samedi 31 octobre 2009

Adios les couilles.

Ouais, je mets aussi la vidéo là quoi.

Horus...

1 heure 42...

Deux pages du jour et deux vidéos, p'tit salaud. Que demander de plus ?
Tout est ici :
http://www.youtube.com/watch?v=aaPoBpeLo8Y
et les pages sont là :
http://www.lapagedujour.net/octobre2009/trenteoctobre2009.htm
http://www.lapagedujour.net/octobre2009/trenteetunoctobre2009.htm

vendredi 30 octobre 2009

Il était une fois...

1 heure 30...

Il était une fois, c'est un truc que je devrais écrire plus souvent. Je viens encore de regarder une sorte de conte de fée Disney. Et y a pas. Autant j'aime aussi les trucs trash et l'humour bien noir, autant, je trouve que ce qu'il y a de plus magique dans le cinéma, c'est quand il t'offre un conte de fée. Un truc à la Capra ou à la Disney, je m'en fous. Mais un truc où tu ressortes avec quelques étincelles et un sourire niais.
Un sourire que tu essaies de donner aux autres. C'est ça la leçon à retenir des contes de fée. On a quand même les moyens de tous être sacrément moins cons.
Je ne sais pas si les gaufres que j'ai fait pour les enfants aujourd'hui étaient un conte de fée. Mais je vais essayer de faire en sorte d'appeler plus de fées. Ca rend la vie sacrément meilleure, sans déconner.
- Sans déconner ?
Sans déconner. Mais ça va surtout concerner l'écriture. Parce que c'est cool les contes de fée. C'est vraiment cool, pitin. J'ai bien envie de me remettre à écrire un peu sur Justin et le gâteau au beurre, tiens. Ou d'autres histoires du même genre. Dès que j'aurai du temps libre.

jeudi 29 octobre 2009

Théâtre

1 heure 06, le 29...
Chaque jour, on en apprend une belle sur le gouvernement. Chaque jour. Le rapport de la cour des comptes qui parle du budget de l'Etat Français pendant la présidence de l'Europe donne envie de vomir.
Heureusement que j'ai passé une bonne soirée avec Axelle, Sabine, Cécilia et ma femme. Une soirée assez féminine, mais je trouve que ça fait vraiment pas de mal, mayrde.
En jeu de rôle, y a beaucoup de gars. Au théâtre, on est pas mal de gars malgré tout cette année.
Ben là, ce soir, avec des anciens de deux et un an du théâtre, il n'y avait presque que des filles. Je me suis dit que ça serait cool d'inviter d'autres personnes, mais le repas et la soirée, pour goûter la bière que j'ai faite en stage en août, s'est fait assez à l'arrache à partir de quelques réflexions sur un mur dans Facebook.
Et puis, il y a une limite dans le nombre de personnes qu'on reçoit où il devient difficile de profiter de tout le monde. Plus de huit, je ne pense pas que ça soit excellent et cinq reste un très bon chiffre, comme six.
Merci aux filles, donc ce soir. Parce qu'on a pu goûter des trucs qui étaient loin d'être dégueulasses.
Tadada.
En plus, je suis sûr que c'est le genre de soirée qui a fait plaisir à ma femme et fait souffler les filles du stress de la semaine.

mercredi 28 octobre 2009

Deux trucs qui m'énervent.

1 heure 48, le 28...

Ce matin, pouf : la vidéo ici présente.
Ce soir, pouf : http://www.youtube.com/watch?v=9QEHcbZNkr8

mardi 27 octobre 2009

Savez-vous planter les graines, à la mode, à la mode...

John se réveilla. Il se gratta l’œil droit, celui qui est le moins malade des deux. La douleur au foie était toujours aussi vive.
Il jeta un coup d’œil dans la glace.
Hum. La bouche pâteuse.
Il prit son carnet et nota tous les gens qui avaient été importants au cours de cette nuit :
Mort
Sarah O’Reily, rescapée du futur ou pas. La trentaine, blonde avec du vécu. Impulsive, elle porte Mort en elle et peut risquer de la provoquer si elle ne fait pas attention, comme dans ce bar où elle a tiré sur deux coréens manipulés par un conseiller de la mafia. Une balle, deux morts. J'avais jamais vu ça. Elle a fait germer déjà deux personnes. La première, pas de son fait. Manipulée par Sarah F. Sarah F. Si seulement Sarah comprenait qui est Sarah F. Mais ce n'est pas à moi de le dire ou de l'écrire. Ce n'est même pas à moi normalement d'écrire comme ça. Je n'écris pas comme je parle. Je suis étonné par ma lucidité lorsque je cause à mon ordinateur.
Pouvoirs de géant ou d'extérieur maîtrisés : Agilité, Force, Aura, Arrêt du temps, Télékinésie.Faiblesses principales : une petite tendance à apprécier l'alcool, impulsive et une forte faiblesse pour les jeux d'argent.Qualités annexes : fortement douée pour les prémonitions, sensible à l'inconnu.
Darryl Davenport, ex-chimiste, vampire de son état et futur motard acrobate. Il a donné à Sarah la capacité d'être plus forte et lui donnera plus tard le talent de voler. Je ne sais pas encore quelles seront les relations futures de Darryl avec le reste des « cavaliers ». Sa naissance en tant que graine a été la plus compliquée de toutes. Et puis il y a aussi Cynthia qui aurait dû recevoir le don de Sarah, mais qui sait ? Peut-être n'est-ce pas trop tard ?
Montgomery Miles, séducteur de son état, possédant une étrange capacité à moduler ses phéromones et à affecter la perception qu’on a de lui. En gros, même s’il est absolument rongé par son ego,qu’il collectionne des lamelles de sa semence dans son congélateur et qu’il est victime de l’influence du Ravageur, il est quelqu’un d’intéressant. C’est l’héritier de la fortune Miles, une riche famille dans la finance et le bâtiment. Son père Crawford Miles, qui est en réalité son grand-père, est un individu versé dans la pratique de certains arts occultes. Il est dans une organisation s’intéressant de près à l’ouverture de portes et de sceaux qui est dénommée l’Octogone. L’Octogone. Il est dans presque tous les endroits où je vais. Alors que la Save, à laquelle Miles n’a pas voulu appartenir en dépit du fait qu’il ait ces talents de sorciers, non. Montgomery a été sauvé par Sarah pour que les membres des 28 puissent avoir un œil sur lui.
Il a donné à Sarah la capacité de mieux s'exprimer (pff comme si elle avait déjà besoin de ça) et plus tard le talent de manipuler les foules.
Il y a une graine que Sarah n'a pas choisie. Une graine différente, très différente. En pensant à Sarah, je me suis toujours dit que ça aurait pu être sa fille. Mais comment appeler une graine qui s'appelle déjà le Ravageur ?

Famine
Stephen Parks, un individu assez étrange que je sens capable de chuter. Si. Il a plus de facilités à utiliser son pouvoir sur les autres que les cavaliers. Il a choisi assez précipitamment ses deux graines. J'avais vu qu'il le ferait. Mais l'avenir seul pourra dire si c'est un bon choix. Un avenir que j'ai préféré ne pas regarder. Stephen a un bagage scientifique au départ et bossait pour l'EPA. Mais, là, je ne sais pas. De tous ceux qui pourraient chuter le plus rapidement parmi les sept, il est celui qui le ferait avec le plus de bruit et de fureur étrangement.Pouvoirs de géant ou d'extérieur maîtrisés : Aura, Intelligence, Silence, Hyper-perception.
Faiblesses principales : subit d'étranges flash backs lorsqu'il boit du café, est d'une curiosité presque maladive. Mais est-ce vraiment un défaut ?
Qualités annexes : forte sensibilité à l'inconnu.
Cameron Fitzpatrick. Il a quinze ans mais n'en paraît que 11 et demi. Il vit seul dans une maison qui est beaucoup trop grande pour lui. Je ne connais pas le nom de sa maladie génétique : grandes extrémités, grosse tête, retard de croissance et développement incroyable de l'intelligence. Des treize formes de pouvoir qui existent, je me demande si ça n'est pas un « géant ». Les treize formes de pouvoir me demande mon miroir. C'est quoi ? Oh, c'est simple, il y a les anges, les démons, les vampires, les changeurs de peau, les psions, les voyants, les éternautes, les porteurs de cristal, les extérieurs, les sorciers, les mages, les chevaliers et les géants. Mais je ne suis pas certain que cela veuille dire grand-chose dans l'absolu. Ni s'il ne faudrait pas établir une quatorzième catégorie avec les disciples. Il est probable que Stephen, outre une grande intelligence, acquerra le pouvoir de contrôler les machines.
C'est rigolo qu'aucun des cavaliers ne connaisse les secrets de Cameron.
Marc Kaupman. Nain, prestidigitateur, sur la liste à éliminer du ravageur, il a par un généreux effet du Destin – hum et quelques péripéties de ma part pour remplacer une poche de sang – pu échapper au ravageur. Le 24 juillet 1991, du côté de Guadalupe, Californie, sur West Main Street, dans un bar dont j'ai déjà oublié le nom, Stephen le rencontrera et pourra lui faire bénéficier de son aura. Et là... Mon dieu. On peut dire que Stephen va devenir le roi de la sphère mentale. Perception combinée à Intelligence et au magnétisme personnel. Mais pour la perception, je ne suis pas étonné. Ailleurs, d'un autre côté, Marc aurait été «l'Odorat », un des premiers 28 à prendre conscience de son état.
Crawford Miles. Ancien sorcier ayant acquis récemment la Magie. Je vois des pactes dressés avec des puissances qui ont été bannies. Le prix à payer quand on fait de la magie est parfois terrible. Et que devient-il si Pestilence et Famine se mettent en tête de vous soigner ? Et quelle réaction le Ravageur aura-t-il si Stephen fait germer sa graine en lui ? C'est la Volonté qui est en Crawford. Mais la Volonté n'a jamais été un pouvoir de géant. Ou bien alors sous une autre forme qui n'est pas appelée la Volonté. Je vois d'autres possibilités se dessiner pour la troisième graine de Parks. Est-ce que ça veut dire qu'un autre choix sera fait ou que Crawford Miles mourra rapidement ? J'ai encore oublié de regarder. Je sais juste qu'il manque une femme dans les graines de Stephen. Je la vois. Aussi glacée que le vent des steppes. Aussi chaude que la braise des volcans. Aussi contaminée que... Oh non, je n'ai pas envie d'en parler pour l'instant.

Pestilence
Vincent Hooper
a été le premier de la seconde génération des 28. Et le premier à expérimenter le feeling et pas de n'importe qui, de son double, de la création effectuée lors de la fin d'un monde lorsque l'énergie des 28 fut scindée en deux (ou sera, je ne sais plus dans le monde vers lequel je vais). Il a aussi eu l'occasion d'expérimenter sa fille adoptive, un guerrier d'un univers parallèle, un chercheur en occultisme dans un royaume de l'horreur avant de revenir à ce qu'il était, ce qu'il a toujours été et ce qu'il aurait toujours dû être.
Vincent est aussi le seul qui serait capable de se projeter sur l'autre « ligne » pour l'instant, une « ligne » où sa tête repose dans des catacombes, attendant d'être sauvée par le double issu de lui. Un double aux mêmes pouvoirs, capables lui aussi de changer de ligne. Je vois cette autre ligne, dans laquelle il y a des elfes immortels et des dragons, je vois un futur qui n'est pas celui dans lequel je suis parfois. Et je ne sais pas que prier si je devais un jour choisir un de ces futurs.
Pouvoirs de géant ou d'extérieur maîtrisés : Chance, Vigueur, Hypnose, Confusion.
Faiblesses principales : ?
Qualités annexes : forte sensibilité à l'inconnu, doué pour plaider.
« Serena » aka Tabitha Vince : une danseuse, mondaine, métisse, à la crinière blonde. Elle a été la maîtresse de Dana Troile, la directrice de la Save de San Francisco. Elle a reçu le sang de Vincent, toujours du fait d'un accident du Destin (hum... Comment que j'ai failli me faire chopper ce coup ci). Tabitha, c'est une fille qui mérite vraiment. La manière dont elle a été sauvée de sa maladie fatale ou dont elle a tuée celui qui l'avait sauvé. Ça ferait sans doute un roman. Et ce qu'elle a voulu me faire quand j'ai désiré lui donner du sang. Rha la la la. Heureusement que je me suis réveillé à temps et que j'ai pu lui échapper. Elle est à Las Vegas en ce moment, à profiter de sa nouvelle liberté. La coquine, forcément.
Abbott Grevisse : un ex membre de la Save. Un coureur des bois aussi. Un type qui a fait l'armée, la guerre, la chasse à l'inconnu et la protection des portes. Un type qui passe les portes et qui a embrassé la nature qu'il s'est découverte. La lune ne sera pleine que le 6 Août. C'est à ce moment que Stephen réalisera ce que c'est que d'avoir donné son sang à quelqu'un comme lui. Abbott, bizarrement, je ne l'ai pas choisi. Ou du moins les vents de la destinée ou les cités ne m'ont pas parlé de lui. C'est après un terrible accident contre les horreurs venues de Victoria qu'il a eu besoin d'une transfusion. C'est beau, quand même, que le fluide de Stephen ait pu voyager jusqu'à lui.
Amy O'Reily : Oui. La fille de Sarah. Si l'accident a bien lieu. Sinon, eh bien, ça serait tout simplement celui qui dort pour l'instant dans l'ombre. Mais je crois que ça serait pas plus mal que ça soit Amy. Parce que celui qui dort pour l'instant dans l'ombre, je me demande s'il n'a pas les capacités suffisantes pour se détacher des contraintes imposées aux 28.

