dimanche 31 octobre 2010

Les p'tites tartes rondes au chocolat.

John Ghost regarda ses notes et ce qu'il avait prévu :

Aller à l'entrepôt où se trouve Ephram.
Rencontrer la folle, ma grand-mère.. Elle dira qu'un futur est possible, uniquement avec des anges et l'équilibre si les anges vainquent tous les démons qui sont restés.
Aller à l'usine de production d'électricité... trouver l'endroit où a lieu la panne.
Convaincre Ephram Harris d'arrêter ou l'aider, mais dans la bonne direction. Il y a un endroit vers lequel les énergies pourraient être tirées... Il est possible que la machine d'Ephram soit un des points clés dans toutes les boucles qui se sont passées dans tout le multivers.
Demander à chacune des personnes présentes ce qu'il y a de l'autre côté, quelle époque et à son envie... demander en tant qu'ombre, bien sûr. L'ombre c'est pas moi. Mais ça peut-être moi.
Percevoir aussi la maison qui s'évade dans le temps, les frères de l'Apocalypse, attirés par cet univers avec le tourment des âmes...
Ils peuvent avoir d'autres noms, ils sont nouveaux et représentent les énergies extérieures....
Ensuite, il s'agira de rencontrer les goules dans les égouts, l'une d'entre elles acceptera de rencontrer les pjs...
Oui, une.
Et de dealer.
Le savoir, la connaissance, et peut-être le fait de contrôler la machine pour arriver à dévorer le tourment des âmes et les frères de l'Apocalypse...

John se dit que les choses ne se passaient pas toujours comme il avait prévu. Il regarda alors ce qui restait de Lei, nouvellement apparue, comme par magie, en bas de sa tour...
- Qu'est-ce qui s'est passé ? Demanda-t-il. Hein ? Qu'est-ce qui s'est passé ?
- Je t'ai rencontré, j'ai travaillé pour l'octogone, je suis devenue une gardienne avec Ethan, j'ai eu mon esprit transféré dans le corps d'une vampire et d'un chien de Tindalos, je suis revenue tant que faire ce peut à la raison, mais pas assez longtemps. Je suis morte lorsqu'Ethan a invoqué la présence de l'Indicible, profitant d'une faille dans le temps qui se créait à travers moi et l'incident zéro.
Ghost reprit du pâté. Pas la peine de poser une question à Lei. Lei connaissait très bien John...
- La faille, John, la faille entre moi et l'incident zéro, par laquelle John m'a appelée, par laquelle la maison est apparue, l'appareil s'est déclenché, les sources ont été vidées, le tourment des âmes est venu... La faille.
- Et qu'est-ce que tu vas faire maintenant ? Dans le futur, il y a cet Eisha qui a cru qu'elle était Lei.
- Elle était une petite partie de moi seulement, ce qu'elle percevait du corps où je me suis réincarné et dont elle était le clone. Tout comme là, j'ai beau regarder Selma et savoir qu'elle était avant "moi", à ma place, en tant que 28, qu'est-ce qui me prouve que c'est vraiment une réincarnation et pas plutôt un partage d'informations.
- Je vous verrais plutôt comme des âmes jumelles. Rota John en notant intérieurement que le pâté de porc, y avait que ça de vrai après une bonne soupe au paprika.
- Si par jumelle, tu entends que j'ai vu tout ce que Selma a vu, oui, c'est sûr. Nous partageons le même cristal.
- Chuuuuut.
- Quoi ? Fit Lei légèrement exaspérée.
- Ils ne sont pas au courant pour les cristaux.
- Ben c'est trop tard, ils le sont maintenant.
La chèvre bêla, John et Lei tournèrent la tête pour voir au loin la grève et encore plus au fond, baignant dans l'onde cristalline, Ephram Harris et Selma Nielsen, dans les trente dernières secondes de la minute T.
- Raconte moi ce qui leur est arrivé, dis-moi tout ! Souffla John sur Lei pour avoir l'avantage psychologique avec son haleine de pâté. Il avait vu quelque part, dans une série télé, sans doute, qu'avoir une mauvaise haleine conférait un avantage pour intimider, chose pour laquelle il n'était pas doué.
- Tu as déjà tout écrit pendant que nous avions cette conversation. Et sur ce, excuse-moi, mais j'ai un homme à voir.
- Monsieur To ? Fit John en souriant.
- Oui, j'ai vu dans un de tes dessins qu'il était déjà là en 1923, à Los Angeles.
- Tu vas lui dire de s'occuper de toi dans le futur ?
- Qui te dit que je vais avoir envie d'exister dans ce futur ? Conclut Lei, en s'estompant.
Lei...
Lei partie... John se souvint de cette nuit là, près de la plage, avec Axelle et Lei... Axelle, qu'est-ce qu'elle était devenue celle-là, tiens ? Et qu'était devenu monsieur Jones ? Et Monsieur Chatou ? Et tous les autres ?
Quel futur se dessinait maintenant, hein, quel futur ? Comment voir dans toutes les nouvelles directions qu'avaient accepté d'ouvrir les jeunes femmes qui venaient de sauver New York ?

John regarda ses notes. Très laconiques, succinctes, mais on ne peut plus justes.

Virginia au tas, les filles l'emmènent dans l'appartement de Selma. Là, rencontre avec Taketo, un éventuel renard garou embauché par Niels Nielsen pour protéger sa femme. Un changeur, pour sûr... Les filles choisissent de se faire accompagner par lui.
Visite à l'entrepôt d'après une adresse trouvée chez Ephram Harris, il a été récupéré par Harry Mason, le "loueur" pour faire du trafic de Rye et de whisky.
Visite à l'usine de production électrique d'Hell Gate pour isoler l'endroit d'où proviennent les coupures de courant. Ce que le patron avait l'air d'avoir peur de perdre son job, trop facile de le faire parler.
Retour dans le quartier d'Harry Mason, le loueur, très surpris de revoir les femmes de tête dans son quartier.
Ephram ouvre aux femmes lorsqu'elles frappent à la porte et très enthousiaste montre son œuf de vagabond dimensionnel et sa machine.
Et c'est là qu'arrive la minute T. Le confluent de toutes les énergies de l'univers au moment précis où une machine similaire explose dans un autre monde, un sorcier débarque dans sa maison flottante, Lei est rappelée, des sectateurs de Sobek invoquent leur Dieu, un musicien découvre une musique des sphères et j'en passe et des meilleures.
En quelques secondes, l'ombre, déguisée en président des Etats-Unis, recevant les "28" présents dans son bureau ovale permet aux filles de choisir leur futur, leur lieu et leur date...
Selma voit les années 80, dans la crypte de la cathédrale de Lund, elle maîtrise totalement son don, pouvant voir les auras et projeter sa vision. Dans ce monde des années 80, il n'est pas certain que l'existence des "élus" soit connue.
Mikaela voit 2012, elle se marie dans une ville du centre de la France avec un chanteur de variété du futur, un type appelé Mika. Le monde est en paix. Un type avec "un gros paquet" vient la chercher en urgences pour un problème en Amazonie. Elle peut maintenant apaiser les morts et arrêter le temps.
Sarah est en 2030 dans la montagne, dans un magnifique chalet. Elle a fui la civilisation. Les gens sont au courant de l'existence des élus et il n'est pas facile d'accepter près de soi quelqu'un qui sait quand on vous ment, qui peut forcer la vérité et qui en plus est télépathe.
La machine s'active, la porte s'ouvre...
Le tourment des âmes et les fils de l'Apocalypse débarquent. La trame de l'univers est prête à se déchirer sous le flot incroyable d'énergie qui crée le point du moebius où tout se croise.
Sarah et Mikaela coordonnent la machine pour rediriger l'énergie vers l'endroit le plus paisible qu'il leur soit possible d'imaginer pendant que Selma lutte contre l'emprise de Lei en elle et surtout du dévoreur d'âmes. Sa bataille est de la même nature que Taketo, spirituelle.
Taketo, devenu la source des garous en cet instant précis ou tous existent à travers lui sacrifie une partie de sa nature pour empêcher le voile de continuer à se déchirer. Sarah et Mikaëla se montrent incroyables et vainquent la menace, esquivant les coups des vagabonds dimensionnels lancés sur elles tout en préservant la machine. LA machine.
A peine ont-elle le temps de souffler, qu'intervient Leahy, aux portes de l'entrepôt. Il a suivi un lapin blanc qui l'a mené à un portefeuille dans les égouts, non loin de l'endroit où il a aperçu un truc bizarre deux semaines auparavant. Il soupçonne les filles de pouvoir l'aider. Le portefeuille est celui de Ryan, le frère de Sarah. Il a parlé des filles avec le professeur Pearson. Les filles acceptent de l'aider à aller dans les égouts, inspecter des vieux passages condamnés avec des chaînes récentes. Mais le lendemain. Elles sont épuisées, les filles.
Une bonne nuit de repos avant d'aller dans les égouts, donc, Taketo est presque une loque du fait de la lutte spirituelle menée contre un des frères de l'apocalypse et la déchirure du voile. Il est investi de l'énergie de Candice qui a perdu son statut, du coup, pour apporter assez de jus aux filles présentes pour renverser l'ennemi.
Je pense que les filles sont devenues chacune l'ancre principale d'une source, d'ailleurs, pour avoir autant la force de repousser les monstres. Leur esprit a dû reconfigurer les événements en quelque chose de simple.
Mais bref. Taketo est blessé, les filles préfèrent aller dans les égouts avec Hack sans embarquer Leahy. On peut les comprendre. Leahy, c'est un flic de base qui a compris qu'il y avait des trucs bizarres mais qui aimerait autant que les "trucs bizarres" soient réglés par des gens sachant s'occuper des trucs bizarres.
Dans les égouts, les filles rencontrent Angelus (qui ne se présentera pas comme tel) qui accepte de traiter avec elles si elles se documentent plus sur "le messager" et leur permettent de défendre la machine d'Ephram ou de l'utiliser afin de passer derrière le voile...
Accord conclu.
Dans l'appartement de Ryan, les filles retrouvent ensuite Rémy (endormi), Edward (somnolent) et Ryan (bien debout). Ryan avoue à sa sœur le secret de famille qui pèse depuis des générations : la sorcellerie.
Sarah frémit en pensant que Ryan l'a prise pour une dangereuse sorcière.
Enfin bref...
New York sauvé, la corruption des mondes d'à côté atténuée, la certitude qu'il existe un monde meilleur et les retrouvailles de tous effectuées.
Sauf en ce qui concerne Candice et Lei...
Parce que Lei, ça aurait dû être Selma mais là, c'est Candice...
Lei, elle a fusionné avec Candice qui s'est occupée de la partie spirituelle du combat pour le compte de Takeko.
Lei, elle a aussi fusionné en partie avec Selma. Mais Selma a gagné. Selma est resté Selma...
Si je devais vraiment tenter de mettre des points sur les i, je dirais les choses suivantes.
Viriginia est l'ancre des chevaliers, grâce à Rémy.
Sarah, est l'ancre des sorciers, grâce à ses antécédents.
Mikaela est l'ancre des anges, du fait de son mentor, qu'elle ne connait pas encore.
Selma est l'ancre des mages, des extérieurs ou des voyants, vu l'empreinte que lui a laissé le tourment des âmes.
Niels est l'ancre des géants, c'est évident.
Mais peut-être est-ce que je me trompe, encore une fois. Parce que je préférerais qu'ils prennent tous une seule double direction, il y aurait moins de conflits et je me contenterais facilement de n'avoir à faire qu'à des anges mages, c'est-à-dire des gardiens...

