mercredi 31 mars 2010

La semaine du rien...

J'aime bien mon rien du jour.
Il mérite qu'on s'y arrête un peu.
Plouf.

http://www.lapagedujour.net/mars2010/trenteetunmars2010.htm

mardi 30 mars 2010

Ce qui fait une bonne histoire...

1 heure 17, le 30

Je viens de lire "Fear the Worst" un scénario pour le jeu de rôle warhammer (première édition) récupéré sur le net, publié sans doute par Hogshead. Un bien bien bien sympathique objet.
On y comprend parfaitement ce qui fait la différence entre deux scénarios sur le même sujet dans donjons et dragons et warhammer.
Warhammer, ce sont les motivations des pnjs, l'ambiance, l'intrigue autour.
Donjons, c'est moins détaillé psychologiquement.
Et on comprend aussi ce qui fait un bon scénario.
Un bon scénario, c'est surtout de bons personnages. Toutes les histoires ont déjà été écrites. Tous les gens qui vivent les histoires, par contre, non :)
Des vrais bons personnages. De là, on comprend également que de bons personnages joueurs, avec un historique ou un rôle qui fonctionne à fond dans l'intrigue, ce n'est pas plus mal également.
Après avoir lu ce scénario, je me suis dit : mais qui irait bien là-dedans ?
Je ne peux évidemment pas pour l'instant révéler quoi que ce soit au sujet de ce scénario que je compte faire jouer deux ou trois fois pour profiter du plaisir de comparer.
Bref... Pour vivre, cette bonne histoire qui se passe pendant l'équivalent d'un festival germanique consacré à la bière, au vin et à la saucisse, je verrais bien...
Un garde du corps hobbit, il est absolument quasiment le seul de sa race à opérer ce "métier" un peu particulier. Ce personnage peut être "féminisé".
Un apprenti sorcier gnome, ce personnage peut aussi être féminisé. Il est en couple avec le premier personnage. Au choix des joueurs, c'est un couple lesbien, gay ou hétéro mais avec une sexualité "différente". Ils sont en couple mais il s'agit plutôt de trouver le moyen de ne faire qu'un.
Un bûcheron elfe (ou une bûcheronne) élevé par des hobbits avec son frère de lait nain. L'elfe a entendu parler de nombreuses histoires concernant la profession de danseur de guerre elfe. L'elfe a entendu aussi que les elfes, eh ben, ils devaient protéger la forêt. Mais être bûcheron, c'est savoir couper les bons arbres avant d'en replanter des neufs, non ?
Un initié nain d'un dieu du foyer et de la nourriture. Il a adopté totalement les coutumes hobbits. Les deux frères de lait sont soudés comme ce n'est pas permis également, l'elfe ayant plutôt le caractère "guerrier" et le nain le caractère "précieux".
Un gentilhomme un peu désœuvré qui a décidé de partir à l'aventure sur les conseils de son frère jumeau. Il veut vivre des choses, s'approcher des gens du peuple, trouver une bonne affaire où investir et a su s'entourer de tous les autres personnages pour poser pour une jeune équipe d'aventuriers.
Le frère jumeau du gentilhomme. Lui, en tant que prédicateur, il a des visions qui guident le groupe. C'est sympa. Sauf qu'il y a plein de gens qui le traitent d'ami imaginaire. C'est vrai qu'il n'y a que très peu de personnes qui le remarquent. C'est étrange, ça tout de même, hein...
J'ai un projet pour cette équipe... J'en parlerai à Hervé pour savoir si ça lui plairait de jouer le temps d'une séance ou deux un truc un peu spécial qui aurait pu arriver à certains personnages ou à la famille d'un des personnages de notre bande.
Mais avec l'idée que j'ai derrière pour cette petite bande, ch'uis à peu près sûr que ça n'a pas souvent été fait en jeu de rôle et que l'originalité du traitement de l'histoire découlera de là...
D'où double envie de faire jouer le scénario plusieurs fois. Pour voir évoluer les personnages du scénario et ces personnages. Un peu comme dans une pièce de théâtre qu'on aurait vue plusieurs fois.

