jeudi 30 juin 2011

Unité 731...

Des fois, on est glacé.
Et puis on se rappelle que les Nazis ont fait fort aussi. Et Staline aussi.
http://www.lapagedujour.net/juin2011/trentejuin2011.htm

mercredi 29 juin 2011

Chaud.

J'étouffe.
Un peu au sens figuré aussi.
Pas ma femme, hein, autre chose, rassurez-vous.
J'étouffe. Je mets ça sur le compte de la chaleur mais j'ai du mal à respirer.
Cette pression sur la poitrine, je connais, c'est l'angoisse. Tadada...
Ca va passer. Ca va passer.

mardi 28 juin 2011

Kaput...

Chaud.
Donc modem chaud.
Donc bug en ligne et sur internet.
Le modem, il fait son couillon méchant.
J'espère que ça va tenir le coup, bougre...

Et sinon...
http://www.lapagedujour.net/juin2011/vingthuitjuin2011.htm

lundi 27 juin 2011

JRTM

http://www.lapagedujour.net/juin2011/vingtseptjuin2011.htm

Le jeu dont on cause, il est là :
http://www.legrog.org/jeux/jeu-de-role-des-terres-du-milieu

Et je constate en fouillant dans mes archives que si j'ai la plupart des suppléments en pdf pourri, les trois ou quatre qu'il faudrait que j'ai en dur (si une campagne se lance à la rentrée) atteignent des prix de folie sur le net...

samedi 25 juin 2011

Seigneur des anneaux, clitoris, et semaine fantasy

Bon, je suis fier de mon sujet...
http://www.lapagedujour.net/juin2011/vingtcinqjuin2011.htm
Je me suis pas mouillé beaucoup, mais quand même. La hyène, j'ai appris quelque chose.

Je suis assez content de replonger dans mes sources et assez en rage de me souvenir que j'ai perdu plusieurs livres à cause d'une indélicatesse... (sans compter que les chats ont pissé dessus)...
Combien de livres ai-je perdu ?
Ca fait plus de 16 ou 17 ans... C'est pas si important. Mais quand même.
J'en ai racheté un, puis un autre, et il me manquerait à vrai dire deux ou trois autres.
Le jeu, c'est JRTM. Pour le seigneur des anneaux. Et mon dieu, on pouvait hurler dessus, critiquer l'aspect donjonnesque de la chose, mais je suis content d'avoir eu les suppléments... Content. C'est mon premier jeu, mon premier personnage, ma première tentative de maîtrise sur la durée avant de passer sur Shadowrun.
J'aime ce retour aux sources. C'est peut-être le jeu que je proposerai dans les creux, au club, l'année prochaine...
Tadadada...
Bref... Je dois encore réfléchir à deux ou trois trucs pour le week-end de demain, autour du Seigneur des anneaux, au club.

Et pour la semaine fantasy, je suis une mule, le p'tit jeu dans lequel j'ai investi en temps, relation, et tout ça, ben j'avais un truc à faire cette semaine pour repasser du niveau 1 où j'étais retombé à un niveau raisonnable...
C'est fait, on peut se consacrer à nouveau plus d'heures par jour à l'écriture...
Par exemple, l'idée pour mon nouveau personnage de la rentrée :


Race : sais pas, humain, elfe ou demi-quelque chose
Alignement : sais pas. (au mj de choisir, pour une fois, sinon, au départ, il est forcément en tant qu'amnésique en gros neutre)
Classe : sais pas, au mj de choisir.
Description physique : 1,87, peau claire, cheveux longs cachant les oreilles mélangeant deux couleurs comme s'il y avait un cheveu blanc pour un cheveu noir, soit du gris, yeux changeants, reflétant parfois les étoiles, parfois les nuages, ils changent en fonction de son état d'humeur. C'est pareil pour les runes sur son corps... Il est plutôt à l'aise tout nu, puisqu'il a au départ sa bite et son couteau...

Ce qu'il y a à cacher ?
Les rêves, peut-être, les voix, les douleurs que chantent les runes...