Le vent se leva, emportant la note de John jusque vers la mer.
- C'est l'heure du dessert... Songea John en se rappelant que ce matin, il avait fait de magnifiques petites tartelettes bien rondes au chocolat.


John Ghost 
(tiré d'une photo de Zen Gessner qui est son sosie)


samedi 30 octobre 2010

Opthalmo...

3 heures 54, le 30...

Bon, apparemment, pas de presbytie, pas de myopie, pas de glaucome.
Juste que je suis fatigué de l'oeil gauche, très fatigué.
Donc repos pendant un mois. Et gouttes.
Sans arrêt maladie bien sûr et en essayant de faire le résumé de ce qu'on vient de jouer.
J'ai tenté de le faire ce soir d'ailleurs.
Mais là, non. Repos.

vendredi 29 octobre 2010

Aux chiottes Virginia

John reprend sa plume. Il a envie d'écrire au présent.
Il a encore le goût de la soupe sur le bout de la langue... C'est dommage que la grosse biquette à la tête noire n'aime pas la soupe. Elle en boirait, John saurait plus facilement qui elle est.
La biquette à la tête noire, elle n'avait jamais été là jusqu'ici...
Mais passons...

Virginia va aux toilettes (c'est normal)... Et dans la lunettes des toilettes, elle s'aperçoit que l'eau tourne bizarrement lorsque l'électricité s'éteint.
Très bizarrement, dans le sens contraire par rapport à ce qu'il devrait être. Dans l'hémisphère nord c'est de droite à gauche, dans le sud, c'est l'inverse. Et là, ben ça lui fait comme l'hémisphère sud lorsque soudain, elle sent deux bras qui l'empoignent par les épaules et qu'elle sent une odeur de rose avant d'être soulevée d'une manière étrange à travers le plafond, l'immeuble et le ciel pour arriver jusqu'à un endroit un peu bizarre...
Rochers, landes, tourbes et mur d'Adrien. L'Écosse ?
Une chèvre avec une tête noire qui fait deux fois la taille normale et un lapin qui n'est pas tout à fait ordinaire sont dans le décor...
Virginia se sent fatiguée.
Le lapin s'approche et lui dit : aide-nous à protéger les tours du tourment des âmes et des trois frères de l'Apocalypse...
Des ombres planent au-dessus du lapin, un homme dont on ne sait pour l'instant rien, et "L'ombre" qui ne laisse rien paraître de qui il est vraiment...
Virginia sourit, puis s'écroule... Avant de sombrer dans le monde des rêves, elle entend une petite voix qui dit : "bonne nuit grand-mère".

John lève la plume. Il regarde les dessins qu'il a faits en écrivant.
Oh bon sang, le tourment des âmes et les frères de l'Apocalypse, déjà ?








Le petit Edward...