lundi 29 mars 2010

Chroniques Donjons et Dragons 61

Je sais. Je devrais écrire mon joli week-end. Mais non. Je trouve que ça résume bien. J'étais une bonne partie du week-end tout seul et c'est comme ça que je m'amuse (on y voit un peu que j'ai un public - relatif)

dimanche 28 mars 2010

La raclée de l'UMP

Zou, icic aussi, pas que sur le blog d'horus...

samedi 27 mars 2010

Anniversaire de mariage...

2 heures 39, le 27...

C'était la journée qui vient de passer. Hou pitin. Un chiffre en cinq (26 / 03 / 2012) et une cinquième année. Le seul cadeau que je pourrais faire, c'est de me résoudre vraiment à être moins dépendant de certaines conneries qui bouffent la vie.
A plusieurs dates, j'ai essayé. Mais cette occurrence de 5, là, hum, un chiffre fétiche, ça me porte à croire à des cette fois-ci, c'est la bonne, je finis de tanner le cul de certains démons. Et j'apprends à faire avec, tant pis.
Bon. Evidemment, sinon, ce soir je suis tout seul. Hé. Ca se fait bien aux anniversaires de mariage, eh eh eh. Ma femme est dans sa famille pour en profiter pour voir sa soeur de passage aussi.
Mais c'est pas plus mal, des fois, d'être tout seul pour faire certains points.

vendredi 26 mars 2010

Théâtre...

1 heure 49, le 26...
Ouais, hier soir, j'ai joué. J'ai eu des idées qui étaient excellentes sur scène. J'ai brillé devant le public. Et puis je me suis réveillé.
Horus est sur mes genoux. Dehors, il pleut. Les enfants, à l'aide au devoir, ne seront jamais sauvés pour certaines. Céline, sur internet, a bien aimé les deux réponses que je lui ai faites. J'ai fait un brownie au chocolat, mais il est trop sucré pour ma femme. J'ai bâfré les derniers épisodes de Dexter saison 4 et Prison Break saison 3.
Je regarde, tiens, après tout comme de toutes les manières je paye pour, s'il n'y a pas moyen de voir assez vite Prison Break saison 4.
Ma femme part ce week-end.
Il pleut. J'ai mal au bide.
Demain, je dois rédiger deux trucs sur ce que je fais en tant que joueur. La semaine prochaine, je m'attaque à un truc pour un concours du guide du routard (en espérant que ma femme me retrouvera le lien).
Et walla.

jeudi 25 mars 2010

Aller plus haut

1 heure 11, le 25...

Hier soir, j'ai appris que le navigateur devait savoir voler. Et j'ai volé, volé, comme jamais je ne l'ai fait. Je me suis aussi entrainer à commander des objets avec la pensée.
Mais voler et en faire quelque chose d'utile en plus pour le gouvernement, mon dieu.
Quelqu'un au théâtre m'a dit qu'elle n'avait jamais fait de rêve où elle volait.
Je maintiens, persiste et signe : c'est mieux que le cul, mieux que n'importe quelle passion. J'aurais le pouvoir de voler, je tenterais de le faire tous les jours pour ressentir cette griserie.
Certains croient que cette griserie est possible avec un voyage de l'âme.
Je souhaite à tout le monde de pouvoir être comme le navigateur : libre et détaché.

mercredi 24 mars 2010

Céline


1 heure 40, le 24...


