jeudi 25 février 2021

La fenêtre...

 Il y a des fenêtres, tu sais.
Des fenêtres par lesquels, on ne sait pas...
Peut-être des fées, des esprits, une autre dimension ?

:)

Je crois que cette photo a fait ma journée en imaginant un oeil et une petite fée vivant dedans...
Non, parce que sinon, à part être allé dans les bois (bonne communion) et être allé acheté des trucs italiens chez Lidl.
Euh.
Ah si, je me suis réveillé tôt, j'ai une légère fièvre post-intoxication (0,5 degré de plus que d'hab) et j'ai eu une vision de m'enfoncer dans la terre et de plonger ensuite au coeur d'un arbre...

Hu.
Mais pas l'arbre de cette fenêtre. Les visions, c'est jamais au premier degré.
Le blog du fils.

La page du jour... (ou non, en dépit de la misère je ne ferais pas le amour torride à des arbres :))


mercredi 24 février 2021

Et il fit un pas, et...

 J'ai des raisons d'être un peu fier aujourd'hui et je pourrais en avoir d'être un peu triste.
Triste, je peux rien y faire ou presque, je ne pense pas qu'on doive faire un reproche à quelqu'un qui n'a aucun sens pratique sur du sens pratique devant son fils. Je ne pense pas qu'on doive faire sauter quelqu'un d'une partie parce que du coup, il va devoir se retrouver à garder son fils le dimanche. Mais je ne suis pas triste, je suis le parpaing, narfoute, à partir du moment où le fils n'est pas affecté.
Ce qui doit s'arrêter, s'arrête. Ce qu'on ne contrôle pas doit être l'objet de lâcher prise.

Pour la fierté, c'est dans le domaine du mystique et du soin, ravi d'avoir pu aider aujourd'hui.
Je réfléchirai en avril ou mai à un avenir dedans le temps d'avoir une connexion avec la nature, la voie et la voie en mars.
Ok, y a pas de théâtre, et du coup, un peu moins de jdr, mais dans la tourmente, le gouffre, le fond du fond, je ressortirai plus fort et balèze. Résilience, sa mère le narfoute. Résilience.

Le blog du fils, sinon...

La page du jour... (pour le parpaing)

Quelques images (mais pas de Villabon)... 







mardi 23 février 2021

Stigmates...

 Retour à Villabon, j'ai les contre-coups de la séance de Kiné pour voir l'état, et j'ai fait pas mal de tree-hugging en plus de mes petits mécanismes personnels.
Et pouf, en sortant des bois... Stigmate à ma main droite, forte charge d'énergie...
J'envisage le début d'un processus pour avoir une activité de guérisseur.
Ma douleur est le matériau pour ressentir celle des autres et la soigner.


Hum.
Bonnes communications aussi avec les qui de droit. Et je les remercie.

Le blog du fils.

La page du jour.

Quelques images de Villabon.










lundi 22 février 2021

La vérité, euh...

 La vérité, c'est simple...

Le blog du fils, tout simple...

La page du jour...

Et de continuer à explorer la solitude pour découvrir le sens de ce que je dois construire...
Je me pose pas mal de questions.
Content d'avoir discuté avec les voisins, mais les visions de tas de gens réunis ce week-end, du relâchement un peu général, me font un peu reculer sur l'idée de partir dimanche...
Je sens pas ce voyage, c'est lié au virus et au brassage. Je vais encore y réfléchir...

La vérité c'est que j'écoute toujours mon intuition et qu'elle se trompe rarement. J'ai des trucs appris ce week-end à déconstruire... Mais je vais y arriver, c'est positif ce qui m'arrive, finalement, puisque j'ai découvert que j'étais moins pourri que ce que je pensais...

Et sinon, Villabon, pour faire un peu du bien, parce que la vérité, c'est que j'ai besoin d'avoir une connexion avec du vivant...




dimanche 21 février 2021

Petit partage...



Après tout j'ai une thématique sur la créativité qui est inspirée par une idée de ce collectif :)
Alors, j'avoue, je l'ai pas encore vu, j'ai eu... Euh. Ah...
J'ai dû digérer du gras au sens propre (et c'est pas passé, c'était vieux de 8 jours le midi, j'ai joué, j'ai perdu), trop de bières (j'ai dû faire 4 et demi ou 5, sur 6 heures de temps, au lieu des trois auxquelles je devrais me tenir), du gras au sens figuré (y a une patate sur des dires qui finalement n'avaient pas lieu d'être et qui changent grave des trucs construits sur lesquels je lutte parfois pour rien du coup que je dois digérer).

La créativité était au rendez-vous, par contre, puisque j'avais le parpaing.
http://www.lapagedujour.net/fevrier2021/vingtdeuxfevrier2021.htm

Pour le blog du fils, par contre, c'est plus court que d'hab...


vendredi 19 février 2021

Les ailes d'un ange...

 C'est le titre qui m'est venu comme ça...

Les ailes d'un ange, ça sera d'écrire l'histoire de Marko ou d'Heinrich Holdt.
Les ailes d'un ange, c'est de prendre ce jour comme un tournant.
Les ailes d'un ange, c'est de se moquer de tout et de soi (la preuve dans la page du jour)
Les ailes d'un ange, c'est passer un bout de la journée avec mon fils... (et pouf, son blog)
Les ailes d'un ange, c'est les personnes avec qui j'ai communiqué aujourd'hui et c'est le parpaing.

J'ai toujours eu un délire sur la banane cosmique. Mais aujourd'hui ce fut le parpaing.
Le parpaing est le cosmos, le parpaing l'univers, le parpaing ne pleure pas, c'est la pluie qui pleure sur le parpaing.
Les ailes d'un ange, c'est de rester volontairement super méga con très con :)