Le petit Edward se gratta le nez. Hou la belle crotte, avec presque la forme d'un continent. L'Australie peut-être.
- Si je suis un ange, comment ça se fait que je sois encore capable d'avoir des cacas de nez ? Demanda-t-il avec une certaine candeur à John Douglas qui était en train d'écouter un rocher.
Silence.
Edward s'approcha de John...
- Qu'est-ce que tu fais ?
Silence toujours. Et la brume qui se lève et qui estompe la lande, la drapant du manteau quasi-lunaire de la lueur du chien et loup.
- Qui est Lei ? Fit alors le petit Edward.
John se retourna et fixa droit le petit dans les yeux. Il ne put s'empêcher de penser que le petit Edward ressemblait quand même drôlement à une image qu'il avait trouvée un jour de son père. C'est que John, il portait le nom de sa mère qui elle-même portait aussi le nom de sa mère voyez-vous.
- QUI EST LEI ? Insista le petit.
- Une fille que je veux sauver. La fille que je dois sauver.
- Pourquoi ?
- Elle est perdue, elle s'est perdue dans le flot du temps, des voiles et des frontières déchirées, elle a laissé des traces, des échos, mais je ne suis pas certain d'avoir connu son âme quand je me suis réincarné dans le futur.
- Tu t'es réincarné dans le futur ? Interrogea Edward, perplexe.
- Ouais, dans un futur que j'ai effacé en plus. Quelqu'un avait joué avec l'essence des 28, l'avait copiée, lorsque nous nous sommes tous sacrifiés en 2012. Disons que ça a mis un bazar monstre et qu'on a eu l'occasion de remonter dans le temps et d'empêcher notre création... Ceci dit, ce faisant, il a bien fallu que je devienne autre chose.
- Un ange.
- On peut dire ça.
- Ben, je croyais que tu m'avais dit qu'on était des anges...
- D'une certaine manière, oui. Mais je ne suis pas certain qu'on ne pourrait pas avoir d'autres sobriquets, du genre demi-dieu ou trinité ou élu ou "observateur", tu vois.
- Je préfère rester un ange. J'aime pas quand tu dis d'autres mots.
- J'aime pas quand il existe d'autres mots. Mais qu'est-ce que tu veux, je ne m'explique pas tout à fait encore pourquoi ceux qui ont survécu à l'Apocalypse comme moi se sont connectés chacun à une époque et un lieu.
Edward sourit. Il n'avait pas envie de connaitre les autres lieux, les autres époques. Elles n'étaient pas importantes. Derrière les rochers où se tenait John Douglas le ciel était en train de se déchirer, le chaos commençait à prendre forme et une masse d'énergie était prête à se former, à dévorer l'essence de tous les 28 et les sources présents à New York en ce moment. La faute à ce Cavendish et cet Ephram et puis aussi aux amis de John Douglas et peut-être à John, qui avait fait des "choses" aux rochers pour essayer de ramener Lei... Edward essaya d'oublier qu'il était un enfant, qu'il avait rêvé de John Douglas et appelé de ses voeux, dès l'âge de deux ans.
- Est-ce qu'on peut traverser le chaos ?
- Non, on risquerait d'être déchirés, de se dissoudre et il ne resterait plus beaucoup d'ancres pour ce que nous sommes. Des ancres si éloignées derrière le chaos, les frontières ou les voiles que plus jamais un ange ne pourrait exister dans ce monde ci.
- Mais comment je fais pour me rejoindre ? Pour parler aux mangeurs de péchés et les dissuader de faire du mal aux amis de grand-mère ?
- Tu espères que ton corps et ton esprit sont assez forts en bas. Et tu comptes sur les messages qu'ils vont recevoir par l'intermédiaire de Mikaela.
Edward se pencha sur le corps qui gisait dans l'herbe humide, les cheveux trempés par la tourbe, le visage d'un beau jeune homme aux cheveux sombres mais au regard absent.
Il posa sa main sur le front du jeune homme, une lumière sembla naître à l'intérieur du prince endormi.
- John ? Demanda Edward.
- Quoi ?
- Est-ce qu'il est un ange, comme nous ? Combien va-t-on finir par être ? Hein ?
- C'est un "28", il est ange, il est mage, il est changeur, il est chevalier, il est même aussi sorcier. Je ne sais pas si on peut vraiment le compter dans nos rangs.
- Pourtant il a notre pouvoir.
- Est-ce que tu lui as vu des ailes ?
- Pas encore, mais je suis sûr que ça viendra.
- Tu voudrais qu'il en ait ?
- Je voudrais que tous les "28" deviennent des anges et que l'Apocalypse, eh ben, elle soit changée.
- Je sais, moi aussi... Et c'est pour ça que je ramène Lei. Elle a quand même sans s'en rendre compte, aidé quelqu'un à foutre le bordel le plus noir qui se soit jamais créé.
- Pas de gros mots, s'il-te plaît, j'ai seulement six ans et demi.
John éclata de rire. "Seulement six ans et demi". Et le voile du temps qui risquait de se déchirer et son âme et celle du petit Edward qui risquaient d'être déchiquetées pour l'éternité, qui étaient d'ailleurs peut-être déjà mises en pièces depuis l'éternité.
- Pourvu que nous ne sachions jamais qui est Dieu. Lança Edward.
- Quel Dieu ? Rétorqua John en prenant soudain le masque Tyr, presque malgré lui. Ça lui arrivait si souvent ces temps ci.
- Pourvu que nous découvrions que nous ne soyons jamais Loki. Répondit Edward en prenant sans le vouloir le masque de John Douglas à moins que ce ne fut celui de Baldr...

Et loin, là-bas, dans la cité, John, John Ghost, posa sa plume... Il regarda dans son miroir.
Il avait le masque de Thoth, à moins que ce ne fut celui de Bastet ayant reçu la garde du livre de la connaissance de Thoth, il ne savait plus...
Et il songea soudain qu'il avait envie de reprendre deux fois du pâté.
Avec une bonne soupe au paprika. Au paprika, oui... Une épice aussi corsée qu'allaient être les choses sur New York...

jeudi 28 octobre 2010

New York déchirée...

John regarda John. Le soleil brillait, orange. La mer reflétait, ambre. Les carrières et falaises de craie s'estompaient, brume, dans la lumière écrue.
- C'est marrant qu'on ait le même prénom, non ? Dit Ghost à Douglas.
- C'est pas marrant, c'est statistique...
- Bon, qu'est-ce que tu veux, qu'est-ce que tu viens faire aux abords de la cité ?
- Te rassurer. Lança Douglas, laconique.
- Je ne suis pas rassuré. Tu es en train de fiche le bordel, de changer le cours des choses. Marmonna Ghost en faisant un rond avec son pied.
- Je suis comme toi, je veux le retour de Leï... Elle est venue une fois dans le passé, alors je veux la récupérer.
- Mais pour en faire quoi ? Tu as vu ce qu'elle est devenue, tu as vu ce qu'elle croit être devenue ensuite ?
- Pour éviter qu'elle ne sombre dans les plus obscures horreurs. Elle a été prise par tant de choses, je vais détruire la source des vampires, sais-tu et aussi celle des extérieurs, des démons et des sorciers. Je ne laissera que les chevaliers, les voyants, les anges, les garous et les gardiens.
Ghost sourit :
- Les gardiens ne sont pas une source, ils sont un "statut", un état qui tire son essence de ce qu'il peut.
- Ouais, ben peu importe, je sauve Lei. Je sauve mon futur, et si possible j'empêche mon monde d'être déchiré en 1990 et 2012...
- Tu te rends compte de ce que tu veux faire ? Tu ne peux pas faire les choses tout seul. Cria presque Ghost, qui se surprit.
- Je donne mon statut d'Ange à Edward et l'Oreille, je sauve Candice, Rémy, Ryan...
- Et Hack ?
- Hack n'est pas une source.
- Hack est la source. Sourit Ghost. La source des éternautes... Tout comme Candice représente les lupins, Rémy les chevaliers et Ryan les sorciers. Combien de sources veux-tu préserver pour les miens ? Comment crois-tu que l'univers se retournera contre toi si tu cherches à nous éliminer. Le monde que tu connais n'existera pas avec seulement les garous, les anges, les chevaliers, les sorciers et les éternautes.
- Bien sûr : il y a aussi les Mages et les Voyants.
- Et les autres ?
- Les autres, sont des menaces, qui doivent disparaitre. Je ne veux pas de démons, de vampires, de géants, de cristaux. Je ne veux rien de tout ça...
Ghost regarda bien Douglas dans les yeux. C'était la première fois qu'il voyait quelqu'un qui avait l'air aussi fou que lui.
- Tu vas nous déchirer si tu tues les sources.
- Non, je vais tuer les ancres des sources qui sont dans ce monde et compter sur la dame sur le trône de fer pour empêcher que...
- Tais-toi ! Hurla encore Ghost. Tu ne comprends rien. Tu es aveuglé par ta haine des vampires et des proies. Nous devons préserver un équilibre plutôt, regrouper les sources et les faire travailler avec nous, contre l'ennemi.
- Nous sommes l'ennemi, Ghost. Les goules ont vu le péché qu'il y a en nous.
- Elles ont vu le péché que Cavendish leur a dit qu'on avait.
- Il est où Cavendish, au fait ?
- Déchiré, en partie ; sauvé, un peu. Plus contre nous, c'est certain. A même de nous sauver des griffes de ses anciens camarades, je ne sais pas.
Douglas se massa les tempes. Ghost n'était pas un mec facile à suivre.
- Bon... On en est où là ?
Ghost inspira...
-Cavendish a remplacé l'Oreille, c'est un 28, plus de problème. Cela dit les frontières du temps et de l'espace qu'il a ouvertes ont eu un écho sur la machine d'Ephram Harris.
Les ghûls ont enlevé les sources, pour les protéger, se nourrir de leur savoir et attirer à elle les 28. Elles rêveraient, je pense, de devenir nous.
Un instant je me suis demandé s'il n'y a pas un grand plan derrière tout ça, que ça soit le moyen employé par celui qui est en nous de se réunir dans la conscience des mangeurs de péché, de se transformer dans la chair.
- Plus simple, John... Plus simple...
- New York est déchirée par la maison qui voyage dans le temps, les expériences d'Ephram, la quête des clones à travers le temps, la création de la quatorzième source, le nouveau statut de Cavendish...
- J'ai dit plus simple, John...
- Plus simple ? Oh, ben prends ma note alors.
- Jette là... Tu sais bien que je ne peux pas rentrer dans la cité...
John jeta la note à l'autre John. Douglas se pencha, ouvrit le bout de papier et lut :