Dans un échange de mails avec une de mes plus vieilles correspondantes régulières (sans doute même la seule), la miss Céline a eu quelques questions auxquelles il faut que je réponde...
Pour quelles raisons était ce si important pour toi qu'il t'attende pour se tuer que tu arrives ?
Ca aurait épargné à un autre le fait de découvrir son corps et puis bon, sur place, j'aurais au moins pu essayer de décaler la chose... J'étais pas en finance à l'époque, ça serait revenu bien cher de venir. Mais vraiment, dans l'idée, sachant l'imminence, j'aurais au moins pu trouver des questions essentielles sur deux ou trois aspects qui n'avaient jamais été résolus : avait-il eu un enfant ailleurs ? Quels lieux avait-il vraiment préféré voir ? Quels amis il aurait voulu que je prévienne ?
Si mes souvenirs sont bons, ton père est resté proche de toi, après son décès. Qu'avait il commencé à faire? De quoi aurait il voulu que tu prennes le relais?
Nan, il n'est pas resté longtemps, je l'ai vite laissé partir. Je pense qu'il m'a passé quelque chose. Et si je réfléchis bien à tout ça, il aurait sans doute voulu que je devienne navigateur. Alors comme ce n'est pas possible au sens propre, je parle au sens figuré. Il y a eu une sorte de leg d'énergie. Mon père était sensible au magnétisme, je l'ai découvert sur le tard. Son frère en faisait profession. Ces énergies, si on y croit, me sont peut-être revenues et il me faut du temps pour les digérer je crois. Des énergies qui me permettent d'écrire ou d'imaginer des trucs à propos de ce que je fais en jeu de rôle mais qui sont aussi à vouloir se structurer noyer mes démons ou du moins les canaliser. Une énergie qui me transcende lorsque je suis à l'hôpital. Il faut voir comment parfois quelque chose se passe quand je parle aux gens. Je ne leur dis pas que j'opère parfois à un autre niveau aux gens. L'invisible me reste même à moi invisible. Je ne peux qu'espérer que sur le plan physique, moral, intellectuel et spirituel, j'arrive parfois à des trucs. Bien sûr, il faudrait que j'arrive à plus de trucs avec moi même, mais dans l'ensemble, je me dégoûte de moins en moins.

mardi 23 mars 2010

L'autre rivage

Minuit 26, le 23...

Tiens, d'un coup, je me dis que je pourrais explorer le bateau blanc, en faire un peu plus. J'ai rédigé quelque chose qui pourrait remplacer, mais en moins comique pour le coup, mes chroniques donjons et dragons quand je les finirai. Ca me peine un peu de les finir, d'ailleurs, mais au bout d'un moment, il faut savoir poser les choses. Ce que je raconte dans les vidéos pourrait presque faire une campagne de jeu pas forcément super sérieuse mais quelque chose quand même.
Le navigateur, on verra comment il prend la barque dans les prochaines semaines, sinon. Pour l'instant, il ne s'est pas trop mouillé. Mais ça viendra. Il y a tellement de choses à faire quand on a plus à se préoccuper que de visiter d'autres rivages, quand on n'est plus concerné par la bête qui ronge les sangs.

lundi 22 mars 2010

Chroniques Donjons et Dragons 60

Bon...
Là, je suis assez fier d'avoir mis des bigorneaux. :)
C'est quand même beau les bigorneaux.

vendredi 19 mars 2010

Le premier jour du navigateur

1 heure 58, le 19...

Le bateau blanc. Tu savais, vous saviez qu'il y a un bateau blanc ?
Ou en tout cas que j'ai vu un bateau blanc avec mon vieux dessus. Je ne suis pas sûr de ce qui se passe une fois qu'on monte dans le bateau blanc... Est-ce qu'on est parti pour toujours ? Est-ce qu'on peut le prendre seulement pour aller dans la contrée des rêves ?
En jeu de rôle, c'est sûr, ça serait clairement une réalité et un bateau à prendre.
Dans la vie réelle des songes ou des images que je perçois, c'est autre chose.
Mais je suis certain qu'il y a des tas de paysages que j'aimerais bien percevoir à bord du bateau blanc.
Il faut juste rester ferme lorsqu'on se trouve sur la jetée, en face du capitaine. Et sans doute savoir lui dire qu'on ne veut pas embarquer pour tout le temps.
Tout le temps, dans cette vie ci, du moins.

http://www.youtube.com/watch?v=_3wannPmbhc

jeudi 18 mars 2010

Bon anniversaire pôpa...