Dans le silence de la grotte infinie, gémit l'enfant.
On ne l'entend pas, c'est à peine si on le voit.
Toute petite chose née du temps, des runes et de la lumière, il n'a pas son père, il n'a pas sa mère.
Il pleure, ne sachant pourquoi, ne sachant ce que sont les ombres et la lumière.
Il pleure parce que c'est la vie.
Des larmes qui coulent sur ses joues s'écrasent sur le sol cendreux pour former un dessin étrange.
Il gratte le dessin.
Sous la cendre, le couteau... Un joli couteau fait d'un matériau étrange, on dirait de l'os, on dirait de la chair, on dirait de la pierre. Parfois il est chaud, parfois il vibre, parfois il est glacé... Il y a un joli dessin dessus, une dame auréolée de lames et puis un anneau au-dessus d'un pic.
Et puis il n'y a plus de dessin.
Le petit enfant pleure parce qu'on pleure quand on ressent de la douleur.
Une dame a disparu, une dame a disparu, ta dame a disparu souffle alors une voix qui rompt le silence des pleurs muets.
Une lumière autour du petit être, une auréole, un soleil, les étoiles, les yeux qui brûlent, qui brûlent.
Et l'odeur de la chair qui se consume. Des cicatrices, non, des runes qui apparaissent sur la pierre, dans la cendre, sur la chair du petit être qui soudain se met à grandir, grandir, grandir...
Et tout devient grand, et tout devient beau et tout devient les dieux, l'univers, le destin, le temps...

Un rêve ?
Un rêve ?
Une main secoue l'homme, une main bourrue. L'homme ouvre les yeux, il voit un type trapu avec une barbe tressée et un nez rougeaud.
Un nain à ce qu'il parait. Un nain, oui.
L'homme sait ce que c'est... 
L'homme tourne la tête... Partout, autour de lui, la forêt, les arbres, majestueux qui enserrent un cercle de pierres druidiques. Et ce nain, rougeaud, blessé par des flèches...
- Qui vous a fait ça ? s'entend dire l'homme.
- Et toi, qui t'as mis dans cet état, répond le nain ? J'étais là, à essayer de me reposer et tout d'un coup, paf de la lumière, et vous voilà, à poil dans le cercle interdit.
- Le cercle interdit ? Fait l'homme.
- Bah, oui, un truc de druide ou d'elfe. Z'aiment qu'on respectent leurs cercles. T'es druide, gars, j'arrive pas à savoir juste avec ta bite et ton couteau...
- Mon couteau ? Fait l'homme en constatant la lame qu'il sert dans son poing gauche...

Schliik, schliiik, schliiik, entend alors l'homme en regardant sa lame. Des lames, de nombreuses lames qui s'entrechoquent... loin, là-bas, ici peut-être, avant, après, dans tout l'univers... Les lames de la dame qui pleure ?
Le corps de l'homme se couvre de runes, flammes et ambre.
Il a mal. Il a mal.
Mais jamais il n'aura autant mal que lorsqu'il a été seul, un temps infini, dans le silence de la grotte...
L'homme s'effondre, avec un sourire.
Il sait que ce nain sera son ami. Pour la vie.



vendredi 24 juin 2011

Apfelstrudel

Une fois n'est pas coutume...
Une photo.
L'apfelstrudel est une excellente alternative moins grasse à la tarte aux pommes.
Le secret est sans doute dans la finesse de la pâte...
Je recommencerai l'opération.
Reste plus qu'à acheter des pommes et à ce que je fabrique de la chapelure... je n'en avais pas fait pour celui là, aujourd'hui...

jeudi 23 juin 2011

Oh my god...

Bon, il semble y avoir eu un changement dans la présentation dans les deux fois où j'ai regardé le lien wikipedia de ma page du jour.
http://www.lapagedujour.net/juin2011/vingttroisjuin2011.htm

Mais en même temps, le thème de la semaine m'a été donné par un truc que j'ai vu à la télé sur des femmes qui revendiquaient à propos du clitoris, et qu'on en parlait pas assez, et qu'on savait pas ce que c'est, et qu'on pensait pas à quel point c'était important.