Guerre
Seamus O'Reily est un élu. Il a derrière lui celui qui dort au fond des eaux. Il a été choisi pour représenter les extérieurs et les démons au sein des 28 là où on pourrait dire que d'autres représentent les anges ou les géants. Seamus est avec John Mac Namara, au Japon, sur une histoire de personnes poussées au suicide en massacrant des quidams dans le métro avant de finir par se faire dégommer par la police. Est-ce que c'est aussi un Ravageur qui est en oeuvre ? Les ravageurs sont une des pires engeances causées par l'Inconnu. Je le sais d'autant plus qu'en d'autres circonstances j'aurais pu en être un moi aussi. Heureusement, même si je le hais parfois, que j'ai le pouvoir de l'Oracle.
Pouvoirs de géant ou d'extérieur maîtrisés : Volonté, Téléportation, Fermeture des portes.
Faiblesses principales : n'est pas complet. Sera toujours à la recherche de son âme soeur sans savoir que cette dernière est lui-même.
Qualités annexes : élu de celui qui dort dans les océans, ce n'est pas pour rien que les « sept » ont survécu au pouvoir de l'objet obscur. Il a fallu la puissance de celui qui dort pour donner naissance aux cavaliers.
Nakezumi Akitoshi. La première graine. Un don du sang. Et une étrange, très étrange, remarquablement étrange coïncidence ou comment devoir épargner celui qu'on pensait chasser. Ou plutôt ou comment devoir le soigner ?
John Mac Namara. Quoi de plus évident ? Mais il y a tellement de choses à dire sur John Mac Namara qu'il faudrait aussi que je lui consacre un livre complet. Surtout que les créatures les plus fascinantes des treize restent au final pour moi les porteurs de cristaux.
La troisième graine. Je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas. Un jour, je me suis pris à rêver que c'était moi. J'espère que non. Je ne voudrais pas être l'oracle et un des 28. Ça me forcerait à rester dans le quatrième monde.
Houuu. Il est déjà tard. Je vais manger des blinis, regarder mon show télé et je passe à la suite...

Colère de Gaia
Jessica G. Jesssica. Hum, je ne peux pas aller me coucher sans parler d'elle. Quand je ne dors pas, elle est ma femme. Ou plutôt quand j'ai la sensation de « moins » dormir. Et force est d'avouer que je ne suis quand même pas du genre à avoir une femme. La pauvre jeune femme est médecin cela dit, ce qu'il faut à quelqu'un qui est toujours malade comme moi. Une jeune femme qui n'a pas eu de chance. Jeunesse et enfance dans le Saskatchewan élevée par son oncle et sa tante qui se faisaient passer pour ses parents, puis par son « oncle », en fait son père, à la mort de son oncle. Elle a appris récemment que sa véritable mère était aussi morte en luttant contre des engeances qui avaient voulu débarquer de la porte gardée par la cellule du Phénix. Je vois d'autres visages à Cindy, la mère de Jessica. Et je ne parle pas de Cindy la nièce de Sarah. Qu'il n'y ait pas de quiproquos. Ce ne sont pas les mêmes femmes. Cindy, c'est aussi Nikki Carlson. Une fille qui s'en est bien sortie, dans le troisième monde. Enfin bien sortie pour l'instant. En attendant, eh bien, Jessica a reçu le legs de sa mère, qui elle-même l'avait reçu d'ailleurs d'un guide méso-américain chargé de guider ceux qui ont signé un pacte avec l'objet sombre. Jessica sait que j'aime les trucs ronds. J'ai vu qu'elle m'avait préparé des macarons. Je crois qu'elle a plus que la simple étudiante en elle. Une bonne partie de la personnalité et du courage de sa mère a été transféré en elle. Du courage qui pourrait confiner à de la témérité. La manière dont elle a ceinturé ce coréen après avoir arrêté le temps. Hum.
Pouvoirs de géant ou d'extérieur maîtrisés : Chance, Vigueur, Hypnose, Contrôle des pensées.Faiblesses principales : curiosité et agoraphobie.
Qualités annexes : plutôt doué pour les prémonitions.
Yoon Kyung Hee aka « Nikki ». Première graine, fruit d'une transfusion sanguine remarquablement aidée par le destin (hum toujours). « Nikki » est une des futures cibles du ravageur. Dans une vision, Jessica et Sarah ont vu que Nikki allait se faire tuer par Montgomery Miles à la Thanksgiving 1991. En effet, Miles sera à cette époque possédé par le ravageur. Une fouille (un peu à la manière dont je sais procéder d'ailleurs) de l'appartement de Nikki a permis à Jessica, Stephen et Vincent de découvrir une femme très ordonnée, méticuleuse, soucieuse de sa santé mais avec une seule petite tare : elle conserve dans une chambre le cadavre momifié de sa mère. Bien sûr, aucun de ceux qui a visité la maison de « Nikki » ne connait la véritable raison de ce geste. S'ils savaient.
La rousse qui commande aux loups et la blonde qui fume sans attraper le cancer sont les deux futures graines que je vois pour Jessica. Du moins si je pense bien à ne pas manger les macarons au sang que Jessica a préparé pour moi afin de me donner sa graine. Dans ce cas là, j'ai de forte chance de remplacer la rousse qui commande aux loups parce que celle-ci sera décédée, corps et sans doute âme.

Ruine et Folie.
Si les choses étaient aussi simples qu'elles devraient être, Sarah F serait Ruine. Ou Folie. Mais évidemment, ce n'est pas simple. Du tout. L'une de ces deux personnes devrait obligatoirement, en tout cas, être un des quatre rescapés du futur, les trois autres se trouvant chacune à la tête d'un « heptagramme » (je sais c'est un mot qui n'existe pas vraiment, mais c'est comme ça que je vois les choses). Or, hein, qui est à la tête de l'Heptagramme du quatrième monde ? C'est déjà Sarah O'Reily. Une des hypothèses que je privilégie le plus est qu'ils soient tout simplement porteurs de l'essence de «L'Oeil » et « L'Oreille », deux des premiers 28 à s'être éveillés. Mais peut-être fais-je une erreur avec le premier monde. Une autre hypothèse plus construite est également qu'ils n'ont pas encore reçu le pouvoir des cavaliers. Et c'est vrai après tout, que j'ai ces deux cristaux en rab, dans ma poche. Sont-ce les cristaux des deux derniers cavaliers, sont-ce les cristaux de l'Ombre et l'Oracle, là, je te le dis cher journal, c'est dur.
Très dur. Imagine que pour l'instant, j'ai le pouvoir de l'Ombre, de l'Oracle, de l'Oeil et de l'Oreille. Que je sois Ruine et Folie.
Houps. Ca expliquerait peut-être pourquoi j'ai la diarrhée depuis hier et des reflux acides qui me réveillent la nuit.
Mais je ne m'en fais pas. La Cité ou les Cités me montreront bien à qui donner ce legs...

lundi 26 octobre 2009

Longue route


Longue route
2 heures 03...
Résumé succinct avant de mettre une tartine sur la partie de vendredi soir et de dimanche aprèm.

Vendredi soir : DD3.5, un nouveau personnage a rejoint l'équipe. Un des personnages - le barde - est mort, a fait 100 sur le jet de réincarnation et le mj en a fait un satyre. On se retrouve donc avec : Une nymphe druide (7DV, niveau 10) Un voleur humain (niveau 3) Un guerrier elfe (niveau 3) Un ogre mage prêtre disciple de Latandre (5DV, équivalent de prêtre) Un barde (2 niveaux de barde) ex humain passé satyre (rajout de 5DV et équivalent niveau 6) Un quart elfe, un quart humain, un quart aasimar, un quart tieffelin moine toujours de niveau 1 (mais qui se transforme 1D10 rounds une fois par jour en ours) équivalent semble t-il de niveau 3 malgré son seul dé de vie (qui devient 1 DV + 6DV temporaires une fois transformé) et qui doit prendre le chemin du paladin. La nymphe, l'elfe et le quatre quart se sont fait enculer 100 ans de leur vie apparemment. Ça va chier quand on va essayer de trouver qui. Et les ennemis de la partie ont été essentiellement des elfes fanatiques tueurs d'humains.

Samedi aprem, Warhammer : suite du duché des damnés. Les personnages ont découvert qu'il y a une cité souterraine à Moussillon, ont été à la recherche d'une étrange lueur dans la cité perdue et ont manqué muter grave du fait du chaos. Le sacrifice de points de Destin leur a rendu leur corps d'origine (shadowrun) et attribué une mutation chaotique "discrète". Définitivement, après aussi une vision d'Harlequin, il semble clair que ce monde Warhammer là est une "manière" d'aborder un des métaplans de l'homme. La quête pour les pjs est de retrouver la source du cristal de pouvoir d'un 28 décédé et de l'implanter dans un nouveau corps d'accueil.

Samedi soir, DD4 niveau 22 : les personnages ont appris qu'ils allaient briser les sept sceaux de la terre ayant absorbés l'air qui allaient nourrir la bête qui va ravager le panthéon. Ils se sont faits aussi poutrer par des anges (qu'ils ont massacrés) pour découvrir que sept archanges se posent des questions sur eux. Il y avait une joueuse au club, qui redécouvrait le jdr et n'avait joué qu'à warhammer et à une partie de DD4. Prendre en main un personnage niveau 22 s'est bien passé. Intrigue beaucoup plus psychologique et gros dilemmes moraux pour les pjs (et les joueurs du club qui aiment bien la meule). Les archanges ont décidé de faire d'une éventuelle pierre deux coups. Envoyer les pjs dans des missions contre des grosses saloperies. Ça tuera soit les saloperies, soit les pjs qui sont dans cette foutue prophétie des sept sceaux brisés. Il apparait après réflexion des pjs qu'un des pjs a une armure qui le pousse à massacrer tout le hall of fames des dragons et que ce sont peut-être les dragons eux-mêmes les sceaux. Leur mort nourrissant et renforçant le pouvoir de Tiamat par le fait que les dits-dragons aient déjà dévorés 14 des 28. Brrrr... Pauvres pjs. Pris dans les manipulations ourdies par la Déesse Akrasia et Tiamat, ils risquent bien d'être responsables de la fin de "Céleste". Quitte, remarquez, à ce qu'ensuite ils prennent la place des autres dieux bons.

Dimanche après-midi, Chill Apocalypse et les pjs qui découvrent qu'ils peuvent transmettre leurs dons chacun à trois individus et qui se font tout un carnet d'adresse de plein de pnjs tout en essayant de déjouer les plans d'une créature appelée "ravageur" pour les détruire. J'ai joué sur des flashs du futur pour encore plus mettre la pression sur les pjs. Au final, le don se donnant par le sang, les pjs qui ont plus d'un an d'amnésie ont découvert que plusieurs d'entre-eux avaient été donneurs de sang et que des récipiendaires allaient pas tarder à "s'éveiller". L'image du futur (soit dans leur monde, soit dans un monde parallèle) montrait les pjs en compagnie de leur première graine : une chercheuse en informatique coréenne, un nain prestidigitateur, un vampire daeva et une danseuse black exotique. La deuxième graine d'une des pjs semblait partie dans un trip super héros (mais ça sera du scion like avec pour seuls héros ou demi-dieux les pjs et leurs graines, les dieux n'existent pas, ou du moins, il n'y en a qu'un, la somme de ce que seraient tous les pjs et leurs graines). Week-end très chargé. Pour lequel je dois rédiger deux comptes rendus détaillés (le Chill et le DD3.5), hourg. Je sais que j'aurai pas grand-chose la semaine prochaine par contre.

dimanche 25 octobre 2009

Le week-end c'est vraiment off ?

