui porte les mots.
Bruisse doucement la poésie soir et matin et dans tes mains sent le courant de l'univers...
Tu sais, celui qui ne se préoccupe pas des frontières.
La vie est courte.
Rit beaucoup, et ne pleure qu'un peu.