Virginia et Selma ont été sauvées par John Douglas et Edward, et aussi un peu Cavendish, maintenant qu'il a vu la lumière.
Selma a eu une vision, un aperçu de la demi-lune pendant qu'elle était en dehors du temps. Je tremble rien qu'à penser à cela.
Les goules ont enlevé les sources.
Virginia et Selma ont été découvertes par Sarah et Mikaela, au milieu d'un ange de sang. Elles ont sympathisé avec Consuela. Consuela, elle connait bien la folle. La folle, elle est importante, c'est ma grand-mère quand même. Toutes les quatre, elles ont posé des tas de questions à Patrick, l'avoué de Virginia. Mais elles n'ont fait que voir l'attaque sur la suite de Rémy et le fait qu'une lumière les avait sauvées pendant l'attaque. Elles ont ensuite parlé à Franz, le légiste que l'octogone essaie de recruter, au sujet des étranges cadavres de la tuerie qui a eu lieu dans la suite de Rémy Mac Lachan. Elles ont vu l'énergie qui partait, elles ont vu que le voile se déchire et que l'énergie qui est attirée à l'intérieur du portail va finir par créer un avatar de celui qui est le messager des Dieux. Hu. Non, ça elles n'ont pas vu. Mais si, maintenant, elles le savent.
Elles ont parlé aussi à Hack, dans son décor flambi japonais, qui leur a conseillé d'aller trouver Pearson, Rudolph Pearson.
Elles ont vu Pearson, le pauvre, pas bien dans sa tête, il a raconté son histoire avec la ghûl. Il est disposé à révéler tout ce qu'il sait sur les ghûls à condition que les filles sauvent Ephram. Il est disposé, tu parles. Il a vite tout dit. Elles sont fortes ces filles. Plus que celles de 1990.
Elles sont allées ensuite chez Ephram. L'appartement de fou dis-donc. Mais de dingue.
Elles ont compris qu'il fabrique une machine. Une machine qu'il faut contrôler ou détruire. Traverser les dimensions qu'elle fait la machine d'Ephram. Le premier des plans de l'unique pour se réunir, sans doute. L'enfoiré.
Tout le monde est victime. Mais pas forcément.
Si les filles négocient bien avec les ghûls, si on peut prendre le contrôle d'Ephram, si Cavendish peut apparaitre dans la porte pour nous aider; si les sources sont sauvées, si l'Eglise de Sobek n'y met pas sacrément des siennes, si la dame sur le trône de fer, loin là-bas, arrive à fermer certaines frontières, si la demi-lune est vaincue, si les portes de l'enfer ne s'ouvrent pas sur New York au moment où des démons ont été bannis, loin là-bas en Ecosse. Si Edward explique à John Douglas qu'il peut laisser sa place d'ange pour devenir un 28 à la place. Si Edward n'est pas John Douglas... C'est dur avec les anges, je vois pas bien. C'est très dur avec les anges... Nous sommes tous des anges, de toutes les manières. Ou tous des démons.
Mais je me demande, parfois, si ce n'est pas pareil...

mercredi 27 octobre 2010

Ave Nicolas, qui eum in ano te salutant

Je sais, je la partage sur plusieurs blogs en même temps celle là...
Mais bon, je n'avais pas vraiment grand-chose à dire de plus sur cette journée :)

mardi 26 octobre 2010

Trouble, sans plus...

Minuit 39, le 26...
Bon, week-end passé, cool.
Bonne rencontre ce week-end avec Fabien sur un bout de partie d'un jeu qu'il avait créé. J'ai bien aimé ne pas jouer au-dessus de mon personnage et me faire manipuler sur toute la ligne en beauté.
Bonne visite à l'hosto, il faut d'ailleurs que je m'occupe d'un truc que Jenny m'a envoyé en lien. Mais je dois avouer que j'ai une flemme sur le PC...
L'oeil droit, eh ben, ça va toujours pas, j'ai toujours l'impression qu'on m'appuie dessus ou que ça brûle...
Docteur vendredi pour ça, pour d'autres examens de sang, je suppose, avant d'avoir le droit de redonner son sang, et pour voir si je suis apte à éventuellement faire un sport ou de la musculation, eh, pourquoi pas...
Sinon, quoi...
Ma fête dimanche, jour de grand changement pour moi. Encore une marche sur l'escalier de l'évolution.
Et puis enchanté, enchanté, vraiment de l'initiation faite vendredi dernier auprès de Cécilia et Sabine.
J'ai vraiment pris mon pied et je me suis rendu compte que j'aime bien avoir plusieurs ambiances de jeu...
Je suis parvenu à finaliser ma fiche de compétences universelles, plus ou moins sur deux des univers (cela manque pour deux autres, mais tant pis)...
J'ai bien idée de plusieurs manières de gérer une création de personnage selon les univers en ne m'inspirant que de trois principes : soit une gamme de 25 compétences, soit 14, soit 7 domaines seulement mais avec des spécialisations...
Les domaines que je me suis choisis sont :
Connaissances, Savoir-Faire, Action, Combat, Sensoriel, Influence et Mystères dans les années 20.
Connaissances, Technique, Agilité, Perception, Vigueur, Pilotage et Mystères en futuriste (tirés du jeu de rôle Starwars).
Samuraï, Adepte, Techie, Rigger, Mage, Face et Runner dans mon jeu fétiche.
Connaissances, Coordination, Agilité, Vigueur, Perception, Influence et Mystères en medfan, s'il faut.
Selon les univers, ils intègrent tous mes compétences universelles (qui ont une base de 25 et trois trucs éventuellement flottants).
Mais on s'en fout, pas vrai ?

Je fais jouer l'appel de Cthulhu avec les domaines. J'ai un peu merdé la création de personnage des personnages de Cécilia et Sabine parce que je n'avais pas eu le temps de revoir ma copie pour les points de départ...
Les personnages étant des "élus" tirant du savoir d'une source de la sapience universelle, ils auraient bêtement le même principe de départ pour toutes les compétences... Le truc, le plus simple à concevoir : carac X2 ou carac + carac. Ça ne sera pas dur de corriger la copie, cela dit...
Le principe est en gros le suivant...
Je crée un personnage, j'ai un +45, un +30, deux +15, deux +0 et un -15 à rajouter à la base des domaines (qui comprennent une dizaine de compétences chacun à cthulhu, que je ramènerais bien à 5)...
Sur ça, je greffe, trois compétences à +30 et quatre à +15, et roulent les alouettes, sachant que tous les points au-dessus de 80 sont divisés par 2.
Ou plus rapide encore, sans spécialisations, je n'ai que quatorze compétences, c'est simple...
Une à +75, deux à +60, quatre à +30 et deux à -15 (généralement Magie).
En gros, un personnage qui aurait 15 dans tous les attributs se retrouverait avec un 92, deux 85, quatre 60, cinq 30 et deux 15. Facile à faire.
Hum...

lundi 25 octobre 2010

Partie 8, une ville qui n'est pas Seattle, un soir où la pluie tombe drue sur le bitume...

Deux personnages s'éveillent, meurtris, nus, quelques secondes ou quelques minutes de mémoire en moins, le prix à payer pour être une source, déchirer les voiles, créer les frontières...
Une ombre approche, les personnages reconnaissent un visage familier, les cheveux poisseux de sang.
C'est Geneviève de la Place, déplacée, décalée, les choses ne sont pas comme elle aurait aimé les entendre.
Elle était liée à l'époque où tout cessait, tout devenait, à la fin, l'Apocalypse, le renouveau, la boucle qui se bouclait, la boucle ouverte en 1919...
Une autre source , la Mage, était liée au futur, une époque où les astres ne sont pas si propices pour la paix universelles.
Cette source, lui a demandé de changer de lieu pour s'ancrer. Le 13ème monde est nommé, le monde qui aurait pu être le sien, mais comment avoir un monde quand on est la source des vampires ?
Les vampires, qu'est-ce donc au final, d'ailleurs ?
Les gens parlent d'un simple virus, une mutation qui donne accès aux sources des pouvoirs des êtres et des choses dans ce monde où elle évoluait...
Que devient 2011, à quelle époque sera-t-il lié ?
La mage lui a demandé de changer d'ancre, de devenir le futur, le monde où des étoiles sont brisées, un futur où des portails ont été brisés...
Elle lui a expliqué que non...
Non...
Elle, elle veut rester là-bas en 2011... La Mage lui a dit que ce n'était pas possible. La source du pouvoir du treizième monde, c'est la date de l'Apocalypse, c'est l'instant T où tout peut changer. "Alors donne-moi ta place" lui a dit Geneviève, je deviendrai celle qui gère les passages entre les mondes et tu pourras retourner à ce futur...
"Je n'aime pas ce futur, la Magie a déjà accompli ce qu'il fallait, je n'ai rien à faire là-bas, enfermée dans des vaisseaux de métal m'emportant à travers l'Espace."
"Je n'ai rien à y faire non plus !" lui a répondu Geneviève... Mais si nous partagions nos responsabilités, si nos sources étaient à toutes les deux ancrées à la fois dans le treizième monde et le futur et si tu me donnais un peu de ton pouvoir pendant que je te donnais un peu du mien ?
"Et si je te permettais plutôt d'être le futur que j'ai vécu dans le passé de celui-ci, en 2011" lui a rétorqué la Mage ?
"Que risquons-nous ? Que risquons-nous ?" a continué Geneviève.
De nous déchirer... Un peu. Il me faut le pouvoir des sources pour ce faire. Il me faut aussi choisir une ancre dans chaque lieu et époque. Bien que... Bien que...
L'ombre, là-bas, au loin, a décidé d'un endroit relié au treizième monde où toutes les ancres pourraient exister. Elle a décidé que ces ancres pourraient exister et la Mage a autorisé le passage du pouvoir.
"Pourquoi parles-tu de toi a la troisième personne ?" a demandé Geneviève ? Hein ?
"Le contrecoup du paradoxe, je n'ai jamais vécu un contrecoup aussi fort... Toutes les sources sont maintenant baignées par quatre autres sources, sais-tu, celle des dragons, la quatorzième, celle des changeurs, des chevaliers et la mienne..."
"Je suis fatiguée..." a dit Geneviève...
"Tu es le futur, maintenant, et tu es maintenant à jamais"... lui a conclu la Mage...
Errant dans les ténèbres, sortant du silence et de la moiteur de la nuit, Geneviève a ensuite quelques souvenirs, vagues...