3 heures 22...
Ah ben ouais. Quand ils sont aussi chargés, pour moi, que ça l'a été ce week-end. Oui. Totalement.
- Mais tu as fait quoi ?
Une partie assez longue vendredi soir avec mon "quatre quart" d'Ardan. Un pj tué et réincarné d'humain à satyre. L'écart se creuse entre moi et les autres pjs. Julien, le maître de jeu a accepté qu'on puisse être orienté compétences. Ca, c'est un plus dans un jeu qui ne serait que axé baston ou magie sinon.
Une partie de warhammer - shadowrun - torg cette aprem. Les deux personnages joueurs ont récupéré leur corps d'origine et ont évité d'être transformés par l'énergie du chaos. Un pnj officiel du supplément a été tué (ou a disparu).
Une partie de donjon et dragon 4 au premier club auquel j'appartiens. Hou. Une nouvelle joueuse. Pas facile de prendre en main des personnages épiques. Mais force est d'avouer que ça cadre certains mecs d'avoir une fille autour de la table.
Et demain, j'aimerais bien continuer mon warhammer sinon je donnerai dans du Chill Apocalypse. J'aime l'idée sur un seul précepte de départ de pouvoir concevoir différents possibles à ce que sont les 28 ou leur cruel destin.

vendredi 23 octobre 2009

Les gens que j'aime bien

1 heure 21...
Moi...
Alors, ça y est ? Tu te réveilles enfin ?
T'as aimé le dernier épisode de la saison 4 de Supernatural, au fait ?
Ca inspire bien, hein...
L'apocalypse. C'est ce que tu veux écrire de toutes les manières non ?
Ce que quelques individus peuvent arriver à faire pour changer le monde ?*
T'aimerais bien changer le monde, pas vrai ?
T'aimerais bien que sur les 140 milliards de profit de ces salopards dans les banques américaines, il n'y ait ne serait-ce que 10 % redistribués à des pays pauvres ?
T'aimerais bien faire vraiment ce que tu aimes ? Change d'abord ton monde avant de vouloir changer le monde.
Parce que tu as déjà été changé. Tu as déjà.
Tu comprends ?

jeudi 22 octobre 2009

Les gens que j'aime bien

Minuit 57...
Eric

Tu vois, cette semaine, je voulais écrire à plusieurs personnes et puis le temps vient si facilement à manquer entre le boulot, un peu, la télé (quand même), internet et ses forums (surtout un) et puis ce que j'ai à écrire tous les jours pour ma page du jour.
Ma femme a commencé à sérieusement mettre en ligne les photos des animaux de l'Australie. Il faudra que je les exploite et que je mette le lien dès qu'elle me l'aura renvoyé.
Le froid est revenu, ici, en France. J'ai dû appeler le chauffagiste pour nettoyer le chauffe-eau, je l'avais pas fait l'année dernière (et normalement c'est mieux tous les ans pour l'assurance). Je dois avouer que bon, y a des vocations qui se manquent à ne pas être plombier : ça rapporte un max quand même.
Au boulot, c'est plus chaud que l'année dernière, on a plus de gamins, plus de collégiens, un poste en moins. Tu me diras, je suis qu'à mi-temps, sans espoir de voir le salaire augmenter puisque ce n'est et ça ne sera que du SMIC mais quand même, ça fait un peu chier. Y a des gamins qui ont sincèrement besoin.
On va tenter de se serrer la ceinture pour faire un autre voyage dans le Pacifique. C'est quand même là-bas que j'aimerais bien m'installer, tant qu'à faire. Définitivement, même si on peut le supporter avec une grosse doudoune, je déteste le froid.
La rentrée n'a cependant pas été trop mauvaise côté loisirs, surtout jeux de rôle. Y a le pote avec lequel on joue le plus qui s'est, cela dit, récemment trouvé une copine, ça risque de ralentir un peu le rythme s'il ne peut pas jouer et j'avais pas mal de choses axées sur lui et ma femme. Mais on verra. J'espère surtout qu'il pourra trouver du travail.
Sinon, à part le jeu de rôle, je continue à visiter les malades à l'hôpital et franchement c'est en grande partie pour ça que je suis fait, tout comme ce que je fais pour les gamins au boulot. J'ai besoin de quelque chose où je me sente utile, certes, mais où j'apporte aux autres. Même si je dois préférer, du fait de l'ego, le rapport aux malades et à la possibilité de les aider à guérir.
Je fais aussi du théâtre. Beaucoup de nouveaux cette année, on est un poil trop peut-être aux cours (si tout le monde se décide à rester), mais on y est surtout pour l'ambiance. J'aimerais bien avoir l'occasion de rejouer nos spectacles plusieurs fois dans l'année. On verra bien ce que ça donne.
Il faudrait que je me mette à un sport. Mais c'est le temps qui risque de cruellement manquer. Après tout, je suis dans deux associations de jeux, une de théâtre, une pour le boulot, une pour les visites aux malades et il y a des chances que ma femme prenne la carte d'un truc pour les amis des chats. Ceci sans compter le boulot de relecteur (à titre gracieux, si ce n'est de recevoir gratos l'ouvrage en question) que je fais pour un éditeur de jeux de rôle.
Il ne me resterait plus qu'à créer vraiment l'amicale des partouzeurs du Cher, devenir magnétiseur à quart temps (et bénévolement), tenter d'apprendre des rudiments de chant (j'en ai bien envie parfois), me remettre au dessin et me forcer à sortir marcher de temps en temps pour constater que les journées devraient faire 36 heures.
Pour ta proposition concernant les paquets de Tim Tam, je t'enverrai l'adresse de ma soeur. Ca devrait lui faire bien plaisir à l'occasion.
Je sais qu'ils ont surtout un goût "magique"quand on a été élevé avec parce que ma femme ne trouve pas ça forcément fabuleux. Mais comme je le dis, la magie, il n'y a rien de plus important.
Je te laisse. Les pages à mettre en ligne et un peu de corrections à faire.

mercredi 21 octobre 2009

Tuez les tous

1 heure 49, le 21...
Hu, j'avais comme projet d'écrire une lettre à Eric, Céline, Jules, Fabrice et Thomas. Certains, ça fait longtemps quand même que je ne leur ai pas parlé.
Mais les soirs arrivent, la fatigue est ce qu'elle est et la plume prend parfois d'autres directions.
J'aurais bien causé aussi de ce rêve de grèves et falaises, d'hôtel, de villégiature, d'une chambre d'hôtel où je me réveille avec une prémonition : des individus mal intentionnés vont s'introduire dans ma chambre et tous nous tuer.
Et que se passe-t-il quand je me réveille dans la nuit, dans mon rêve, armé de cette connaissance ? Je vais au balcon, j'attends de voir mes agresseurs tous suspendus à la même corde pour monter jusqu'à mon balcon et je scie la corde. Ils crèvent tous.
Fallait pas venir m'emmerder.
J'ai tout de même appris que les responsables d'El Qantara avaient pu rencontrer le maire pour discuter des problèmes et espérer une petite rallonge, certainement pas de quoi payer un autre poste, mais là n'est pas la question. La question est déjà de survivre apparemment. On verra.
Enfin bref, inauguration aussi du blog consacré aux chroniques rôlistes. Je verrais comment c'est possible de découper les choses.
L'histoire d'Ardan et de ses compagnons dans les royaumes oubliées, vécue samedi soir, est écrite ici :
http://chroniquesrolistes.blogspot.com/2009/10/les-chroniques-dardan.html

mardi 20 octobre 2009

Supernatural


2 heures 22, le 20...

Je me suis bien énervé sur la débilité de l'échelle de difficulté dans le jeu de rôle tiré de cette série sur mon forum fétiche. Je ne comprends pas ce qui passe dans la tête d'un créateur de jeu pour qu'un jet facile soit loupé par des novices une fois sur 3 ou qu'un jet moyen ne soit réussi que très rarement même par des personnages compétents.
Du coup, j'ai aussi voulu un peu me foutre de moi dans la vidéo ci-dessus.

Y a beaucoup de vrai.
Et mon énervement contre des systèmes de jeu pourris, c'est que les joueurs et le mj sont là pour s'amuser, pas pour jouer de sombres merdes victimes d'une incompréhension totale de l'intensité dramatique.

lundi 19 octobre 2009

chroniquesDD39

Faut bien aussi mettre des liens ici aussi.