Surtout si on prend la peine de lire le wikipedia derrière.
Oh mon dieu.
C'est le 100 millions de femmes excisées qui me fout en rogne. On vit dans un monde de connards.

mercredi 22 juin 2011

Un jour.

Bon, vous constaterez que c'est un sujet sensible...
http://www.lapagedujour.net/juin2011/vingtdeuxjuin2011.htm

Et sinon, jour de l'été, important dans pas mal de cultures, j'ai fêté ça.
Et je confirme.
La bière non filtrée me réussite de moins en moins et provoque des maux de crâne. J'en ai bu une et deux tiers d'une... Et ça n'a pas loupé.
Alors que la Ale, non.
La non filtrée, non.
Est-ce que je suis si sensible que ça à la colle de prostate de poisson ?
Hu ?
:)

lundi 20 juin 2011

Un jour avant l'été...

Et c'est demain que je traiterai du sujet.
http://www.lapagedujour.net/juin2011/vingtjuin2011.htm
En attendant, fin de la session jeu vidéo...
Et en route pour une semaine jeu de rôle : 3 résumés à faire, un vieux jeu à relire, des personnages et un scénario à préparer pour ce week-end. Arg.

samedi 18 juin 2011

vendredi 17 juin 2011

Une vache de temps...

A chaque fois, je m'en veux. A chaque fois de ne pas écrire plus vite et plus souvent.
Bon là, je sais pourquoi. Un coup de blues...

La pièce de théâtre qu'on a jouée m'a frustrée en fait, j'aurais aimé la jouer plus que deux fois. Quatre longs mois de travail pour seulement deux représentations... Hum.
Quelque chose de frustrant, quoi.
Du coup, léger vague à l'âme comme on dit chez nous en France.
Je viens de recevoir ta lettre, je ne l'ai pas encore ouverte. J'aime bien parfois attendre pour le faire. Ca fait comme si je t'avais un peu avec moi et que je savais que je pourrais en avoir plus, pour un moment de gourmandise, de partage.
Alors, les autres nouvelles, sinon.

Voyage pour l'Ecosse dans quelques semaines. Je suis ravi de la tentative qu'on fera de visiter la distillerie qui fait mon whisky préféré.
Parlons un peu du whisky, même, si tu veux. Ah la la, cette épiphanie du goût.
Et surtout ce mystère...
C'est une complexe alchimie que d'avoir envie d'un verre chaque soir. Deux soirs de suite j'en ai bu, là, par exemple, un verre mais sans en avoir une grande envie et ça a été moins bon. Pas mauvais, mais moins bon.
Le whisky, c'est une rencontre avec quelque chose à l'intérieur de soi que j'appellerais bien le "jouisseur" ou le "sybarite". Mais dans le sens noble du terme.
Pas la peine d'essayer de s'amuser si le "jouisseur" n'est pas disposé à jouir.
Et c'est un être têtu. Il est parfois très difficile lorsqu'on veut boire de savoir quoi boire. Dès que tu as une dizaine de bouteilles à la maison, tu dois d'abord sentir si tu as envie mais que tu ne sais pas de quoi.
Et il y a aussi cette perception du goût qui change selon les moments de la journée, ton humeur ou l'état dans lequel se trouve le jouisseur.
Je sais qu'aux Etats-Unis vous avez du bourbon et du rye. Différents, en texture. J'aimerais bien goûter du rye, je sens que ça me plairait.
Mais passons.
Je t'écris comme ça.
Un peu aussi pour te souhaiter ton anniversaire sans doute avec du retard.
Beaucoup pour te dire encore une fois à quel point ça me coûte de ne pas aller te voir cette année.
Je le répète... J'aurais un gros chèque qui tombe et une semaine devant moi, c'est aller voir le vieux Thomas que je ferais.
Je sais que ça pourrait te placer comme un peu l'image du grand-père dans mon esprit. Il est vrai que je n'ai jamais connu les miens et que je suis assez fasciné par des choses que je ne connais pas encore de toi.
Ce fameux roman de ta vie, si tu l'as écris, n'hésite pas à m'en faire parvenir un exemplaire.
Ce que je m'en veux de ne pas écrire tous les jours.
Mais en même temps, je te rappelle que tous les jours, je donne en quelque sorte des nouvelles dans cet exercice qu'est ma page web : http://www.lapagedujour.net
I should also speak english a little bit more with you. But you know, I know you enjoy reading in french and trying to get my message. It's easier for me, in french, to go through my feelings...
So...
We'll be coming in 2012... The end of the world year... Eh eh eh eh...
I do hope the Big one won't strike next year. We don't need that kind of thing. World is already a mess. Greece is on the merge of bankrupcy, Arabic nations are on fire, people are still dying, and big corporations and greed are killing without mercy this planet.
I do have to hope in this light, you know, not that one called Christian God (I do not believe in this kind of God and I'm mainly an Agnostic with bits of shamanism in it), but this light, called faith in humankind, in the future...