2 heures 04, le 18...

La page du jour : http://www.lapagedujour.net/mars2010/dixhuitmars2010.htm
La vidéo du jour : http://www.youtube.com/watch?v=PaAMjW--wfM
Le cadeau du jour : moi.
Le cadeau que tu m'aurais fait : des bouquins qui seront lus en intégralité une fois arrivés.
Les rêves d'hier soir : encore la famille, des placards et des ombres et un mariage.
Allez, une photo de mon vieux, bougre. Là, où il allait tous les jours quand il était sur Ouessant.

mercredi 17 mars 2010

Les rêves...

1 heure 10, le 17...

Couché plus tôt, les rêves sont plus vifs. Il y a sans doute une femme qui me guide dedans. Cette nuit, il y avait beaucoup, beaucoup de monde. Plein d'invités dans un mariage où je m'incrustais plus ou moins. Un temps assez gris aussi mais de la campagne, mon dieu, de la campagne comme on aurait envie d'aimer.
Vous savez ce qui serait bien dans le futur ?
Une machine qui puisse enregistrer les rêves qu'on fait. Il y en a quand même beaucoup que je me repasserais. Il y aurait certainement à des moments de l'introspection, du genre que signifient ces animaux qui se camouflent dans une sorte de vivarium ?
Mais je continue à penser que c'est si frustrant de ne pas connaître les moments dans sa vie où on est le plus libre, le plus maître d'un univers et le plus à même d'avoir tout ce qu'on veut.
Je vais essayer de rêver de mon vieux pour son anniversaire, tiens. J'ai un cadeau ou une conversation que j'aimerais bien avoir avec lui.
Ca sera demain soir, après la partie de poker qui remplace le cours de théâtre, annulé pour cause de pièce passée (une pièce méga chiante pour moi : j'aime pas le théâtre sérieux - sauf Shakespeare, je suis à peu près sûr de pas aimer Duras et avec un sujet comme la "Douleur", je suis à peu près certain que ça traitera pour moi du fait d'avoir payer pour m'infliger un truc qui va me faire chier...

mardi 16 mars 2010

Les runes...

1 heure 10, le 16...

Marrant, du fait que j'ai l'impression de jouer sous les dehors de l'humour le plus absolu mon personnage le plus difficile (ou le plus proche d'un état du "moi"), je me suis amusé, dans la période d'indécision où il se trouve à tirer un peu aux dés quel devait être son futur métier.
Je reste finalement sur la même voie, de l'art et de la terre, d'une certaine attitude et finalement aussi de la capacité d'être artiste et artisan.
Une gamine m'a demandé de dessiner un truc pour elle aujourd'hui. Et c'est avec regret que j'ai constaté en lui disant que j'étais pas vraiment en forme pour que j'avais vraiment perdu quelque chose en ne dessinant plus. Mais pourquoi tirer des traits sur tout du passé ?
Les cicatrices feraient-elles si mal ?
Les runes, je vais les reprendre peut-être tiens, dans la vraie vie. Il y a quelque chose de pur dedans que je voulais retranscrire en jeu de rôle (à condition d'arriver à un chiffre un peu plus important que 24, mais finalement, ça peut être 24 plus le gardien, le navigateur, l'oracle et l'ombre, toutes celles qui sont censées exister, les quatre dernières prenant le rôle d'Odin dans ceux qui aiment bien le rajouter.
Je dois avoir des notes là-dessus qu'il faudrait que j'exhume, tiens...

lundi 15 mars 2010

Les incroyables

1 heure 17, le 15...