Trouver Lucian, son frère...
Un orphelinat, avec déjà une histoire, à une autre époque, dans un autre lieu. Il y a quelque chose là-bas...
Quelque chose lié au paradoxe... Juste avant de repartir pour l'Ecosse, Geneviève a demandé à ce que son frère soit sauvé...
Où est-il ? Demande-t-elle aux deux personnes qui l'ont accompagnée dans la nuit...

Lorsque les sources se reconstruisent, lorsque l'on crée le monde qui est à la frontière des mondes et lorsqu'on a besoin d'énergie, donc de karma, que fait-on ? On vole le karma des autres sources, ce qui se traduit incidemment de temps en temps par des amnésies et qui explique aussi l'amnésie des joueurs concernant certaines parties...

Or donc, après avoir fait un truc de dimension mystique dans la dernière partie, les pjs (Eisha, Odin et Geneviève Delaplace - pnj) se retrouvent à poil, à Cambridge (USA) après une enquête sur un jeune homme, frère de la pnj représentant la source du vampirisme (rappel, tous les pjs et pnjs majeurs autour d'eux sont une des sources des pouvoirs de l'homme) qui a conduit à un affrontement semble-t-il si terrible qu'un orphelinat est en flammes, que des gens ont péri...
En se rendant sur la source de l'incendie, les pjs sauvent des pompiers, des enfants, se font passer pour des héros à la téle, dont un sous forme de chat pour glorifier un éventuel statut de zoocanthrope chat et ainsi acquérir à la longue un totem chat qu'elle n'a plus.
Les pjs accomplissent les faits suivants :
-Rencontrer un détective de l'occulte nommé Gordon Washington, spécialiste de la disparition d'enfants doués qui reviendra plusieurs fois dans la vie des pjs...
-Rentrer dans l'histoire d'un pompier, un certain Stan Lagavulin, qui couche avec la femme de son collègue Ron. Ron doit mourir pour que Stan se mette en couple vraiment avec la femme de Ron et qu'à eux deux, ils donnent naissance à un p'tit prodige dont le futur est de devenir vice-président du monde, carrément. A charge donc pour les pjs, d'éliminer Ron deux jours plus tard dans un incendie provoqué par un humanis rendu fou de rage de voir une engeance zoocanthrope essayer de s'attirer le devant de la scène...
-Développer une phobie très sévère des cryptes (jet loupé de volonté, mais grave en revenant sur les lieux de l'incendie la nuit)
-Se lier d'amitié avec une bande de trolls du cru, dont un shaman chat
-Foutre sur la gueule d'une cellule de l'Ordo Maximus, en enlevant le jeune frère de la pnj des griffes de cette organisation pas franchement sympathique, sympathique (dont le but est de décrypter les mystères du virus vampirique et de travailler dessus). Le jeune frère semblait atteint d'une souche particulière du VVHMH lui donnant les pouvoirs de résistance au feu, aux armes normales et de transformation en brume mais sans les immunités à l'âge ou aux maladies... La vampire doit passer son "don" à son jeune frère (pj futur).
-Se rendre compte que lorsqu'ils sont liés au destin de certains pnjs, ils doivent aller jusqu'au bout de leurs visions et que les dites personnes liées à leur destin peuvent être transportées dans le monde de Dame Lilandra, celle qui ouvre toutes les frontières... Le pj ayant eu la vision de la mort de Ron a choisi d'effacer Ron du monde, pas de le tuer.
-Appuyer encore plus fort leurs rapports avec Johnson Johnson avoué d'un milliardaire appelé Wortington qui entend patronner tous les futurs runs des pjs.
-Découvrir qu'une horreur qui a existé dans un autre monde (un des douze mondes) pouvait percer le voile dans l'orphelinat et qu'il faudrait donc faire une quête astrale pour le bannir (trois quêtes en tout, d'ailleurs attendent les pjs).
-Apprendre plus sur leur nouvelle nature, la nature de toutes les sources qui comprennent un peu de "chevaliers", de "mage" et de "changeur de peau" du fait des incidents de parcours qui ont mené à la création du monde qui alimente les sources.
-Découvrir que lorsqu'ils sont en situation critique absolue, ils peuvent abandonner tout ce qui est inutile pour se réfugier dans le royaume, là où se trouve peut-être leur avatar de groupe, avatar qui soit dit en passant possède les mêmes yeux que la Cité (les Cités sont un groupe d'esprits des villes).

Le futur des pjs est en Écosse, où ils auraient dû se trouver déjà à nouveau s'ils n'avaient pas eu à sauver le frère de la vampire, Geneviève.

Je me suis amusé à refondre une dernière fois une fiche avec des compétences totalement universelles (on pourrait en rajouter trois à Cthulhu, mais bon... pas utiles à shadowrun) au nombre de 25...
J'ai considéré aussi une bonne fois pour toutes que finalement, j'aime pas du tout l'échelle sur 6 de shadowrun 4 et que je suis repassé à l'échelle de la première édition...
Les attributs d'un humain peuvent aller de 1 à 8 (7 et 8 restent rares, certes, mais possibles et y a pas de 9 comme c'était possible, avant, sauf avec la magie ou la cyber où on peut attendre les 10 à 12 selon les attributs de départ) et les compétences peuvent atteindre pour les grosses truies les 12, 14 voire plus quand t'es immortel...
J'aime pas les systèmes fermés, c'est étouffant et en plus les foutus avantages / défauts viennent greffer dessus un décalage encore plus conséquent qui m'énerve.
Le mec qui a pris une spé en baratin avec l'avantage glamour par exemple, c'est 5 dés en plus sur une échelle de 6 qu'il gagne... Je vous raconte pas s'il est adepte et qu'en plus il a de quoi booster son charisme. Pas ce que j'aime. Je n'ai jamais donné plus d'un dé de bonus sur une spé. Et en ce qui concerne les nombreux avantages possibles dans le guide des runners, les pjs venant de se reconstruire (c'est la dernière fois qu'ils ont à la faire), je vais me contenter de seulement 50 points de bonus dans les avantages (sans compter tous ceux qu'ils possèdent gratuitement).
Mon niveau de jeu, axé, sur la magie, doit ressembler un peu à du Scion Héros finalement.

Les pnjs principaux du scénario.
Un pompier Stan qui épousera la femme d'un collègue... qui s'appelle Ron... Le fils va devenir vice président du monde, il s'appelle Carter Lagavulin.
Ron, qui sera "transféré" ailleurs auprès de Dame Lilandra par "Odin".
Gordon Washington, PI....
Byron, shaman chat troll.... Josh (spécialiste de l'infiltration), Harvey (pilote et tireur et aussi accessoirement devenu un peu fou lorsqu'un esprit a fait peur à tout le monde) et Scott (adepte et docker)
Plusieurs journalistes dont Leila Nerif, fouille-merde du web.
Johnson Johnson
Lucian, sur la fin.
La Cité, dans le domaine de Byron... 

dimanche 24 octobre 2010

Nuit du jeu

Une initiation à un des clubs auxquels j'appartiens à un jeu d'un maître de jeu appelé World of Wizzards...

En gros, un monde med-fan où les "magiciens" sont rares et défendent les royaumes du Nord contre les horreurs du Sud.

Il y a 6 types de magie : eau, feu, terre, air, lumière, ténèbres et 3 manières de contrôler la magie : création, manipulation, enchantement...