J'espère que ton anniversaire s'est bien passé, Thomas.
J'espère que tout le monde va bien pour toi et que ton regard continue à observer les événements avec toute la sérénité possible et imaginable...

jeudi 16 juin 2011

AWA

J'ai tué une p'tite bouteille d'AWA ce soir en adressant un pot à la lune.
Hommage à ma semaine :
http://www.lapagedujour.net/juin2011/seizejuin2011.htm

Et aussi, bon, la lune qui est éclipsée... Ca avait des résonances assez mystiques dans le domaine de la guérison pour moi ce soir.
En un certain sens, certains pourraient constater, s'ils m'avaient observé de l'extérieur, que j'ai fait de la "magie" ou pratiqué quelque chose du culte des anciens...
Mais passons.
Un lien sur l'AWA, tiens...
http://www.francewhisky.fr/embouteilleur-awa.php


mercredi 15 juin 2011

12 ans...

Bon ben 12 ans déjà qu'on s'connait alors ma femme et moi.
Si.
C'est pas rien, hein ?
C'était aujourd'hui.
Tout simplement...
Et l'image sur le quai de gare reste gravée... Oh oui.
Un cycle, un grand cycle déjà.

Pouf, même pas besoin de boire pour oublier.
http://www.lapagedujour.net/juin2011/quinzejuin2011.htm

mardi 14 juin 2011

Faire rire.

http://www.lapagedujour.net/juin2011/quatorzejuin2011.htm

Bon, excellente journée hier comme j'ai dit.
Mais tout aussi bonne, bien que courte aujourd'hui pour cause de lever tard.
Ma femme a accepté (après insistance de Julien et Sophie) de venir jouer à Donjons et Dragons.
J'ai adoré son personnage, l'ambiance rajoutée, la possibilité de changer la dynamique de groupe.
Et surtout, surtout.
J'ai adoré les conneries qu'elle a faites avec son personnage et comment par plusieurs fois elle s'est marré.
Faut dire que son personnage est une sorte de ranger inuit montée sur loutre géante et dont les deux armes favorites sont une bite de buffle et un harpon rouillé.
Les personnages joueurs ont réussi quelques exploits du genre attaquer l'avatar d'un dieu, monter sur son cheval, transformer l'avatar en femme, le rendre faible ou lui exploser le gros orteil.
Mon dieuuu...

lundi 13 juin 2011

Plaf...

http://www.lapagedujour.net/juin2011/treizejuin2011.htm

Et sinon, bon, ma journée d'anniversaire a aussi été gratifié d'une tique sur une coucouille, sympa.
Yé.
Mais ma femme s'est démenée comme une chienne pour faire la bouffe pour nous tous et je me dois de remercier tous ceux qui sont venus : Aurèle, Jenny, Benoît, Bruno, Hervé, Omar, Anne-Cécile, Cécilia, Julien et leurs enfants, Julien, Sophie et leurs enfants, Edouard, Johan...
Merci à eux d'être passés.
Je crois que j'ai rarement eu autant de monde à un de mes anniversaires...
Je n'ai pas voulu sombrer dans l'émotion, mais seule la présence de tous était importante.
De beaux cadeaux sont venus avec.
Mention spéciale à celui de Cécilia qui a rejoint le sac médecine... Toudoudoudouuu....

dimanche 12 juin 2011

Nouvel envol...