Il faut tuer l'aberration

Participants : Stephen Parks, Jessica, Sarah O'Reilly

Après avoir reçu une mission bien sale d'un esprit loup garou possédant un vampire, les pjs ont décidé de sauver l'objet de leur mission (un vampire fiancé à la secrétaire des pjs - Cynthia) pour essayer de tuer le loup garou. Mais les loups garous, c'est pas forcément évident d'avoir des informations dessus. Les pjs ont pu rencontrer Mr Mordigan, le mari (spécialisé dans les loups-garous) de l'ancienne maîtresse (défunte) d'un agent de la Save qui vient de se retrouver avec eux - William Crampton. Belle situation de Vaudeville entre l'ex mari et l'ex amant et explications truculentes de ce brave Mordigan sur les loups-garous de tous les types (alors que les pjs remarquent des signes indiquant que Mordigan est un loup garou de type héréditaire). Gène récessif chez lui, mais peur d'avoir transmis ça à sa fille (dans un futur scénario).
La bonne de Monsieur Mordigan, un réunionaise bonne vovante, s'avère également être la Cité de San Francisco. La Cité, elle forme une communauté à l'échelle de la planète avec d'autres Cités. Elles sont pas plus d'une trentaine et ce sont dans les Cités que le voile se déchire ou que des vampires de type white wolf (on dira) peuvent exister.
La Cité essaie de droguer les pjs pour les plonger dans la contrée des rêves (avec un objectif connu d'elle seule) mais seul William Crampton plonge dedans.
Un autre spécialiste des loups-garous, un chasseur rentré dans un mouvement appelé Lykos conseille aux pjs de bien se méfier de tous les types de loups-garous qui existent et plus particulièrement des loups-garous "magiques" car il est interdit par la Save d'enquêter dessus du fait que 42 agents se soient fait tuer au cours d'enquêtes sur le sujet.
Cynthia, la secrétaire des pjs arrange un rendez-vous avec Darryl son fiancé (et la proie de Monsieur Carlyle) pour discuter de la condition des Vampires. Darryl sait qu'il existe plusieurs sortes de vampires. Il cherche à savoir qui est Carlyle en posant de nombreuses questions aux pjs et parvient à conclure que Carlyle doit appartenir à son espèce.Il en connait quatre : son espèce à lui, d'origine moyen-orientale sans doute avec cinq familles, la famille à laquelle appartient Carlyle semble être les "ventrues".
Il y a trois autres familles, ceux des carpathes, ceux d'orient et ceux qui chassent les ombres. Mais pour le coup, Carlyle ne fait pas partie de ceux-là, c'est clair.
Les vampires du type de Darryl ont de sérieux problèmes depuis quelques mois à survivre longtemps en dehors de certaines cités. Tout comme d'autres créatures des ténèbres. Il semble que seuls certains endroits dans le monde soient capables "d'autoriser" la survie sur la durée des vampires moyen-orientaux. Sur le territoire des Etats-Unis et du Canada, un vampire qui n'est pas dans un endroit "accueillant" peut dépérir en quelques semaines, voire quelques jours. Les seuls lieux vampiriques des Etats Unis sont : San Francisco, Los Angeles, San Diego, Portland, Seattle, Vancouver, Victoria, Denver, Chicago, Washington, Québec, New York, New Orleans. Et de part le monde, il ne semble y avoir ensuite que Moscou, Paris, Prague, Londres, Brisbane, Tokyo, Honk Kong, Le Caire, Darwin, Rome, Madrid, Stockholm, Marrakech, Istanbul, Mexico.
On devine aussi un peu l'histoire très triste de Darryl, seul survivant de sa "meute", méfiant vis à vis des deux autres meutes de la ville, autorisé à garder son territoire, refusant de faire des enfants de la nuit (car ne sachant pas trop comment les faire) et vieux seulement de douze ans dans le monde de la nuit.
(En termes de jeu, les vampires de type Nosferatu, Mekhet, Ventrue, Gangrel et Daeva ne peuvent exister que dans ces cités de part le monde. Les autres vampires, liés à l'Inconnu, eux, peuvent exister où ils veulent. Cela porte la population de vampires de type white wolf à pas beaucoup. On doit pas avoir maintenant plus 500 vampires comme ceux-là dans le monde).
Des presciences effectuées par Jessica et Sarah permettent de comprendre que Cynthia a des talents qui seront utiles pour tuer un Loup Garou "Magique" dans un corps de Vampire. L'idée serait qu'elle accepte qu'elle a des pouvoirs psis et que tous les gens qu'elle a vu saigner du nez récemment et qui l'avaient énervé avaient été blessés par elle. Hum. Stephen Parks pousse Cynthia a faire des siennes en utilisant son incroyable capacité de communication (une sorte de super charisme) mais Cynthia pète plusieurs veines dans son cerveau et s'écroule au sol.
(Pour information, Cynthia fit 100 aux dés, tout comme Darryl pour user de son charme naturel sur les pjs. Pnjs pas aidés dans cette partie).
Cynthia au tas, les médiums devinent que la manière d'affronter l'esprit du loup-garou est bien de lui planter un pieu dans le coeur, de l'immobiliser, de l'enfermer dans la cave de leur agence (bardée de protections spirituelles) et ensuite de forcer l'esprit à monter avec eux et Cynthia dans les contrées du rêve où les pjs (et Cynthia) se savent plus puissants.
Les pjs usent alors de leur pouvoir de prémonition pour voir comment la rencontre va se passer entre eux et Carlyle.
Les pjs descendent dans la cave de l'agence Centaure (celle dominée par Carlyle), livrent Darryl avec un pieu dans le coeur. Carlyle se doute soudain d'un truc louche, domine Stephen pour qu'il frappe Jessica et dirige ensuite son attention sur Sarah. Sarah, elle use de son pouvoir de télékinésie pour faire sortir le pieu du coeur de Darryl et doit se concentrer pour résister à la domination de Carlyle. Darryl plante mal le pieu dans le coeur de Carlyle, Sarah use son pouvoir de mort sur ses capacités télékinétiques pour pousser le pieu vers le coeur de Carlyle.
Dans la vision, il apparait aussi clairement que Carlyle a le coeur déplacé.
Cynthia emportée à l'hôpital, il faut convaincre Darryl d'accepter ce plan risqué et de se faire planter par les pjs mais comme si ça avait l'air vrai en cas que des espions de Carlyle (qui peut contrôler humains et animaux) soient au Michigan - la boîte de nuit dirigée par Carlyle, un peu plus tard le soir.
Le jeune vampire accepte.
Et tout roule sur des roulettes. Les pjs s'introduisent dans la boîte de nuit, assomment un ou deux employés pour faire vrai et plantent Darryl. Sarah doit résister à l'envie de le tuer, elle déteste les vampires.
Puis les pjs se rendent à l'agence Centaure et tout se déroule exactement comme prévu (des incroyables jets de dés permettent à Jessica et Stephen de ne pas être dominés mais de simuler cela dans un combat qui fait très vrai, Darryl loupe le coeur de Carlyle mais Sarah parvient à finir le boulot). Mettre au tas des les agents dominés est relativement aisé pour les pjs.
Un peu plus tard, à l'agence Phénix (celle des pjs) un petit travail de médium supplémentaire permet de comprendre qu'il y a cinq réceptacles à qui Carlyle, possédé par l'esprit du Loup-Garou, a pu donner de son sang :
- les deux agents encore vivants de la Save.
- un agent fédéral (FBI) qui se trouve dans un motel appelé le Couguar.
- un homme d'affaire russe dans un avion se dirigeant vers Moscou.
- une femme d'affaire sans doute dans les ressources humaines dans la banque de la Transamerica.
Si Carlyle venait à mourir, quelles que soient les barrières magiques mises en place à l'agence, l'esprit loup garou pourrait occuper un de ces corps.
Jessica et Stephen décident de suivre Darryl qui part chez Cynthia (les pjs ne savent pas où habite cette dernière) chercher des pilules bleues permettant d'aller dans la contrée des rêves. Ils remarquent que Darryl passe par la fenêtre du deuxième après avoir trouvé un truc louche à la porte. Ils se rapprochent ensuite de la maison de Cynthia, une fois Darryl parti. Des flics interviennent alors parce qu'une voisine a remarqué des trucs suspects et décident de vérifier ce qu'il y a dans la maison.
Explosion. Flics morts, Jessica et Stephen au tas, un peu plus loin.
Pendant ce temps, Sarah reçoit un colis de John Ghost avec de nouveaux points soulignés sur une carte et deux relevés d'articles de la Save. Elle n'a pas le temps d'ouvrir le paquet. Darryl arrive à peine devant elle et elle entend une explosion.
Cynthia habite en fait dans le même bloc de maison, de l'autre côté.

Petit solo
Pjs : Sarah O'Reilly, Jessica ???, Stephen Parks
Pnjs majeurs : Darryl, Inspecteur Barrow, Inspecteur Nicolaï Spasky, John Ghost
Darryl et Sarah se précipitent vers les lieux de l'explosion, explorent la zone, découvrent qu'il y a une autre bombe dans la maison de Cynthia par la porte de derrière. Sarah prévient les flics, elle a été de la maison poulaga après tout, qu'il y a un truc louche. Les pompiers sont informés. Pas de nouvelle explosion.
Intervention alors de l'inspecteur Barrow (grand, musclé, black, mâchoire carrée, implantation basse de cheveux, solide, déterminé, ne lâche pas le morceau). Il a remplacé Garry Barl, un ex sympathisant de la Save (mais je rappelle que les pjs n'ont aucune mémoire sur la dernière année de leur vie). Garry Barl est devenu fou et suicidaire en tentant de tuer Cynthia voici un mois. De plus, il y a eu deux autres cas de personnes tuées récemment dans des explosions sur San Francisco. Barrow veut savoir ce qui se passe et n'est pas du tout au courant de l'existence de la Save.
Sarah qui n'est pas au courant de ce que sait Barrow et de l'histoire qui est arrivée à Cynthia doit se dépêtrer d'un premier interrogatoire un peu "chaud" avant de se rendre à l'hôpital pour voir où en est Cynthia.
Apparait alors une infirmière au comportement suspect qui demande à Sarah de sortir de la pièce. Sarah a une prémonition, l'infirmière est dominée et va tuer Cynthia. Coup de gueule de l'infirmière après quelqu'un qui ne veut pas la laisser faire son travail, arrivée de deux infirmiers, bagarre et voilà Sarah encore obligée d'arrêter le temps. Elle change la seringue de l'infirmière et voit d'un coup débouler, pas affecté par son pouvoir, l'oracle - John Ghost. John Ghost adore les hôpitaux et s'inquiète de ce qui se passe. Le temps revient, les pouvoirs inconscients de Ghost sur l'entropie provoquent une série de maladresse de l'infirmière. Ghost s'enfuit poursuivi par un infirmier. Le deuxième infirmier et Sarah doivent alors arrêter de lutter ensemble pour sauver l'infirmière qui une fois sa piqûre faite décide de sauter par la fenêtre. Un flash permet à Sarah de comprendre l'état de la fugue mentale de l'infirmière.
Sarah profite de la demi-heure de pause avant l'arrivée d'un inspecteur pour appeler la Save et avoir des appuis. Y a quand même des possibilités qu'elle soit accusée par des infirmiers, qu'on la soupçonne de quelque chose et il n'y a plus aucun membre de sa cellule debout.
John Mc Namara lui donne le nom de Dana Troyle, la chef de l'agence Faune qui est la meilleure amie d'un capitaine de Police nommé Langman. La fille de Langman a été sauvée d'une possession par la Save. L'inspecteur Nicolaï Spassky, envoyé en urgence par le capitaine Langman assure à Sarah qu'on lui transmettra les dossiers qu'elle voudrait concernant les deux autres cas d'explosion et Garry Barl qui serait devenu fou en essayant de tuer Cynthia. Il déclare également que ça serait bien de se mettre dans la poche Barrow (qui est sur un autre district que son patron) parce que c'est un tenace qui ferait un bon allié ou une bonne recrue.
Arrivée ensuite de l'inspecteur Barrow. C'est quand même bizarre que deux personnes ayant essayé de tuer Cynthia soient devenues folles. Sarah promet à l'inspecteur de venir le lendemain pour un débriefing poussé.
Renforcement de la sécurité autour de Cynthia et un certain John Stark, agent de la Save et infirmier de son état se pointe aussi pour surveiller la zone.
Darryl et Sarah se rendent ensuite à l'asile où est détenu Garry Barl pour que Darryl compare l'aura de folie qu'il y a sur l'infirmière (il a pu l'observer en remontant une fois dans l'hôpital) avec celle de l'ancien flic. La même. Même chose au niveau des flashs médiumnique de Sarah. Quelqu'un a dominé et rendu fou à vie deux personnes pour tenter de tuer Cynthia. Sarah pense que ce sont les vampires nobles de Sausalito dont lui a parlé Darryl qui pourraient être dans le coup.
Arrivée alors d'un autre personnage dans la chambre de Barl. Sarah du futur (appelons la Sarah F), avec un bras cyber. Une Sarah F dure, sans concession, qui demande très vertement à Darryl de dégager de là en usant de terribles pouvoirs de télékinésie. Darryl s'emporte tente d'agresser Sarah F mais le timbre de sa voix et ses capacités de combat sont telles qu'elle le fait filer presque la queue entre les jambes.
Sarah F explique à Sarah qu'elle n'a pas créé le monde qu'elle voulait. Qu'ils sont quatre oui, à être revenus du futur pour changer le monde et que chacun d'eux a créé un monde en quelque sorte. On passera certains détails très compliqués et métaphysiques. Mais disons que la chose est la suivante. Il y a là où vivent Sarah et Sarah F, 7 personnes possédant en elles l'essence d'un obscurificateur. Ces 7 personnes doivent donner 3 graines, doivent transmettre leur essence à 3 personnes pour que les 28 soient réunis le 12 février 2012 et empêchent la fin du monde. La manière de faire le don est simple : il faut des individus exceptionnels et leur donner juste du sang.
Les quatre univers qui se sont créés l'ont été grâce au retour dans le passé de Sarah O'Reilly, Cindy O'reilly (grosse révélation pour Sarah), Bill Ballantines (un mage texan ayant servi parfois d'Oracle) et le vieil homme dans les marais.
Les évadés du futur étaient chargés des axiomes de quatre réalités, quatre réalités qui ont marqué de leur empreinte quatre mondes qui furent créés (quatre nouvelles courbes temporelles plutôt mais qui ont l'air de toutes se rejoindre en février 2012) par chacun d'entre-eux.
Les quatre réalités sont l'Empire du Nil, Orrorsh, Aysle et la un truc cyber que Sarah ne précise pas (Tharlkold ? Cyberpapauté ? Kadandra ? les spécialistes de Torg apprécieront).
Cela donne quatre mondes parallèles empruntant des éléments de la réalité majeure de chacun des quatre évadés.
Problème du fait qu'il y ait eu deux Sarah. Il aurait dû y avoir une seule Sarah. Mais ça ne s'est pas passé comme il fallait. Un bug. Pas de fusion effectuée.
Sarah F quitte Sarah qui se rend compte qu'elle a encore arrêté le temps.
Lorsque Sarah sort de l'asile, il y a une altercation entre elle et Darryl qui veut des explications concernant le fait qu'il se soit fait humilier et dérouiller la gueule par Sarah F.
Et vous savez comment est la bête d'un vampire humilié ?
Sarah envoie un peu paitre Darryl qui lui saute dessus et la mord au cou pour lui apprendre les bonnes manières.
Echange de sang. Avec un individu exceptionnel. Flash de Sarah qui comprend qu'elle a été manipulée ainsi que Darryl par Sarah F. Sarah F a fait ce qu'il fallait pour énerver Darryl et le transformer en la première graine de Sarah.
Mais qui est réellement Sarah F ?
Serait-il possible même qu'elle ne soit qu'un guide spirituel ? Que Sarah ait au bout du compte réellement fusionné avec son double du futur ?
Ou bien Sarah F est-elle le sixième cavalier de l'Apocalypse révélé ? Et en ce cas, qui est "Folie", le dernier ?
Rho. La. La.