Une intoxication alimentaire pour Hervé.
Une intoxication de l'intelligence pour certains des personnages de la partie ?
Mon personnage a découvert que ce qu'il y a d'elfe en lui est vraiment, vraiment, vraiment lié à quelque chose dont il ne pourra pas se débarrasser et qu'il aurait aimé seulement laisser à sa soeur.
La suite de la campagne mythique de l'ennemi intérieur sera doublée d'un doute intérieur. Quelle voie suivre ?
Comment l'essence même du chaos sans être pervertie par elle ?
Je vais tenter d'écrire un p'tit truc sur mon perso, tiens, cette semaine. Ca devrait être rigolo...
J'espère qu'on bouffe pas avec Jérôme trop la place des rôles des filles avec nos persos "incroyables". Mais il n'y a que les "incroyables" qui au bout d'un moment donnent envie d'être joués.
Sinon, putain de temps de merde. J'ai la gorge prise, à nouveau malade, cong.

dimanche 14 mars 2010

Week-end de rôle

4 heures 02, le 14...

Hervé qui ne donne pas de nouvelles, hu... Un peu bizarre ou inquiétant. Demain, je fais encore mon possible pour le joindre.
Mais à côté de ça, dans l'après-midi : une vieille qui organise des partouzes, une fée et ses légumes magiques, une carotte qui assurer l'immortalité, une tête de démon qui permet de changer de réalité, un bellâtre capable de prodiges malgré tout, deux vampires liés aux loups qui se font passer pour autre chose, un clochard qui est l'esprit de la ville, le premier oracle qui s'est enfui dans un monde que certains penseraient pire que le sien.
Et le soir : une taupe qui vomit des tas de fois son poids, des élémentaires de sang retournés par intelligence sociale et qui mangent le vomi de la taupe, des démons qui meurent trop vite, un dragon qui en fait de même, des personnages proches de devenir des légendes mais aussi en train de se faire mettre profond dans un rituel, un ange qui se souvient du passé d'une amnésique et une route qui mène droit vers une dracoliche...
Bon sang. J'espère qu'il n'est pas arrivé une merde à Hervé.

samedi 13 mars 2010

La toile du Dragon

Je sais pas...
C'est sans doute le fait de découvrir par hasard un truc comme ça :
http://www.sden.org/forums/viewtopic.php?t=39348

qui me donnera envie de réécrire des trucs.
Mais je reste avec cette phobie et cette cicatrice. La Toile m'a vraiment coûté un oeil. Je ne suis plus capable d'écrire comme ça, bazar.

vendredi 12 mars 2010

Cf Horus

Il dit un truc assez intéressant sur le paradis, aujourd'hui, dans son blog...

:)
http://horus-le-chat.blogspot.com/2010/03/je-dors-du-soir-au-matin.html

jeudi 11 mars 2010

Le "pestacle"...

1 heure 47, le 11...

Si je ne m'abuse, si je ne m'abuse, je me retrouve à apprendre 5 textes de plus que la première fois... Alors, bon, évidemment en ce qui concerne certains textes, c'est tellement court que ça ne pose pas de problème mais il y en a un où l'on est 6 dedans, ça risque d'être rock'n roll (bien que ça soit moi qui ai le moins de ligne...). C'est un très beau texte avec des gardiens bien en peine du fait qu'ils ont du mal à supporter quand même tout ce qu'ils ont à voir.
Il y en a un autre qui m'a fait hurler de rire avec un monsieur qui veut que ses enfants comprennent ce que c'est que les sexes qu'ils voient dans les musées.
Je ne sais pas combien on sera au final sur les représentations qu'on donnera dans une maison de retraite (et je l'espère ailleurs) mais je gage qu'on devrait taper (en comptant une éventuelle défection) dans les 13 ou 14. Pas facile d'organiser des trucs à ce niveau là.
Il va y avoir un putain de travail de mise en scène que je vais me faire un devoir de filmer. On avait loupé le fait d'avoir des images sur le premier spectacle. Des visages qu'il y avait alors vont nous manquer. Mais tant pis, ça sera comme ça.

mercredi 10 mars 2010

Les griffons

Une photo de ma table du dimanche lors de la convention. Yé.