Après avoir bossé tard, passé des tas d'heures à faire mes pages du jour, pas eu le temps de faire une vidéo, je suis allé dans un p'tit bois pas loin de chez moi (10 minutes en voiture) histoire de me connecter un peu à la forêt (chose qui me manque en fait incroyablement). Soit, j'ai bien rajouté de la mousse dans mon sac médecine et je me suis ressourcé. Mais la forêt a gardé un tribut... J'y ai paumé mes lunettes. Ma femme a essayé de voir si on les voyait dans la poche de ma chemise. Non. A mon avis, elles n'y sont déjà plus...
Ah bon sang... J'adore cette chemise, en plus. Elle appartenait à Gaëtan Ecrement, un gars de mon école de bande dessinée qui est partie il y a plusieurs années pour toujours, apparemment, à l'étranger.
Un jour, il faudra que je cherche des nouvelles de lui par sa famille. Mais il y en a des tas des Ecrement...

samedi 11 juin 2011

Flap flap...

http://www.lapagedujour.net/juin2011/onzejuin2011.htm

Ai bossé tard, ai mis un temps de dingue à faire la page du jour.
Ai été énervé par les gens qui n'ont du respect pas forcément pour grand-chose, des gens qui passent devant toi quand tu filmes ou qui laissent leurs gosses galoper n'importe où, ça a une vague tendance à me péter les roustons.
J'ai bien aimé filmé... J'ai rien vu du spectacle de danse d'El Qantara puisque je filmais.
Je n'ai pas hésité à rafler une dernière part de gâteau devant une gosse, eh eh eh...
J'étais content de voir le bébé d'Anne, le petit Sacha.
Au final, cela dit... J'en ai pas après les gosses, les gosses sont comme ils sont parce que les parents sont glands... Non, j'en ai après le manque de respect des gens. Un peu, pas tellement, mais un peu.
L'année prochaine, si un truc tombe mon anniversaire, la merde. Je fais rien ce jour là.

mercredi 8 juin 2011

L'envol de l'aigle, 2

Un compliment, hier, sur ce que je fais à l'hôpital.
Deux petits vieux qui m'arrêtent, ce matin, à Carrefour, qui me serrent la main. Hum, mais d'où est-ce que je les connais je me dis, impossible de les remettre.
Et plouf, la vérité se fait. Les deux petits vieux me félicitent sur ma prestation à la salle du Duc Jean et aimeraient bien me voir dans le rôle d'Arsène Lupin ou de Rocambole. Je suis très touché, très touché, sincèrement.
Et puis aussi un mail de celui qui semblait avoir du mal avec moi et ma manière d'être expansif et qui me propose de jouer à sa table... Ouais. Bon, c'est un compliment malgré tout.
Trois choses importantes pour moi, trois bonnes notes chacune à leur façon.
Il y a quelque chose à creuser là-dessous. Je sais la vérité. Je la connais. Mais je pense que j'ai un but, vraiment, qui commence à se dessiner aux confluents de tout ce qui me porte vraiment.

http://www.lapagedujour.net/juin2011/huitjuin2011.htm

mardi 7 juin 2011

L'envol de l'aigle

Mal de crâne, mais je suis quand même allé à l'hosto.
Quand même.
Et les petits vieilles à qui j'ai parlé et le gars aussi, eh ben, je sais que ça leur a fait plaisir.
Et je sais aussi que ça m'a bien fait plaisir quand j'ai entendu le retour du service sur moi par l'intermédiaire d'un des membres de l'asso.
Savoir que je suis apprécié dans ce que je préfère faire, c'est bien.
Ca me donne envie de créer des synergies...
Ouais.
Proposer à l'hosto de faire un spectacle. Je ne sais pas si c'est possible, mais ça pourrait être sympa.

Ah oui.
La page du jour s'appelle l'envol de l'aigle, d'où le titre de ce soir.
http://www.lapagedujour.net/juin2011/septjuin2011.htm

lundi 6 juin 2011

Nouvelles du front.