samedi 17 octobre 2009

C'te relâche du week-end

2 heures 18...
Nan, sans déconner, il faut. Déjà que je vais me fendre des résumés de partie.
Déjà que dès que j'aurais fini de relire Bloodlust, j'aurais un boulot monstre à faire de la vidéo sur des trucs filmés à Rome ou en Australie et puis à rédiger clairement des concepts des 28, hu...
Déjà qu'avec le nouveau Club, le samedi est plus occupé (même si j'ai libéré le vendredi soir pour l'instant).
Relâche. Cool. Raoul.
Faut que je trouve le moyen de faire les pages du jour et les chroniques DD le vendredi ou le jeudi. Histoire de vraiment n'avoir rien à foutre.
Rien.
Olé.
Même pas à râler. Parce que sur les conditions de travail du boulot, j'aurais largement de quoi râler sur le manque de moyens. Parce que je préfère en sourire quand je suis sur place. Parce que les profits que font ces gros enculés - enculés de merde, oui et même gros sales putains d'enfoirés d'enculés de merde de mes deux les bâtards qui feraient bien de crever la gueule ouverte - qui jouent avec l'argent et spéculent, ça me rend fou.
Mais pourquoi on est pas assez intelligents pour imposer que ne serait-ce que 10 ou 20 % de ces profits par trop iniques ne soient pas redistribués aux pays pauvres, à la santé, etc...
Les gros enculés continueraient à être des gros enculés mais ils feraient au moins aussi des choses pour sauver c'te planète.

vendredi 16 octobre 2009

Pôle Nord

1 heure, le 16...
Enfoiré. Zéro degré ce matin. Emmitouflé comme un con. J'ai tout fait ce matin : des photos au photomaton après avoir demandé la monnaie à l'employé visiblement gay et marchant sur le ton de la séduction de Carrefour Market ; le casting pour ce film qui doit se tourner même s'il va y avoir du boulot pour la longueur de mes cheveux ; la récupération d'un carnet de chèques à la banque ; la récupération de mon modem dans un relai Kiala accompagnée d'une petite discussion avec la tenancière - une boutique de tissus - au sujet du film et du prix pour remettre une fermeture éclair sur un vêtement ; un retour en voiture en passant par la route de l'hôpital où je me dis "merde, je dois donner mon sang et où je fais demi tour à un rond point ; la prise de sang après discussion avec la doctoresse plutôt jolie qui vient d'Europe de l'Est et ce en dépit de ma tension basse 10-6 ; une discussion avec la dame qui tient la cantine du centre de don et qui donnerait bien envie de raconter son émotion et son histoire sur ce qu'il lui est arrivé du fait que les Banques sont quand même très souvent des gros enculés ; des courses à Leader Price parce qu'il y a pas mal de choses bio finalement dedans ; l'installation du modem sans trop de soucis ; le boulot qui est presque impossible sur la dernière heure tellement il y a de collégiens, cong ; un peu de correction pour le jeu de rôle que je dois relire et qui mange le temps que je devrais consacrer à mes vidéos.
J'ai juste oublié de noter mon rêve de ce matin, toujours avec l'eau, mais plus dans les îles, toujours avec cette histoire de montée rapide, rapide, rapide...
Et une grande tristesse parce que je hais ce connard de froid et une tristesse encore plus grande parce qu'il faudrait qu'il soit là encore longtemps, bon sang, même si ça ne sera pas le cas.
Fin de la banquise, fin des ours blancs, fin de plusieurs écosystèmes et des hommes qui méritent bien de crever, les cons.
Journée qui finit misanthrope. Mais c'est difficile de faire autrement quand on voit à quel point on est cons.
Journée qui pourrait finir avec l'envie de faire des portraits de gens, tellement l'émotion était palpable dans ce que j'ai discuté avec la dame de la cantine du don du sang.
Journée qui pourrait finir militante parce qu'outre essayer d'agir pour sauver cette planète, il faudrait qu'on soit plus nombreux à donner notre sang.

jeudi 15 octobre 2009

Le mec en haut de la montagne.

1 heure 10, le 15...
Je revois les montagnes, la maison en bois, un chalet, peut-être, de vacances. Je revois la mer et les océans qui montent, qui montent et moi et cette femme, seuls survivants. Je vois ensuite les autres survivants. L'eau a coulé, une vague a emporté nombre de gens mais il en reste encore beaucoup, pour reconstruire. Je suis en haut d'un rocher au dessus de l'eau, je roule sur des routes de montagne qui pourraient être proches des Rocheuses américaines...
J'ai survécu aux menaces, je fais partie de la race des résistants. La donne, les donnes ont changé et alors ?
L'eau est nourricière, elle n'a fait que son travail. Ceux qui sont morts ont été sacrifiés pour cette planète, pour un avenir meilleur.
-Houuuuuuu. Et sinon, à part rêver t'as fait quoi de beau aujourd'hui ?
Continuer à relire "Bloodlust" édition métal pour les éditions John Doe, aller au boulot, aller au théâtre pour constater que les quelques nouveaux qui sont là rajoutent à la dynamique de groupe.
- Combien de nouveaux ? Vous êtes combien du coup ?
S'ils restent tous jusqu'au bout, ça nous fera en tout (et sans garantir l'orthographe) : Axelle, Marie, Charline, Caroline, Cécilia, Sabine, Clarisse, Philippe, Alexandre, Johan, Rafael, Jehan, Stan, Fanny, Annie, Véronique. Et je cesse d'être le plus grand du groupe.
- Mais tu restes le plus vieux, eh eh eh.
Hé, faut bien avoir un privilège qu'est-ce que tu veux.
- Tu vas au casting demain ?
Ouais, un casting pour un film, c'est cool, ça se refuse pas. Mais vu le nombre de personnes qui auraient pu y aller, va falloir sacrément avoir la gueule désirée pour être pris. Mais bon... De toutes les manières, je ne suis qu'à mi-temps à El Qantara. C'est pas dur de choisir de prendre un ou deux jours en dehors du travail et d'avoir également le droit de travailler en plus de ce fichu mi-temps.
- C'est quoi comme film ?
Je sais pas. Je regarderai ça demain matin avant d'aller en ville.
- Eh ben c'est du beau.
Pas aussi beau que le paysage, hier soir, dans les montagnes, alors qu'une partie du monde s'éteignait pour laisser de la place au renouveau.

mercredi 14 octobre 2009

Le gars...

2 heures 15, le 14...
Cette nuit j'ai rêvé que j'approchais la fille que j'ai aimé en secret pendant plusieurs années de ma scolarité ou en tout cas, si ce n'était pas elle, ça tenait de ça et que je l'embrassais.
J'ai aussi rêvé que j'étais magicien et capable de faire certains tours sur scène. Certains encore avec des trucages parce que mon don n'était pas assez important encore mais qu'il était en train d'évoluer très vite au contact de la scène et de la griserie qu'elle provoque.
Etre magicien. Mon seul rêve de gosse.
Faire reconnaitre qu'on aime une personne, oser. Peu importe si on se prend un non dans la gueule. Serenella Bonino qu'elle s'appelait.
Je viens de faire une p'tite recherche sur Google, j'ai retrouvé ce que j'ai écrit sur elle et je sais qu'elle travaille à la poste en Nouvelle Calédonie. Marrant.
Je reviens à la magie.
Qu'est-ce qui m'empêche maintenant, finalement, d'être magicien ? Puisque j'y crois ?
Hu ?
Shazam.
Ce soir, je vais être le roi de la scène.
Et demain, une vedette, c'est sûr...
- Dans tes rêves ?
Et alors ? Si mes rêves sont plus vrais que la vie, hein ? Et alors ?

mardi 13 octobre 2009

Le président et moi...

1 heure 18...
Etant donné que j'ai expédié de la "chance" au président, suis-je en droit de râler quand je perçois dans les médias qu'il a l'air de faire un peu le con sur certains sujets ?
Bien sûr que non. Ou bien sûr que oui.
Mais peut-on reprocher à un père de vouloir nommer son fils ? Hein ? Est-ce que ça ne se produit pas dans tous les corps de métier ? Le fils qui prend le chemin du père.
J'aurais voulu être marin, par exemple... Est-ce que ça n'aurait pas été plus facile pour moi de trouver du travail en tant que matelot sur le bateau qu'aurait dirigé mon père ? Sincèrement...
Bon, bien sûr, la plus grande place d'affaires en Europe à un mec de 23 ans, même s'il est déjà conseiller général... Huuu.
C'est sûr que c'est pas le même calibre. C'est sûr que ça fait râler. Mais est-ce que la chance que j'aurais voulu transmettre au président ne serait pas pour son fils dans l'absolu ?
(Eh eh eh eh).Ah le fantasme d'une dynastie absolue.
Ce qui est fascinant chez Nicolas Sarkozy, c'est qu'il se branle de certaines conventions et ne fait finalement pas les choses en douce. Ouais, il y a quand même une dose certaines de népotisme, ouais, c'est un mec imbu sur plusieurs aspects de sa personne et qui doit souffrir du frisson des grandeurs. Mais et alors ?
Encore une fois, je ne vois aucun mec de gauche actuel capable de faire mieux et je ne vois qu'un seul Barack Obama dans le monde, même s'il est sacrément dans la merde dans ce pays rongé par le capitalisme outrancier.
- Qui t'aimerais voir comme président au final ?
Sarkozy, c'est pas con qu'il soit parvenu à arriver là dans ses travers, dans la manière dont il a accueilli du monde ou dans ses actions volontaires, ça change certaines couleurs et certaines donnes. Mais pour la prochaine fois, un mec comme Nicolas Hulot, pourquoi pas.
Et qu'est-ce que j'aurais aimé voter pour un gars comme Coluche, pitin.
- Mais au final, j'ai pas bien compris, tu te fous de la gueule du président ou pas ?
Je pense que c'est trop complexe ce qui se passe autour d'hommes qui ont atteint cette sphère du pouvoir. Très, très honnêtement, il m'intéresse plus que les deux précédents parce que je n'aimais pas du tout Mitterrand et que ma sympathie pour Chirac se limite à son apparent côté proche des français. Là, avec Sarkozy, on a un mec qui a le fantasme de la reconnaissance absolue, le désir d'être au sommet et de rester. Et ça, je peux comprendre. C'est un fantasme qui est en moi aussi. Et au nom du fait que des gars arrivent à oser, faire et réussir, moi, je reste intéressé.
Et puis il y a certainement le fait que tout le monde lui tire dessus. Ouais, les médias, ils auront beau dire ce qu'ils veulent, je vois au boulot ou à l'hosto, Sarkozy il n'est pas apprécié et il est surtout - et ça, ça me rend dingue - trop facilement moqué sur son apparence physique ou sa taille.
Ce qui est la chose au monde ou une des choses au monde qui m'est la plus insupportable.
Je déteste que les gens soient cons au point de juger sur l'apparence ou de penser que se moquer du physique de quelqu'un c'est de l'humour. C'est pas de l'humour. C'est de la merde. De la pure méchanceté de merde larvée et corruptrice.
Qu'on se foute d'un apparent népotisme, c'est autre chose. Mais qu'on oublie pas que finalement, bon, à une autre échelle, certes, c'est ce qui se pratique depuis des éons, depuis que l'homme à des fils.

lundi 12 octobre 2009

Chroniques Donjons et Dragons 38

Je le mets aussi en lien ici. Parce que. Na.

Lorsque pleurent les anges

1 heure 56, le 12
Est-ce que pour autant les démons rient ? Hein ?
- Hé, j'en sais rien, moi... Je ne crois pas aux anges, ni aux démons de toutes les manières.
Alors qu'es-tu ?
- Il y a des tas de choses possibles à être sans forcément passer par le stade ange ou démon. Toi-même tu ne crois pas aux anges et aux démons, non plus.
Je n'y crois pas. Mais imagine. Imagine que je lance un truc comme lorsque pleurent les anges parce que je les ai entendus parler, crier, se plaindre et hurler, là-bas, au loin, leur désespoir.
- Alors il faut que tu trouves ce que "anges" veut dire.
J'aurais plutôt envie de savoir ce qu'il faut faire pour les soigner.
- C'est quand même étonnant qu'on veuille plus facilement soigner la détresse d'un ange que la colère d'un démon.
Parce que ça fait moins peur.
- Toutes les conneries qu'on vient de dire, ça va te servir dans un jeu de rôle ?
Heureusement que tout est possible dans certains jeux de rôle, ça les rend quand même sacrément moins emmerdant que la vie. Cette aprèm, par exemple, c'était sympa de pouvoir rejouer avec Jérôme et Céline avec un personnage que j'aime bien (enfin deux personnages que j'aime bien) surtout que je n'ai pas souvent l'occasion d'être joueur avec Jérôme. Il y a quand même des gens avec lesquels tu as plus d'affinités pour te connecter.
- Ca nous éloigne des anges qui pleurent.
Les anges qui pleurent, c'est pour quand je suis maître de jeu, eh eh eh...
Et paf, le lien vers les chroniques DD38, tiens...
http://www.youtube.com/watch?v=4VEe3Fxf2LY

dimanche 11 octobre 2009

Samedi de rôle.