Et tous les liens utiles pour voir les photos de comment c'était :
http://picasaweb.google.fr/eillea.ticemon/LesGriffonsDePessacFevrier2010#

et
http://lesgriffons.org/galeriejdr/2bgal/album.php?id_album=39

mardi 9 mars 2010

"Reset"

1 heure 12, le 9...

Hervé revoit un peu les règles de magie, pouf, j'ai de la place pour apprendre des sorts à la con que je n'aurais jamais appris sinon. Tadadam.
Hervé et Alexis sont là ce soir, je mets une conclusion à quelque chose qui n'a pas eu lieu. En gros, les personnages ont joué depuis plus de deux ans dans un des univers de jeu pour "rien" (si, ils ont sauvé le monde quand même quelque part) puisqu'ils ont agi dans le passé pour détruire ce qu'ils étaient). Avantage pour eux, en tant qu'immortels, ils ont pu renaitre, connectés à la fois à un lieu, une force, une source, un temps et un magicien.
Si un reset a été possible, combien le sont encore ?
Sinon, bonne journée à récupérer. Naze que je suis depuis la convention. J'ai méga la flemme d'aller faire les grosses courses à Carrefour demain. D'une fois par semaine avant, je rechigne à une fois toutes les trois semaines maintenant.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Ce dont on ne se fout pas, c'est cette possibilité qui pourrait nous être offerte du "reset". Qu'est-ce que j'aimerais à nouveau avoir 12 ans.

lundi 8 mars 2010

Les campagnes mythiques.

1 heure 53, le 8...

Hé. Finalement, même si ça prend du temps et que c'est pas dans des conditions de régularité hebdomadaires, j'ai quand même la chance en ce moment de faire les deux campagnes les plus célèbres du jeu de rôle en tant que joueur.
Faudrait pas que je me plaigne, non ?
C'est juste que dans les deux, c'est une galère sans nom de devenir un magicien.
Mais sans nom...
Et bientôt, il va falloir que j'entame avec les joueurs une autre campagne mythique.
Mais comme d'habitude, hein, qu'est-ce qui frustre ? Le temps, le temps, le temps.
Pourvu que j'arrive à faire quelque chose d'un peu "péchu" demain soir parce que je n'ai pas encore décidé de tous les aboutissants. L'idéal pour moi étant que ça soit les personnages qui puissent choisir leur destin.

dimanche 7 mars 2010

Le manque de temps.

1 heure 34, le 7...

Hum, je m'en veux un peu de ne pas faire un week-end entièrement dédié à Shadowrun du fait qu'Alexis soit là. Mais, je ne vais pas laisser les personnages en plan et je vais essayer de leur faire finir un truc où ils sont les seuls concernés mardi soir.
J'espère y arriver.
Hum.
Je suis aussi en train de réfléchir que les prochaines semaines vont être raides pour les parties entre ma femme absente un week-end, puis nous deux week-end de suite, puis une convention, ça donne quand même dans l'ordre du 1 mois sans rien faire si je n'arrive pas à caler un dimanche et un vendredi. Pouet, pouet, pouet.
Je comprends parfois que ça soit plus facile pour les joueurs de jeux en ligne de se retrouver, cong.

samedi 6 mars 2010

Sauver le monde, renvoyer le Dieu prisonnier des chaines du Destin

1 heure 50...