D'puis des s'maines je joue à ça... Un MMORPG bien ridicule au niveau du graphisme mais j'y joue beaucoup pour discuter en fait.

Un sujet dans la page du jour, avec un lien vers le jeu...
Ca passe le temps une demie heure par jour. Toudoudoud...
http://www.lapagedujour.net/juin2011/sixjuin2011.htm

Et sinon, nous sommes allés voir une pièce de théâtre avec 12 comédiens, l'atelier de théâtre des gibjoncs. Excellente pièce pastiche inspirée de l'oeuvre d'Agatha Christie.
J'ai pas honte de dire que j'aurais peut-être plus aimé jouer ça que les dix petits nègres. Parce qu'il y avait ce côté décalé et humour qui me plaisait tant.
Un lien vers leur face book :
http://www.facebook.com/profile.php?id=100001592099155

Les comédiens étaient enjoués, très bons pour la plupart, emportés par leur flamme et se sont lâchés comme il fallait dans la petite salle du château de Villemenard à côté de chez nous à St Germain du Puy...

dimanche 5 juin 2011

Murder Party...

Deuxième murder party avec Jérôme et Céline.
Plutôt très bien.
Seul bémol ou frustration, j'aurais aimé que ça dure deux heures de plus.
Je n'ai survolé que le dixième de ce qui était possible dedans.

C'est peut-être ça qu'il faudrait que je propose au théâtre...

Sinon, ventre lourd, pas de gym depuis trois ou quatre semaines avec le fait d'être au tas, du monde à la maison... Hum...
Je déteste me sentir lourd ou gras.
Même un peu.

Intestins toujours pourris. Mais ça, c'est pas grave. Je me suis tenu pendant la murder.
Je me suis tenu aussi au boulot, le soir, au concert de musique indienne avec deux bugs majeurs... la date (pour être sûr qu'il n'y ait pas trop de monde) et mon incapacité à rester le cul sur une chaise pour matter de la zik. Ca me fait trop vite chier de la musique pour la musique.
Trop vite chier.
Faut que ça bouge, que ça danse, que ça aille vite, qu'il y en ait plein la gueule pour le visuel.
Le son, juste le son, c'est pas suffisant pour me faire planer.



samedi 4 juin 2011

T T

T T pour Trop Tard.
Comme se coucher Trop Tard...
Découvrir les vraies choses dont on a envie Trop Tard...

T T pour Tic Tac, comme le temps qui passe.

T T pour Trop Timoré, pour ce qui n'a pas été fait...

T T pour T'inquiètes, Toi... Parce qu'il ne faut pas le faire...

T T pour Temps Tardif, parce qu'il en a toujours été ainsi.

T T pour Théâtre Toujours, dans la vie comme dans la scène...

Et la page du jour, sinon...
http://www.lapagedujour.net/juin2011/quatrejuin2011.htm

vendredi 3 juin 2011

G E

G pour Gastro.
E pour Entérite.
Ma femme, vomi.
Moi, caca. Mal aux intestins. Le feu.
Chouette comme info, hein ?
Au tas tous les deux. Ma femme couchée, moi zombi devant le PC...
Et quoi ?
Heureusement qu'aujourd'hui c'était férié... Parce que sinon, on aurait loupé un jour de boulot tous les deux.
Partie annulée.
Je vais essayer de tenir le coup pour demain. Je me tâte à aller chez le docteur, quand même. Mais là, je suis bon pour l'examen de selles. Elle aime bien ça notre docteur.
Quelque chose m'a ruiné les intestins. Les antibios en ont rajouté une couche.
Je pense qu'il y a des chances que ça soit cette foutue carafe d'eau filtrée, mais allez savoir...
J'espère qu'on aura contaminé personne du théâtre, bougre.
Je vais me coucher hatchement plus tôt ce soir. Ca sera mieux.

jeudi 2 juin 2011

La mort et le Psy

Ouais, si j'ai deux thèmes à retenir pour écrire un pestak, c'est ça...
Avec peut-être une réflexion à mener sur l'improvisation qu'on a fait ce soir pendant la courte séance, vu qu'on a surtout souhaité l'anniversaire de Cécilia.