Samedi après-midi, Warhammer, le Duché des damnés.
Les pjs qui sont à la recherche d'un certain Guido le Beau ont bien avancé dans leur enquête (n'omettant pour l'instant qu'une piste).
Ils ont fini par trouver la dernière personne qui lui a parlé, le capitaine d'une bande de brigands prêt à les renseigner à condition que les pjs tuent pour lui un individu appelé le fracasseur.
Se rajoutent aux éléments de la campagne de base du livre.
Le fait que les pjs soient en projection dans l'univers de Warhammer et donc il y a retrouver son identité et pouvoir fonctionner dans le monde de warhammer avec les règles de Torg ou de Shadowrun selon ce que les pjs préfèrent.
Le fait que Guido le Beau soit un 28 que les pjs doivent retrouver.
La rencontre avec une vieille du genre Highlander ou mutante qui deux fois par an s'introduit dans le palais ducal de Moussillon (un endroit dont personne ne revient) pour être inspirée d'une manière qu'elle oublie et sculpter une statue qui est ensuite revendue à des commerçants arabes ou elfes.
Une visite future sans doute des pjs au palais ducal qui risque de les faire débouler ailleurs s'ils le font.
La rencontre avec "Margarine" une mutante ex chasseuse de mutants, transformée par le chaos, infiltrée dans une secte d'hommes-bêtes, humains et mutants et qui cherche à se faire aider des pjs.
Des opportunités de scénario décrites au long du supplément : travailler pour la chef des dames du Graal de la ville à découvrir une sainte relique et pour le duc de Bordeleaux afin de ramener une statue de la dame dans un village de ce duché. Explorer deux ou trois lieux décrits dans ce magnifique supplément et qui méritent le détour.

Samedi soir, initiation à de la SF auprès de trois lycéens et deux adultes.
Star Wars, les 28

Voici des siècles et des siècles, 7 black ou special ops débarqués on ne sait comment d'une autre Galaxie par une porte des étoiles rencontrent un columi - l'ombre - et une entité de la Force - l'oracle dans un site archéologique sur la planète Goroth. Ils sombrent dans une sorte de long coma un peu avant que Goroth ne soit quasiment rasée à néant. Le choc de la mort de millions de personnes n'est pas sans conséquence sur le développement de 28 personnages, chacun des 7 originaux s'étant scindé en quatre clones grâce au travail de l'Oracle et l'Ombre.
Peu après la bataille perdue de l'Etoile de la Mort dans laquelle la princesse Leia meurt d'après t-il, un certain Luke se fait capturer, un certain Ben échappe de peu à la mort et essaye de fédérer la rébellion et un certain Ian Solo repart seul vers des aventures moins dangereuses que servir une princesse qui a des cheveux en choucroute, une jeune femme nommé Jane Storm, agent rebelle, sensible à la Force et initiée un peu à l'art du Sens reçoit un message du vieux Ben...
Elle doit se joindre au baron noir et plusieurs vaisseaux pirates pour intercepter le vaisseau d'un baron corporatiste nommé Nolik Cardagon qui a entrepris des fouilles sur Goroth et a trouvé 28 cercueils qu'il compte faire livrer sur Corruscant.
Problème, Jane et son équipage doivent normalement jouer le rôle d'agents doubles auprès de Nolik, faisant croire qu'ils travaillent pour lui afin de déboîter des réseaux rebelles sur Goroth alors qu'ils ne feront qu'une certaine désinformation et de l'espionnage de haut-vol.
En effet, Nolik Cardagon est copain comme cochon avec un moff répond au nom de Sirius Stranter, un fou lui aussi d'archéologies et de toutes les histoires liées aux sorcières ou aux siths. Enquêter sur Cardagon, c'est éventuellement en savoir plus sur les étranges activités d'un moff qui semble de plus agir pour son compte dans une étrange quête mystique vers le côté obscur.
Les membres de la Chrysalide, auquel Jane appartient, arrivent pendant un gros carnage où plusieurs parties en présence (des pirates, un vaisseau sith et sans doute des espions impériaux) se mettent à se déchirer pour la possession de la cargaison de Cardagon. Très touchée, la Chrysalide, sort de l'hyper-espace... Les membres de l'équipage ont pillé un butin qui n'est pas dégueu : drogues, objets d'art, cinq cercueils contenant des corps et une étrange boîte qui une fois ouverte libère une bio-toxine tuant 4 des 6 membres de la Chrysalide. Accompagnée du dernier survivant - Nicolaï, Jane s'échappe à bord d'une capsule de secours qui sera récupéré par Stryker Baine, le lieutenant des forces spéciales de la corpo de Cardagon.
Interrogatoire musclé sur la présence de matériel appartenant à Cardagon à bord d'un vaisseau en direction de Goroth - celui de Jane. Jane raconte qu'elle a trouvé en chemin des restes de pillage et qu'elle comptait les ramener à Cardagon, ce qui était sans doute en partie vraie, elle désirait quand même cacher d'abord les 5 cercueils.
Stryker Baine garde comme otage Nicolaï, fait injecter une toxine dans le sang de Jane censée se libérer en 36 heures, laisse seule Jane au commande d'un vaisseau qui va être tracté par le sien et emmené en hyper espace sur Goroth où un débriefing final permettra de savoir qui est vraiment Jane.
C'est dans le créneau de 5 minutes où elle se retrouve seule sur son vaisseau, entourée de 4 cadavres qu'apparaissent 5 individus chauves et nus portant des signes bizarres sur le plexus solaire - dont un numéro - ainsi que des tatouages "mouvants" sur le bras gauche et la partie gauche du torse.
Numéro 7 semble avoir la force, il est assez grand, la peau claire, de type caucasien, bien bâti, athlétique et semble le tireur du groupe en plus d'être le mystique.
Numéros 27 et 28 se ressemblent, des clones ou des frères jumeaux à la peau claire, bien que 27 soit en apparence un peu plus physique et agile que 28. Ils sont plutôt grands, solides et seulement doté d'une sensibilité à la Force. 27 a l'air d'être un pilote hors pair et 28 manifeste un incroyable talent pour diriger des troupes.
Numéro 23 semble parfait alors que les autres ont certainement un petit défaut. Il a lui aussi la peau claire et manifeste comme 27 de grands talents de pilote.
Numéro 14 est grand et mince, la peau hâlé, comme une sorte de métis causasien - maghrébin, il est clairement l'érudit et le mécano de l'équipe.
Tous aident Jane à être transfusée et lui racontent qu'ils sont amnésiques et sortis de cuve. 7, s'est réveillé en premier. Ils ont pris possession de la Chrysalide, se sont cachés quand les hommes de Baine sont montés à bord et comptent bien se barrer de là. Jane est un peu embêtée d'abandonner Nicolaï mais aller le chercher c'est se condamner à une mort certaine avec un vaisseau qui fonctionne au quart de ses capacités.
Décision est prise de s'échapper héroïquement du vaisseau corpo et de se diriger vers une ancienne station minière abandonnée qui sert de repaire au rebelles. Une station au milieu d'un champ d'astéroïdes qui a perdu très récemment ses défenses satellites (c'est du moins ce que Jane et les clones comprennent).
Fin du scénario un peu suspense au moment où les clones pieds au sol dans le hangar se voient annoncer par Jane quelqu'un est en train de vouloir ouvrir les portes du hangar et risquer d'expulser les personnages dans l'espace sans compter la sensation par Jane et 7 qu'il y a une menace terrible au sein de cette base qui a dû être reprise aux rebelles par les ombres qui attendent de tuer les héros.

Pour le principe, pour ceux qui connaissent StarWars, j'ai refondu une feuille.
Les pjs avaient les attributs à 3D partout et 1D+1 à répartir. Ils pouvaient sacrifier 1D d'attribut (pour en passer un à 2D) afin de gagner 1D à mettre ailleurs.
Ceux qui ont choisi cette option ont un bug de clonage. Il s'agit de 7 (2D tech), 27 (2D tech), 28 (2D Tech) et 14 (2D vigueur). Seul 23 n'a pas de défaut.
Tous les autres pjs possibles seront ces fils de cuve volés par divers pirates.
Fils de cuve qui ont reçu le savoir des anciens, la bénédiction de l'ombre et l'oracle et une prédiction comme quoi chacun d'entre eux allait faire exploser un jour (ou avait fait) un soleil.
Les personnages avaient 3D à mettre dans toutes les compétences d'un champ, 2D à mettre dans toutes les compétences de deux champs d'attributs et un 1D dans deux autres champs.
Bref, j'aime bien l'idée de faire jouer un truc à part, d'avoir déjà posé des tas d'objectifs persos et de pouvoir se dire que c'est aux personnages d'écrire la saga, les gros bills gentils de l'univers (en dehors de Ben engagé dans une croisade autour de Vador) étant aux abonnés absents.

samedi 10 octobre 2009

Boulot boulot

2 heures 11, le 10 octobre
Ben tu vois, c'est une heure que je ne compte absolument pas dépasser en allant au club.
- Quoi ?
Deux heures. Parce qu'ensuite tête dans le cul le lendemain.
- Ah ah ah ah, tu deviens vieux.
Ouais, j'ai juste choisi de pas foutre toute ma matinée en l'air si je peux, la journée passe trop vite après.
- Et donc, le boulot ?
Je me retrouve avec une réunion en plus qui n'est pas comptée dans mes horaires et avec la sensation qu'on a bien six semaines de congés dans notre convention collective. Je sens que je vais faire un calcul assez précis des jours qui me restent ou que j'ai pris, voire des heures en plus pour rattraper la semaine que je suis sensé avoir fait en plus.
- T'es pas du genre à vouloir en faire plus ?
Je suis du genre à vouloir en faire exactement pour ce que je suis payé. C'est pas sur l'or. Aller une fois de plus au boulot toutes les deux semaines, c'est du temps et de l'essence. C'est pas pour le plaisir et j'aime pas bosser le matin. Sans compter, qu'au final, les vidéos que j'ai faites, c'est du boulot que je me suis trouvé tout seul à faire et sur pas mal d'heures sinon je me retrouvais grave à rien glander sur des tas et des tas de semaines.
- Vous allez avoir quelqu'un en plus ?
Pas certain ma couille, pas certain... C'est quand même que c'est sacrément chaud au niveau du budget et sacrément pas rapide pour rencontrer le maire.
- Il a reçu son trèfle Serge Lepeltier, tu crois ?
Hé. Barack Obama au moins il a reçu un prix nobel de la paix :)
- Hu manquerait plus que Nicolas Sarkozy gagner quelque chose.
Qui sait, son fils sera peut-être nommé à la défense...

vendredi 9 octobre 2009

Pouf pouf...