On se choisit une voie principale de magie avec deux manières de contrôler, une voie secondaire de magie avec une manière, et roulez jeunesse.
On s'est tous fait mettre bien profond (manipuler) par un des pjs qui jouait un traitre, vendu à la cause des royaumes du Sud. Il avait Lumière et Ténèbres, comme mon perso, mais lui servait les ténèbres alors que le mien était neutre et s'est contenté de tombé amoureux d'une nourrice qui s'est avérée être autre chose à la fin.

A la fin de la partie, un démon remplace le fils d'un prince disparu, le traitre contrôle 3 pjs par un poison et mon perso tombe sous la coupe d'une succube (sans s'en rendre compte) qui mettra un siècle à le gagner à la cause du Sud.
Mais c'était une excellente partie roleplaying avec une magie freeform pas dégueulasse.
Le jeu n'avait que ça : de la magie et des caracs au nombre de 5 force, endurance, dextérité, charisme et courage.



Je suis bien content d'être allé soutenir l'association et d'avoir participé à un jeu créé pour l'occasion.

samedi 23 octobre 2010

Les 28 reloaded...

Trop de choses de l'autre côté...
Des êtres perdus dans le temps, hagards et aigris
Des héros qui essaient de fermer des frontières.
Des sources qu'on allume et des sources qui se tarissent.
La tentation de mieux faire qu'avant, de changer encore une fois les choses.
Sans fin, le temps peut-il recommencer ? Non, cela ne doit pas...
Les souvenirs et la mémoire de certains temps se mélangent dans le royaume, les effluves du savoir effacent certaines connaissances et plus personne n'est sûr de ce que devient la source, les sources.

Du haut de la tour indigo de la cité où John se trouve, il observe...
Son regard se dirige vers 1924 et il compte plusieurs protagonistes :

Une 28 serveuse, un peu baroudeuse, dont Ryan O'Donnell, le frère a bien des ennuis :
un voisin sorcier envoûté par un/une autre 28 joueur/se de piano, un voisin qui finit éventré et décaloté avec extraction du cerveau.
un perroquet, capitaine tempête qui a vu trop de choses pour rester un simple perroquet
une ex copine Natacha, qui a disparu sans laisser de traces
un compagnon de jeu pour les échecs, dont la couleur des mains et des ongles n'apparait pas tout à fait humaine.
une disparition en bonne et due forme avec un ouvrage lié au savoir des choses impies, sans doute acquis chez le voisin sorcier.

Un/une 28 pianiste qui a moins d'ennuis, mais sait-on jamais :
un piano qui lui parle et qui possède le nom d'un chanteur du futur...
un don qu'on espère pas lui permettant d'aller dans le futur, trop de choses ont changé, changent, changeront. Un don sympa, pouvoir être à un autre endroit en même temps, un autre endroit en étant femme là où elle se trouve et homme où elle se projette.
un type fasciné par elle/lui qui se fait buter par des mangeurs de cerveau.

A ceci s'ajoute, Hack, de la famille des Hackslinger, un type avec des talents de médium, bossant pour une organisation appelée l'octogone et à la recherche des gars mangeant les cerveaux de certaines personnes.
Et puis, il y a aussi, eh bien, John lui-même, gardien il ne sait plus trop comment de la Cité maintenant, en 1924. Il a révélé les sources à l'une et l'un-l'une.

Hack a laissé sa carte aux deux 28, qui ont eu bien des émotions : un cadavre, une main invisible qui gratte au milieu d'un pentacle, la disparition d'un frère, le fait que le frère ait vu sa soeur avec une créature et qu'il s'en soit inquiété auprès de son partenaire d'échecs, lui-même sans doute une créature.
John a laissé des indications aux deux : trouver Virginia Furlong.

Où est l'oreille, disparue dans le futur ?
Où est l'oeil ?
Que deviendra un jour Lei Sui To, est-ce juste de la laisser mourir pour laisser la place à la fille hindoue qui refuse les traces de son passé.
Et d'ailleurs, était-ce bien la fille Hindoue ? Le futur de Leï n'est-il pas l'ancien original de la fille hindoue ?
Qui peut comprendre ces questions que se pose John, ces questions qu'il se posait déjà quand il fouillait les armoires de Leï.
Et quel rôle jouera l'Octogone, s'il connaît le statut des 28 avant que ceux-ci ne se révèlent à lui ?
Des fois, il serait tellement plus simple de se réfugier sur Ludivine, Ludivine, c'est la treizième terre, celle qui accueille la source de la cause de tout le problème, finalement, depuis le début : la Magie...

John, depuis sa tour, frémit...
Qui d'autre que lui sait qui est Mika le piano, capitaine tempête le perroquet ou Danny le rat ?
Qui a vu les ombres que soulève Isara, la grand-mère de Mikaëla ?
Une fois, en 2011, une fois en 1990, une fois en 1919...
L'oracle avait dit pas plus de trois retours dans le passé.
L'oracle, l'oracle...
Et si l'oracle, l'ombre, le gardien et le navigateur n'étaient qu'une chimère ?
Et si 7 des 28 pouvaient chacun remplir un de ces rôles ?
John a mal au crâne, trop de question, personne ne peut comprendre la Source des Sources sans perdre la raison.
John cherche sa raison, elle est là, au fond du trou, au fond des trucs ronds.
Rond, c'est la raison, rond, c'est fini, vous comprenez.
Et en même temps, rond, c'est le cercle, une roue qui tourne sans fin...
Sans fin... Ah si seulement, au moins, elle pouvait tourner bien...

vendredi 22 octobre 2010

Aie ouille couille

Bon, oeil niqué toujours...
Mais pas mal de temps sur le PC aussi...
Alors je ne sais pas.
Docteur ou pas demain ?
A voir...

En attendant, pour se rincer l'oeil...
http://www.lapagedujour.net/octobre2010/vingtdeuxoctobre2010.htm

jeudi 21 octobre 2010

Dans l'cul de Philippe.

2 heures 26, le 21...

Ma femme a pour une fois bu plus que moi, mais du coup elle a tenu vachement longtemps à la séance de théâtre qui tenait lieu de réunion de tous les groupes et d'informations sur la programmation de cette année.
Bonne réunion, vraiment, dans laquelle j'ai imaginé à la fin que chacun était "quelque" chose dans le cul de Philippe.
La logique pour Jenny, la raison pour Sabine, la tendresse pour Cécilia, la volonté pour Clarisse, la douleur pour Aurèle, l'orgueil pour moi, la sournoiserie pour l'autre Philippe.
Bref, juste histoire de donner le niveau quoi.
Mais il n'empêche.
J'ai ce fantasme d'une pièce où plusieurs personnes se retrouvent dans un lieu qu'ils ne connaissent pas, au départ il y avait l'idée de l'antichambre de la mort, mais couplée à une autre idée que j'ai eue : un spectacle qui s'appellerait "dans ton cul" et dans lequel jamais serait prononcé le mot cul... hum... je me pose la question profond...
Et si tous ces gens étaient "dans ton cul" ou dans un cul... Ouais, je sais, c'est de l'humour absurde, et incarnaient en plus quelque chose, une vertu, une qualité ou un défaut.
A voir...
Sinon, ben pour une fois que ma femme boit plus que moi, je suis à peu près valide si on excepte ma patte qui me relance et mon oeil gauche qui déconnouille un peu. Y fait des siennes le 'culé, alors qu'il devrait pas, c'est pas lui qui a l'herpès. Mais c'est régulier que j'ai l'oeil rouge, mal et là, des fois je vois flou, ce qui est relativement chiant.
Enfin, passons...
Dans ton cul... Ouais, j'adorerais aller voir un spectacle portant ce titre.
J'ai idée des personnages arrivant un à un, chacun portant un objet (en plus de symboliser une émotion, émotion qu'on pourra d'ailleurs lier à l'objet qu'ils transportent) et commençant par un "il reste de la place" alors que tous les autres, ceux déjà là, lui crient : "bien sûr"...


http://www.lapagedujour.net/octobre2010/vingtetunoctobre2010.htm

mercredi 20 octobre 2010

Les drogues...

1 heure 25, le 20...