Est-ce que ça ne serait pas cool, bazar de bon sang, que j'essaie de faire un truc de grand pendant qu'Alexis est là ce week-end.
Après tout, je peux réunir une dream-team de personnages, qui était là au début des aventures, et qui a de quoi pouvoir se motiver pour se dépasser pour sauve le monde.
Les sept héros seront donc :
Jehan, celui qui a été créé. Possède la Régénération.
Maddox, celui qui a créé d'autres versions de lui. Possède la possibilité d'altérer son corps, de créer des clones.
Madoxx 2 (ou tout en métal), le double du premier. Possède le pouvoir de la Mort.
Eisha, celle qui aurait pu créer. Possède le contrôle du temps.
Sunner et Drake, ceux qui ont créé. Le premier est très fort, le second est télépathe.
Cobra, celui qui a créé les créateurs. Le médium.
Avec ça, j'ai vraiment envie d'une histoire inspirée d'un des dieux du Mythe.
Il s'agira quand même de sauver les étoiles (une fois qu'une ancre aura été créée en sauvant auparavant trois magiciens).

jeudi 4 mars 2010

La Maxime.

Hier, au théâtre (j'en fais en amateur), j'ai sorti :

L'humour, c'est pas que la politesse du désespoir, c'est aussi la flamme de la lucidité.

Et sans me branler l'ego plus que ça (huuu, j'en ai mis partout au plafond déjà), je crois que c'est une des phrases les plus intelligentes que j'ai dit de ma vie.
J'aurais aimé avoir à réfléchir à un truc comme ça au bac.
Parce que pratiquer l'autodérision ou savoir rire des choses (même les plus importantes), je me demande si c'est pas un des chemins qui mènerait vers une certaine forme de sagesse.
Le doute justifié est quelque chose qui s'accroche forcément à cette quête de savoir observer pour rire.
Et douter, c'est éviter pas mal, quand même, de finir intégriste dans un système de pensée.
Je suis toujours bien surpris de constater que les gens ont surtout une forme d'humour ou une incapacité à rire de leur propre foi.
Cultiver plusieurs formes d'humour et savoir se moquer de tout ce qui est profond en soi, ça pourrait faire un bel ouvrage de philo.

Deux maximes :

La première inventée sur le pouce en m'inscrivant sur facebook.
- Il n'est point de sagesse dans la parole de l'homme seul.
La seconde, ce soir au théâtre.
- L'humour n'est pas que la politesse du désespoir, c'est aussi la flamme de l'intelligence.
Mais j'avais pas mis intelligence. J'avais mis un mot mieux.Je me demande si ma femme va s'en rappeler demain. Y avait mieux qu'intelligence. Inventivité ? Intention ? Ingéniosité ? Sagesse ?
Arh. je ne sais plus. Chié.
Je dois pas avoir assez d'humour ni d'intelligence ce soir.

mercredi 3 mars 2010

Dancing with the lion

1 heure 39, le 3
Je dois avouer que c'est la seule chose qui fasse étrangement présence en moi.
D'accord, la convention était super.
D'accord, ça me fait mal au cul de ne pas pouvoir voir plus régulièrement les excellents joueurs du bordelais.
Mais...
Bon sang. Danser avec un lion.
Les deux pattes arrière au sol, les pattes avant et sa tête contre moi. Je revois encore la scène, lors d'une sorte de mariage. Comme si j'arrivais enfin à domestiquer ma bête.
Des fois les clés d'un rêve sont simples. Des fois, moins.
Lion, en tout cas, j'aime bien comme animal totem qui se rajoute aux trois autres déjà en stock.
Et encore une fois, l'éternelle question : qu'est-ce qui est le plus réel ?
Le rêve ou la réalité ?
J'aurais fortement tendance à pencher pour le rêve, moi, ces temps ci.

mardi 2 mars 2010

Retour Poulpique.

Une tempête (un grand ancien qui se réveille ?)
Une demi-heure d'attente à l'aller. Une demi-heure en plus à s'attendre qui dedans la gare, qui dehors...
Trois heures quasiment de retard au retour parce que la SNCF avait des problèmes sur des lignes.
Et vous savez quoi ?
Je retournerai l'année prochaine.
Des dioux.

Un lien pour les incroyables incultes (ah ah ah) qui ne connaitraient pas ce joli morceau : http://www.tentacules.net/index.php