1 heure 31, le 9
Je viens de finir la page du jour. Y a-t-il une dose d'auto-thérapie dedans ? Hum... Je pense.
J'ai enfermé Horus dehors pendant plusieurs heures, par mégarde (le p'tit salopiaud avait dû m'passer entre les jambes quand je suis allé chercher le courrier.
Je n'ai pas contacté d'puis un moment Eric, Thomas et Jean-Claude, chié.
L'aide au devoir est toujours aussi "chaude" avec les mêmes gamins qui restent plus tard et nous font dépasser les horaires.
J'ai perdu ma matinée à aller chercher un modem qui s'est avéré n'être qu'un décodeur. Chié. Le modem parviendra encore dans une semaine après que je les ai appelés chez le neuf.
J'ai enfin trouvé mon identifiant neuf-sfr, d'puis l'temps qu'on ne regardait pas notre facture.
Ma femme veut un aspirateur qui aspire tout seul, mais dans le bordel que je mets je doute de la fonction.
Ma femme veut acheter un lave-vaisselle et bien que j'ai toujours été contre, je dois avouer qu'on a beaucoup de vaisselle et que le fait qu'au final ça soit plus économique que faire la vaisselle soi-même pèse dans la balance.
Je n'ai rien pu corriger aujourd'hui, pas eu le temps.
Je bosse demain matin. Une réunion qui va niquer ma matinée entre tous les travailleurs de l'association. Bon. C'est bien de rencontrer les autres remarque. Mais avec mon jeudi matin qui a été niqué, le lundi où j'ai été malade, le mardi où j'étais un peu au tas et à faire aussi les courses... J'ai pas eu beaucoup de temps, moi, pour écrire des trucs pour ce week-end ou lire ce fameux bloodlust.
Je dois faire un choix pour faire jouer des gens au club. Je retiens quatre jeux pour l'instant : Warhammer, Torg, Chill, Star wars D6 et Shadowrun, ah merde, ça fait 5. Hum...
Je tire au hasard. Et pouf, ça sera Shadowrun... Arg. Ca m'embête si ma femme n'y est pas. Je relance des dés. Pouf, deux fois StarWars désigné ou un autre jeu.Hum, je demanderais bien à ma femme de venir jouer le samedi soir jusqu'à maximum minuit - une heure une fois toutes les deux ou trois semaines quand même. Ca serait pas con d'avoir d'autres joueurs pour faire la campagne qui l'intéresse. Enfin, on verra.
Samedi, donc. Starwars pour voir. Et sinon, je vais rester concentré sur quelques jeux cette année, dont ceux que j'ai cités. Bien que, bien que, la solution aussi de faire tester la campagne d'Aberrant ne serait pas si con non plus. Mais pareil. Ca me frustrerait de ne pas faire jouer ma femme à des trucs que je sais vraiment bons.
On revient donc au jeu détente. La logique voudrait que je choisisse les jeux que ma femme aime moins.
Grmf.
Pas facile la vie de mj qui doit trancher dans toutes ses envies. Pouf, pouf, c'est pas si con de jeter des dés, parfois, quand tu sais pas quoi choisir...
- Qu'est-ce que tu fais ?
- Je lance les dés de "qualité" pour voir ce qui plairait le plus...
- Et alors ?
- Rho mince alors : Torg.
- Ca devient compliqué cette histoire.
- Baaaah. D'toutes les manières, faut que j'mette de la SF. J'ai trop d'envies d'puis des années dedans pour ne pas servir un peu le genre.
- C'est quoi au final tes genres préférés en maître de jeu ?
- Le mélange des genres. Pfff. Sans déconner, tu devrais savoir, non ?
- Bon, ben Torg, alors. Ou Shadowrun.
- Bon allez, j'vais m'coucher pour réfléchir à ça.

jeudi 8 octobre 2009

Corrections

1 heure 20
J'ai mélangé Beaux-Arts et théâtre dans mon rêve de cette nuit. J'ai intégré des éléments du passé et du présent et qu'est-ce que j'apprends ce soir ? Qu'il y a une possibilité pour qu'on puisse jouer aux Beaux-Arts de Bourges. Aaaaah mon dieu. Tous ces textes à se remettre en tête mais peu importe, le plaisir d'être sur scène, voire de changer des éléments de mise en scène. Hum.
J'ai commencé les corrections pour Bloodlust et je me rends compte, tout comme à l'aide au devoir, que la grammaire c'est pas un truc facile quand même et qu'il y a des foutues règles bien compliquées dans la langue française.
Je me rends compte aussi que c'est bien se prendre la tête de définir pas mal de choses de la grammaire dont on se foutra dans la vie courante.
J'ai été un peu fatigué au théâtre ce soir sinon. Pas assez dormi, je pense, ces derniers jours et le week-end risque d'être chargé si je ne fais pas gaffe. Je ne ferai assurément pas grand-chose vendredi soir. Pour sûr.
Je n'ai toujours pas mon nouveau modem, le jeudi c'est la journée Paris Bourges, c'est l'horreur pour aller en ville et j'ai une réunion le vendredi matin au travail.
Hum, le travail... Je sais pas comment certains se sont donnés le mot mais cette année, c'est vraiment, vraiment la fête. Tant mieux, je vois pas le temps passer. Mais dur, dur, dur, dur pour les gosses qui n'ont pas tout ce qu'ils devraient. Je compte mettre le temps creux, au travail quand il y en a, pour revoir des trucs en anglais, en français et en maths.
En espagnol, ça ne serait pas mal. Mais mes journées risquent de devoir s'allonger.
- T'as pas eu de nouvelles à propos de l'envoi de tes trèfles ?
- Mon téléphone déconne, on ne peut pas m'appeler et google a eu des merdes avec des boîtes mail.
- Yepeeee.
- En même temps, je n'attends rien de personne. Mon projet était de nature personnelle. La place de l'ego dedans, tu sais, c'est la dernière chose qui devrait compter.
- Même si ça compte.
- Même si ça compte. Mais sûrement moins que Sabine qui m'a dit qu'elle avait moins mal au dos d'puis que je l'ai magnétisée.
- Dieu a guéri.
- Raphaël.

mercredi 7 octobre 2009

Les flammes du désir

1 heure 28, le 7/10/2009
Mon dieu. D'ici quelques mois, mon filon risquera d'être explosé. Il n'y aura pas de fin du monde. Il n'y aura plus de fin du monde programmée. L'an 2000 et le 12 février 2012 sont les seules dates où il était intéressant de faire un jeu de rôle apocalyptique.
Enfin, a priori.
Parce qu'après tout, j'ai fini par me créer (ou avoir envie de créer) d'autres dates au cours de mes années de jeu : 19 février 1919, 18 avril 1941 (naissance de l'ombre actuelle), 11 juin 1968 (naissance de l'oracle actuel), premier avril 1990 (la terre n'est pas envahie), 19 décembre 1991 (les portes de l'enfer ne sont pas ouvertes), 19 février 1995 (jour de l'éveil de l'homme au masque sombre), 31 Août 1997 (Jour de la mort de Lady Di) et 8 octobre 2009 (Jour du réveil des sept Archanges)...
Quoi ? Ca veut dire quoi ces dates ? Hein ?
Des dates propices à éveiller les flammes du désir de création.
Maintenant que c'est posé, il va bien falloir que j'y réfléchisse.
Sinon, eh ben j'ai posté le dernier trèfle sans confirmation de Canal+ mais ce ne sont pas des foudres de la communication, j'ai bien reçu un mail m'indiquant que je peux enfin aller chercher ma neuf box, j'ai bien eu mal à la tête ces deux derniers jours. Le temps de changer encore plus. Mais au-delà de ça, il faut quand même dire que l'aide au devoir n'est pas facile dans le dernier créneau en ce moment. C'est même pure folie.
C'est dur de ne pouvoir aider qu'à moitié. Très dur.
Demain et sur les jours suivants, je fais relecteur pour John Doe, un éditeur de jeu de rôle, mais ensuite j'attaque mes flammes du désir bon sang. Avant de brûler de trop de l'intérieur.
Un petit reportage (notamment les photos) que j'ai bien apprécié, au fait :

http://www.lepost.fr/article/2009/04/06/1485324_le-jour-ou-martin-luther-king-est-mort-les-photos-inedites.html

mardi 6 octobre 2009

Transmettre la Chance

Ha ha ha... Conclusion.

Les ailes de la chance

Minuit 58, le 6 octobre...

- Alors, ça y est ? Ton projet trèfles est fini ?
- Dans l'absolu, il me reste encore à envoyer le courrier pour Bruce Toussaint, faire une vidéo de conclusion où je montre vraiment les trèfles, cong et peut-être recommencer l'exploit lors d'un prochain sommet du G20. Mais 20 trèfles à quatre feuilles, ça va être chaud à trouver.
Il ne me reste plus que un ou deux gros trèfle à quatre feuilles, un cinq feuilles et le clou de la collection, le fameux six feuilles.
- Tu vas être sur quoi ? J'ai vu que tu avais rédigé la dernière partie de jeu de rôle, c'est le moteur pour rédiger enfin les 28 ?
- J'ai d'abord un jeu à relire, toujours pour l'éditeur où je suis relecteur.
- Gratos.
- Faut considérer ça ,comme un don à une association et là, je dois avouer que ça fait quand même pas mal de choses où je suis cette année. Grmf.
- Quoi grmf ?
- Grmf parce que je n'ai pas pu passer à l'hôpital aujourd'hui.
- T'avais quoi ?
- Une migraine de folie. Malade presque à gerber. Le processus normal quand on fait, remarque, un autre pas sur l'échelle de son évolution personnelle.
- Et c'était quand ton épiphanie ?
- J'ai eu un p'tit instant de grâce en postant les lettres avec les trèfles mais j'en ai eu un autre en faisant le gag du jour. Là, pour le coup, se souvenir que mon désir le plus profond est sans doute de devenir l'archétype de l'Archange qui porte mon prénom, bien qu'avec l'aspect humour dedans (mais quelle meilleur moyen de guérir quelqu'un que par le rire ?)
- Wow, y a un nom pour l'archange de la branlette de l'ego ?
- Pas besoin d'un archange pour ça. C'est un rôle dévolu à Dieu ou aux hommes. Envole-toi, d'ailleurs. Envole-toi...
- Pourquoi, parce que je suis un ange ?
- Non, parce que je suis dans le pâté et que je vais pas tarder à aller me coucher. Je ferai ma vidéo demain, d'ailleurs, à tête reposée.

lundi 5 octobre 2009

Chroniques Donjons et Dragons 37

Les hobbits, c'est bon.

Résumé de ce dimanche après-midi.

Joueurs : Axel (Marie - étudiante en médecine, ayant reçu l'essence d'une "chasseuse"), Bruno (Stephen - détective et ex scientifique et agent de terrain de l'EPA) et Clarisse (Sarah ex flic et sauveuse du monde)