Et sinon ?
J'ai du feu dans les intestins.
Du feu.
J'avais pas d'infection urinaire et les 4 jours d'antibiotiques m'ont ruiné le bide. Putaiiiiiin.
Heureusement que demain jeu de rôle.
Et vendredi aussi.
Nan mais.
Et samedi murder. Nan mais.

mercredi 1 juin 2011

Brume.

Brume ou Brumes...
Et juin s'éveille, brouillard qui se dissipe.
Ecrire, rêver, soigner, le rapport avec les autres.
Alors, oui, il y en a dans l'aide au devoir mais comment dire, j'ai pas la même passion pour cela que lorsque je suis à l'hôpital, à écrire, à imaginer des trucs ou à jouer un rôle...
Et s'il ne fallait faire ce qui passionne ?
Dans les brumes, ce qui me gêne, c'est d'avoir à prendre les vacances en août, j'aime pas le mois d'août pour les vacances.
Dans les brumes, ce qui me gêne un peu, c'est que je suis devenu un peu intolérant à l'intolérance. Il est facile de gueuler contre les populistes mais quand dans ton pays tu te fais traiter de sale français ou que tu passes pour la dernière des merdes (ou le dernier des extraterrestres) parce que tu manges du porc, on peut comprendre que ça en emmerde certains...
Quand tu vois le communautarisme de certains, qui chient sur la cuisine française parce que la cuisine turque, tu vois c'est la meilleure. Ca peut casser les couilles.
J'aime pas le communautarisme, j'aime pas la religion forcée aux gamins, j'aime pas la société de consommation, j'aime pas ce que deviennent les gosses dans un monde qui ne s'est pas adapté, pour l'enseignement, aux nouvelles techniques de communication ou d'apprentissage.
Je veux pas être miné en constatant que les gosses s'en branlent d'apprendre l'anglais, ils ont google trad, que les gosses s'en foutent d'apprendre le français ou l'histoire, c'est pas important, qu'ils ne retiennent pas leurs simples tables de multiplication, y a une calculette dans leur portable, refusent de croire qu'on a des ancêtres communs avec le singe, c'est pas marqué dans le livre de leur religion...
Je ne vois pas comment on devrait se montrer tolérant envers l'intolérance.
Alors bien sûr et c'est évident la majorité des gens ne sont pas chiants avec leur religion et se fait autrement plus baiser par les lois du capitalisme que par la rigidité de certains édits du Livre.
Alors bien sûr, en fait, tout revient à l'éducation.
Plus je réfléchis à mon boulot, plus je me dis que tout est là.
On peut donner d'autres points de vue, montrer d'autres possibles, aider à progresser, aider à changer un point de vue étriqué...
Ouais, si le porc était interdit, c'est à cause du fait que ça gâte vite et que ça pouvait filer le ténia, mais c'est plus vraiment le cas.
Ouais, bien sûr que Dieu peut exister, mais pour toi, pas forcément pour tout le monde, regarde, il y a des milliards de gens qui s'en passent et qui ne seront pas condamnés à l'enfer pour autant.
Et à côté de ça, je revois ce brave pêcheur hier, ce fou de sport (hockey sur roller) et ce super brave type qui garde le moral malgré le crabe et je me dis que j'arrive plus facilement à trouver plus de joie quand il n'y a pas ce rapport à l'argent ou aux obligations.
Je pense encore à l'éducation.
Ouais, on peut avoir un putain de rôle, mais je suis pas sûr d'être aussi blindé avec des gosses que je ne le suis avec des malades. Merde y a des gosses qu'on peut pas sauver. Et ça me fait toujours plus chier que des adultes.
Ne pas abandonner l'espoir, essayer de voir toujours le verre plein, ne pas devenir radical, mais montrer, par l'éducation, qu'on ne peut tolérer l'intolérance. Si l'autre est différent de toi, il n'est pas forcément un infidèle qui mérite l'enfer. Merde.