En dehors de la bouffe ou des livres ou du jdr ou des pages du jour ou d'être sur scène, je pense que je me suis découvert une nouvelle drogue : google earth.
Oh pitin.
J'ai revisité les lieux où on a voyagé... Corrimony, le château d'Ardvreck et Ullapool, par exemple. Eh ben c'est vraiment, vraiment, vraiment quelque chose d'avoir cette liberté de regarder à 360 degrés dans le paysage.
C'est un pied presque sans nom.
C'est une bonne idée que j'ai eu de faire les vacances en page du jour. Ca me permet d'avoir de quoi pouvoir vite retrouver la magie de certains endroits.
Ca donne envie que la technologie se développe à partir de drones et que toute la terre puisse être ainsi mise en 3D...
Ca donne envie qu'enfin la matrice existe pour qu'on puisse se déplacer simplement par la pensée.
Une drogue que ça sera pour des millions ou des milliards de gens. Une drogue du futur...

Lien du jour, pouf :

mardi 19 octobre 2010

L'hymne à la noix... euh joie...

Rien de plus pour aujourd'hui, étrangement :)

lundi 18 octobre 2010

Sauve le monde.

Ce week-end, les masques de Nyarlatothep version Gumshoe, la fin du Kenya....
Gumshoe continue à rester de la merde pour l'action (et y en a eu, cela dit en version classique, sans points d'héroïsme ça aurait été tout aussi bien la merde) mais bien géré en mode encore plus pulp que les règles de base pour le pulp, on a pu ressortir du meurtre du fils d'un Dieu et de la vision de la Langue Sanglante avec encore de quoi continuer l'aventure...

Puis, avec 5 joueurs pour une fois (plus deux pnjs), dont un ancien qui s'en va un moment et un ancien qui était revenu juste ce week-end, j'ai fait un scénario classique de Torg sur lequel j'ai greffé un truc un peu plus cosmique ensuite, les pjs qui doivent verrouiller la création d'un obscurificateur (qui serait né de la source pervertie de chaque pj), dégommer un maggot très puissant de Torg et créer un "monde", le "hub" depuis lequel tout pourra être bloqué dans les "passages" entre les 6 mondes verticaux et les 6 mondes horizontaux...
Les pjs ont eu le droit de voter en fin de scénar pour quelle source, en plus de la leur, ils pourraient recevoir parmi les 13 qui existent dans mon multivers, le choix s'est arrêté sur Changeur de Peau (ce qui correspond à garou et doppelganger) et Chevalier (ce qui correspond à chevalier tempête ou adepte du Qi)
J'ai été particulièrement surpris encore une fois par les règles de Torg, c'est bien le seul jeu où de telles actions sont possibles.
Ils m'ont tué un dragon au premier round de combat (en ayant de la moule incroyable), m'ont massacré - à 5 - 24 sectateurs en à peine deux rounds, et on éliminé en même pas 3 rounds une opposition bien couillue.
Le final fut plus chaud avec des démons (leurs doubles) armés d'une forte réalité et une lutte d'une nature plus mystique et spirituelle ou le meilleur de l'essence du vampire, du changeur de peau, de l'éternaute, de la shaman, de l'ange, du "géant" et du "Mage" se sont connectés pour empêcher, finalement, un monde d'être envahi (ils auraient loupé, pas grave, shadowrun dans mon shadowrun-Torg aurait été envahi par un sorcier portant la pierre du Destin et la rune de Camster (obscurificateur créé pour l'occasion). Ça aurait bien chier, tiens dans toute la partie Angleterre et Scandinavie du monde de shadowrun (enfin le monde 3), ça aurait débordé aussi sur deux autres des mondes verticaux (shadowrun, encore et Qin).

Là, les choses sont posées. Un hub, et la possibilité pour les pjs et leurs ancres de voyager où ils veulent vers 13 destinations en fonction de l'accord du gardien de chaque destination et de la "Mage" parmi les 13 sources de Pouvoir qui a été élue sans que les personnages ne s'en rendent compte comme la source la plus importante de tout le multivers, la source ultime, celle dont tout pourrait être né en matière de pouvoir.
Ca aurait pu être une autre source... Mais c'est comme ça, j'avais envie de donner aux joueurs le choix de définir le multivers dans lequel ils sont à même éventuellement d'évoluer (un multivers limité puisqu'ils ne sont allés que dans 4 des mondes sur les 13 et que certains leurs seront toujours verrouillés).

Les prochains scénarios seront calmos, calmos...
Deux des pjs et pnjs ont fort à faire à Torg pour retrouver les corps dans lesquels les pjs étaient incarnés et pour faire marcher les cartes gloire jouées lors des incroyables combats menés par les pjs.
Dans le monde de shadowrun 3, les pjs vont devoir juste sauver l'autre partie du gardien qu'ils ont sauvé à Torg, fermer une ligne magique (pas dur, ils ont l'objet pour ce faire) en fritant des mages du sang et faire des scénarios classiques dans une ambiance "agence tout risque de magiciens bossant pour des mecs qui ont du pognon".

Bien qu'il pourrait paraître méga grosbill que les pjs représentent les sources de tous les pouvoirs du multivers, il ne faut pas oublier qu'ils n'en sont que des représentants quasiment que de base, à leur début de carrière...
La shaman, par exemple, c'est qu'elle a deux totems et la possibilité d'invoquer tous les esprits qui existent.
L'ange, c'est l'équivalent de trois attributs boostés et de trois ou quatre pouvoirs de métacréature.
Le vampire, c'est juste une banshee dans l'univers de shado.
Ce que les pjs ont de bill par rapport au commun des mortels, c'est maintenant l'énergie des possibilités pour tous (c'est plus fort qu'un point d'Edge) et ce qui en découle (plus de liberté dans l'évolution de personnage, les compétences sont apprises d'une source universelle, sans prof ou temps d'apprentissage nécessaire) et une capacité de se transformer en animal.
J'aime cette idée de ceux qui devraient être des Dieux, limite, dans un jeu classique mais dont la puissance de feu reste l'équivalente à un niveau Héros à la Scion plutôt que demi-dieux ou dieux.
Je pense que je vais faire jouer mon shado / torg uniquement avec les règles de Torg et le principe de la Magie de Shadowrun. Sauf si la shaman s'en mêle bien sûr.

----
Partie 6...
Participants : Eisha, Odin, Drake, "Lucian", Jehan
Feeling de plusieurs pjs sur des héros de Torg.
Incarnés dans l'incroyable équipe qui doit prouver l'existence du Haggis, les personnages joueurs deviennent (derrière les trois ///, ne pas se préoccuper pour l'instant, ce sont des choses dans monde 1)  :
"Katsumi" (Eisha) Shaman (Earthdawn) /// Lune Vierge.
"Otto"... (Drake) Changeur de peau (Chill) /// Soleil de Minuit, soldat très fort à la hallebarde.
"Clarence", (Sunner en attente, c'est bon d'être chef) Géant (Fading Sun) /// Deux hachoirs, nain cuistot
"Parker", (Odin) Ange (1920) /// Tigre un des deux jumeaux cuistot.
"Toto", (Jehan) Eternaute (Torg) /// Marteau Argent, sergent misogyne.
"Chamallow", aka "Lucian" Vampire (Croisée des chemins) /// Automne Sombre , livide serviteur, gothique.
Ils doivent aider Dame Lilandra (Mage) à trouver son "double" Mage, Wallace Mc Leod, et visiter éventuellement la Shatterzone, ou tout du moins la stabiliser.
Embauchés par la reine, les personnages se rendent compte sur York qu'ils sont victimes d'une machination pas possible venant des ombres, ils parviennent, après que Clarence ait été blessé par du poison, à faire tomber un réseau d'agents de l'ombre. Ces derniers ont remplacé le seul fleuriste potable de la ville.
Les pjs ont tout dézingué.
Ils se font un contact en la personne d'un meunier qui est allé jusqu'à Inverness, un certain Agamemnon Taylor.
De plus, ils doivent planter une graine, leur source, en certaines personnes dans monde 4... Le monde où les sources peuvent germer partout sans que contamination n'existe.