Or donc, Chill, suite. Juin 1991.
Pendant que les personnages d'un côté utilisaient parfois le talent de l'un d'entre eux qui est d'arrêter le temps sur toute la planète, voilà qu'il arriva qu'une jeune fille, étudiante en médecine, découvrit plusieurs choses de son passé.
De un, un arrêt du temps, deux fois dans la même journée.
Puis au cours du second arrêt, son oncle qui affronte une créature de l'inconnu (Lord of the Plains) et qui meurt en lui soufflant quelques mots : de se rendre à l'antenne de la Save de San Francisco et de contacter une certaine Cindy Wortington, la demi-sœur de sa mère.
Bien, bien, bien. La jeune fille après avoir vu le bison géant tué par son oncle disparaitre et s'évaporer se posa quelques questions.
A l'aéroport, encore un arrêt du temps et une "petite vieille" qui lui apparait - pendant que tout le monde est figé - pour lui parler de la thèse et de l'antithèse, de la synthèse possible, de la fin du monde le 12/02/2012 et du choix à faire. La vieille laisse une trace claire sur le poignet de la jeune fille à l'endroit où elle l'a touchée.
Dans l'avion qui la mène à San Francisco, la jeune fille rêve d'une Cité et voit son double lui montrer les ruines de la ville et les sept tours encore debout.
Son double du futur.
Arrivée à San Francisco, Jessica - appelons comme ça - vit un autre arrêt du temps, juste au moment où elle frappe à la porte de Cindy Wottington, la demi-sœur de sa mère et l'épouse du leader de cette cellule de la Save, un certain John Mac Namara.
Arrêt du temps provoqué au même moment par Sarah, la femme qui a sauvé la planète de l'invasion des Seigneurs des possibilités mais qui a condamné sept personnes à devenir les hérauts de l'Apocalypse, les sept chevaliers : Famine (Végétal), Mort (Entropie), Pestilence (Animal), Guerre (Psyché), Ruines (Minéral), Folie (Âme) et Colère de Gaia (Éléments).
Hum.
Sarah aperçoit le fantôme de l'oncle de Jessica qui lui demande de retrouver Cindy.
Problème à expliquer.
L'agence de la Save de San Francisco où vivent les pjs est occupé par : John Mac Namara (le leader), Cynthia (secrétaire dévouée, bibliothécaire acharnée, hypnothérapeute à ses heures, psi lattente et amoureuse éperdue d'un vampire dénommé Darryl) et les potentiellement quatre pjs (Jessica, Stephen, Seamus et Vincent), totalement amnésiques de la dernière année de leur vie sur Terre puisqu'ils ne s'y trouvaient pas.
Les pjs n'ont pas eu le temps de retrouver tous les renseignements sur cette année perdue.
Mais enfin bref. Sarah discute ensuite avec un légiste de la morgue de l'hôpital et entend des flics parler d'une éventuelle affaire de loup-garou. Le légiste, un certain William Crampton, est un agent de la Save d'un autre chapitre de San Francisco qui enquête avec ses collègues sur la mort de nombreux clochards en ville. Ils soupçonnent l'esprit vengeur d'une jeune femme qui aurait été violée par des sans-abris.
Pendant ce temps, Marie fait la connaissance de Stephen et de Cynthia et se rend compte que Stephen, pourtant normalement agent de la Save est aussi largué qu'elle. Il a déjà affronté des monstres, lui, certes mais il a un an dans le vide et il vient de se réveiller de trois jours de coma profond, coma dans lequel est plongé Vincent depuis que Stephen s'est réveillé. Arrivée de Sarah et grosses discussions entre les trois pjs (Stephen, Sarah et Jessica) et Cynthia de plus en plus étonnée de voir que ses chers compagnons semblent largués sur les derniers mois.
Et c'est donc l'occasion pour les pjs d'apprendre plusieurs secrets de cette antenne de la Save de San Francisco. L'antenne Mac Namara - Wottington.
Cindy Wottington est en fait la véritable mère de Marie. Elle a envoyé sa fille à la campagne pour être élevée par sa demi-sœur qui ne pouvait pas avoir d'enfants. Le père supposé de Jessica n'était pas son véritable père, mais le frère de ce dernier (ex-amant de Cindy) décédé quelques jours plus tôt en luttant contre le Seigneur des Plaines.
Cindy était en quête du moyen de détruire définitivement une telle créature en obtenant des renseignements d'un autre agent de la Save - un certain François Chatou - pour l'instant disparu.
Voici quelques mois un schisme s'était créé entre les deux leaders de l'antenne au sujet de ce qu'il fallait faire à propos de vampires "pas méchants". Les membres de la branche douce, moururent en même temps que les vampires qu'ils voulaient protéger tués par des vampires ennemis des "pas méchants".
L'intuition et les capacités de vision des pjs leur permirent de comprendre qu'un vampire "pas méchant" seulement s'en était sorti - ainsi que Cindy. Le dit vampire ayant de fortes chances d'être l'amant de Cynthia, la secrétaire (très discrète sur le sujet).
Puis les pjs découvrirent la "porte", l'endroit dans lequel était morte Cindy pour bloquer un passage entre les mondes, une déchirure très forte de l'inconnu, un passage qui permettrait aux pjs de rejoindre n'importe laquelle des quatre lignes temporelles créées par 4 "28" revenant du futur. 4 univers semblant situés : chez eux (chill/supernatural/cthulhu/un peu de monde des ténèbres), dans une terre envahie par des seigneurs des possibilités (torg), dans un futur bien lointain (fading suns sans doute) et dans les années 20 (cthulhu/un peu godsend agenda).
Ils constatèrent également que les verrous magiques mis en place par Mac Namara contre l'inconnu les affectaient (chiant, ça veut dire que les pjs sont comme "l'ennemi").
Sonna alors à la porte John Ghost, voyageur involontaire entre les mondes, doux dingue pensant rêver tout ça et individu ayant autant de pouvoir que les 28 réunis par le simple fait qu'il est "l'Oracle" un des deux médiums (avec l'Ombre - mais qui est l'ombre ?) chargé de les guider.
John était là pour plusieurs raisons mais ne voulait en révéler qu'une à Jessica. Cette dernière utilisa son pouvoir de prémonition et vit les choses suivantes :
Dans un de ses rêves, lui et Marie étaient mariés.
Le cristal de pouvoir - l'essence de Cindy - à remettre à sa fille Jessica était en la possession de John...
C'est lui qui annote une carte bizarre que les pjs ont reçu et qui indique sur l'Amérique du Nord des zones où enquêter. Deux zones sont plus chaudes en ce moment, aux pjs de choisir ce qu'ils vont faire comme enquête.
John a autant de pouvoir, mais vraiment que les 28 puisqu'il est leur "écho". Sans guide, il n'y a que le chaos. Mais John n'a pas conscience de son pouvoir. Tout n'est que rêve pour lui, et il n'aspire qu'à se réveiller dans le cinquième monde, le monde où il vit mais où pas même un 28 ne peut aller pour l'instant.
Bref. Coup de fil après plein de roleplaying inter-pj et voilà que le légiste du début de ce scénario, William Crampton, appelle les pjs à l'aide pour avoir un coup de main sur l'affaire des clochards retrouvés morts.
Flash de prémonition de Sarah avant d'arriver aux locaux de l'autre Save. Elle voit Crampton prisonnier d'un maître vampire et de deux de ses sbires et elle se voit mourir avec Jessica et Stephen.
Un vampire qui retient William. Hum.
Jouant le jeu de ceux qui ne savent rien et forts de la capacité d'avoir d'autres flashs et de pouvoir communiquer tous par télépathie dans un rayon de quelques mètres (en bref, ça permet des appartés de pjs pendant des conversations, chose commune aux joueurs et transformée en "capacité" de 28), les pjs, armés de pieu caché sous les manteaux, vont à la rencontre des vampires et de leur victime.
Monsieur Carlyle, le vampire, ne se présente pas comme un vampire mais comme un chasseur de vampires anciennement de la save de Washington en quête sur l'histoire des clodos crevés. Il raconte qu'un esprit loup-garou (capable de changer de corps n'importe quand du moment que le corps ait bu le sang du corps où il se trouve) a récemment connu la chance de sa vie en étant faisant boire de son sang à un vampire que les pjs vont devoir détruire avant que la possession n'ait lieu. Eux-mêmes, de cette antenne de la Save ne peuvent affronter le vampire car ils ont été "marqués" par ce dernier.
Les pjs se doutent que Carlyle veut en fait tuer son maître vampire qui risquerait d'être possédé par cet esprit Loup-Garou, qu'il a transformé en servants deux agents de la Save mais qu'il ne peut agir directement contre son maître. La situation est en plus urgente. Il suffit que l'esprit loup-garou tue son corps d'accueil (en prenant de la digitaline) et pouf le transfert se fait. Les pjs temporisent, ne montrent pas qu'ils sont au courant que Carlyle est un vampire, semblent comprendre qu'un "mal" veut lutter contre un encore plus grand "mal".
En serrant la main de Carlyle pour conclure leur marché (et après avoir obtenu que William Crampton aille avec eux) un des pjs a une vision horrible. En fait le transfert s'est déjà fait et c'est Carlyle qui est le vampire avec l'esprit garou et le vampire qu'il leur demande d'éliminer n'est autre que le fiancé de Cynthia, Darryl (et secrètement vampire - même si Cynthia ne leur a pas avoué, c'est difficile de cacher des trucs à des médiums).
Retenant leur envie d'affronter une créature qu'ils ne connaissent pas bien (et qui a certainement à disposition plusieurs autres hôtes ayant bu de son sang - notamment les deux goules), les pjs font mine d'accepter.
Fin du scénario.
Et gros dilemme. Et plein de questions... Que faire ? Tuer l'amant secret de Cynthia ? (Sarah déteste les vampires et ferait bien partie de la branche pas de pitié contre l'inconnu) Un vampire peut-il être un "pas méchant" ? Comment dégommer Carlyle ? Que représente les pouvoirs de chevaliers de l'Apocalypse des pjs ? Peut-on les utiliser sans risque pour tuer le mal ? Que font les créatures de l'inconnu qui résistent à l'arrêt du temps provoqué par Sarah lorsque la terre est figée ? Qui sont les deux autres cavaliers ? Combien de graines - pour reformer les 28 dans chacun des mondes - les cavaliers peuvent-ils faire germer ? Quand Cynthia qui est qualifiée pour recevoir une graine et qui est une psi latente viendra-t-elle sur le terrain ou aura-t-elle son plein potentiel ? Que fera-t-elle contre les pjs si elle découvre qu'ils ont tué son "Darryl" ?
Et puis...
Apocalypse. Hou. Ça veut dire Révélation. Et qui fait des révélations si ce n'est John Ghost ?
Quoi ? Les pjs pourraient-ils être l'antithèse de ce qu'on voudrait leur faire croire qu'ils sont et être les chevaliers de la Révélation qui changera le monde, mais en bien, le 12/02/2012 ?
Qui est l'Ombre ?

dimanche 4 octobre 2009

Des trèfles pour le G20...

J'hésite à mettre le texte de base qui a servi à cette vidéo.
J'hésite.
Et je le mets quand même pas pour l'instant, tant pis.

samedi 3 octobre 2009

Un trèfle pour Bruce Toussaint

Le texte d'origine

Et Bruce Toussaint, qu'est-ce que ça veut dire un trèfle pour Bruce Toussaint ?
C'est aussi mon choix, comme pour Jean Luc Delarue.
Sérieusement...
Ben là, je dois avouer que je regarde la télé le midi d'puis des années. Et l'équipe de Bruce et Bruce, il s'est passé quelque chose l'année dernière. J'aime bien leurs appels à témoins ou leurs sujets. Ca m'a permis vraiment d'avoir plusieurs idées de vidéos et même de passer deux ou trois fois à la télé, hé hé hé.
Ha ha ha !!! Tu fais ça pour repasser à la télé ?
Peut-être dans le cadre d'un trop mignon, trop gentil alors. Les gens ont tendance à se moquer des naïfs ou des "gentils". Il y a une partie de moi, sincèrement, qui n'est que ça - gentil - et qui ne demande qu'à s'exprimer plus. Et qui voudrait voir les gens en faire autant. D'puis quelques temps, par exemple, je m'essaye au sourire. C'est dingue comment ça facilite la vie quand tu le provoques chez les gens.
Provoquer chez les gens ?
Par exemple, je fais partie d'une association appelée la VMEH, la visite des malades en milieux hospitaliers. Et pouf, quand je rencontre des malades, j'essaie de les soigner en plus de donner de la pensée positive quand je peux.
Les soigner ?
Leur sourire et les voir sourire. Si tu peux faire sourire des malades, tu peux faire sourire d'autres gens. Si ces autres gens commencent à en faire de même...
Naïf.
Qui ne tente rien n'a rien. Et de toutes les manières toutes les petites victoires s'arrachent au quotidien.

vendredi 2 octobre 2009

Un trefle pour Jean Luc Delarue

Le texte de base qui devait servir à la vidéo :

Allons bon. Un trèfle pour Jean Luc Delarue... Qu'est-ce que ça veut dire ?
J'aime bien Jean Luc Delarue comme je l'ai dit.
Pourquoi ?
C'est mon choix.
Non, sans déconner, pourquoi ?
Ca se discute peut-être mais j'aimerais sans doute vivre sa vie.
Sans déconner bordel.
Hum. J'aime bien. J'ai vraiment été ému quand il animait son émission le midi sur Canal. J'ai un vrai souvenir de télé de ses adieux avec Jean Pierre Coffe. Et puis surtout, je sais pas... Les médias lui ont tellement tiré dessus que bon, même s'il a de l'argent, peut-être qu'il profitera de la chance. Et la chance dans ses productions, c'est peut-être d'autres projets qui rendraient des spectateurs heureux. Une émission sur le bonheur et la manière de le donner ou de le vivre et de ne pas être bouffé par ce que la société de consommation nous fait (en nous rendant dépendant et toujours dans le besoin).
Quel utopiste.
Qui ne tente rien n'a rien. Je pense que la vie pourrait être belle comme dans A wonderful Life de Capra. Ouais. On pourrait tous être l'ange de quelqu'un d'autre finalement.

Un Trèfle pour Serge Lepeltier

Je copie colle encore le texte :)

Huuu... Un trèfle pour Serge Lepeltier ?
Et alors ? Comme je l'ai dit dans ma vidéo d'introduction, c'est apporter de la chance au niveau local.
Tu espères qu'ainsi il réfléchira aux conditions difficiles des quartiers nord et acceptera de vous donner une rallonge pour un poste supplémentaire ?
Je travaille pour l'association El Qantara, qui est dans l'aide aux devoirs. Et c'est vrai qu'on manque cruellement de quelqu'un (voir même de plus, dans l'absolu, il y a une grande demande dans le quartier). Nous ne sommes plus que trois. L'année dernière nous étions quatre, l'année d'avant, le chiffre était incroyable : six.
Mais si j'attends un geste du maire ? Rho. J'attends surtout que ceux qui sont au-dessus de moi dans l'association aient l'occasion de discuter avec lui. Et qu'il se rende compte.
Il y a des vidéos des concerts de l'association, y a t-il des vidéos de l'aide au devoir ?
C'est moins glamour. Mais pourquoi ne pas en faire une un jour, oui... Pour montrer ce que c'est et les difficultés qu'ont les enfants.
Ca te gêne vraiment pas de faire une vidéo sérieuse pour une fois ?
Non. j'ai tout mon temps pour écrire des conneries à côté s'il faut. Là, je fais une vidéo où je ne fais qu'exposer le désir sincère d'un naïf qui croit que sourire ou apporter de la chance aux gens, et les voir en faire autant, ça pourrait être la véritable religion dont on aurait tous besoin.