Partie 7...
Participants : Drake, Sunner, Lucian, Eisha, Drake, Odin, Furet
Sauver Wallace Mc Leod, ramener des exemplaires du Haggis pour supprimer leur existence en Merretika afin de pouvoir s'affranchir d'une ouverture entre les mondes...
L'invasion qui se prépare et à Torg, et à Shadowrun, concerne des horreurs, finalement, et le seigneur des possibilités pourrait se nommer Verjigorm. Seigneur des frontières infinies.
Etapes du scénario de jeu...
J'envisage de placer les éléments suivants :
Bannière des fées du clan McLeod (pas fait)
Fin d'un univers (presque fait)
Ouverture d'une porte (fait à Corrimony)
Porte des enfers (Les doubles, horreurs des pjs, liquidés à Camster)
Appel d'un chevaucheur (Apparition de l'esprit de Corrimony, gardienne d'un bout de la ligne de fée menant jusqu'à Dunvegan)
Délivrance d'un chevalier (Wallace sauvé des griffes d'Améthyste)
Enquête sur le Loch Ness.(fait)
Capture d'un haggis sauvage, une idée commune à deux univers frontière, qui crée une brèche dans le continuum espace temps. Affronter le leader de l'ombre.
Attribuer un rôle à chaque personnage... Il y a 6 mondes. 6. Chacun d'entre-eux est lié à un personnage. Chacun de ces personnages va habiter les pjs et il en ressortira que le "monde dominant" sera celui du personnage ayant le mieux agi dans le scénario.
Faire créer 6 mondes à partir d'un seul. Du monde 3. 6, pas plus. Dans un autre sens. Et verrouiller le monde 3 dans les deux sens. C'est pas clair ? Hein ? Ouais, je sais, mais pour moi ça l'est. L'horizontal
David - monde 6 (earthdawn, shado), feeling sur Lucian (ou Loutrine) ; Vic - monde 5 (aberrant - trinity), feeling sur Sunner ; Yul Jon - monde 3 (shadowrun-torg), feeling sur Jehan Malraux ; Giulia - monde 1 (shadowrun), feeling sur John Drake, Licorne - monde 4 (Qin, Time Travel), feeling sur Odin (ou John Douglas), Retour de cendres - monde 2 (Shadowrun), feeling sur Eisha
Le Vertical
Monde des ténèbres-Chill-Cthulhu années 90, Cthulhu années 20 - Godsend, Shatterzone-Mage années 3000, Torg années 90, Earthdawn, Fading Sun
La connexion Shado-Torg est Merretika et tous ses univers parallèles finalement.
A chacune des sources, de plus, il faut un monde...

Sorcier : Jay Barrett, T'skrang (Jaspree), illusionniste, loup (intuition), CEINTURE, Qin (Monde4) // Double le jeune mage qui avait perdu ses élémentaires.
Eternaute : Jehan Malraux (Mynbruje) Elfe, Maître d'armes puma (Volonté) EPEE 1990 Torg, // Shaman, Licorne sur Seattle. Equinacea... ou Eve
Voyant (shaman) : Eisha Shankar (?), Elfe, Nécromante Aigle (Charisme) COLLIER Earthdawn, // Clive Drummond ?
Kirati Utau -> Ange : John Douglas, Humain (Upandal), Voleur, Jaguar, (Raison) 1919 // Double, personnage de Bruno (ex élémentaire aidé)
Changeur de peau : John Drake (Vestrial) Nain cavalier, Sanglier (Intuition) COTTE DE MAILLE 1990 Chill, // Garagiste nommé Ellie Bradford
Chevalier : Vince Barrett "Batman Kent" (Lochost), Troll, Archer, Ours (Volonté) MARTEAU Retour de Cendre (monde2), // Cuisinier du Bar
Ange --> KU : John Doe "Boîte de Conserve" (Raggok), Obsidien Armurier, phoque (Raison) Cobra (monde3) // Videur du bar
Démon : Chris Locke "La Frite" (Floranuus", Nain, Navigateur, dauphin (Raison) CASQUE David (monde6) // Tempura ?
Extérieur : Josh Timberlocke (Chorolis), Humain, Eclaireur, chien (Chance) Victor Mansfield (monde5) // Johnson Johnson
Mage : Dame Lilandra (Astendar), Elfe, Sorcière, Hibou (Charisme) BOTTES (Shatterzone - Mage) // Furet
Vampire : Loutrine, Geneviève Laplace (Garlen), Sylpheline, Maître des bêtes, Loutre (Intuition) 2011 (ou Merretika) // Un membre de sa famille.
Psion : Eulalie Fortier (Erendis), Elfe rousse, Troubadour, Renard (Charisme) Giulia (Monde1) // Double le decker aidé en Suède.
Géant :Sunner (Thystonius), Ork, Guerrier, Tigre (Volonté) Egalement porteur d'Epée. 4999 // Baron de Munchmausen (Harlequin).

Actions accomplies par les personnages
Rencontre avec des membres du clan des Mc Alpine, qui ont des problèmes avec le seigneur du Loch
Sauver des vierges d'un sacrifice effectué par une communauté de sorciers, l'objet était d'invoquer un démon libérateur, capable d'en invoquer d'autres comme lui pour attaquer Corrimony. Le leader de la communauté des sorciers était un type dominé par Amethyste, ex new age, dirigé par Sunner pour maintenant devenir prêcheur.
Liquider en un round, un seul round, attention le draconis aquatica du Loch.
Pénétrer en sous marin, bonne idée de Sunner, sous l'eau dans la planque du dragon.
Arriver directement dans la chambre du dragon sous forme humaine ou d'Améthyste.
Liquider Améthyste en deux rounds ainsi que tous les vikings du château sans essayer de liquider d'autres personnes, trop compliqué (wahou).
Activer sans s'en rendre compte pour Jehan un des objets d'Amethyste. Les pjs se retrouvent au cairn de Camster, devant une bouche de l'enfer, avec 7 démons qui représentent la version obscure des sources et qui attendent de se lier aux 6 autres versions des sources (connectées aux mondes horizontaux). Un conflit commun de réalité s'engage, gagné par les pjs. Un véritable acte de gloire que devra porter Jehan Malraux en guidant les héros, les doubles des pjs, les nouveaux doubles des pjs dans l'univers de Torg.
Choisir le monde de connexion, qui sera Merretika / Ludivine / Warhammer / Deadlands / au choix, peu importe, mais le monde contrôlé par la source Mage, capable d'établir le hub entre toutes les réalités.
Choisir le "code de réalité", la définition pour tous que les pjs recevront afin de pouvoir tous être toujours pareils, sur la même longueur d'onde.
Avoir encore à réunir les haggis sauvages de Torg et ceux de Shadowrun ainsi que réunifier les deux Wallace Mc Leod.

Au final, le choix des sources a été réparti de manière équitable 3 chevaliers (Drake, Jehan, Lucian), 3 Garous (Sunner, Eisha et Lilandra) et un KU...
Les personnages de toutes les sources, ont donc acquis :

4 talents Garou
Transformation dans leur animal totem et un autre animal au choix...
Régénération sous forme animale égale à 1 Choc / round.
Passage dans le monde des rêves, vision astrale...
Caractéristiques + 3 points sous forme animal, au gré du pj sur des bonus malus... On peut avoir jusqu'à 12 points de bonus pour 9 points de malus à condition qu'aucune carac ne descende en dessous de 6 (torg)

4 talents Chevaliers
Possibilités égales au double de l'Edge en cours de partie.
Possibilité de toujours être des chevaliers avec des axiomes égaux à Social 22; Tech 26, Magie 18, Spirituel 18
Manœuvres martiales de Moine ou d'Arts Martiaux accessible avec un niveau 6.
Trois Taos au choix sur les 15 possibles.

4 ancres
Une dans le monde 4 (Qin), une à Torg (1990), une à Shadowrun (dans le monde 3), une dans l'enfer de la source (Earthdawn, débarrassés de l'influence des horrreurs et emprunts des passions de ce jeu).

Refonte des équivalences Torg et Shado...
Shado = Torg +5... Et basta. En gros, on peut considérer que dans les bas niveaux les choses s'équilibrent différemment, mais tant pis....
Les points de Choc des pjs sont égaux à Constitution + bonus de Volonté.

Pnjs principaux rencontrés du scénario et autre ancres potentielles pour les connectés aux mondes verticaux :
Furet, Wallace Mc Leod, Finnigan Lugh* (centaure) et Karla* (harpie) du clan des Mc Alpine, Meadrac'h

Futurs développements...
Les connectés avec les mondes verticaux renforcent leurs liens avec les mondes verticaux soit par eux-mêmes, soit par leurs ancres de Torg ou de Shadowrun.
Dame Lilandra doit harmoniser les connexions avec l'aide de Meadrac'h (guide spirituel des personnages) et de nombreux esprits animaux ou des ancêtres.
Jehan et Drake doivent partir à la recherche des autres ancres potentielles (réceptacle) des 13 à Torg ou Chill, les sources doivent toutes se choisir des ancres à Shadowrun aussi, si elles le peuvent.
Odin, Eisha, Lucian (éventuellement) et qui de droit iront en écosse à Shadowrun pour latter la tronche des magiciens du sang, protéger la bannière des fées (nécessaire pour le rituel de fermeture de la ligne de fées) et fermer les connexions entre les deux univers torg et shado afin que le seul univers connecté reste Merretika, le nouveau monde créé...